Noël Roquevert

Acteur
Né à Doue-la-Fontaine, Maine-et-Loire le 18 décembre 1892, mort le 6 novembre 1973
Connu pour...

Biographie de Noël Roquevert

Fils des comédiens Auguste et Marie-Louise Bénévent, il débute dès son plus jeune âge dans des rôles de figuration aux côtés de ses parents (à l'âge de six mois, il serait déjà apparu sur scène dans Le Bossu).
Fantassin pendant la Première Guerre mondiale, il est blessé deux fois et obtient la croix de guerre. Après la guerre, il commence à gagner sa vie dans des théâtres parisiens et entame une longue carrière durant laquelle il participera à près de cent cinquante pièces et plus de cent quatre-vingts films.
Il fut remarqué par Sacha Guitry et Max Linder. Après une apparition supposée dans Les Trois Mousquetaires en 1921, il attendra l'avènement du cinéma parlant pour que commence sa véritable carrière, à la quarantaine, et encore pour incarner des personnages secondaires.
On l'aperçoit en Cosaque dans Tarass Boulba en 1935 de Alexis Granowsky avec Harry Baur.
Il participe aussi à des opérettes: Histoire de chanter en 1946 avec Luis Mariano, Andalousie en 1950 avec Carmen Sevilla.
Dans les 25 années qui suivront la Seconde Guerre mondiale, Noël Roquevert sera une figure incontournable du paysage cinématographique français.
Il tournera avec les plus grands réalisateurs, tels qu'Henri-Georges Clouzot dans L'Assassin habite au 21, qui lui réservera le magnifique rôle de l'officier en retraite Linz, mais aussi dans Le Corbeau et Les Diaboliques, avec le réalisateur Henri Verneuil dans Le Mouton à cinq pattes et Un singe en hiver et avec Julien Duvivier dans La Bandera et Marie-Octobre.
Il pouvait aussi bien jouer dans des rôles de gentils comme son rôle de Landru, le boutiquier artificier farfelu dans Un singe en hiver, que de méchants dans Fanfan la Tulipe de Christian-Jaque (1951).
Il a également fait de la télévision, comme par exemple, dans la série Jacquou le Croquant.
En 1965, il est victime d'un infarctus et est soigné à l'Hôpital Lariboisière, et il est contraint de ralentir ses activités.
Son dernier film fut Le Viager de Pierre Tchernia , en 1972, il y jouait le très fringant patriarche de l'abominable famille Galipeau.
Il privilégiait le plaisir de vivre, et, par exemple, refusait de jouer dans des films ou des pièces si les dates lui faisaient rater l'ouverture de la chasse. Cela ne l'empêcha pas de devenir une super-star des seconds rôles, car il était adoré du public, et son nom sur une affiche éclipsait parfois celui de la vedette.
Il restera dans l'esprit collectif, comme l'acteur au sourcil droit se dressant sur un petit oeil rond, inquisiteur et inquiétant, une voix martelant chaque phrase, une moustache taillée avec soin, le pète-sec dans toute sa splendeur.
Après le décès de sa seconde femme, Marie-Paule Coeuré, il avait perdu le goût de vivre, et mourut peu après de chagrin, emporté par une crise cardiaque, dans sa résidence bretonne.
Il est inhumé au cimetière de Douarnenez. Seul son ami Henri Crémieux sera présent au moment de ses funérailles mais Louis de Funès, indisponible, a envoyé des fleurs pour ses funérailles.

Filmographie de Noël Roquevert

  • Le Viager
    Taux de satisfaction de la communauté
    49%
    Le Viager (1972)
    un film de Pierre Tchernia
    Au debut des années 30, condamné à terme par son médecin, un célibataire de 59 ans met en viager une proprieté à Saint-Tropez. Mais il s'obstine à ne pas mourir, ce qui ne fait pas...
    1h41
    Ma note :
  • Les Novices
    Les Novices (1970)
    un film de Guy Casaril et Claude Chabrol
    La prostituée Mona Lisa et la religieuse Agnès se rencontrent en prison. Mona Lisa tente d'initier la nonne, mais Agnès résiste, et finit par convertir la fille de mauvaise vie...
    1h35
    Ma note :
  • La Honte de la famille
    un film de Richard Balducci
    Le jour de son mariage, le fils d'un caïd marseillais déclare à sa famille qu'il souhaite s'engager dans la police.
    1h40
    Ma note :
  • Le Jardinier d'Argenteuil
    Sous son allure bonasse d'amoureux des fleurs et de peintre naïf, le père Tulipe est un faux-monnayeur qui fabrique seulement des petites coupures pour améliorer son ordinaire. Son...
    1h27
    Ma note :
  • La Ligne de démarcation
    Taux de satisfaction de la communauté
    61%
    un film de Claude Chabrol
    Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, sous l'occupation allemande, la ligne de démarcation coupe en deux un village du Jura. Un officier de l'armée française, Pierre, Comte de Damvi...
    1h55
    Ma note :
  • Le Grand restaurant
    Taux de satisfaction de la communauté
    40%
    un film de Jacques Besnard
    Monsieur Septime dirige brillamment son "grand restaurant", temple parisien de la gastronomie où se pressent les personnalités en vue. Mais un jour, un chef d’État d'Amérique du Su...
    1h25
    Ma note :
  • Les Combinards
    un film de Jean-Claude Roy
    Léo et Claude ont décidé de se faire de l'argent sans se fatiguer. Ils se lancent donc, via les petites annonces de la presse de coeur, dans l'escroquerie au mariage.
    1h30
    Ma note :
  • L'Or du duc
    L'Or du duc (1965)
    L'Or du duc est un film réalisé par [Jacques Baratier|a:Jacques-Baratier] et [Bernard Toublanc-Michel|a:Bernard-Toublanc-Michel] en 1965.
    Ma note :
  • Le Majordome
    Le Majordome (1964)
    un film de Jean Delannoy
    Léopold est, le jour, le très digne valet de chambre d'un vieux procureur en proie au remords des têtes qu'il a fait tomber et, chaque mercredi soir, le juge de paix très écouté de...
    1h35
    Ma note :
  • Merveilleuse Angélique
    Taux de satisfaction de la communauté
    39%
    un film de Bernard Borderie
    La vie continue pour Angélique après la mort sur le bûcher de son mari. Elle vit désormais avec Calembredaine à la Cour des Miracles. Après avoir pu récupérer ses deux fils, Angéli...
    1h45
    Ma note :

Avis sur les films de Noël Roquevert

Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -