Y Télérama aime beaucoup
Sorry We Missed You
(2019)
un film de
Télérama aime beaucoup Y
Satisfaction communauté 74%
Sorry We Missed You Bande-annonce

Sorry We Missed You

(2019)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 74%
  • 245 notes
  • 93 veulent le voir

Micro-critique star (alexisledandy) :
alexisledandy
(à propos de Sorry We Missed You)
Sa note :
Sorry We Missed You “ Lucide, nécessaire, percutant : Ken Loach est toujours en colère et sa dénonciation de l’uberisation du marché du travail est une réussite. ” — alexisledandy 26 mai 2019
Commenter
  • Rchrt
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ La bourgeoisie de gauche ne pardonnera jamais à l'ubérisation de sortir les gens du chômage de masse. Pour elle, le travail est un drame. ” — Rchrt 31 octobre 2019
    68 commentaires
    • cancou
      commentaire modéré @Rchrt Mais moi je veux rien interdire du tout, chacun à le choix et tant mieux, nous ne sommes pas des victimes. Pour autant, Il y a des gros parasites qui nous sucent le sang et accaparent les richesses, le nier est stupide.
      14 novembre 2019 Voir la discussion...
    • Rchrt
      commentaire modéré tout le monde peut s'en sortir, aucune cité n'a de barreaux
      14 novembre 2019 Voir la discussion...
    • cancou
      commentaire modéré @Rchrt On a tellement mieux à faire que s'en sortir.
      15 novembre 2019 Voir la discussion...
  • cath44
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ De l’humanité numérisée à la force de travail atomisée, Loach s’insurge. Entre réalisme et mélodrame, le désastre intime du néolibéralisme. ” — cath44 31 octobre 2019
    4 commentaires
    • cyberspacookie
      commentaire modéré vu qu'on pense au voleur de bicyclette dans le film
      31 octobre 2019 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré Pour ma part , pas de jeux de mots . C'est juste la référence au néolibéralisme. Loach dénonce les dérives perverses d’un système économique favorisant les entreprises capitalistes et où ces nouvelles formes du travail, anéantissent les relations sociales, rendent le salarié esclave ( ici un « auto entrepreneur » corvéable à merci) les dégâts collatéraux sur une famille, qui reste pourtant un socle. C’est d’ailleurs par ce biais très intime que le film prend une dimension émotionnelle ( des scènes familiales fortes et poignantes )
      31 octobre 2019 Voir la discussion...
    • cyberspacookie
      commentaire modéré @cath44 belle argumentation cathou merci beaucoup
      31 octobre 2019 Voir la discussion...
  • alexisledandy
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Lucide, nécessaire, percutant : Ken Loach est toujours en colère et sa dénonciation de l’uberisation du marché du travail est une réussite. ” — alexisledandy 26 mai 2019
    Commenter
  • Jylm33
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Face à l'esclavage moderne, Loach ne désarme pas et filme contre les dérives de l'ultralibéralisme une nouvelle charge, juste et percutante! ” — Jylm33 29 novembre 2019
    1 commentaire
  • Fildevo
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Aujourd’hui, le cinéma de Ken Loach est une anomalie, une petite ‘marvel’ avec ses ‘über-héros’ qui luttent pour leur survie, et la notre... ” — Fildevo 24 octobre 2019
    Commenter
  • Sanium
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ A cette société uberisée, Ken Loach répond par l'union familiale. Ou par sa déchirante tentative, faute de mieux. Thanks you didn't miss me. ” — Sanium 21 juillet 2019
    Commenter
  • e_Ti
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Vision Britannique mais message universel examinant les dérives inhumaines de l’uberisation . Tu n'es qu'une variable économique esclave ! ” — e_Ti 29 octobre 2019
    Commenter
  • djobaka
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Dans ce monde où l'utopie s'écrit avec des £, seul l'amour n'a pas de prix. Très bon film sur l'ubérisation. Je suis déprimé par contre… ” — djobaka 25 octobre 2019
    Commenter
  • lekid
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Sois auto-entrepreneur mon fils et tu seras libre, riche, épanoui...trimant 6 jours par semaine, prenant des coups et des amendes, exploité. ” — lekid 27 octobre 2019
    Commenter
  • cinephile54
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Film coup de poing, percutant, réaliste, sur le monde actuel du travail et de ses conséquences inéluctables sur la vie privée et familiale ” — cinephile54 21 novembre 2019
    1 commentaire
    • cinephile54
      commentaire modéré Eh oui pour avoir lu dans une mc "fuck Amazon", Amazon étant bien cité dans le film, Ken Loch dénonce le système dans lequel nous vivons et contribuons tous à ce qu'il devient (le système) ainsi que le monde du travail, les nouveaux jobs "toujours plus vite, livraison en un temps record, même pas le temps de pisser, hormis dans une bouteille", parce que, pépère tranquilles, qui n'a pas commandé sur le Net ? Amazon ? entre autres...et derrière ces petites commandes, un tas de gens subissent la pression constante ,pour mieux nous servir et satisfaire en un temps record ! (un film comme "La loi du marché" dénonçait déjà cela, sorti en 2015 ! Ken Loch n'y va pas avec le dos de la cuillère, et insiste sur l'inhumanité profonde et irréversible qu'induit ce nouveau système de job, ah la fameuse boite noire ! qui enregistre tout, même les 2 minutes de pause pour avaler un sandwich, sans compter le petit chef qui gère sa boite, sans aucun soupçon d'humanité, arrivant même à savoir que Ricky a emmené sa fille durant une journée, travailler avec lui, eh ouiii parce que les clients répètent en plus de retarder le pauvre livreur, en étant absent ou en refusant de donner leur carte d'identité pour recevoir son nouveau téléphone portable ! Tout juste si la fameuse boite noire n'a pas un affichage visuel de tout ce qui se passe (au moins lorsque Ricky se fait massacrer, l'enregistrement aurait prouvé sa bonne foi, puisque le "patron" n'y voit qu'une, deux, trois journées foutues et à la charge du livreur en sus de la boite noire à payer sur son propre salaire (de toute manière il n'en a rien à faire de son livreur, qui devient interchangeable sans cesse ! Cependant Ken Loch a mis l'accent sur le job de l'épouse, aidante, auprès des personnes âgées et handicapées, qui, restée très humaine, n'en finit pas de ses longues journées et ne peut même pas rester le temps requis afin de s'occuper correctement des personnes qu'elle assiste (problème très actuel !) et qui n'a plus de vie de couple, les parents passent à côté de leur adolescent en pleine crise ...K Loch laisse de l'espoir parce qu'il y a de l'Amour dans cette famille, même si elle est au bord de l'explosion . Par contre la fin est percutante, terrible !!! Le pire pouvant arriver ...
      21 novembre 2019 Voir la discussion...
  • stillMargotte
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ D'une fluidité et d'une dureté rares, Loach passe et pose son regard de portraitiste, ému mais jamais cynique, sur notre cruauté 2.0. Choc. ” — stillMargotte 26 octobre 2019
    1 commentaire
    • sergito
      commentaire modéré Juste sauf pour "notre" cruauté. Pourquoi "notre" ? C'est plutôt ce qu'énonce un moment le patron sur ses concurrents monstres internationaux et sur sa propre obsession du chiffre qui constitue la mise à mort de l'ouvrier et de l'humanité : "libre concurrence non faussée, ...".
      13 novembre 2019 Voir la discussion...
  • Flol
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Fort, humaniste et tristement implacable. Difficile de retenir ses larmes, mais ça fait plaisir de retrouver le Loach d'antan. ” — Flol 27 octobre 2019
    Commenter
  • monfilmdusoir
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Comme toujours Ken Loach narre avec puissance et justesse le monde réel des naufragés du capitalisme. Dur et bouleversant. ” — monfilmdusoir 4 novembre 2019
    Commenter
  • Kikuchiyo
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Sans surprendre mais avec un savoir-faire indéniable dans la construction du récit, KL mêle l'exposé rageur à un touchant mélo familial. ” — Kikuchiyo 27 octobre 2019
    Commenter
  • lalaitou
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Une précision aiguë pour décrire les nouvelles formes de l'inhumanisation. ” — lalaitou 30 octobre 2019
    3 commentaires
    • Gebe
      commentaire modéré @lalaitou Déshumanisation ou néologisme pour enterrement de l’humanité ? Dans les deux cas, ça marche.
      Me suis rendu compte après que j’ai aussi utilisé « nouvelles formes de », sorry for stealing you, ce n’était pas volontaire.
      Bien d’accord sur la "précision aiguë", ça fait plaisir de voir des cinéastes/scénaristes qui se documentent encore un peu sur le réel. Et ça en devient même un critère d’appréciation fondamental pour moi, la démarche inverse donnant souvent des scènes/dialogues/situations assez consternantes.
      5 novembre 2019 Voir la discussion...
    • lalaitou
      commentaire modéré Ahah c'est juste que je connaissais plus mon dico. Je suis un gauchiste, les idées comptent plus que les droits d'auteurs.
      8 novembre 2019 Voir la discussion...
    • lalaitou
      commentaire modéré Depardon a lui aussi cette grande qualité. Ils se perdent pas comme d'autres dans la fiction symbolique et morale sans en avoir les épaules. Audiard, une fille facile, etc
      8 novembre 2019 Voir la discussion...
  • ianov
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Autant d'humain dans l'inhumain fera toujours baver les mêmes. C'est pourtant l'essence qui nous reste, nous sommes bien le nez au guidon. ” — ianov 9 novembre 2019
    Commenter
  • Arnotte
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Angry Old Ken, pareil à lui-même (mais encore plus vénère), s’attaque aux effets désastreux de l’uberisation du travail. Fort et désespéré. ” — Arnotte 18 septembre 2019
    Commenter
  • DonFlo
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Merci M.Loach de révéler l'humanité derrière la précarité et de dénoncer les dérives de notre système qui nous crie : Dont think and drive ! ” — DonFlo 30 octobre 2019
    Commenter
  • Aimeleau
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ « Ubersodomisation » ou comment faire croire aux gens qu’ils sont leur propre patron et anéantir leur liberté et leur vie privée ! ” — Aimeleau 26 mai 2019
    1 commentaire
    • cancou
      commentaire modéré Le terme Ubersodomisation mérite à lui seul un j'aime. Tu aurais même pu t'arreter là.
      14 novembre 2019 Voir la discussion...
  • lecartel
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ À travers une famille touchante dans sa simplicité, Loach nous invite à habiter le monde au lieu de se livrer à son absurde mécanique. ” — lecartel 15 novembre 2019
    Commenter
  • aurelienpython
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Immersion dans le quotidien d'une famille aussi touchante qu'en détresse. J'avoue que je vais toujours voir les Loach pour l'accent aussi. ” — aurelienpython 29 octobre 2019
    Commenter
  • fabs8
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Loach fustige l'esclavage moderne du travail. A flux tendu, chaque tracas réduit le repos, la vie, la famille.. Éprouvant...et imparable. ” — fabs8 17 décembre 2019
    Commenter
  • Sushi_Overdose
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Travailler dans la précarité comme des machines jusqu'à l'implosion familiale. L'horreur d'un capitalisme de plus en plus avilissant. ” — Sushi_Overdose 31 mai 2019
    Commenter
  • FeuFauxLait
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Ken Loach... c'est sombre, ça percute fort, ça nous interroge sur nos vies... mais qu'est-ce que c'est bon. Merci Mister Loach. ” — FeuFauxLait 14 octobre 2019
    Commenter
  • Giant
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ La triste vérité sur la problématique et la complexité de la logistique du dernier kilomètre nous est servie avec force et détresse. ” — Giant 29 février 2020
    Commenter
  • freaky
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ La honte de notre système économique, là où le capitalisme a échoué. Casting 5++ ” — freaky 8 juillet 2019
    1 commentaire
    • Balanina
      commentaire modéré Il a choisi des acteurs non professionnels (à l'exception du père je crois). L'actrice qui joue la mère exerce d'ailleurs la profession d'aide à domicile dans la réalité.
      13 janvier 2020 Voir la discussion...
  • EmmaR
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ La face cachée de l'ubérisation vue par Ken Loach avec une grande direction d'acteurs. Percutant, insolent, aux vues des sacrifices exigés ” — EmmaR 24 octobre 2019
    Commenter
  • Lemmy
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ Insidieusement, le néolibéralisme s'installe tranquillement dans le quotidien d'une famille jusqu'à la violence et le sacrifice. Nécessaire ” — Lemmy 6 avril 2020
    1 commentaire
    • Lemmy
      commentaire modéré Le film est nécessaire hein, pas le néolibéralisme !
      6 avril 2020 Voir la discussion...
  • Theus
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ D’une efficacité redoutable, la petite mécanique de Ken Loach ronronne et impressionne moins. Reste des acteurs saisissants. ” — Theus 24 février 2020
    Commenter
  • sgabedou
    (à propos de Sorry We Missed You)
    Sa note :
    Sorry We Missed You “ En dépit de certaines grosses ficelles, Loach et Laverty assurent la livraison d'un nouveau pamphlet anticapitaliste très efficace. ” — sgabedou 4 novembre 2019
    Commenter

Casting de Sorry We Missed You

Infos sur Sorry We Missed You

Réalisé par Ken Loach
Écrit par Ken Loach et Paul Laverty


Belgique, France, Royaume-uni - 1h40 - Drame
Sortie le 23 octobre 2019

Synopsis

À Newcastle, Ricky et sa famille se battent contre la précarité depuis quelques années. Pourtant, ni Ricky ni son épouse Abby n’ont cessé de travailler. Alors qu’il est temporairement sans emploi, Ricky voit dans l’opportunité de devenir chauffeur-livreur à son compte, avec son propre camion, une formidable occasion de s’en sortir. Abby, aide-soignante à domicile, l’aide à réaliser son projet en vendant sa propre voiture. Mais Ricky doit rendre des comptes à la société de transport qui lui assigne ses courses et contrôle son travail, et finalement sa vie et celle des siens. Commence alors pour toute la famille la spirale infernale des pièges de l’uberisation…

Films similaires à Sorry We Missed You

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -