Billy Wilder

Scénariste, réalisateur, acteur
Né à Sucha, Galicia, Austria-Hungary le 22 juin 1906, mort le 27 mars 2002
Connu pour...

Biographie de Billy Wilder

Issu d'une famille juive autrichienne, Samuel Wilder, du prénom de son grand-père maternel, naît dans une petite ville de l'empire austro-hongrois qui appartient aujourd'hui à la Pologne. Il est tout jeune lorsque la famille s'installe à Vienne, où lui et son frère Wilhelm font leurs études primaires et secondaires. Son père rêve de le voir devenir avocat ou médecin mais il quitte rapidement l'université et opte pour une carrière de journaliste. Sa mère a fait un séjour aux États-Unis, ce qui explique le surnom familial de Billy qu'il adopte ensuite à la place de son prénom officiel, Samuel.
Il travaille pour un journal viennois, où il est chargé d'articles sur le sport, de faits-divers, et commence également à rédiger des critiques sur les spectacles, notamment le cinéma. En 1926, il s'établit à Berlin où il survit un temps en jouant les danseurs mondains à l'hôtel Eden, tout en commençant à écrire des récits et des ébauches d'histoires. Il collabore à un journal allemand local, Berliner Zeitung am Mittag, puis un tabloïd pour lesquels il rédige des articles mais aussi des nouvelles ou des romans-feuilleton à succès, généralement policiers ou burlesques. Ses enquêtes le mettent en contact avec des milieux et des personnages variés, diversité que l'on retrouve plus tard dans ses films.
C'est l'époque du cinéma muet. Il travaille, souvent comme "nègre", pour des scénaristes à succès ; il collabore avec d'autres professionnels du cinéma, notamment Fred Zinnemann, alors opérateur, et Robert Siodmak. Le succès d'une de ces oeuvres, Les Hommes le dimanche (1930), lui vaut de signer un contrat avec la Universum Film AG en 1929. Il gagne bien sa vie et commence à collectionner des oeuvres d'art contemporaines, notamment des meubles signés Mies van der Rohe.
Son frère, Wilhelm, s'est installé aux États-Unis dans le courant des années 1920. L'arrivée d'Adolf Hitler au pouvoir le contraint à son tour à l'exil. Il séjourne d'abord à Paris, rue de Saïgon, où il vit chichement et fréquente un milieu d'expatriés allemands comme Franz Waxmann, Friedrich Hollender ou Peter Lorre. Il réalise un film avec une jeune débutante, Danielle Darrieux, et Pierre Mingand: Mauvaise graine. Joe May, un metteur en scène allemand, emporte un de ses scénarios à Hollywood ; ayant réussi à le placer, il contacte Wilder et lui demande de le rejoindre. Celui-ci obtient un visa de touriste et s'embarque pour les États-Unis où la perspective d'une guerre le persuade de s'établir.
Il sait à peine parler l'anglais, langue qu'il assimilera néanmoins rapidement. Il écrit beaucoup, notamment des nouvelles en allemand traduites en anglais qu'il réussit à vendre notamment aux studios de cinéma. Grâce à cette activité et à ses contacts (dont Peter Lorre avec qui il partage un temps un appartement) il réussit à percer à Hollywood et signe un contrat avec la Paramount Pictures. Il travaille cinq jours et demi par semaine, rédigeant des scénarios originaux ou retravaillant ceux des autres scénaristes.
En 1938, il entame avec Charles Brackett un partenariat prolifique qui débouchera sur plusieurs classiques de la comédie américaine, dont La Huitième Femme de Barbe-Bleue (1938) et Ninotchka (1939) d'Ernst Lubitsch, autre immigré allemand qu'il considèrera toute sa vie comme son "seul Dieu". Lorsque la Paramount fait appel à Gary Cooper pour donner la réplique à Ingrid Bergman dans Pour qui sonne le glas, Wilder et Brackett servent de monnaie d'échange et se retrouvent au service du producteur Samuel Goldwyn. Ils écrivent alors le scénario de Boule de Feu (1941) et son remake Si bémol et Fa dièse d'Howard Hawks. Wilder retourne ensuite travailler pour Paramount. Son rêve est de passer à la mise en scène.
Avec sa double casquette de réalisateur et de scénariste (qu'il gardera définitivement), il met en scène un troisième film écrit avec Raymond Chandler : Assurance sur la mort (1944), adapté de James M. Cain, qui est sa première grande réussite et un modèle du film noir.
À partir de 1942, Charles Brackett produit plusieurs de ses films : Les Cinq Secrets du désert (1943), Le Poison (1945), récompensé par 4 Oscars dont ceux du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario adapté, qui traite de l'alcoolisme et Boulevard du crépuscule (Oscar du meilleur scénario original 1950), après quoi le partenariat prend fin et Wilder devient dès lors producteur de la plupart de ses oeuvres.
Dès lors les films de Wilder deviennent plus caustiques et cyniques ; il tourne notamment Le Gouffre aux chimères (1951), son film préféré, ainsi que de très belles comédies telles que Certains l'aiment chaud (1959) et La Garçonnière (1960), pour lequel il remporte les Oscars du meilleur film, du meilleur réalisateur et meilleur scénario original.
Il dirige également Marilyn Monroe dans Sept Ans de réflexion (1955) et dans Certains l'aiment chaud où elle a pour partenaires Jack Lemmon (qu'il fera jouer dans sept films en 12 ans) et Tony Curtis. Billy Wilder tourne ses derniers films en Europe, comme Alfred Hitchcock, et prend sa retraite en 1981.

Filmographie de Billy Wilder

  • Un Voyage de Martin Scorsese à travers le cinéma américain
    Taux de satisfaction de la communauté
    89%
    Le réalisateur Martin Scorsese raconte les films américains qui l'ont marqué et qui ont influencé sont oeuvre. Son voyage à travers le cinéma commence au début du siècle pour se te...
    3h45
    Ma note :
  • Buddy Buddy
    Taux de satisfaction de la communauté
    10%
    Buddy Buddy (1981)
    un film de Billy Wilder
    Trabucco, vieux gangster enfermé dans un hôtel pour exécuter son dernier contrat, rencontre Victor, son voisin de chambre. Trabucco se retrouve victime des tentatives de suicide de...
    Ma note :
  • Fedora
    Taux de satisfaction de la communauté
    88%
    Fedora (1978)
    un film de Billy Wilder
    Barry «Dutch» Detweiler, producteur de cinéma indépendant, a dans l'idée de porter à l'écran le personnage d'Anna Karénine. Pour lui, la seule comédienne susceptible d'endosser le ...
    1h52
    Ma note :
  • Spéciale première
    Taux de satisfaction de la communauté
    66%
    un film de Billy Wilder
    La salle de presse du tribunal est en émoi : Earl Williams, un tueur de policier, doit être exécuté ce matin. Mais alors que chacun est sur le qui-vive, tâchant qui d’obtenir une i...
    1h45
    Ma note :
  • Avanti !
    Taux de satisfaction de la communauté
    70%
    Avanti ! (1972)
    un film de Billy Wilder
    Wendell Armbruster, Jr. est un PDG américain venu en Italie pour faire rapatrier le cadavre de son père, mort dans un accident de voiture. Il apprend à cette occasion que son père ...
    2h18
    Ma note :
  • La Vie privée de Sherlock Holmes
    Taux de satisfaction de la communauté
    80%
    un film de Billy Wilder
    Dans leur appartement de Baker Street, Holmes et Watson voient arriver une jeune veuve sauvée des eaux de la Tamise. Se nommant Gabrielle Valladon, cette dernière semble amnésique ...
    2h10
    Ma note :
  • Casino Royale
    Taux de satisfaction de la communauté
    33%
    Casino Royale (1967)
    un film de John Huston, Ken Hughes...
    Sir James Bond se repose dans son château d’Écosse. C'est alors que les quatre chefs secrets des grandes puissances le supplient d'accomplir une dernière mission. Pour le convaincr...
    2h05
    Ma note :
  • La Grande combine
    Taux de satisfaction de la communauté
    62%
    un film de Billy Wilder
    Harry Hinkle est un homme chanceux ! Alors qu'il est accidentellement renversé par un demi de mêlée de 100 kilos, Harry ne souffre que de légères contusions. Jusqu'à ce que Whiplas...
    2h05
    Ma note :
  • Embrasse-moi, idiot!
    Taux de satisfaction de la communauté
    75%
    un film de Billy Wilder
    Orville Spooner et Barney Milsap habitent à Climax, Nevada. L’un donne des leçons de piano, l’autre est garagiste. Tous deux composent des chansons. Un jour Dino, un chanteur de ch...
    2h06
    Ma note :

Avis sur les films de Billy Wilder

Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -