Kiyoshi Kurosawa

Réalisateur, scénariste, acteur
Né à Kobe, Japan le 19 juillet 1955
Connu pour...

Biographie de Kiyoshi Kurosawa

Kiyoshi Kurosawa fait partie de cette nouvelle génération de cinéastes issue de « l'école Super 8 » (Hideo Nakata, Shinya Tsukamoto), qui a succédé à la « Nouvelle Vague japonaise » des années 1960 et 1970 (Shohei Imamura, Nagisa Oshima, Kiju Yoshida). De 1974 à 1983, il tourne une dizaine d'oeuvres dans ce format. Son premier film, Rokkô, explore le conflit entre professeurs et élèves. Influencé à la fois par le cinéma de genre hollywoodien des années 1970 (Terence Fisher, Richard Fleischer, Don Siegel, Tobe Hooper, John Carpenter, George Romero) et par sa vie quotidienne d'étudiant en sociologie à l'université Rikkyô à Tokyo, il signe Vertigo College (Shigarami Gakuen), parodie des films de gangsters, en plein campus universitaire. Il obtient grâce à ce moyen métrage un prix au PIA Film Festival, en 1980, et ce petit succès lui ouvre les portes du monde du cinéma, puisqu'il travaille par la suite comme assistant de deux réalisateurs, Shinji Sômai et Kazuhiko Hasegawa.
Après trois années d'apprentissage, il se fait embaucher à la Nikkatsu dans leur production déclinante de roman porno | Pink Eiga, où en 1983 il tourne son premier long métrage, Kandagawa Wars (Kandagawa inrab sensô). En raison du manque de scènes érotiques, cette histoire d'échanges sexuels de part et d'autre d'une rivière ne satisfait pas entièrement la major japonaise et n'attire pas le public nippon. Son film suivant, Joshi Dasei : Hazukashii seminar, la Nikkatsu décide de ne pas le distribuer, car il ne correspond pas aux critères du genre, aux conventions du Pink Eiga. Vexé, Kiyoshi Kurosawa demande alors à la société des réalisateurs indépendants de racheter les droits du film qui ressort, remonté, sous le nom de The Excitement of the DoReMiFa Girl en 1985.
Désormais sur la liste noire des producteurs à la suite de cet incident, sa carrière connaît un arrêt brutal. Âgé de trente ans, il retourne à l'université Rikkyô en tant que professeur et influencera à son tour de futurs cinéastes japonais (Makoto Shinozaki, Takashi Shimizu - futur réalisateur de The Grudge). Vingt ans après, il enseigne toujours à la Film School of Tokyo.
En 1989, il tourne un film important pour lui : Sweet Home, un thriller fantastique situé dans une maison hantée, oscillant entre The Haunting et Poltergeist. Bien qu'il n'ait pas obtenu d'exercer un contrôle total sur le film, Kurosawa, de cinéaste proscrit devient réalisateur à part entière. Son retour dans le circuit s'explique par l'aide de son ami Juzo Itami qui jouait dans The Excitement of the DoReMiFa Girl et devenu un auteur reconnu avec Tampopo. Au début des années 1990, il tourne de nouveau. Cette fois-ci pour la télévision : Kansai Tv lui commande des téléfilms d'horreur, une série de film de fantômes (Gakko no kaidan,Modae kurushimu katsuji chudokusha: jigoku no misogura, Yorobi no uzumaki). En 1992, il réalise The Guard From The Underground (Jigoku no Keibiin), huis clos sanglant où un tueur psychopathe sumo élimine les cadres d'une entreprise. Le film sort en salle et connaît un petit succès public. La même année, il écrit un premier ouvrage intitulé Eizo no Karisma : Kurosawa Kiyoshi Eigashi et bénéficie d'une résidence au Sundance Institute pour l'écriture du scénario de Charisma. De 1994 à 1998, Kiyoshi met en boîte plus de dix films pour le V-Cinema.
Kurosawa participe à de nombreux tournages, il réalise une pléthore de films dont le succès n'est que restreint et la qualité irrégulière. Mais il affine ainsi des facultés naissantes. Il se penche très vite sur le thriller, avec Sweet Home en 1989 ou la série des Suit yourself or shoot yourself, dont il signe les six épisodes en 1996 pour la télévision japonaise.
C'est Cure, réalisé en 1997, qui promeut le cinéaste. Sa réputation devient occidentale, avec des projections remarquées dans de nombreux festivals, puis avec la sortie française du film en novembre 1999. Charisma et Kaïro sortiront peu de temps après, et seront des succès. Le réalisateur est loué par la presse. En 2003, son Jellyfish est présenté en compétition officielle au Festival de Cannes, et en 2006 Jim Sonzero réalise Pulse, un remake de Kaïro.

Filmographie de Kiyoshi Kurosawa

  • Creepy
    Creepy (2016)
    un film de Kiyoshi Kurosawa
    Un ancien détective suspecte son voisin d’être impliqué dans une disparition sur laquelle il a enquêté des années auparavant.
    Ma note :
  • Daguerréotype
    un film de Kiyoshi Kurosawa
    Stéphane, ancien photographe de mode, vit seul avec sa fille qu'il retient auprès de lui dans leur propriété de banlieue. Chaque jour, elle devient son modèle pour de longues séanc...
    2h11
    Ma note :
  • Vers l'autre rive
    Taux de satisfaction de la communauté
    51%
    un film de Kiyoshi Kurosawa
    Yusuke convie sa compagne Mizuki à un périple à travers les villages et les rizières. A la rencontre de ceux qu'il a croisés sur sa route depuis ces trois dernières années, depuis ...
    2h08
    Ma note :
  • Hitchcock/Truffaut
    Taux de satisfaction de la communauté
    47%
    un film de Kent Jones
    En 1962, Hitchcock et Truffaut s’enferment pendant une semaine à Hollywood pour mettre à jour les secrets de la mise en scène au cinéma. A partir des enregistrements originaux de c...
    1h20
    Ma note :
  • Seventh Code
    Seventh Code (2014)
    un film de Kiyoshi Kurosawa
    Vladivostok, Russie. Akiko est à la recherche de Matsunaga, un homme d’affaires qu’elle n’arrive pas à oublier depuis qu’ils ont passé une soirée ensemble. Le retrouvant enfin, Mat...
    1h00
    Ma note :
  • Real
    Taux de satisfaction de la communauté
    39%
    Real (2012)
    un film de Kiyoshi Kurosawa
    Atsumi, talentueuse dessinatrice de mangas, se retrouve plongée dans le coma après avoir tenté de mettre fin à ses jours. Son petit-ami Koichi ne comprend pas cet acte insensé, d'a...
    2h07
    Ma note :
  • Shokuzai - Celles qui voulaient oublier
    Taux de satisfaction de la communauté
    63%
    un film de Kiyoshi Kurosawa
    Il y a quinze ans, quatre fillettes étaient témoins du meurtre d’Emili, leur camarade de classe. Incapables de se souvenir du visage du tueur, elles étaient menacées de pénitence p...
    2h28
    Ma note :
  • Shokuzai - Celles qui voulaient se souvenir
    Taux de satisfaction de la communauté
    67%
    un film de Kiyoshi Kurosawa
    Dans la cour d’école d’un paisible village japonais, quatre fillettes sont témoins du meurtre d’Emili, leur camarade de classe. Sous le choc, aucune n’est capable de se souvenir de...
    1h59
    Ma note :
  • Shokuzai (série TV)
    Taux de satisfaction de la communauté
    93%
    un film de Kiyoshi Kurosawa
    Une élève de primaire est retrouvée assassinée dans le gymnase de son école. 4 de ses amies ayant été témoin du meurtre sont incapables de décrire le coupable à la police. L’histo...
    Ma note :

Avis sur les films de Kiyoshi Kurosawa

Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -