U Télérama aime passionnément
Rocco et ses frères
(1960)
un film de
Télérama aime passionnément U
Satisfaction communauté 91%
Rocco et ses frères

Rocco et ses frères

(1960)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 91%
  • 387 notes
  • 206 veulent le voir

Micro-critique star (JZed) :
JZed
(à propos de Rocco et ses frères)
Sa note :
Rocco et ses frères “ Quoi de plus cruel qu'une famille en proie aux destins tragiques de ses personnages perdus comme métaphore d'une Italie en pleine mutation ? ” — JZed 9 décembre 2013
3 commentaires
  • JZed
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Quoi de plus cruel qu'une famille en proie aux destins tragiques de ses personnages perdus comme métaphore d'une Italie en pleine mutation ? ” — JZed 9 décembre 2013
    3 commentaires
  • Ochazuke
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Oh Succube, ta flamme perverse brûle l’étoffe familiale. La fibre de la fratrie déracinée consumée génère héroïsme et monstruosité aveugles ” — Ochazuke 19 février 2018
    7 commentaires
  • Bosco
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Un ample drame social éployé en scènes de famille dans les sous-sols et arrière-cours d’une ville en expansion et attractions destructrices. ” — Bosco 9 janvier 2020
    5 commentaires
    • Bosco
      commentaire modéré @cath44 Oui, Girardot et Delon étaient de toute beauté. Cela dit, je trouve qu'il y a un certain nombre d’«un peu trop » dans ce film : la Mamma est une mamma hyperbolique, le meurtre de Nadia est terrible et splendide cependant surdramatisé comme m'a semblé sur mélodramatisé la scène des pleurs et corps mêlés de Rocco et de Simone après que ce dernier ait avoué à son frère le meurtre de Nadia – un scène qui frise un ridicule qu'un Dostoïevski avait su tenir à distance dans une scène analogue qu'il avait placée dans l’Idiot). Peut-être est-ce là un mélodramatisme inévitable car induit par la pente du cinéma néo-réaliste auquel Visconti reste dans ce film en partie attaché. Cependant cette pente me paraît ici trop accentuée. Le drame social dès lors qu’il se veut réaliste ne doit abuser du mélo. Il en va autrement, le dosage doit même être tout autre, dans la comédie dont un ressort est précisément l’excès, l’hyperbole, ou bien encore dans le théâtre lyrique où l’ampleur musical, la coloration des décors, la surcharge des maquillages, l’emphase rhétorique peuvent, sinon doivent, être exagérés. Visconti était du reste, on le sait, un grand metteur en scène de spectacles lyriques ; l'opéra a parfois déteint sur son cinéma.
      9 janvier 2020 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré @Bosco Je n'ai pas trop aimé non plus la scène d'Alain Delon sanglotant, j'ai trouvé qu'il en faisait trop (à moins que ce ne fut l'idée du réalisateur). J'ai trouvé aussi parfois qu'Alain Delon était trop beau, bon, je ne vais pas me plaindre,était-ce pour mettre en exergue la jeunesse ? la pureté ? l'innocence de ce gars du sud ? Enfin, j'ai trouvé d'un effet curieux cette tirade tout à la fin où le frère s'exalte à l'idée d'un monde futur qui sera forcément bien meilleur pour tous, c'est tellement en contradiction avec ce qu'ils ont vécu que cela a des accents de discours politique.
      9 janvier 2020 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré @Anna_K C'est en effet un propos politique, l’un de ces "un peu trop" du film. Je suis d’accord avec toi : il est dommage qu’en toute fin du film une brève tirade du credo progressiste ouvriériste d’alors soit mise dans la bouche de Ciro (l’ouvrier spécialisé) s’adressant à son petit frère : « Même au pays la vie changera. Les hommes y apprennent qu’elle doit changer (…) Demain la vie sera plus juste et plus honnête ». On peut certes toujours proclamer ce genre d’espérance qui met du baume au cœur et ne mange pas de pain, mais ces belles paroles ne tirent pas la morale de la fable contée par Visconti. Elles détonnent avec l’ensemble, sonnent aussi creux ou faux que les happy end forcés de nombreux films américains. Si l’on peut mêler des éléments du style néo-réaliste à ceux de la nouvelle vague comme Visconti s’y entend bien, on ne peut, à mon sens, accoupler la trajectoire fatale de la tragédie grecque ou du drame dostoïevskien à la vision socialo-progressiste de l’irrépressible mouvement de l'Histoire vers le Toujours Mieux et la Société Sans Différences qu’il finit par proposer. Cette erreur-là Pier Paolo Pasolini, pourtant marxiste lui aussi à sa manière, ne l’aurait sans doute pas commise.
      9 janvier 2020 Voir la discussion...
  • Lecter
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Une tragédie familiale et sacrificielle comme prisme d'un pays en mutation: LV bouleverse avec un souffle dramatique impossible à lâcher. ” — Lecter 30 avril 2016
    Commenter
  • georges.b1
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Fresque sociale où le goût du mélodrame est soutenu par un sens plastique du drame, voire la sainteté dostoïevskienne de Rocco!  ” — georges.b1 2 août 2011
    Commenter
  • Theus
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Le cinéma est l'art de l'image, de l'émotion et de la musique disait Luchino Visconti. Rocco en est la preuve étincelante ” — Theus 4 juin 2017
    Commenter
  • NTosic
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Jeter l'éponge ou se voir distribuer les bons poings, issues possibles du combat des modestes contre le changement. La ville est dure. ” — NTosic 7 juillet 2019
    Commenter
  • Torrebenn
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Un film marquant. Pour un jeune italien qui éclaboussera à la fois le cinéma et ses partenaires à l'écran. 25cm de diagonale l'écran. ” — Torrebenn 2 février 2012
    6 commentaires
  • bredele
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ La descente aux enfers d'une famille jusqu'à sa désagrégation malgré l'humanité qui anime chacun des personnages. Tragédie de l'exode rural. ” — bredele 9 juin 2018
    Commenter
  • user_1123824
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Film très long et très politique sur l'Italie. Alain Delon y trouve un de ses plus grands rôles. ” — user_1123824 2 novembre 2017
    Commenter
  • Airone
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Rocco, c’est un drame familial comme reflet moderne d’une Italie gangrenée. Rocco, c’est l’amour comme révélateur de la lutte des classes. ” — Airone 23 novembre 2015
    Commenter
  • jolafrite
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Visages de la virilité. Des faubourgs de Milan naissent lentement des héros tragiques qui feront date dans l'histoire du cinéma populaire. ” — jolafrite 5 juillet 2015
    Commenter
  • Hedgehog
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Drame social et tragédie familiale dans une sombre Italie rongée par le capitalisme, digne presque par son ampleur d'un roman de Balzac. ” — Hedgehog 13 décembre 2016
    5 commentaires
  • K_Sania
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Visconti filme ces démunis du Sud comme l'aristocratie déchue, lui confère la même élégance, et dissèque la fatalité d'une Italie désunie. ” — K_Sania 2 novembre 2017
    Commenter
  • sullivan
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Il était une fois en Italie: une maman et une putain autour desquelles gravitent 5 frères déracinés, 5 actes d'une même tragédie initiatique ” — sullivan 12 août 2015
    2 commentaires
    • malikel_shabazz
      commentaire modéré très beau!
      23 mai 2018 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré J'aime beauoup cette MC sauf son dernier mot. Je ne suis pas sûr que le qualificatif initiatique convienne.
      9 janvier 2020 Voir la discussion...
  • Calino92
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Sur le thème éculé de la grande ville corruptrice des âmes simples, un portrait quasi-religieux d'une fratrie déracinée. Un film qui marque. ” — Calino92 22 juillet 2017
    Commenter
  • veroniquevergnau
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Quels destins dans la ville industrieuse? Chair à usiner, à boxer, à prostituer, meurtrir. A ces égarés, le choeur antique répond SACRIFICES ” — veroniquevergnau 20 novembre 2018
    1 commentaire
  • A_Nos_Amours
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Ce village méridional abandonné, beau et désemparé, n'est plus qu'un souvenir englouti par le souffle tragique splendide de la modernité. ” — A_Nos_Amours 26 juillet 2015
    2 commentaires
    • jolafrite
      commentaire modéré Drôle de vision du film. On ne voit pas d'images du village, me semble-t-il. Comment savoir s'il était beau? La piste nostalgique n'est que peu développée. Et le souffle tragique est-il vraiment lié au moderne?
      26 juillet 2015 Voir la discussion...
    • A_Nos_Amours
      commentaire modéré @jolafrite Je fais référence à la chanson qui clôt le film quand je parle du village. Effectivement, on ne le voit jamais, mais il existe sans cesse dans cette idée d'harmonie familiale qui cherche à être retrouvée. Chacun tend vers une conciliation dont on sait qu'elle est désormais impossible du fait du déracinement de cette fratrie. Le village n'est qu'une image ici. Et lorsque je mentionne la modernité, c'est une référence au penchant social très affirmé du film derrière son souffle romanesque, qui laisse exploser parfois des réminiscence du néoréalisme (les difficultés financières, les barres HLM et certains autres paysages urbains sublimes, les rapports de classe et la fierté de la mère lorsqu'on l'appelle enfin "Madame"...). Cette portée sociale est sans cesse doublée d'une ampleur romanesque démentielle qui accable d'irréversibilité. Par ailleurs, la piste nostalgique est bien présente et à mes yeux elle n'est pas tant liée au village abandonné qu'au fait d'évoluer et de grandir (le choix de terminer sur le plus jeune des frères, Luca, le prouve suffisamment à mes yeux). Quoi qu'il en soit, à chaud, c'est difficile de tout résumer en 140 signes...
      26 juillet 2015 Voir la discussion...
  • WillValmontcine
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Sur l'une des plus belles musiques du monde, Maestro Visconti contemple le désastre du prolétariat. Échec des néo-réalistes. Sublime. ” — WillValmontcine 28 novembre 2016
    Commenter
  • StarLord
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Lorsque le drame fraternel confiné et discret se mue en tragédie familiale, Visconti réinvente le mélo flamboyant. Imparable. ” — StarLord 29 janvier 2017
    Commenter
  • nnb
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Delon tendre et sacrificiel dans cette puissante et épuisante tragédie familiale. ” — nnb 13 décembre 2016
    Commenter
  • Arthuro29
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ La pureté du noir et blanc somptueux de Visconti développant son néo-réalisme d’une façon brillante, une famille qui trône sur le désespoir. ” — Arthuro29 21 janvier 2016
    3 commentaires
  • Mxcelone
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ À travers une magnifique et tragique fresque familiale, Visconti porte son regard sur une Italie des années 60 touchée par la misère ” — Mxcelone 21 juillet 2017
    1 commentaire
    • Bosco
      commentaire modéré ...et en pleine expansion ! Nous sommes au coeur des trentes glorieuses. 1960 est l'année où la croissance du PNB a dépassé les 8%, l'année du "miracle économique italien".
      9 janvier 2020 Voir la discussion...
  • Ironshirt
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Loin de ses fresques historiques un peu froides et guindées, Visconti signe un grand film sur la famille, violent, déchirant et élégiaque.  ” — Ironshirt 19 juin 2013
    2 commentaires
  • BaptistePe
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Une fresque splendide de l'Italie populaire, bien loin de ce dont Visconti peut nous avoir montré par la suite. Une tragédie magnifique. ” — BaptistePe 14 décembre 2016
    1 commentaire
    • cath44
      commentaire modéré Rocco et ses frères est un film excellent mais dans quel sens dis tu "bien loin" ?
      14 décembre 2016 Voir la discussion...
  • moviesgeek
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Girardot et Delon crève l'écran, par contre je n'ai pas été touché par l'histoire, film d'une génération. ” — moviesgeek 30 avril 2015
    Commenter
  • Kikuchiyo
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ A la croisée entre ses deux grands styles, Visconti bombe la chronique sociale réaliste d'un souffle tragique renversant. ” — Kikuchiyo 2 juillet 2013
    Commenter
  • Bombadilom
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ La tragedia dell'arte : les sentiments exarcerbés, théatralisés, d'une famille italienne déracinée, déchirée où la Femme est Dieu ou Diable. ” — Bombadilom 12 septembre 2016
    Commenter
  • LyndonBarry
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Des personnages subtils,un message politique fort,de grands acteurs et une mise en scène épurée font de ce grand mélodrame un chef d'œuvre. ” — LyndonBarry 22 décembre 2019
    Commenter
  • ElFeo
    (à propos de Rocco et ses frères)
    Sa note :
    Rocco et ses frères “ Une tragédie porté par des acteurs magnifiques, sublimé par Visconti, où le désespoir s'insinue dans la perte des repères et de ses racines. ” — ElFeo 8 août 2015
    Commenter

Casting de Rocco et ses frères

Infos sur Rocco et ses frères

Réalisé par Luchino Visconti
Écrit par Suso Cecchi d'Amico, Vasco Pratolini, Pasquale Festa Campanbile, Massimo Franciosa, Enrico Medioli et Luchino Visconti


France, Italie - 3h12 - Crime / Policier, Drame, Thriller
Titre original : Rocco e i suoi fratelli
Sortie le 10 mars 1961

Synopsis

Fuyant la misère, Rosaria et ses quatre fils quittent l'Italie du Sud pour Milan où vit déjà l'aîné Vincenzo. Chacun tente de s'en sortir à sa façon. Mais l'harmonie familiale est rapidement brisée : Rocco et Simone sont tous les deux amoureux d'une jeune prostituée, Nadia.

Films similaires à Rocco et ses frères

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -