Frank Sinatra

Acteur, réalisateur
Né à Hoboken, NJ le 12 décembre 1915, mort le 14 mai 1998
Connu pour...

Biographie de Frank Sinatra

Le 8 septembre 1935, à vingt ans à peine, Frank Sinatra débute en amateur au sein du groupe des Hoboken Four (une trace figure sur un CD Collection Masters Of Jazz). D'août 1937 à juin 1939, il est employé à la Rustic Cabin (saloon-restaurant d'Englewood N.J). Le show est diffusé sur les ondes de la radio new-yorkaise WNEW#. En juin 1939, il est engagé par le trompettiste Harry James avec lequel il enregistrera une dizaine de titres.
Le 26 janvier 1940, Sinatra débute dans l'orchestre de Tommy Dorsey avec lequel il restera près de deux ans et enregistrera une centaine de titres dont les plus célèbres sont: Imagination, I'll Be Seeing You, I'll Never Smile Again, Without A Song, There Are Such Things, Polka Dots and Moonbeams, Stardust... Il fera deux apparitions filmées aux côtés de Tommy Dorsey et son Orchestre dans les films Las Vegas Nights (1941) et Ship Ahoy (1942). Le 19 septembre 1942, il quitte la formation de Tommy Dorsey et entame une carrière en solo. En février 1943, Sinatra fait une première apparition au cinéma dans le film Reveille With Beverly où, dans son propre rôle, il interprète la chanson Night and Day de Cole Porter. En juin de la même année, il est engagé par les disques Columbia avec lesquels il fera près de 300 enregistrements entre 1943 et 1952. En août, il tourne son premier film en vedette pour RKO, Higher And Higher, aux côtés d'un jeune prodige, Mel Tormé, et de l'actrice française Michèle Morgan. Puis, l'année suivante il tourne Step Lively avec Gloria De Haven.
En juin 1944, Sinatra signe un contrat de cinq ans avec la MGM et tourne avec Gene Kelly dans Anchors Aweigh. Les deux marins américains dansant sur des lits restera un morceau d'anthologie. De 1943 à 1948, il multiplie les apparitions à la radio dans des shows hebdomadaires tels : Your Hit Parade, Songs By Sinatra, Light Up Time. En novembre 1945, il interprète et réalise un court métrage, « docu-fiction » sur la tolérance religieuse (inspiré notamment des événements de la Seconde Guerre mondiale); ce film, The House I Live In, lui vaudra un Oscar en 1946.
En août 1948, Sinatra tourne dans un deuxième film avec Gene Kelly, Take Me Out To The Ball Game, puis un troisième, On The Town (Un Jour A New York), l'année suivante. Le 27 mars 1951, il enregistre l'm A Fool To Want You, une chanson co-écrite avec et dédiée à Ava Gardner, avec laquelle il était, à l'époque, marié. En avril 1953 a lieu le premier enregistrement pour le label Capitol. La collaboration s'étendra jusqu'en 1962 et produira plusieurs centaines d'enregistrements regroupés dans des albums devenus depuis mythiques. Une quasi intégrale existe... Le 25 mars 1954, Sinatra reçoit son deuxième Oscar pour sa prestation dans le film From Here To Eternity (Tant qu'il y aura des hommes). Fin 1955, il tourne The Man With The Golden Arm (L'Homme au bras d'or) avec Kim Novak, film pour lequel il sera nommé aux Oscars de 1956.
En janvier 1956, Sinatra enregistre une de ses chansons-culte, I've Got You Under My Skin, sur des arrangements signés Nelson Riddle. En septembre 1957, il tourne dans Pal Joey (La Blonde ou la Rousse), avec Rita Hayworth et Kim Novak, film qui restera marqué par la chanson The Lady Is A Tramp. En décembre 1958, c'est Some Came Running (Comme un torrent) de Vincente Minnelli, avec Dean Martin et Shirley McLaine. En mai 1959 sort A Hole In The Head (Un trou dans la tête) de Frank Capra. La même année, Sinatra tourne, en juillet, Never So Few (La Proie des vautours), avec Gina Lollobrigida et Steve Mc Queen, puis, en août Can-Can avec Shirley MacLaine et Maurice Chevalier. En mars 1960, Sinatra accueille Elvis Presley, à son retour du service militaire, lors d'un show TV où ils chantent ensemble. En juillet de la même année, il s'implique dans la campagne électorale de John Kennedy dont il organisera le gala d'inauguration de la présidence.
En avril 1961, il enregistre le premier d'une longue série de disques pour son propre label : « Reprise » - il existe une intégrale (hors concerts) en 20 CD. Le 11 avril 1966, il grave Strangers In The Night, qui obtiendra plusieurs Grammy Awards. Le 30 décembre 1968, c'est My Way, autre succès planétaire. Le 13 juin 1971, Sinatra fait ses « adieux » lors de deux concerts donnés à Los Angeles. Mais il ne tarde pas à revenir sur scène et dans les studios d'enregistrements à partir de la mi-1973. À la mi-avril 1984, il enregistre l'album L.A. Is My Lady dont le fleuron sera la chanson Mack the Knife. De juillet à octobre 1993, il enregistre, pour les albums Capitol, ses « Duets » auxquels participent les plus grands artistes internationaux : Barbara Streisand, Aretha Franklin, Charles Aznavour, Julio Iglesias, Willie Nelson, etc. Les 19 et 20 décembre 1994, Sinatra donne ses derniers concerts au Fukuoka Dome de Tokyo. Le 25 février 1995, il fait une dernière apparition sur scène lors d'un gala de charité pour le Barbara Sinatra Children Center et, en décembre, tout le monde américain du spectacle lui rend hommage au Shrine Auditorium de Los Angeles. Il meurt deux ans et demi après.
Sa carrière de chanteur (et, occasionnellement, de chef d'orchestre) couvre soixante années de l'histoire de la musique populaire américaine, de la chanson Shine au sein du groupe The Hoboken Four le 8 septembre 1935, (premier enregistrement radiophonique connu) à son ultime interprétation sur scène de The Best Is Yet to Come le 25 février 1995 (si on ne tient pas compte de l'ultime note de la chanson Theme from New York, New York qu'il tint le 14 décembre 1995 à la fin de l'émission Sinatra : 80 Years My Way). Bien au-delà du registre classique du crooner, Sinatra aborda tous les styles de musique populaire, du jazz (au sein d'un big band à ses débuts ou en formations plus réduites ultérieurement) à la variété, du blues au swing et à la bossa nova, s'autorisant même des incursions anecdotiques dans le rock, le twist, ou le disco.
Sur scène, sur disque, au cinéma ou à la télévision, il eut à maintes reprises l'occasion de confronter son talent à ceux de son temps, tous styles confondus :
  • Les compositeurs et paroliers Cole Porter, George Gershwin, Ira Gershwin, Irving Berlin, Johnny Mercer, Sammy Cahn, Jimmy Van Heusen, Oscar Hammerstein, Jerome Kern, Richard Rodgers, Harold Arlen, Lorenz Hart, Gus Kahn, Jule Styne, Vernon Duke, Frederick Loewe, Victor Young, Johnny Burke, Matt Denis, Lane Burton, Carolyn Leigh, Alan Jay Lerner, Billy Rose, Rod McKuen, Jake Holmes, Bob Gaudio, Alan Bergman, Marilyn Bergman, Michel Legrand, Stephen Sondheim...
  • Les arrangeurs Axel Stordhal, Alec Wilder, Billy May, Nelson Riddle, Johnny Mandel, Neal Hefti, Don Costa, Gordon Jenkins, Joe Parnello, Eumir Deodato, Claus Ogerman, Quincy Jones ...
  • Les chefs d'orchestre Harry James, Tommy Dorsey, Bill Miller, Fred Waring, Morris Stoloff, Quincy Jones, Vincent Falcone Jr, Frank Sinatra Jr, Patrick Williams...
  • Les musiciens Louis Armstrong, Duke Ellington, Johnny Hodges, Harry "Sweets" Edison, Count Basie, Ray Brown, Antonio Carlos Jobim, Red Norvo, Al Viola, Oscar Peterson, Nat King Cole, Coleman Hawkins, Tony Mottola, Buddy Rich, Irv Cottler...
  • Les vocalistes Ella Fitzgerald, Violetta Villas, Sarah Vaughan, Lena Horne, Judy Garland, Dinah Shore, Peggy Lee, Rosemary Clooney, Liza Minnelli, Tony Bennett, Bing Crosby, et bien sûr ses complices Dean Martin et Sammy Davis Jr...

Lors de l'émission Sinatra : 80 Years My Way, diffusée le 14 décembre 1995, Bruce Springsteen lui rendit hommage en ces termes :
À partir de mai 2006, à l'occasion de la 500e de son spectacle A New Day... au Caesar's Palace de Las Vegas (un casino dans lequel Frank Sinatra s'était maintes fois produit), Céline Dion lui rendit hommage en interprétant sur scène un duo virtuel avec lui sur All the Way, illustré d'images du chanteur sur écran géant. Cette chanson, qui avait été écrite par Sammy Cahn et Jimmy Van Heusen pour le film Le Pantin brisé (The Joker Is Wild) de Charles Vidor, fut enregistrée par Sinatra le 13 août 1957. Elle remporta l'Oscar et resta classée 15 semaines au Billboard où elle atteignit la 15e place la même année.
Sinatra obtint l'Oscar du meilleur second rôle dans From Here To Eternity (Tant qu'il y aura des hommes) en 1953. Selon certaines sources, son rôle aurait été obtenu grâce à une pression de la mafia sur le patron de la Columbia Pictures, Harry Cohn. Cette hypothèse est évoquée dans le film Le Parrain, à travers le personnage fictif du chanteur Johnny Fontane. Il est vraisemblable que l'influence sur ce producteur de la part d'Ava Gardner, qui était mariée avec Sinatra à l'époque, pour qu'il joue dans ce film le rôle de Maggio fut aussi déterminante.
  • Tant qu'il y aura des hommes (From Here to Eternity) de Fred Zinnemann, 1953
  • L'Homme au bras d'or (The Man With The Golden Arm) d'Otto Preminger, 1955
  • Haute Société (High Society) de Charles Walters, 1956
  • Le Tour du monde en quatre-vingts jours (Around the World in 80 Days): Le cocher du fiacre
  • La Blonde ou la rousse (Pal Joey) de George Sidney, 1957
  • Blanches colombes et vilains messieurs (Guys and Dolls) de Joseph Mankiewicz : Nathan Detroit
  • Le patin brisé (The Joker Is Wild) de Charles Vidor,1957 : Joe E. Lewis
  • Orgueil et Passion (The Pride and the Passion) de Stanley Kramer, 1957
  • Comme un torrent (Some Came Running) de Vincente Minnelli, 1958
  • La Proie des vautours (Never So Few) de John Sturges, 1959
  • Can-Can (Can-Can) de Walter Lang 1960 : François Durnais
  • L'Inconnu de Las Vegas (Ocean's Eleven) de Lewis Milestone, 1960
  • Un crime dans la tête (The Mandchurian Candidate) de John Frankenheimer, 1962
  • Les Trois Sergents (Sergeants 3) de John Sturges : Sergent Mike Merry
  • Le Dernier de la liste de John Huston, 1963
  • T'es plus dans la course, papa! (Come Blow Your Horn) de Bud Yorkin, 1963 : Alan Baker
  • L'Express du colonel Von Ryan (Von Ryan's Express) de Mark Robson, 1965
  • L'Ombre d'un géant (Cast a Giant Shadow) de Melville Shavelson, 1966 : Vince
  • Le Hold-up du siècle (Assault on a Queen) de Jack Donohue, 1966
  • Tony Rome est dangereux (Tony Rome) de Gordon Douglas, 1967
  • La Femme en ciment (Lady in Cement) de Gordon Douglas, 1968
  • Le Détective (The Detective) de Gordon Douglas, 1968
  • Un Beau salaud (Dirthy Dungus Magee) de Burt Kennedy,1970
  • De plein fouet (The First Deadly Sin) de Brian G. Hutton,1980

Sinatra a réalisé un unique long métrage, en 1965, L'Île des braves (None But the Brave).
Frank Sinatra fut le mari de Nancy Barbato de 1939 à 1951, puis d'Ava Gardner de 1951 à 1957 (pour qui il chanta I Am A Fool To Want You). Il fut ensuite marié à Mia Farrow de 1966 à 1968, puis avec Barbara Marx de 1976 à sa mort. Avec Nancy Barbato, Sinatra eut trois enfants, dont Nancy qui devint chanteuse à son tour et enregistra plusieurs duos avec son père, dont le succès international Something Stupid. Son fils, Frank Sinatra Jr, poursuit également depuis le début des années 1960 une carrière de chanteur ainsi que de chef d'orchestre; il dirigea notamment sur scène l'orchestre de son père à partir du 29 avril 1988 et jusqu'à son ultime concert.
Grâce à son statut de leader du fameux Rat Pack, Sinatra a noué de nombreuses relations avec de puissantes personnalités américaines de son temps allant des familles Kennedy ou Grimaldi (ami proche de Grace Kelly, il était le parrain de Stéphanie de Monaco), aux boss de la mafia tels Willie Moretti, Lucky Luciano ou Sam Giancana, dont il fut un ami proche. Des liaisons que Jerry Lewis, ami de longue date, confirme en racontant une anecdote à ce sujet : Frank Sinatra aurait transporté de l'argent mafieux des États-Unis vers La Havane, au moment de la célèbre conférence cubaine de la Cosa Nostra, après avoir évité de justesse la sévérité des douaniers. Toutefois, si les documents rendus publics par le FBI après sa mort accréditent cette thèse, celle-ci n'a encore jamais été prouvée ni condamnée par le département de la Justice des États-Unis pour la simple raison que ses relations avec la pègre étaient purement d'ordre amical. Ce chapitre de la vie privée du chanteur a été transposé au cinéma à travers le personnage de Johnny Fontane dans Le Parrain.
Frank Sinatra était aussi un grand amateur de boxe et de football (ce que l'on nomme, aux États-Unis, le soccer) et il fut le supporter de l'équipe italienne du Genoa.

Filmographie de Frank Sinatra

  • Sinatra: All or Nothing at All
    un film de Alex Gibney
    Ma note :
  • Mayor of the sunset strip
    un film de George Hickenlooper
    1h34
    Ma note :
  • La classe américaine
    Taux de satisfaction de la communauté
    80%
    Ce flim parodique est un montage de scènes issues des grands classiques du cinéma hollywoodien doublées par des acteurs français.
    1h10
    Ma note :
  • Qui veut la peau de Roger Rabbit ?
    Taux de satisfaction de la communauté
    82%
    un film de Robert Zemeckis
    Hollywood, 1947. Roger Rabbit, un lapin acteur et héros de dessins animés des Maroon Cartoons, est accusé du meurtre du producteur Marvin Acme, inventeur délirant et directeur de l...
    1h44
    Ma note :
  • Cannonball 2
    Taux de satisfaction de la communauté
    21%
    Cannonball 2 (1984)
    un film de Hal Needham
    La course du Cannonball, c'est toute une équipée qui conduit quelques tandems originaux à traverser les Etats-Unis en voiture, avec pour seul but la somme mirifique qui attend les ...
    1h50
    Ma note :
  • De plein fouet
    un film de Brian G. Hutton
    Un flic proche de la retraite, dont la femme est hospitalisée, enquête sur des crimes sadiques.
    Ma note :
  • Contract on Cherry Street
    un film de William A. Graham
    2h25
    Ma note :
  • Un Colt pour trois salopards
    Taux de satisfaction de la communauté
    64%
    un film de Burt Kennedy
    Hannie décide d'assister Tom Price le chasseur de prime afin qu'il l'entraîne et qu'elle puisse traquer et tuer les 3 hommes qui ont tué son mari et qui l'ont violé…
    1h22
    Ma note :
  • La Femme en ciment
    un film de Gordon Douglas
    Le détective de charme Tony Rome est chargé, avec son associé Hal Rubin, de trouver un trésor dans un galion espagnol coulé en 1591 au large de Miami. Lors de leur plongée, Tony tr...
    Ma note :
  • Le Détective
    Taux de satisfaction de la communauté
    86%
    Le Détective (1968)
    un film de Gordon Douglas
    Joe Leland est un policier intègre qui défend avec ardeur les valeurs fondamentales de l'Amérique. Mais son couple s'effrite: sa femme Karen souffre de nymphomanie, et Joe décide d...
    1h54
    Ma note :

Avis sur les films de Frank Sinatra

Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -