O Télérama n'aime pas du tout
Au revoir là-haut
(2017)
un film de
Télérama n'aime pas du tout O
Satisfaction communauté 80%
Au revoir là-haut Bande-annonce

Au revoir là-haut

(2017)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 80%
  • 1898 notes
  • 439 veulent le voir

Micro-critique star (blacktide) :
blacktide
(à propos de Au revoir là-haut)
Sa note :
Au revoir là-haut “ Au romanesque requiem du cadre, d'une larme s'envole le masque mélodieux de l'horreur: éclater les mots pour libérer la tragédie de l'Image. ” — blacktide 25 octobre 2017
14 commentaires
  • blacktide
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Au romanesque requiem du cadre, d'une larme s'envole le masque mélodieux de l'horreur: éclater les mots pour libérer la tragédie de l'Image. ” — blacktide 25 octobre 2017
    14 commentaires
    • blacktide
      commentaire modéré @Tauro Merci beaucoup ;-)
      7 mars 2018 Voir la discussion...
    • Cceelliinnee
      commentaire modéré J'ai déjà lu Pierre LeMaitre et vouloir adapter un de ses romans est très ambitieux! Pari réussi, l'image et la photographie mérite le César de la décennie ... un bijou éclatant mais tranchant.
      24 novembre 2018 Voir la discussion...
    • blacktide
      commentaire modéré @Cceelliinnee Oui, parfaitement. L'ambition : une chose qui devrait être davantage présente en France. Le film de Dupontel rayonne sur toute la production hexagonale, et renoue avec une tradition épique, et tragique.
      24 novembre 2018 Voir la discussion...
  • cath44
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Des tranchées de la gloire au registre des morts, pleure le regard d’une jeunesse sacrifiée. Des fusains pour la patrie non reconnaissante. ” — cath44 6 novembre 2017
    3 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré Ce n'est qu'à partir du XIXe siècle que les fosses communes firent place aux sépultures individuelles. Avec la guerre de 1914-1918, les pratiques d'inhumation seront plus soucieuses de l'individualité du soldat, qui porte désormais une plaque d'identité permettant de l'identifier.Une loi de décembre 1915 institua la mention « mort pour la France » et décréta que la sépulture devint individuelle et permanente et son entretien fut confié à l'État à perpétuité. À l'issue de la guerre, les différents pays alliés procédèrent au regroupement des sépultures dispersées, à la recherche des corps sur les champs de bataille, à l'aménagement des cimetières de guerre et, pour certains, à la restitution des corps aux familles.Le film comme le roman aborde de pratiques soit fictives comme cette arnaque aux monuments ou s’inspire de faits réels comme ce scandale survenu en 1920 où des milliers d’exhumations illégales de soldats morts au combat ont eu lieu , des pratiques peu scrupuleuses, les familles veulent un corps, on leur en fournit un...
      J’ai adoré le roman foisonnant, d’une écriture subtile sur la comédie humaine et ses héros sacrifiés.Et en ce qui concerne le film , mes attentes n’ont pas été déçues par cette adaptation et ses personnages qui tentent de survivre malgré tout, dans cette arnaque à la commémoration par une patrie bien peu reconnaissante ; un film plein d’émotions, éclatant de tableaux autant burlesques que baroques et poétiques. Lumineux, fantasmagorique, lyrique , le film nous emmène sur les sentiers de la gloire et les horreurs de la guerre , avec une sublime scène finale. Les masques sont fascinants et le regard de Nahuel Perez Biscayart imprègne tout le film d’une tonalité aussi vibrante qu’émouvante ardente.
      7 novembre 2017 Voir la discussion...
    • Hobbit77
      commentaire modéré @cath44 Magnifique MC ! Bravo, tout simplement ! ;-)
      9 novembre 2017 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @Hobbit77 je te remercie beaucoup. C'est un film superbe.
      9 novembre 2017 Voir la discussion...
  • Joe_Shelby
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Aucuns mots face aux maux de ce microcosme satirique et touchant sur la quête identitaire. Seul le regard exprime sa détresse. Bouleversant. ” — Joe_Shelby 21 septembre 2017
    14 commentaires
    • Ariane92
      commentaire modéré @Joe_Shelby oui je te confirme il n'existe pas normalement ^^ C'est pas une question d'intelligence, c'est juste que Maillard a pas l'étoffe d'un tueur, il le dit d'ailleurs (je n'aurais pas pu le tuer). Et ya meme pas de non assistance, car Maillard essaye bien de le sortir d'affaire. Je trouve juste que la mort de Pradelle tire un peu trop sur le burlesque : l'enterrer dans un trou avec le masque de cheval, exactement le sort qui aurait pu être réservé à Maillard. Un peu too much peut etre, ça m'a pas ultra convaincue mais enfin... Pradelle aurait pu se faire arrêter comme dans le bouquin ça n'aurait pas impacté le film.
      29 octobre 2017 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Ariane92 Je pense que Dupontel a simplement voulu faire un effet miroir entre Maillard et Pradelle dans cette finalité.
      29 octobre 2017 Voir la discussion...
    • OlivarDeLaCave
      commentaire modéré @Joe_Shelby Personnellement je trouve que le film est meilleur que le livre. Surtout sur la fin qui est différente. Elle est moins cruelle dans le film que dans le livre. Le sort de Pradelle est très intéressant.
      31 octobre 2017 Voir la discussion...
  • Gotrek
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Embaumé de papier ses traits nous reviennent, il n'avait jamais paru plus vivant. Libre, certains disent l'avoir vu voler. ” — Gotrek 28 octobre 2017
    13 commentaires
  • Ariane92
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Derrière les masques poétiques d'un artiste multiface, s'exprime, par l'intensité d'un regard bleu, une humanité brisée sans raison d'être. ” — Ariane92 29 octobre 2017
    13 commentaires
    • Ariane92
      commentaire modéré @YLS C'est vrai que je n'ai pas vu des masses de film français cette année, mais j'ai du voir les meilleurs. " Chez nous " était intéressant aussi. Pour le reste, je n'ai pas tout vu non plus. Frantz je n'ai pas accrochée du tout, les combattants j'ai bien aimé mais je n'en ferai pas un incontournable non plus.
      7 novembre 2017 Voir la discussion...
    • Dr_Schizzo
      commentaire modéré Très belle MC @Ariane92.
      17 novembre 2017 Voir la discussion...
    • taunt76
      commentaire modéré Très jolie.
      16 décembre 2017 Voir la discussion...
  • Kikuchiyo
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Dans ce grand spectacle qui a du cœur, le bleu triste des uniformes ne peut rien contre celui, électrisant, du regard d'un poète meurtri. ” — Kikuchiyo 21 juillet 2017
    3 commentaires
    • spider19
      commentaire modéré où est ce que t'as pu le voir ?
      21 juillet 2017 Voir la discussion...
    • Kikuchiyo
      commentaire modéré @spider19 Dupontel montre son film petit à petit aux 4 coins de la France, privilégiant la tournée auprès du public par rapport à une première mondiale en festival - alors qu'il aurait franchement pu !!!
      21 juillet 2017 Voir la discussion...
    • Arnotte
      commentaire modéré Dupontel s'en cogne des festivals..
      22 juillet 2017 Voir la discussion...
  • ianov
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Sueur et passion mêlées, un Dupontel fondu pour le meilleur et la pire tragédie. Aux destins tranchés net d'une sacrée mascarade guerrière! ” — ianov 10 novembre 2017
    5 commentaires
    • ianov
      commentaire modéré @cath44 Le désir de Dupontel est palpable à chaque plan ; désir de le faire sien ce film. avant toutes choses. Il y a certes eu rencontre multiple, entre l’univers de Pierre Lemaître, avec cette histoire simple et bouleversante, un génial Perez Biscayart et l’on voyait aussi tout de suite à la lecture les possibilités d’adaptation cinématographique d’un tel roman. mais ce qu’il est réjouissant de voir, c’est à quel point l’acteur, le réalisateur et l’artiste renaîssent ici. Ce que l’on avait pas imaginé c’est à quel point Dupontel s’emparerait du tout, sans se dénaturer, bien au contraire, il semble que l’on retrouve un Dupontel des premiers temps, celui de ses one man’s show, une naïveté, un personnage aussi. L’hommage à Keaton est d’autant plus symptomatique, qui place l’acteur et sa problématique très clairement, sa veine sociale que l’on connaissait, sublimée ici pour et par le cinéma. ; @blacktide ; @Joe_Shelby ; @Vine ; @Nathanlemec
      12 novembre 2017 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @ianov Tu as tout à fait raison, burlesque, de par sa gestuelle, ses mimiques , sa posture, son excentricité , sa façon de manier l’humour parfois noir avec une manière poétique et drôle de transformer le monde qui l’entoure. D’ailleurs il l’a souligné lui-même, c’est en pensant à Keaton et Chaplin qu’il dirige ses acteurs (l’émotion qui passe dans le regard de Nahuel Pérez Biscayart) « J’arrive après plus de cent ans de cinéma… Je ne peux rien inventer, je ne peux que copier. Il y a délibérément Buster Keaton. Des références directes aux Lumières de la ville ou The kid, de Chaplin ».
      12 novembre 2017 Voir la discussion...
    • ianov
      commentaire modéré @cath44 Oui, et les références pleuvent dans tout le film ! Je ne connaissais pas ses dires à propos de Chaplin et Keaton, mais c'est assez clair !
      12 novembre 2017 Voir la discussion...
  • WeOwnTheNight
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Du burlesque au mélo, du pamphlet au surréalisme ou les sentiers d'une mascarade militante et identitaire car seul l'Art résiste à la Mort. ” — WeOwnTheNight 2 décembre 2017
    1 commentaire
  • OlivarDeLaCave
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Poétique, tragique, émouvant; Au revoir Là-Haut est tout cela à la fois. L'atmosphère de l'époque est magnifiquement retranscrite. Superbe. ” — OlivarDeLaCave 29 octobre 2017
    3 commentaires
    • Bosco
      commentaire modéré Tu as vécu cette époque ?
      29 octobre 2017 Voir la discussion...
    • OlivarDeLaCave
      commentaire modéré @Bosco En tant qu'étudiant en histoire je la connais un peu. Dupontel a fait un travail remarquable sur ce plan là. On sent qu'il s'est documenté avant de réaliser son film. Si le livre de Pierre Lemaître a réussi à créer un contexte solide, Dupontel y a ajouté l'ambiance... une atmosphère.
      29 octobre 2017 Voir la discussion...
    • cecile7
      commentaire modéré Adaptation sensible du livre, que j’avais beaucoup aimé, avec l’esprit Dupontel: c’est baroque, grandiose, émouvant..
      19 décembre 2017 Voir la discussion...
  • Ochazuke
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Une fois l'artifice disposé, sous le masque humoristique et carnavalien se dissimulent la douleur et l'horreur indicible, indévoilable ” — Ochazuke 23 janvier 2018
    Commenter
  • Findugame
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Pour citer Céline, je dirais : "Bas les coeurs". Pour citer le film, je dirais: "haut les masques". ” — Findugame 27 octobre 2017
    2 commentaires
  • ProfilSupprime
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Au revoir là-haut “ Happé par la virtuosité évidente du film, "Au revoir la haut" est un chef d'oeuvre de mise en scène. Que c'est bon de voir ça en France. ” — ProfilSupprime 29 octobre 2017
    5 commentaires
  • QuarterPounder
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Là-haut, les cicatrices de l’humanité se masquent d’excentricité, cachant vainement derrière une parade de papier, tous ces visages oubliés. ” — QuarterPounder 21 mars 2018
    Commenter
  • Maputo78
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Le cinéma français n'est pas mort, il attend tout simplement que des artistes passionnés bossent avec ardeur pour le sublimer encore&encore. ” — Maputo78 17 novembre 2017
    Commenter
  • taunt76
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Lorsque le masque vit sous la dérision de nos morts, c'est alors que l'égide de nos émotions s’effrite pour entendre deux mots: Au Revoir. ” — taunt76 3 décembre 2017
    14 commentaires
  • spider19
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Albert se met sur son 31, nous invite chez lui et nous scrutons avec étonnement et minutie chaque recoin de sa splendide maison. ” — spider19 26 septembre 2017
    Commenter
  • Jylm33
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Mise en scène de belle ampleur, casting exemplaire: AD étonne et signe là une fresque populaire, généreuse et moderne. Sans perdre son âme. ” — Jylm33 28 novembre 2017
    Commenter
  • georges.b1
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Hors des sentiers battus‚ D nous offre une œuvre baroque originale que l’émotion envahit d’un souffle nouveau‚entre Cocteau et Eugène Sue ! ” — georges.b1 25 octobre 2017
    Commenter
  • Theus
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Une ambition sincère, pour une histoire qui broie le coeur et fait entendre la douleur de l’époque en mêlant un bouleversant rapport au père ” — Theus 13 novembre 2017
    Commenter
  • CinemAtrium
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Mutiler le réel pour en coudre les douleurs, en masquer la matière, en ressusciter les fils fantômes. Bonjour Tristesse. ” — CinemAtrium 24 février 2018
    Commenter
  • SerHub
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Paralysé dans de sempiternelles tranchés de mépris, l'explosion ravive la douleur et déchaîne les émotions dans de cacochymes grognements. ” — SerHub 8 décembre 2017
    Commenter
  • Dr_Schizzo
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Au faciès gris d'une identité troublée,assumer la force d'une figure colorée,Mémoire en modernité. Bas les masques,le cinéma français renaît ” — Dr_Schizzo 17 novembre 2017
    Commenter
  • Seryno
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Volant au dessus des nuages, il se cache derrière son masque pour que personne ne le reconnaisse. Bonjour Dupontel et bienvenue Là-Haut. ” — Seryno 8 février 2018
    Commenter
  • Arnotte
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Du cinéma comme on n'en fait plus, d'une générosité et d'une inventivité artistique de chaque instant -et qui n'empêche pas l'émotion. Beau! ” — Arnotte 4 septembre 2017
    1 commentaire
    • tylerd1477
      commentaire modéré Hate de le voir celui ci, j'avais beaucoup aimé le livre. Et j'aime beaucoup Dupontel. Curieux de voir ce que donne le mélange de ces 2 univers
      4 septembre 2017 Voir la discussion...
  • Lie_Ju
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Du bleu des uniformes au bleu du cœur, le masque comme reflet de la douleur et des émotions, cris de vie pour enfin espérer exister ! ” — Lie_Ju 12 novembre 2017
    2 commentaires
  • K_Sania
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Grand spectacle populaire où Dupontel trempe son ironie dans la poésie délurée d'une gueule cassée comme les mémoires. Les maux bleus. ” — K_Sania 28 février 2018
    2 commentaires
  • Vine
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Malgré un sujet assez dur, D. insuffle sa part de folie un peu extravagante et fait un film à la fois drôle, tragique, mais jamais plombant. ” — Vine 20 septembre 2017
    1 commentaire
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré Je vois que tu l'as beaucoup apprécié également. Quelle claque. Dupontel ne fait plus de niaiseries cul cul la praline et nous sort une palette de sentiments immenses sur la tolérance, le respect, l'amitié, avec toujours sa part d'humour noir mais qui pour le coup n'est plus si nihiliste et sert magnifiquement le propos. Assurément un gros coup de ♥
      21 septembre 2017 Voir la discussion...
  • raph31
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Ça faisait une éternité que je n’avais pas vu un film français de ce niveau. Et ça fait du bien. Haut les masques, chapeaux bas. ” — raph31 1 novembre 2017
    3 commentaires
  • ginlange
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ Ambitieux spectacle d'une douce et lumineuse poésie à la mélodie entêtante. De retour de l'indicible, reste l'humanité, liberté de par'être. ” — ginlange 4 novembre 2017
    Commenter
  • matvk14
    (à propos de Au revoir là-haut)
    Sa note :
    Au revoir là-haut “ AD m'emporte par la grâce de sa mise en scène,le jeu des comédiens et la richesse de l'écriture.Manque l'émotion pour faire élever tout ça. ” — matvk14 29 octobre 2017
    9 commentaires
    • matvk14
      commentaire modéré SPOIL : Le fils serait aussi homosexuel dans le livre,ce qui n'est pas évoqué par Dupontel dans le film...
      29 octobre 2017 Voir la discussion...
    • DeadSpekss
      commentaire modéré @matvk14 @Ariane92 En effet c'est beaucoup plus violent dans le livre ^^
      En ce qui concerne l'orientation sexuelle, je pense que ça n'apportait rien à l'intrigue.
      29 octobre 2017 Voir la discussion...
    • Ariane92
      commentaire modéré @matvk14 c'est plus ou moins suggéré, mais on s'en fiche un peu, ce n'est pas le propos principal du film
      29 octobre 2017 Voir la discussion...

Casting de Au revoir là-haut

Infos sur Au revoir là-haut

Réalisé par Albert Dupontel
Écrit par Albert Dupontel


France - 1h57
Sortie le 25 octobre 2017

Synopsis

Adaptation du Prix Goncourt 2013, dans lequel deux anciens poilus de la Première Guerre mondiale, face à l'incapacité de la société de leur faire une place, montent une escroquerie basée sur un patriotisme très en vogue à cette époque.

Films similaires à Au revoir là-haut

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -