T Télérama aime un peu
Ghostland
(2018)
un film de
Télérama aime un peu T
Satisfaction communauté 62%
Ghostland Bande-annonce

Ghostland

(2018)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 62%
  • 157 notes
  • 67 veulent le voir

Micro-critique star (blacktide) :
blacktide
(à propos de Ghostland)
Sa note :
Ghostland “ Dans l’œil apeuré de la plume, baigne un songe à l'épreuve du réel. De lésions à fictionner en couloirs sans issue, une poupée se fissure. ” — blacktide 23 février 2018
13 commentaires
  • blacktide
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Dans l’œil apeuré de la plume, baigne un songe à l'épreuve du réel. De lésions à fictionner en couloirs sans issue, une poupée se fissure. ” — blacktide 23 février 2018
    13 commentaires
    • blacktide
      commentaire modéré @bredele Oui, c'est un hommage plus général à l'écriture fantastique et la naissance d'une passion, d'une vocation qui se manifeste à travers une "figure". Car la passion pour l'horreur vient toujours d'une première expérience de Peur.
      15 mars 2018 Voir la discussion...
    • SuperLizbeth
      commentaire modéré @blacktide un très bon article bravo. Tu m' incites à m'intéresser d'avantage à la filmographie de ce réalisateur.
      21 mars 2018 Voir la discussion...
    • blacktide
      commentaire modéré @SuperLizbeth Merci ;-) Si tu t'intéresses à la filmographie de Laugier et que as apprécié Ghostland, alors n'hésites pas, tu peux foncer ! Ses autres films ne sont que le prolongement de ses thématiques, abordées à chaque fois sous un nouvel angle, et où la violence/ l'horreur tient toujours une place importante !
      21 mars 2018 Voir la discussion...
  • cath44
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ De l’inquiétante étrangeté de l’inanimé à la mémoire vive des liens du sang, Laugier désarticule le mal absolu.Réécrire le réel et survivre. ” — cath44 19 mars 2018
    9 commentaires
  • Theus
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Impeccable thriller horrifique, nourri d’effets de contraste et de surprise, une terreur intense pour 20 dernières minutes de pur effroi ” — Theus 11 février 2018
    12 commentaires
  • WeOwnTheNight
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Laugier déguise sa narration, travestit le suspense & rhabille le genre : le cinéma est un refuge. Une poupée qui fait non toute la journée. ” — WeOwnTheNight 29 mars 2018
    11 commentaires
    • bredele
      commentaire modéré @WeOwnTheNight tout à fait, c'est un très bel exercice narratif. Mais finalement, The secret, m'a réservé plus de surprises.
      30 mars 2018 Voir la discussion...
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré @Yohanes ce Laugier te plairais je pense.
      2 avril 2018 Voir la discussion...
    • Yohanes
      commentaire modéré Je voulais vraiment le voir celui-ci mais les cinémas qui le diffusait près de chez moi ne le font plus, il est resté qu'une semaine à l'affiche, je suis pas mal dégoûté.. J'aurais dû anticiper. Je me rattraperai lorsqu'il sortira en blu-ray du coup. @WeOwnTheNight
      2 avril 2018 Voir la discussion...
  • Joe_Shelby
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Laugier écrit la brutale innocence brisée en métempsychose de poupées de cire écorchées. Catharsis psychologique. Immersion horrifique choc. ” — Joe_Shelby 3 mars 2018
    Commenter
  • Aymeric
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Dans l'exercice délicat d'une écriture aussi perverse, qui transforme l'imaginaire en cauchemar de chaque instant, Laugier est passé maître. ” — Aymeric 3 mars 2018
    Commenter
  • Jabberwocky
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Jouer à la poupée, se raconter des histoires: en puisant dans notre imagination, on trouve la force d'affronter la réalité. Ingénieux. ” — Jabberwocky 22 mars 2018
    2 commentaires
  • SuperLizbeth
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Laugier, marionnettiste d'innocence brisée, recodifie l'horreur d'évasion psychologique imaginaire en émancipation relativiste. Bloody link. ” — SuperLizbeth 21 mars 2018
    1 commentaire
  • Polo42
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Retour à une culture bis artisanale, tendance génération VHS, où l'image choc, placée au bon endroit, en dit bien plus que les mots. Shining ” — Polo42 15 mars 2018
    4 commentaires
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Polo42 Oh quel bonheur de lire avec autant d'entrain une formidable séance de cinéma, qui revient aux fondamentaux des codifications horrifiques pour mieux s'en détourner et nous foutre une beigne en pleine face. Je sais que Martyrs t'avait fasciné mais laissé un peu circonspect, mais je pense que tu comprends maintenant enfin pourquoi j'adore le cinéma de Pascal Laugier : Tout simplement car c'est un réalisateur français, dont ses films n'ont pas d'énormes budgets, à qui tous les culs bénis mettent des bâtons pour l'empêcher de pouvoir bien diffuser ses films en salle, et pourtant on ressent un peu comme avec Del Toro, une volonté propre du réalisateur de s'affranchir des modes actuelles dans le genre horrifique et de continuer à faire du cinéma viscérale loin d'être gratuit, mais plutôt à fortes portées métaphysiques et réflectives. Son Ghostland est un travail d'orfèvre, comme savent les faire les vrais "artisans" jouant sur la perspective et le point de vue subtilement pour faire un hommage à la créativité s'inspirant toujours des icônes devenus populaires (notamment à l'imaginaire de Lovecraft, aux contes de Perrault et Grimm pour la créativité littéraire, ainsi que des clins d'oeil au cinéma des années 70 et 80 qui ont fait grandir Pascal Laugier (Massacre à la tronçonneuse, Shining). Dans mon top 3 de ce début d'année 2018 perso. Merci à toi pour ce bel hommage via ta MC :)
      16 mars 2018 Voir la discussion...
    • Polo42
      commentaire modéré @Joe_Shelby Je ne peux que te rejoindre.
      Pour faire juste un petit point : Martyrs est indéniablement important. Cela dit, en terme de pure écriture, je me demande encore si il est bien équilibré... Et c'est une question que je ne me suis pas posé un instant devant Ghostland.
      Cela dit, je ne lui trouve pas forcément un portée métaphysique gigantesque. Juste ce qu'il faut pour donner de la consistance à l'objet, qui reste avant tout, selon moi, un vrai plaisir macabre avec des idées étranges, et des codes subtilement repensés.
      En terme de mise en scène il s'éclate et c'est vraiment au dessus de la moyenne des productions de l'hexagone. Beaucoup plus couillu et assumé !

      D'autre part, à chaque fois que j'entends ou lis Laugier en interview, j'adore sa façon de penser, humblement, sa place dans le cinéma d'aujourd'hui. Et j'adore la simplicité et l'honnêteté avec laquelle il cite Argento ou Carpenter en référence première. Je ne dis pas qu'on est forcément un gros élitiste de merde quand on préfère Pasolini ou Kubrick, (Mandico en est le récent contre exemple parfait avec ses merveilleux Garçons Sauvages), mais ça fait plaisir de voir des cinéaste comme Laugier s'en sortir en clamant haut et fort que le bis c'est aussi noble que du Godard.
      17 mars 2018 Voir la discussion...
    • Zeyken
      commentaire modéré Un vrai petit kiff ce film, c'est du pur plaisir. Après, à l'image d'un Mother! par exemple (je trouve la comparaison pas inintéressante sur certains points), je me demande si le film va rester dans ma tête sur le long terme ou si je ne m'en souviendrai que comme une expérience saisissante mais assez éphémère =/. Au delà de son côté "grand huit dans une maison hantée", le film développe quand même quelque chose d'intéressant avec son écriture assez subtile. À voir, à voir. D'ailleurs j'avais découvert la jeune Emilia Jones dans la série Utopia, et je trouvais déjà qu'elle crevait l'écran. Là elle est encore superbe, j'espère qu'elle ira assez loin ! :)
      17 mars 2018 Voir la discussion...
  • Vine
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Très 70's-80's (Massacre à la tronçonneuse), le film bénéficie de décors travaillés. On pardonnera les jump-scare et un twist facile. ” — Vine 20 mars 2018
    2 commentaires
    • Vine
      commentaire modéré Quand je parle du twist facile, je parle bien évidemment du premier twist, devinable facilement. Le second est plus intéressant.
      20 mars 2018 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Vine Je suis d'accord avec toi, quand ça respire la sincérité "artisanale" en hommage "Old School" à ses maîtres, Laugier est totalement pardonné ;)
      21 mars 2018 Voir la discussion...
  • Ju_
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ A partir d'un home-invasion banal, Laugier tire une œuvre viscérale et imprévisible, teintée d'une douce mélancolie. ” — Ju_ 14 mars 2018
    2 commentaires
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré Déjà vu 2 fois ce film est pratiquement aussi réussi que Martyrs, Laugier revient cette année avec un grand film d'horreur hommage à ce qui a déjà été fait, tirant plus sur l'effroi et le caractère psychologique que sur le gore. Très habile, ce film est une vraie claque :)
      14 mars 2018 Voir la discussion...
    • Jabberwocky
      commentaire modéré Très bien dit
      22 mars 2018 Voir la discussion...
  • bredele
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Devenir une poupée pour l'ogre et la sorcière, se perdre dans un labyrinthe narratif, juste pour nous offrir la poésie de l'abomination. ” — bredele 15 mars 2018
    Commenter
  • johannielesieur
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Véritable choc, Laugier sonde la terreur des méandres psychiques n'épargnant ni ses personnages ni le spectateur. Déroutant et magistral. ” — johannielesieur 16 février 2018
    Commenter
  • Attrianera
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Un trip ados, poupées, twist, tortionnaires et jump scares auquel manque la noirceur crue, complexe et bouleversante que j'attendais. Déçue. ” — Attrianera 20 mars 2018
    1 commentaire
    • SuperLizbeth
      commentaire modéré Ce n'est pas parfait certes, ça a au moins le mérite d'innover le genre. La réception est subjective.
      21 mars 2018 Voir la discussion...
  • Stitchounet
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Poupées de plastique, poupées de porcelaine, poupées de chair et de sang... Toutes les mêmes, torturées, déchirées, manipulées, tortillées.. ” — Stitchounet 19 mars 2018
    Commenter
  • sgabedou
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Alors que le spectateur est figé d'effroi, poupée Mylène, elle, a le visage plus figé que jamais . ” — sgabedou 16 mars 2018
    Commenter
  • MaadHakim
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Thriller horrifique violent et terrifiant de par sa photographie, son récit et le jeu immeccable de ses 5 actrices! Ames sensibles attention ” — MaadHakim 16 mars 2018
    1 commentaire
  • jonathanpichot
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Poupée de cri, poupée de pleur. Cache-toi et admire l'horreur. À travers ce miroir, se cache un monde merveilleux ou seul l'auteur demeure. ” — jonathanpichot 20 mars 2018
    Commenter
  • Cladthom
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Laugier a encore du mal à incarner ses idées, le tout est encore trop mécanique pour être percutant. Il devrait voir Strange Circus. ” — Cladthom 16 mars 2018
    4 commentaires
    • Cladthom
      commentaire modéré Je trouve le tout trop distancié. On ne plonge pas suffisamment dans l'inconscient du personnage pour sentir un réel vertige. Il délimite la réalité et la fiction rapidement. Et les méchants qui sont avant tout symboliques n'ont pas suffisamment de matière pour qu'ils puissent fasciner. Je reste sur ma faim.
      16 mars 2018 Voir la discussion...
    • Cladthom
      commentaire modéré Après je mets quand même 3. Certaines scènes fonctionnent. Mais voilà strictement rien m'a surpris.
      16 mars 2018 Voir la discussion...
    • cribeyre
      commentaire modéré @Cladthom voilà totalement d'accord
      19 mars 2018 Voir la discussion...
  • charlylemega
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Un début faussement classique, un milieu faussement idiot... Un tout vraiment malin et superbement horrifique. ” — charlylemega 1 avril 2018
    Commenter
  • Apocalypse12
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Croulant sous le poids de son vide, le cinéma vilain de Laugier ne s'élève qu'à la médiocrité. N'est pas Lovecraft qui l'invoque platement. ” — Apocalypse12 23 mars 2018
    Commenter
  • Calino92
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Cela débute tel un film d'horreur bateau puis, au fil du récit, les choses se compliquent, s'intensifient. Et au final ce n'est pas si mal. ” — Calino92 1 avril 2018
    Commenter
  • Poete
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ J'ai rêvé qu'on pouvait s'aimer, nager dans les eaux troubles des lendemains, attendre ici la fin, sans contrefaçon je suis un navet. ” — Poete 14 mars 2018
    4 commentaires
    • nobi
      commentaire modéré Ah merci !! Aux vues des critiques élogieuses et de l'impressionnant taux de satisfaction, je m'étais dis que j'étais passé à côté de quelque chose... Apparemment je ne suis pas le seul :)
      14 mars 2018 Voir la discussion...
    • cribeyre
      commentaire modéré abuse pas non plus s'il te plaît. Je ne comprends pas du tout ce tel encensement, ce qui rend ce film génial mais c'est tout de même un bon film d'horreur réalisé magnifiquement et même sans temps mort
      19 mars 2018 Voir la discussion...
    • nobi
      commentaire modéré @cribeyre je ne sais pas pourquoi j'ai été autant déçu par Ghostland. Est-ce parce que j'aime énormément Pascal Laugier et son travail que j'ai l'impression de m'être fait floué ou simplement parce que le film n'est qu'une interminable succession de clichés. Oui, la réalisation est léchée, les cadres sont pensés, la lumière est jolie et les acteurs sont plutôt pas mal mais franchement, tout est téléphoné !! Des poupées flippantes, Des jumpscares qu'on voit venir à 10 km (coucou le miroir, le trou de la serrure) une B.O. qui souligne chaque moment de flippe... James Wan avait fait ça de manière tellement plus subtile dans Les dossiers Warren, et qu'est ce qu'on flippait !!! Non vraiment ce Ghostland m'a laissé de marbre. Et je suis tellement deg !
      19 mars 2018 Voir la discussion...
  • spider19
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Pascal continue à s'aventurer sur des terres déjà conquises, mais son ambition est malheureusement fantomatique. ” — spider19 18 mars 2018
    Commenter
  • Kevin_Lassal
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Film d'horreur au pitch original où Laugier aime se jouer de nous. Intéressant propos sur le pouvoir de la fiction face à la réalité. Malin. ” — Kevin_Lassal il y a 10 jours
    1 commentaire
  • nobi
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ J'avais tellement aimé Martyrs. Ghostland est, pour moi, un cas d'école. L'alignement de tous les clichés à éviter dans un film d'horreur. ” — nobi 14 mars 2018
    4 commentaires
    • nobi
      commentaire modéré Martyrs est vraiment plus viscéral, plus frontal. C'est très très dur (il a manqué d'être interdit aux -18 ans) mais le scénario justifie absolument cette débauche de violence. Cela dit j'avais été plus choqué par Irréversible que par Martyrs. Evidemment je le conseille, mais prudence, c'est dur.
      19 mars 2018 Voir la discussion...
    • cribeyre
      commentaire modéré ah d'accord bah je le regarderai un jour Irréversible mais j'ai déjà vu la fameuse séquence et ça m'a rien fait. Oh bah non au contraire je vais m'y plonger car je recherche quelque chose qui me fasse frissonner, me choque, mais je désespère ça doit être introuvable pour moi :/ (hâte de découvrir martyrs en tout cas. Mais si Ghostland a eu le prix (même 3 je crois) à Gérardmer c'est que la sélection devait pas être ouf cette année)
      20 mars 2018 Voir la discussion...
    • cribeyre
      commentaire modéré le secret des marrowbone m'intrigue en plus Durendal m'a donné vachement envie mais il est que en VF chez moi et passe à plus de 22h..
      20 mars 2018 Voir la discussion...
  • CritiKsMoviz
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Un très bon film d’horreur, disposant d’une histoire qui bascule dans le survival, mais qui s’offre un développement très original. ” — CritiKsMoviz 17 mars 2018
    Commenter
  • Sanium
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Au final, Laugier s'avère un peu moins idiot que Snyder. Bravo, la belle affaire. C'est pas demain la veille qu'on fera de lui une Lumière. ” — Sanium 26 mars 2018
    2 commentaires
    • Zeyken
      commentaire modéré Mais quelle virulence dans les propos ! Ce n'est pas totalement ma came, mais je dois reconnaître que c'est quelqu'un (un p'ti français en plus !) qui propose un cinéma de genre très artisanal qui transpire d'amour. Bon après je savais que tu n'aimerai pas, mais je trouve les propos beaucoup trop sévères, jeune insolent.
      26 mars 2018 Voir la discussion...
    • Sanium
      commentaire modéré @Zeyken Je fais le p'tit dur en ce moment, laisse-moi tu veux. C'est ma crise. Nan mais plus sérieusement, c'est quand même assez débile ce traitement du traumatisme non ? Je me raccroche à ça, sachant que le film est au degré zéro de l'horreur/intensité. Même au niveau de la mise en scène tout court, j'ai envie de dire.
      26 mars 2018 Voir la discussion...
  • Jylm33
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Sur la base d'un scénario ultra-convenu et à force de suivre soigneusement les lois du genre, Ghostland s'avère d'une grande banalité. Déçu! ” — Jylm33 3 avril 2018
    Commenter
  • CourteFocale
    (à propos de Ghostland)
    Sa note :
    Ghostland “ Moins rollercoaster offensif que grand trip expiatoire, le nouveau Laugier touche à une grammaire narrative très perfide. Faites attention. ” — CourteFocale 5 mars 2018
    Commenter

Casting de Ghostland

Infos sur Ghostland

Réalisé par Pascal Laugier

Canada, France - 1h31
Titre original : Incident in a Ghost Land
Sortie le 14 mars 2018

Synopsis

Suite au décès de sa tante, Pauline et ses deux filles héritent d’une maison. Mais dès la première nuit, des meurtriers pénètrent dans la demeure et Pauline doit se battre pour sauver ses filles. Un drame qui va traumatiser toute la famille mais surtout affecter différemment chacune des jeunes filles dont les personnalités vont diverger davantage à la suite de cette nuit cauchemardesque. Tandis que Beth devient une auteur renommée spécialisée dans la littérature horrifique, Vera s’enlise dans une paranoïa destructrice. Seize ans plus tard, la famille est à nouveau réunie dans la maison que Vera et Pauline n’ont jamais quittée. Des évènements étranges vont alors commencer à se produire…

Films similaires à Ghostland

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - 2 
    Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -