Bad Lieutenant
(1992)
un film de
77% Taux de satisfaction
Bad Lieutenant

Bad Lieutenant

(1992)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 77%
  • 532 notes
  • 3,70 moyenne

Micro-critique star (kimmylenem) :
kimmylenem
(à propos de Bad Lieutenant)
Sa note :
Bad Lieutenant “ Le mal y est palpable, et l'épiphanie extraordinaire... Bad Lieutenant est sublime. ” — kimmylenem 2 juin 2013
16 commentaires
  • kimmylenem
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Le mal y est palpable, et l'épiphanie extraordinaire... Bad Lieutenant est sublime. ” — kimmylenem 2 juin 2013
    16 commentaires
  • jenanaipa
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Aussi passionnant qu'un match de baseball, deux étoiles pour Keitel. ” — jenanaipa 26 juillet 2015
    28 commentaires
    • Pussycat
      commentaire modéré @orloff Merci pour ton avis, je dois le voir ^^
      28 juillet 2015 Voir la discussion...
    • orloff
      commentaire modéré Pussycat tu me diras ce que tu en as pensé ? Merci pour tes pouces verts :-)
      28 juillet 2015 Voir la discussion...
    • Mugiwara
      commentaire modéré @Pussycat Pour l'oscar de Lawrence ce n'est pas tant l'âge qui me dérange mais surtout le rôle pour lequel elle le décroche qui n'est pour ma part pas transcendant. Et en ce qui concerne DiCaprio c'est vraiment une honte qu'il ne l'ai pas encore pris avec toutes ses belles performances dont une que j'ai vraiment trouvé monstrueuse "Shutter Island" ;-)
      29 janvier 2016 Voir la discussion...
  • palelose
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Serpicouse ” — palelose 9 mars 2016
    13 commentaires
    • Torrebenn
      commentaire modéré @palelose Je préfère ça. Je vais te dire qu'après ce sacrilège, tu retardes encore davantage mon abonnement à ton compte ... Misérable !
      28 mars 2016 Voir la discussion...
    • palelose
      commentaire modéré @Torrebenn Mais c'était pas un sacrilège mais un hommage mais je n'aurais pas du j'ai était trop ambitieux
      28 mars 2016 Voir la discussion...
    • Torrebenn
      commentaire modéré @palelose Malheureux ! Mais comment as-tu pu seulement oser lever les yeux sur moi et désormais me répondre ?! Ne m'as-tu pas déjà suffisamment outragé ?
      28 mars 2016 Voir la discussion...
  • Pussycat
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Echo Funeste d'un être tentant de survivre dans un Monde qu'il rêvait autrement mais qui devra rendre des comptes à Dieu lui-même.SUPERBE HK ” — Pussycat 28 juillet 2015
    2 commentaires
    • Pussycat
      commentaire modéré "C'est un film clef, j'aurais aimé que La Dernière Tentation du Christ lui ressemble Mais je n'ai pas obtenu certaines images, sans doute parce que je traite directement de l'image du Christ. Le rôle dans Bad Lieutenant représente pour Harvey Keitel ce qu'il a cherché toute sa vie. C'est un film exceptionnel, extraordinaire, même s'il n'est pas au goût de tout le monde est également un film pour lequel j'ai la plus grande admiration. On y voit comment la ville peut réduire quelqu'un à néant et comment, en touchant le fond, on peut atteindre la grâce. Si on ose, il faut suivre le personnage jusque dans la nuit. C'est pour moi l'un des plus grands films qu'on ait jamais fait sur la rédemption. Jusquoù on est prêt à descendre pour la trouver.C'est le film new-yorkais ultime." MARTIN SCORCESE.
      28 juillet 2015 Voir la discussion...
    • xzerep
      commentaire modéré Merci @Pussycat, c'est une très belle confession de la part de Martin Scorsese. Il semble que Bad Lieutenant soit le film qu'il a longtemps cherché à réaliser dès ses débuts. Il est d'ailleurs assez proche de Taxi Driver je trouve.
      12 mars 2016 Voir la discussion...
  • Scronchh
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Chronique décadente où la perversion est omniprésente, guidant son héros vers une inéluctable spirale autodestructrice. La vie en noir. ” — Scronchh 27 juillet 2015
    3 commentaires
  • itachi
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Ferrara n'est pas à la hauteur de son cinéma mais un Keitel, dans la poudreuse et habité, virevolte au Panthéon des plus grands acteurs. ” — itachi 14 décembre 2013
    3 commentaires
    • Scronchh
      commentaire modéré Qu'est-ce que tu veux dire par Ferrara n'est pas à la hauteur de son cinéma ?
      1 mars 2015 Voir la discussion...
    • itachi
      commentaire modéré @Scronchh : tout simplement que j'estime que ce film est loin d'être le meilleur du monsieur, et j'avais beaucoup d'attentes concernant Ferrara !
      Son travail sur King of New-York ou sur Nos Funéraille me parle beaucoup plus.
      2 mars 2015 Voir la discussion...
    • Scronchh
      commentaire modéré @itachi ah d'accord je comprends mieux ! personnellement j'ai adoré le fond mais j'ai été un peu déçu par la forme
      4 mars 2015 Voir la discussion...
  • georges.b1
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Un voyage halluciné dans la descente aux enfers d’un flic meurtri par ses démons: jeu‚ alcool‚ drogue... et qui‚ va s’élever vers la grâce ! ” — georges.b1 25 mars 2015
    Commenter
  • rousseauant
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Je n'ai jamais connu un malaise général aussi palpable dans une salle ciné que devant la scène de masturbation. ” — rousseauant 18 mars 2013
    12 commentaires
  • IMtheRookie
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ A l'intérieur de ce foutu crâne il n'y aurait que du vacarme ; du bruit à vider par la bite et vite. La course au calme est un suicide. ” — IMtheRookie 14 octobre 2014
    3 commentaires
  • MisterHyde
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Les gémissements d'Harvey Keitel, en flic corrompu et pétri de culpabilité, résonnent comme l'un des plus belles plaintes du cinéma. ” — MisterHyde 26 juin 2013
    4 commentaires
    • MisterHyde
      commentaire modéré Oui, bien sûr que je n'ai retenu que ça, tout le reste c'est de la merde.
      5 août 2013 Voir la discussion...
    • MisterHyde
      commentaire modéré Mais le jour où ce sera possible de faire une "analyse", qui plus est "pertinente", en l'espace de 140 caractères, tu me rappelleras.
      5 août 2013 Voir la discussion...
    • Squound
      commentaire modéré Take it easy !
      5 août 2013 Voir la discussion...
  • Overtime
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Il y a des gens qui pardonnent et des gens qui ne pardonnent pas. Et puis ceux qui se pardonnent difficilement. ” — Overtime 26 août 2016
    1 commentaire
    • Overtime
      commentaire modéré Je vous avoue que j'ai eu un peu de mal au début avec la lenteur et le fait que le film soit aussi malsain à prolonger des actions malaisantes. Mais la fin putain est juste magnifique.
      26 août 2016 Voir la discussion...
  • stillMargotte
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Tout d'abord répugnant, puis profondément dérangeant, finissant presque par devenir beau, tel une pure tragédie grecque. Keitel est immense. ” — stillMargotte 20 juillet 2014
    Commenter
  • JZed
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Pathétique et impressionnant, sinistre et lumineux, rédempteur et irrécupérable : l'homme. ” — JZed 21 octobre 2013
    2 commentaires
  • xzerep
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Du policier classique Ferrara conserve la substantifique moelle, l'âme, & la pervertit, l'anéantit. La rédemption comme principe de création ” — xzerep 10 février 2014
    4 commentaires
    • xzerep
      commentaire modéré Oui, je l'adore aussi parce qu'Herzog n'a radicalement pas les mêmes partis-pris, verse dans la dérision là où Ferrara sombrait dans le mystique.
      10 février 2014 Voir la discussion...
    • xzerep
      commentaire modéré Merci @itachi13 tu viens de me donner une idée pour ma liste Best of polars.
      10 février 2014 Voir la discussion...
    • itachi
      commentaire modéré exactement, 2 scènes m'avaient vraiment régalé :
      1. Son délire sur le caméléon avec la musique d'Humperdinck,
      2. L'âme du cadavre qui se réveille pour nous faire du breakdance !!
      10 février 2014 Voir la discussion...
  • ANOZER
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ La preuve qu'une performance d'acteur remarquable peut rattraper un script bancal. Ferrara ne parvient jamais à créer la noirceur voulue. ” — ANOZER 6 juin 2013
    9 commentaires
    • kimmylenem
      commentaire modéré C'est intéressant ! Tu veux appliquer la même grille de lecture de Seven qu’à Bad Lieutenant (ce que je comprends) alors que pour moi ça n'a pas lieu d'être. Le génie de Fincher est en opposition totale avec celui de Ferrara (mais ça n'engage que moi haha). Si Fincher traite le mal de manière exogène (la ville qui happe l'individu) Ferrara fait exactement l'inverse : il est endogène, il nous ronge. Qui fait le choix de trahir son métier, de se détruire ? Personne d'autre que Keitel. En fait ils ont deux postures différentes qui rend la comparaison assez vaine je trouve.

      Là où tu considères le christianisme accessoire chez Fincher (et je suis totalement d'accord, c'est un artifice qui n'a qu'un but narratif), chez Ferrara il est central.
      Keitel n’est pas un flic ripou qui traîne son mal-être dans une ville désenchantée... C’est un pêcheur (qui ne croit pourtant pas en Dieu) il n’a jamais eu envie de sortir de son désoeuvrement car il s’y complaît. Il lui a fallu une rencontre –avec une soeur aimante, puis avec Jésus justement- pour que sa conscience s’éveille (Where were you ? Where the fuck where you ? I did so many bad things, I wanted to do the right thing but I was so fucking weak –désolée mais cette scène est tellement dingue et résume tout le film pour moi). Finalement de quoi parle Seven ? De tout ce que tu évoques : la ville déshumanisante, l’environnement. De quoi parle Bad Lieutenant ? Pas de la ville, pas de ce qui entour l’homme, mais de lui-même (et de ses démond invisibles comme tu dis). De ses passions. De la rédemption. C’est pour ça que “l’oeuvre” de Ferrara est si empreinte de christianisme (je ne suis pas chrétienne mais j’accepte sa proposition sur l’homme que je trouve forte et sincère).

      Et pour finir, quand je dis que Ferrara redonne toute leur réalité à ces banalités (piqûre, agression sexuelle) oui ça peut passer pour du voyeurisme et de la provoc à deux balles, mais j’ai l’impression qu’on oublie l’horreur de ces choses rendues abstraites par les faits divers, on a tendance à tout déshumaniser tellement c’est vu et revu. A mon sens c’est nécessaire de nous forcer à regarder ça en face, mais ça n’est que mon petit avis.
      10 décembre 2013 Voir la discussion...
    • kimmylenem
      commentaire modéré (Sorry pour les fautes de grammaire, même si je pense que ça reste compréhensible)
      10 décembre 2013 Voir la discussion...
    • ANOZER
      commentaire modéré Donc, selon Ferrara, l'Homme est pécheur par nature ?
      On n'a pas besoin de justifier son attitude, comprendre comment et pourquoi il a fait ses choix, tenter d'expliquer qu'il est pris dans une spirale dont il ne parvient à saisir l'immensité ?
      Effectivement, c'est une vision très biblique, celle-là même qui veut que l'Homme a commis le péché originel et qu'il est condamné à expier ses fautes.
      J'admets volontiers que c'est un postulat qui ne m'émeut pas beaucoup et dans lequel je retrouve peu de mes convictions, et d'intérêt.

      En effet, on peut dire que Bad Lieutenant et Seven s'opposent clairement sur ce point.
      Dans Bad Lieutenant, la religion est le véritable thème du film, et la rédemption son sujet.
      Dans Seven, je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle n'a qu'un but narratif. La religion, ses valeurs et sa morale sont mises en parallèle avec la société toute entière, métaphorisée par la ville. Elle apparaît donc comme un pur produit de l'Homme, et le visage stupéfiant qu'elle revêt ici alimente la contradiction évidente avec la morale qu'elle est censée véhiculer.
      Il ne s'agit donc effectivement pas de parler de la religion mais de l'Homme, et notamment de l'aspect qu'il a pu donner à la religion.
      C'est un film sur la foi en l'Homme, et non sur la foi en Dieu. Donc, une fois encore, un peu le contraire de Bad Lieutenant.

      La ville n'a en effet, de ce point de vue, pas de rôle dans Bad Lieutenant. Mais j'insiste tout de même pour le comparer à Seven : ils parlent tous les deux d'un mal qui ronge. Et j'insiste aussi : Fincher met en place un dispositif que je trouve beaucoup plus fin et intelligent que Ferrara.
      Tu l'as dit toi-même, Ferrara, pour parler du mal, le met en scène assez crûment. Et selon toi, ce procédé aurait vocation à ré-ancrer ces faits dans une violence réelle. Je pense que l'effet créé est l'inverse. En montrant telles qu'elles ces horreurs, sans les rendre graphiques, abstraites ou particulièrement sensationnelles, le réalisateur les banalise. Il leur donne une visibilité brute et les vide de tout impact sentimental auprès du public. Tout l'inverse par exemple de ce que fait Claude Lanzmann pour décrire l'horreur de la Shoah.

      Parlons maintenant du procédé de Fincher. Seven est réputé comme un film très violent, qui choque, qui marque les esprits. Pourtant le réalisateur exhibe le moins possible la violence. Il fait beaucoup mieux : il la suggère.
      Il dissimule les scènes de crime dans l'ombre, il alimente l'idée d'horreur à partir de bruits (le premier péché), d’objets (la photo du gode ceinture), de mises en scènes et de précisions descriptives.
      Lorsqu'on rentre chez John Doe, c'est dans le noir complet ; et Fincher se sert d'une lampe de poche pour à peine effleurer de sa lumière les abominations qui remplissent l'appartement et laisser le cerveau du public faire le reste du travail.
      D'ailleurs, à l'exception de la mort de John Doe, aucun acte violent n'est commis devant la caméra.

      Fincher fait tout l'inverse de Ferrara, et parvient à créer un sentiment de malaise et de choc qui lui est palpable. Contrairement à Bad Lieutenant.
      Alors évidemment, Seven ne relate pas ce qu'on pourrait appeler des faits divers, le film de Ferrara n'aspire jamais à être aussi violent. Mais à son niveau, avec ce qu'il tente de raconter, "Ferrara ne parvient jamais à créer la noirceur voulue".
      14 décembre 2013 Voir la discussion...
  • Daff
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Harvey Keitel, pleure, comme un chien battu. Battu par la vie, chiante, bruyante, injuste et sale. Stupéfiant produit de cinéma. ” — Daff 27 décembre 2013
    Commenter
  • Peppers
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Viscéralement cru, proche d'une réalité sans tabou, Ferrara réalise une oeuvre coup de poing où le manichéisme n'est qu'illusion. ” — Peppers 30 juillet 2015
    Commenter
  • bredele
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ L'irrémédiable descente aux enfers d'un flic pervers et corrompu, qui connaît la rédemption grâce à une nonne. Aussi FOU que ce résumé. ” — bredele 7 mai 2015
    Commenter
  • Springbank
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Ferrara, à son meilleur, c'est un peu Scorsese qui ferait un bad trip. Keitel, extraordinaire, aurait mérité un oscar. ” — Springbank 16 mai 2016
    Commenter
  • LucileBAM
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.  ” — LucileBAM 3 avril 2014
    Commenter
  • juliendg
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Plongée radicale du côté obscur des forces de police, Bad lieutenant vibre de crade et de bad trip sans retour pour son Keitel borderline. ” — juliendg 27 octobre 2013
    4 commentaires
    • juliendg
      commentaire modéré C'est bath, man.
      27 octobre 2013 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré Bath ne serait pas le premier terme auquel j'aurais pensé, mais soit, le calembour a un certain panache. :)
      27 octobre 2013 Voir la discussion...
    • viking
      commentaire modéré Bath lieutenant, le remake de Dany Boon
      27 octobre 2013 Voir la discussion...
  • InsaneInTheBrain
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Bad Lieutenant inspire la peur et l'oppression. Bad Lieutenant expire la rédemption lâche d'un homme perdu. Bad Lieutenant est immense. ” — InsaneInTheBrain 7 avril 2015
    Commenter
  • olivierb
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Balade forcée dans les abîmes du vices ! violent, cru et animal, Keitel transcende l'écran et sublime la rédemption ! ” — olivierb 31 août 2015
    Commenter
  • Nathanlemec
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Un flic corrompu pousse un cri de détresse pour se racheter une place au royaume des pourris. Keitel au sommet, le chef d'oeuvre de Ferrara. ” — Nathanlemec 11 décembre 2013
    Commenter
  • Ubik29
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Il y a la performance de Harvey Keitel. Et c'est à peu près tout. ” — Ubik29 16 avril 2015
    Commenter
  • TrueCine
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Chronique d'homme qui n'a plus la force de faire face à ses échecs et à un monde qui cours à sa perte. Keitel y est colossal. ” — TrueCine 18 novembre 2014
    Commenter
  • Altoy
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Comme dans Mean Streets, Harvey Keitel le sait: ce n'est pas à l'église que l'on se fait pardonner ses péchés, c'est dans la Rue. ” — Altoy 6 août 2013
    Commenter
  • dk1000
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Une agonie douloureuse qui s'écoule lentement, âprement vers les tréfonds de l’âme humaine, qui ne s'arrête pas jusqu'à une inéluctable fin ” — dk1000 7 juillet 2015
    3 commentaires
  • MMaestracci
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Un film aussi noir et tordu, c'est pas de la branlette ” — MMaestracci 18 mars 2015
    Commenter
  • PaulCourtade
    (à propos de Bad Lieutenant)
    Sa note :
    Bad Lieutenant “ Entre chemin de croix et ligne de coke, un film plus mouvant qu'il n'y parait.  ” — PaulCourtade 19 mars 2014
    Commenter

Casting de Bad Lieutenant

Infos sur Bad Lieutenant

Réalisé par Abel Ferrara
Écrit par Abel Ferrara, Zoë Lund, Victor Argo et Paul Calderon


États-Unis - 1h38 - Drame, Polar
Sortie le 10 mars 1993

Synopsis

Un flic pourri et drogué accumule les dettes. Lorsqu'une nonne est violée par deux hommes dans une église, celle-ci place une récompense sur la tête des deux criminels. Le Lieutenant voulant payer les dettes qui mettent en danger sa propre vie, décide de rechercher les criminels, tel un chasseur de primes. Sa descente au enfer ne verra plus de fin...

Films similaires à Bad Lieutenant

Listes thématiques
    Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
    Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -