Raimu

Acteur
Né à Toulon le 18 décembre 1883, mort le 20 septembre 1946
Connu pour...

Biographie de Raimu

Jules Auguste Muraire naît le 18 décembre 1883 à Toulon, dans le Var, d'un père tapissier. Il est peu enclin aux études. Très jeune, il découvre le monde du spectacle et est rapidement attiré par le métier de comédien.
Il débute le 15 juin 1900, à 17 ans, une carrière humoriste de comique troupier et s'essaye devant son premier public dans les cafés-concerts de Provence et les guinguettes à matelots de sa région natale sous le nom d'artiste de Rallum sans succès. Il fait alors des petits boulots : croupier du Casino d'Aix-les-Bains et commerçant.
Il entre en 1908 au théâtre de l'Alhambra de Marseille où il est souffleur, et enchaîne au théâtre de l'Alcazar de Marseille, puis au Palais de cristal et devient rapidement une vedette régionale sous le nom d'artiste de Raimu avec le répertoire de comique-troupier popularisé par Polin, dans lequel se sont essayés d'autres comédiens dont Jean Gabin et Fernandel.
Félix Mayol le chansonnier et directeur de music-hall d'origine toulonnaise lui aussi repère Raimu et le fait monter à Paris, il le produit dans son propre théâtre parisien, le Concert Mayol, et l'engage dans ses revues. Il se produit dans des cafés-concerts et au music-hall, dont La Cigale, aux Folies-Bergères et au Casino de Paris jusqu'en 1914.
En août 1914, il est mobilisé à Orange au sein du 15e ETEM (Train des équipages) et part au front avant d'être réformé en mars 1915.
Il joue son premier rôle au théâtre grâce à Sacha Guitry dans sa pièce Faisons un rêve.
L' arrivée en Europe en 1928 du cinéma parlant , fait connaître Raimu par son jeu, sa personnalité et sa voix méridionale tonitruante si caractéristique. En 1929 il connaît un triomphe au théâtre de Paris avec la pièce Marius de Marcel Pagnol avec Orane Demazis. Ces deux Marseillais s'apportent mutuellement la gloire et la célébrité avec ce classique du théâtre . En 1931 il connaît un nouveau triomphe dans l'adaptation de la pièce au cinéma, Marius d'Alexandre Korda premier film de la « trilogie marseillaise » de Pagnol et un des premiers films à succès parlant du cinéma français. L'année suivante il reprend le rôle de César dans la suite Fanny de Marc Allégret.
Il se marie en 1936 avec Esther Metayer et a une fille, Paulette. Il joue une dernière fois le rôle de César dans César. réalisé par l'auteur Marcel Pagnol. La « trilogie marseillaise » devient un classique du cinéma français.
Marcel Pagnol lui offre en 1938 le rôle du boulanger dans La Femme du boulanger. Il joue ensuite dans La Fille du puisatier de Marcel Pagnol, tourné pendant l'Occupation.
Le 13 septembre 1943, il entre comme pensionnaire à la Comédie-Française avant de devenir sociétaire l'année suivante. Il y joue trois pièces : Le Bourgeois gentilhomme , Le Malade imaginaire de Molière et L'Anglais tel qu'on le parle de Tristan Bernard.
Il retourne au cinéma en 1946, avec Les Gueux au paradis de René Le Hénaff au côté de Fernandel, et son dernier film L'Homme au chapeau rond de Pierre Billon.
Il meurt le 20 septembre 1946 à Neuilly-sur-Seine, à l'âge de 63 ans, d'une crise cardiaque dans son sommeil, provoquée par un dosage d'anesthésiant qu'il ne supporte pas, lors d'une opération chirurgicale bénigne d'une jambe cassée, après un accident de la route. Paris lui organise des funérailles grandioses en l'église Saint-Philippe-du-Roule, devant des milliers de personnes puis il est inhumé au cimetière de Toulon.
Marcel Pagnol déclare : « On ne peut faire un discours sur la tombe d'un père, d'un frère ou d'un fils, et tu étais les trois à la fois. »
En 1958, Orson Welles estima qu'il était « le plus grand acteur au monde ». Pagnol raconta qu'il a vu arriver Orson Welles dans son bureau, lui demandant « je veux voir monsieur Raimu ». Marcel Pagnol lui répondit que Raimu venait juste de mourir et vit alors Orson Welles fondre en larmes : « c'était le meilleur de nous tous ! » dit-il avant d'exposer qu'il avait conçu de nombreux projets de tournage de films avec Raimu.

Filmographie de Raimu

  • 1
    Ciné-follies
    (1977)
    un film de Philippe Collin
    Ciné Follies est un film documentaire de Philippe Collin, production : Filmologies (1977).Noir et blanc. 1h20La France des années trente dans un collage des films du same...
    Ma note :
  • 2
    L'Homme au chapeau rond
    un film de Pierre Billon
    1890. Quelque part en Europe. Nicolas veuf bambocheur père de Lisa, une fillette, apprend peu après la mort de sa femme que son enfant n'est pas de lui mais d'un certain Michel, de...
    1h35
    Ma note :
  • 3
    Le Colonel Chabert
    un film de René Le Hénaff
    Le colonel Chabert laissé pour mort sur le champ de bataille d'Eylau (1807), revient chez lui sous le régime de Louis XVIII. Sa femme est alors remariée....
    1h42
    Ma note :
  • 4
    Untel père et fils
    un film de Julien Duvivier
    Histoire d'une famille française de 1871 à nos jours (1940). Le père Froment est tué lors du siège de Paris. Son fils, Félix, s'expatrie et devient un grand colonisateur. Le second...
    1h53
    Ma note :
  • 5
    Le Bienfaiteur
    un film de Henri Decoin
    M. Moulinet joue les bienfaiteurs dans sa cité, et dirige, en même temps, une bande de malfaiteurs sous le pseudonyme de Guillot
    1h28
    Ma note :
  • 6
    Monsieur La Souris
    un film de Georges Lacombe
    Antonin Ramatuel, devenu clochard suite à une déception amoureuse, connu sous le nom de 'Monsieur La Souris', joue occasionnellement au portier devant le cabaret parisien Le Gai Mo...
    1h38
    Ma note :
  • 7
    L'Arlésienne
    (1942)
    Au XIXe siècle, en Camargue, le charmant Frédéri, jeune fils chéri d'exploitants aisés du mas du Castelet, est follement amoureux d'une belle Arlésienne et ne songe qu'à l'épouser....
    1h35
    Ma note :
  • 8
    Les Inconnus dans la maison
    Taux de satisfaction de la communauté
    70%
    un film de Henri Decoin
    Loursat, avocat, vit avec sa fille Nicole dans une sinistre et vaste demeure bourgeoise. Abandonné depuis près de vingt ans par sa femme, le brillant avocat a sombré dans l'acoolis...
    1h35
    Ma note :
  • 9
    Les Petits riens
    un film de Raymond Leboursier
    À la suite d'une émission sur les ondes de la radio, chacun des auditeurs se souvient de ces "petits riens" (le titre est emprunté à une pièce de Mozart), qui ont souvent changé le...
    1h28
    Ma note :
  • 10
    Le Duel
    (1941)
    un film de Pierre Fresnay
    1h24
    Ma note :

Avis sur les films de Raimu

Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -