Martyrs
(2008)
un film de
Télérama aime un peu T
Satisfaction communauté 41%
Martyrs Bande-annonce

Martyrs

(2008)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 41%
  • 614 notes
  • 122 veulent le voir

Micro-critique star (Joe_Shelby) :
Joe_Shelby
(à propos de Martyrs)
Sa note :
Martyrs “ Film choc, intelligent, métaphysique, gore & violent sur fond de folie, schizophrénie, séquestration, sévices au nom d'1 secte de fanatiques ” — Joe_Shelby 22 juillet 2015
39 commentaires
  • cath44
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Laugier dissèque les âmes à la porte du Purgatoire. Aux confins des corps abandonnés, la funeste mélopée d’une peau de chagrin. Poignant. ” — cath44 23 février 2016
    35 commentaires
    • bgerentes
      commentaire modéré Une des plus belles micro-critiques qu'il m'ait été donné de lire depuis que j'arpente les couloirs de Vodkaster. Et notamment parce que le mot mélopée est d'une justesse inégalée pour ce film. Quelle étreinte...Bravo @cath44
      9 septembre 2017 Voir la discussion...
    • Hobbit77
      commentaire modéré @cath44 Comment rédiger une MC pour ce film quand on a lu celle-ci ?... Et si tant est qu'on y parvienne, ce n'en sera guère plus qu'une pâle imitation. ;-)
      18 février 2018 Voir la discussion...
    • Hobbit77
      commentaire modéré En tous cas, de Laugier je n'avais vu que Saint-Ange. Mais Martyrs m'a rendu encore plus impatient quant à Ghostland ;-)
      18 février 2018 Voir la discussion...
  • Airone
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Il faudrait séquestrer Laugier et le forcer à visionner sa connerie en mode Orange Mécanique. À jamais. Voilà qui le ferait martyr. ” — Airone 15 avril 2016
    53 commentaires
    • Airone
      commentaire modéré *viscérale
      15 avril 2016 Voir la discussion...
    • Airone
      commentaire modéré @CyberSpace Ah, peut-être me pencherai-je d'abord sur celui-ci en ce cas, et promis, j'essaierai le plus possible d'y mettre de côté mes préjugés.
      15 avril 2016 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @Airone il s'agit aussi de "retour du refoulé" dans saint Ange ....
      15 avril 2016 Voir la discussion...
  • Joe_Shelby
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Film choc, intelligent, métaphysique, gore & violent sur fond de folie, schizophrénie, séquestration, sévices au nom d'1 secte de fanatiques ” — Joe_Shelby 22 juillet 2015
    39 commentaires
    • OlivarDeLaCave
      commentaire modéré @Joe_Shelby Ce qui me dérange c'est le twist du film. Si ça avait été un film de séquestration tiré de faits réels ou s'inspirant de faits réel peut-être aurais-je considéré le film différemment. Mais là on se retrouve avec une situation complétement sortie de nulle part. Si ça avait été comme un film de Sion Sono (dans le genre Love Exposure) là ça aurait passé, parce Sion Sono utilise toujours la technique du "Slow Burn", en y allant lentement mais culminant à l'horreur absolue. Ici ça arrive comme ça, en cinq minutes on passe d'un "revenge movie" à quelque chose de totalement hors de propos.
      5 février 2018 Voir la discussion...
    • OlivarDeLaCave
      commentaire modéré @Joe_Shelby Surtout que "Martyrs" ne contient pas une dose d'humour qui pourrait faire descendre la tension ou partir dans le WTF total. Comme chez Takashi Miike par exemple. "Ichi the killer (que j'ai vu il y a quelque semaines) m'a donné la nausée tellement c'était gore, mais c'était tellement n'importe quoi que j'ai plus apprécié le film. C'est un gros délire de manga. Alors que "Martyrs" est un film froid, dénué d'humour et décide d'aller à fond dans le "torture-porn" sans aucune concession. Et les discussions entre les personnages (surtout dans la dernière parties) sont quasi inexistantes.
      5 février 2018 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @OlivarDeLaCave Je viens de m'apercevoir que je ne t'avais pas répondu, et je m'en excuse. A mon sens, tu le prends du mauvais bout de la ficelle, si j'en reprends tes dires le film, son procédé et son twist, ne t'ont pas plu car :
      * Non tiré d'un fait réel (mais ça tu n'en sais rien, le fanatisme et l'obscurantisme ont toujours conduit les individus à agir de manière irrationnelle, quand on entend des "faits divers" atroces comme l'affaire Campush, ou les réseaux souterrains de pédophilie, tout est possible dans la folie humaine.
      * Quand bien même il aurait été acceptable si il était "dosé" avec un brin d'espoir, d'humour ou de WTF, mais Laugier a voulu montré un choc viscéral, dénué d'espoir, que même la vengeance ne peut apaiser.
      Son procédé n'est en rien similaire à celui de Siono, ou d'un Takashi Mike, même si ces 2 réalisateurs savent utiliser de manière pernicieuse la violence à l'état brut et aussi psychologique. Laugier ne cherche pas à faire du "Slow Burn" puisqu'il n'offre pas de répit au spectateur. Sa 2ème partie lancé est un voyage direct vers la plus abominable part de l'humanité. Une expérience jumelée et écho à la première partie, mais dont l'une des 2 héroïnes prenait cela pour une revanche, une vengeance teintée de folie. La réponse à ce déni est cet existence de faits, qu'elle va subir comme son amie 15 ans auparavant. Ce qui lui permettra de "tenir" c'est justement la communion rédemptrice à travers la souffrance, entre les 2 femmes qui finissent par se comprendre. De la violence brute, nous passons à la métaphysique allégorique de la transcendance, et c'est certes âpre et brut, et extrêmement violent. Mais ce n'est jamais complaisant. C'est une nécessité de traverser ces étapes atroces, ces mutilations selon Laugier, afin d'y donner justement tout un sens. Un peu comme les personnes qui se font de la scarification pour exprimer via la souffrance, leur faute, ou expier leurs fautes, ou même dans un élan masochiste ressentir la notion d'existence quantique. Je pense même que Laugier va plus loin, puisque cette fin, abominable et atroce ça j'en conviens, n'est pas du torture porn gratuit, mais une étape nécessaire de transcendance pour connaître l'issue d'un "Après". Laugier est un réalisateur français de films d'horreur qui a bousculé tous les codes attendus et parfaitement connu, même par les amateurs de gore extrême ou de sévices intransigeantes. Son but n'est pas de faire du "Slow Burn" mais de choquer les codes d'un cinéma pré-établi par le croisement des prismes de l'apparence, de l'illusion, du désespoir, de la claustrophobie, de la schizophrénie, des sévices corporelles mais surtout psychosomatiques qui peuvent impacté le quidam par une expérience traumatique vécue, et qui fera écho à sa psyché toute sa vie. Et je pense d'ailleurs que son prochain film "Ghostland" est dans cette même veine.

      Donc pour reprendre tes mots et impressions "Martyrs" est un film froid (et pas que...), dénué d'humour (oui c'est certain, sauf si le fait de voir Dolan se prendre de la chevrotine dans le bide, procure un plaisir coupable ♫♪ lol), décider d'aller à fond (oui et il l'assume complètement) dans le "torture-porn" (ce n'est pas un bête torture porn à la Saw pour le plaisir de faire souffrir des gens, il y a un but précis et recherché derrière, les filles ne sont malheureusement que des fins qui cherchent à justifier les moyens déployés à cette cause), sans aucune concession (c'est vrai, ce film est jusqu'au boutiste et l'assume totalement pour un final déroutant). "Les discussions entre les personnages dans la dernière partie sont quasi inexistantes" (je ne suis pas du tout du même avis, la conférence réunissant tous ses vieux friqués membre de cette secte de fanatique, la justification du pourquoi est là, les dialogues entre bourreaux sont presque inexistants car ils sont dénués d'humanité, de compassion envers ces chairs à canon, il n'y a aucune pertinence à mettre en scène des dialogues entre eux, et enfin il persiste jusqu'au bout un message de soutien, de rédemption entre Anna et Lucie, au delà de la folie dans la transcendance, c'est une impression puissante. Quant à ce que révèle Anna à "Mademoiselle" la chef organisatrice de ce réseau sectaire de mutilations. Laugier laisse volontairement planer le doute sur ce qu'elle a entendu comme "témoignage". La toute fin laisse d'ailleurs libre à interprétation (déception, satisfaction, volonté d'y aller, ou peur de la réalité après la révélation ?). Personne ne saura jamais.
      7 février 2018 Voir la discussion...
  • ginlange
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Expérience d'une puissance incommensurable, radicale, viscérale, traumatisante, unique et pour cela inoubliable. Métaphysique des corps. ” — ginlange 10 avril 2016
    29 commentaires
  • Apocalypse12
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Faute de pouvoir épouser la Beauté, Laugier se fait martyr de sa propre radicalité. Si expérience il y a, c'est bien celle de la médiocrité. ” — Apocalypse12 27 décembre 2016
    19 commentaires
    • Apocalypse12
      commentaire modéré @cath44 : Je viens de lire les divers commentaires que tu as posté à la faveur de certains débats. Ton avis, quand bien même je ne le partage pas, me parait pleinement justifié. Les interprétations variées que tu prêtes au film sont ma foi fort intéressantes, même si je persiste à penser que ces différentes idées sont exploitées d'une manière qui me gène, dénuée de toute beauté visuelle ou spirituelle, artistique en somme. Je comprends bien d'ailleurs que c'est le choix du cinéaste que de souhaiter détruire cette beauté, mais cela me semble être le désir du médiocre qui ne peut la maîtriser. Ainsi le film n'a pas pu me toucher autant que toi, à mon grand regret.
      En tout cas, je te souhaite de très belles vacances et d'agréables fêtes !
      28 décembre 2016 Voir la discussion...
    • fancine
      commentaire modéré @Apocalypse12 Tu dois vraiment écrire plus de mc négative
      28 décembre 2016 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré Et je vous souhaite de très bonnes fêtes à tous.
      28 décembre 2016 Voir la discussion...
  • louetdad
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Déchirantes peaux d'âmes... ” — louetdad 8 mars 2016
    2 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré Je n'avais pas commenté: c'est tout à fait cela.J'en ai encore lle coeur et l'âme à vif ....a fleur de peau et de larmes ....
      10 mars 2016 Voir la discussion...
    • louetdad
      commentaire modéré @cath44 : oui ce film est une vrai choc et même une véritable épreuve en ce qui me concerne... J'ai été déboussolée par son visionnage et j'avoue être encore hantée par ses images et son propos (que je trouve de plus en plus riche au fil du temps...). Je n'avais jamais rien vu de tel ....
      11 mars 2016 Voir la discussion...
  • elge
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Chapitre 1 : Les chiennes de pailles (Sam Peckinpah). Chapitre 2 : Douleur et transcendance (Nicolas Poussin). Contemplation des violences. ” — elge 15 mars 2014
    21 commentaires
    • zephsk
      commentaire modéré @itachi @elge Ce qui m'affecte dans ce genre de métrage à l'esthétique certes médiocre, c'est que les personnages ne soient conçus que comme prétexte. Et encore, prétexte à un petit jet pré-pubère.
      Laugier fait mine d'avoir de l'empathie pour la première martyre, mais on se rend très vite compte qu'il s'en tamponne le coquillart et que l'essentiel du propos est une petite charge pauvrette contre les vieux bourges (retour à Cannes) associée à une petite réflexion médiocre sur la mort.
      L'autre aspect gênant du film, c'est cette hésitation entre cinéma fantastique (apparitions monstrueuses) et cinéma du réel (caméra tremblotante, lumière crue) qui -à l'inverse du cinéma de genre qui n'avance pas masqué- rend l'artifice plus prégnant, l'empathie guère souhaitable et encore moins possible. Laugier ne raconte pas une histoire, il tisse l'intrigue d'un film dont il se fout dans le seul but de faire jaillir la petite réflexion qu'il s'est faite en buvant son bol de ricorée le matin même.
      Du coup la comparaison avec Peckinpah et Poussin me paraît très malvenue.
      3 novembre 2015 Voir la discussion...
    • itachi
      commentaire modéré @zephsk : Il est clair que la fin du film est d'une lourdeur et d'une pauvreté confondante, ce qui nous laisse malheureusement avec un arrière goût vinaigré.
      Pour ce qui est de ce mélange des genres dont tu parles, c'est justement ce qui m'avait plutôt satisfait, un brin d'originalité pour se démarquer des productions ibériques (de qualité) du moment.
      Enfin, je ne parle pas pour @elge, mais je ne suis pas sûr que sa MC soit réellement une comparaison, à proprement parler avec Peckinpah ou Poussin, mais plus un clin d’œil... (je peux me tromper) ^^
      3 novembre 2015 Voir la discussion...
    • elge
      commentaire modéré Je ne vois pas d'héritage direct en effet entre Peckinpah / Poussin et Laugier. J'ai voulu souligner le changement de ton flagrant entre les 2 parties du film et en donner des références... ceci étant dit, j'ai bien conscience que ces références sont des marqueurs de mon intérêt pour ce film...
      3 novembre 2015 Voir la discussion...
  • karaboudjan
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Martyr, c'est pourrir un peu. ” — karaboudjan 13 juillet 2013
    8 commentaires
    • karaboudjan
      commentaire modéré Ça me rappelle une fois j'étais très fier de ma vanne : "Les vieux il faut les tuer à la naissance". Du coup, je la sortais souvent, pour la rentabiliser. Un jour, un type m'a dit : c'est de Coluche. J'étais meurtri.
      13 juillet 2013 Voir la discussion...
    • karaboudjan
      commentaire modéré Et puis, de Prévert, je ne connais que sa "chanson de Gainsbourg".
      13 juillet 2013 Voir la discussion...
    • karaboudjan
      commentaire modéré En buvant son café du matin, à 13h36, il eut cette révélation troublante, après coup : @zephsk avait d'abord trouvé sa mc drôle. Dans la foulée, il l'avait tapé sur google, pour vérifier.
      13 juillet 2013 Voir la discussion...
  • Attrianera
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Masturbation du vide et de la médiocrité sur des chairs torturées porteuses de ce qui peut le plus ressembler à un trésor: une âme. Puissant ” — Attrianera 20 février 2017
    11 commentaires
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @_Steve_ Effectivement le film peut rebuter et c'est compréhensible, il n'empêche que Laugier impose avec audace différents codes de l'horreur, poussant le spectateur limite à la révulsion tellement à chaque étape de nos protagonistes, on ressent vraiment que la souffrance est encore pire. Néanmois, il persiste quelque chose de très réussi dans Martyrs au delà de la dimension en 2 parties, et ce sur 2 points :
      * Le rapport transcandée entre les 2 amies qui se rejoignent et se complètent (est ce de la folie ou pas ?) par la spiritualité d'une épreuve atroce de souffrance qui nous montre que le film reste pertinent et intelligent
      * Cette fin extrêmement ambiguë où la réaction de la metteuse en scène de toutes cette mascarade de fanatiques sectaires surprend car elle va à l'encontre de ce pourquoi elle a choisi de victimiser ses proies. Est ce qu'elle sait ? Que sait elle ? Cela valait il autant la peine de pousser au statut de Martyr ces victimes pour savoir ce qu'il persiste dans " l'entre deux" ? Chacun peut en tirer sa propre conclusion et rare sont les réalisateurs qui vont jusqu'au bout de leur démarche peu importe si c'est too much ou pas.

      Aussi je comprends parfaitement pour avoir été comme @Attrianera et comme @ChrisBeney complètement secoué à la fin du film, car déjà tout suivre et ressentir c'est une expérience intense et pour un tel aboutissement, c'est tellement osé que ça frôle le génie (même si je n'aime pas ce terme pour parler d'un réalisateur). C'est un véritable chamboulement, je le possède perso en Blu-Ray et je ne suis pas maso pour autant car ma première impression au ciné m'avait tellement marqué que je me devais de garder un film expérimental de cet acabit et de le revoir (oui je l'ai vu 4 fois et je suis saint d'esprit ..... Je crois :p)
      20 février 2017 Voir la discussion...
    • _Steve_
      commentaire modéré @Joe_Shelby haha alors j'applaudis la performance de l'avoir vu autant de fois, je n'en serais pas capable à moins d'être contraint à la manière d'Orange Mécanique :D
      20 février 2017 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @_Steve_ Sans Ludovico en plus, je te remercie d'applaudir ce que tu considères comme une performance ;)
      20 février 2017 Voir la discussion...
  • Yohanes
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Dans l'au-delà des chairs, Laugier ravive les supplices d'Eve, chuchotées par cette insondable vérité, unique témoin de l'obsession d'Éther. ” — Yohanes 4 juillet 2016
    10 commentaires
    • Yohanes
      commentaire modéré Tg j'ai bon goût, continue à foutre des 5 étoiles à des vieux Conjuring on parlera bons films quand tu auras grandi! ♥ @palelose
      7 juillet 2016 Voir la discussion...
    • fancine
      commentaire modéré @Yohanes Vazi frére je l'ai même pas vu ce film c'était juste pour faire un hommage à joe shelby parce que je croyais qu'il c'était barré mais enfaîte non.
      7 juillet 2016 Voir la discussion...
    • Yohanes
      commentaire modéré Ah ouais j'vois le genre. tssss @palelose
      7 juillet 2016 Voir la discussion...
  • REDACTED
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Revoir Martyrs, c'est constater qu'au-delà de sa "radicalité" il n'y a rien, si ce n'est la trace inoffensive que laisse un pet colérique. ” — REDACTED 21 mars 2016
    7 commentaires
    • CYHSY
      commentaire modéré Existe-t-il vraiment des gens qui pètent de colère ?
      21 mars 2016 Voir la discussion...
    • viking
      commentaire modéré MC de merde! WOUAH. HA. HA. Good night. And good luck.
      21 mars 2016 Voir la discussion...
    • REDACTED
      commentaire modéré @CYHSY Bah oui ! Quelle question ! Essaie, tu verras...

      Sinon, merci pour vos hommages.
      22 mars 2016 Voir la discussion...
  • Cine7Inne
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Démoniaque souffrance de ces chairs conjonctives, perdues dans les méandres de l'âme. Libération oculaire immersive... ” — Cine7Inne 10 avril 2016
    6 commentaires
    • Cine7Inne
      commentaire modéré @Joe_Shelby Je l'ai vu dans ta liste hier soir, du coup je me suis dit qu'il était temps que je le regarde quand même. En plus les avis sont assez partagés sur le film, alors je trouve ça fascinant moi de regarder ce genre de film. J'ai compris pourquoi certain ne l'aimait pas, et en même temps j'ai senti la maîtrise qu'avait Laugier dans sa façon de mettre ses éléments en place. Puis la scène finale laisse à penser.
      10 avril 2016 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré très belle MC dont je partage bien évidemment chaque terme!
      10 avril 2016 Voir la discussion...
    • Cine7Inne
      commentaire modéré Merci @cath44 , j'ai vu ta MC, elle relate parfaitement le sentiment que tu exprimes après dans tes commentaires !
      10 avril 2016 Voir la discussion...
  • Martini08
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Il y avait le potentiel d'un bon film d'horreur sans concessions... et on se retrouve avec un simili "Funny Games" métaphysique. Martyr... ” — Martini08 27 juillet 2015
    19 commentaires
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Martini08 Oula ah oui faut commencer par les pierres angulaires quand même l'Exorciste malgré qu'il a vieilli est clairement à voir.
      27 juillet 2015 Voir la discussion...
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré @Joe_Shelby @Martini08 Sur Funny Games "on ne saura d'ailleurs jamais la justification de tout ceci, si ce n'est de la part d'Haneke de dénoncer l'extrême violence comme une banalité contemplative du spectateur". Je quote @Joe_Shelby. Exactement et c'est bien le seul et unique but du film. Donner un but explicite à Paul et à son acolyte annihilerait ou en tout cas réduirait fortement l'impact d'une telle démarche. Haneke fait du spectateur le complice direct des deux jeunes gens pour dénoncer la fascination pour la violence qu'on les spectateurs qui en veulent toujours plus (cf le succès des "Saw" et consorts). Beaucoup de films d'horreurs n'ont aucun sous-texte et j'ai vraiment eu l'impression que Laugier terminait sur cette histoire de secte pour justifier d'une certaine façon les scènes de violence et de tortures et donner un peu plus de cohérence et de profondeur à son récit de prime abord assez basique. J'ai moyennement accroché et ai tendance à rejoindre @Martini08, l'ambition est louable, mais encore faut-il en avoir les moyens. Ce qui est -pour moi - assurément le cas de Funny Games, où la démarche d'Haneke, d'abord cachée, apparaît par indices (de mise en scène d'abord avec la violence quasi systématiquement hors cadre puis avec les regards face caméra et enfin avec Paul qui prend directement le spectateur à partie afin qu'il assume ce qu'il est en train de regarder). J'ai vraiment trouvé l'idée saisissante.
      3 août 2015 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @WeOwnTheNight je peux comprendre que Martyrs rebute. Pour moi justement ce qui fait la force du film c'est la persistance du doute sur l'au delà par les dernières paroles de Mademoiselle. Après, j'y ai peut être une sensibilité plus aiguisé car ayant vécu qqchose de similaire du coup ça m'interpelle.
      3 août 2015 Voir la discussion...
  • MaxLaMenace_89
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Transgressif aux portes de la mort, Laugier travaille avec verve la représentation de la violence face à la fascination morbide de l'Homme. ” — MaxLaMenace_89 22 mars 2014
    Commenter
  • blacktide
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Au bout du calvaire, des murmures oculaires. A en (in)supporter les souffrances, Laugier écorche l'illusion au-delà de sa carnation. Extrême ” — blacktide 26 février 2018
    6 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré @blacktide de la même façon,une expérience marquante ( un ensemble d'émotions, de sidération mêlée d'empathie) et c'est sans doute un des films qui m'a le plus troublée et le plus bouleversée de par son rapport à l'extrême (d'une souffrance qui nous interpelle sur la notion de « martyr » et/ou de victime, que ce soit au sens religieux, métaphysique , politique que psychique...et une fin ouverte sur plusieurs possibles. J'ai lu ta belle critique de Ghosland et très hâte de le découvrir.
      26 février 2018 Voir la discussion...
    • blacktide
      commentaire modéré @Joe_Shelby Oui, à certains moments, j'en révèle un peu sur l'ambiance et les thématiques abordées par le film (tout en restant relativement évasif), mais ce ne sont pas des informations révélant des twists et éléments d'intrigues. Mais il vaut quand même sûrement mieux que tu attendes de l'avoir vu avant de lire ma critique ;-)
      26 février 2018 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @blacktide Ok je te lirai sans faute alors dès que j'aurais vu Ghostland, merci pour cette précision :)
      26 février 2018 Voir la discussion...
  • Sanium
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Un soir un peu trop bourré, Pascal lance son speech sur l'au-delà. C'est décidé, il en fera un film. Cru et rebelle, ambiance cours de caté. ” — Sanium 24 mars 2018
    8 commentaires
    • Sanium
      commentaire modéré @Bosco Le comble. Enterrer un film dans une MC et, au final, donner envie à quelqu'un de le regarder. C'est cocasse.
      24 mars 2018 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré @Sanium C'est que comme les curés ont quasi disparu maintenant que tout le monde va à la messe que cathodique, tu m'as refilé la nostalgie de l'orignal, de l'authentique. ;-)
      24 mars 2018 Voir la discussion...
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré Pas aussi remonté que toi mais je trouve également ce film assez hypocrite.
      27 mars 2018 Voir la discussion...
  • Nathanlemec
    (à propos de Martyrs)
    Martyrs “ Réalisation dégueulasse, acteurs dégueulasses, scénario dégueulasse. Martyrs est une des plus grosses daubes que j'ai pu voir. Consternant.  ” — Nathanlemec 14 mars 2014
    16 commentaires
    • danslecran
      commentaire modéré Totalement d'accord, je l'avais vu au cinéma pendant mes études, histoire d’égayer mon mercredi après-midi et ce film a ruiné ma semaine.
      27 mars 2014 Voir la discussion...
    • Nathanlemec
      commentaire modéré @danslecran ça devait etre sympa je préfère ne pas imaginer une séance ciné.
      27 mars 2014 Voir la discussion...
    • danslecran
      commentaire modéré Des cris, des pleurs, des halètements, une salle qui se vide et l'impossibilité de dormir à cause des effets sonores excessifs. Le cauchemar !
      27 mars 2014 Voir la discussion...
  • Torrebenn
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Voir Xavier Dolan se faire buter au petit-dèj', ça n'a pas de prix ! ” — Torrebenn 4 avril 2016
    8 commentaires
    • Torrebenn
      commentaire modéré Pas totalement convaincu, mais merci @TrueCine
      4 avril 2016 Voir la discussion...
    • TrueCine
      commentaire modéré @Torrebenn ça peut pas plaire à tout le monde ! Mais j'avais trouvé la deuxième partie du film thématiquement renversante !
      4 avril 2016 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @Torrebenn cela va t'étonner sans doute,mais ce film découvert cette année, m'a absolument bouleversée (je l'ai beaucoup commenté , tant à il a eu un véritable impact , en terme de sensations, d’émotions , m'inspirant en tout cas beaucoup de réflexions.... ) Et je n'ai pas mis la même note ...
      4 avril 2016 Voir la discussion...
  • Martinet
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Laugier parvient à filmer "l'instant souverain" de Bataille, où l'extase et "l'horreur extrême" s'embrassent dans la nuit du non-savoir. ” — Martinet 10 janvier 2014
    1 commentaire
  • Cladthom
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Laugier a la rage et la radicalité, mais il ne sait pas canaliser ses envies, et s'embourbe à la fin dans un final prétentieux et grotesque. ” — Cladthom 4 juillet 2011
    7 commentaires
    • MrIncroyable
      commentaire modéré Quand à la scène familiale moi je la trouve bien écrite et poignante étant donné ce qui suit , et question mise en scène laugier s'en sort admirablement dans un lieu clos.
      11 mars 2012 Voir la discussion...
    • Cladthom
      commentaire modéré et personne est d'accord avec moi toujours?
      13 juillet 2013 Voir la discussion...
    • montana
      commentaire modéré l'avantage des films de genre c'est qu'ils ont leurs genres à eux justement, donc au réalisateur ! Ce qui donne un + des fois, et je trouve qu'il s'en sort plutôt bien ! Quand tu vois qu'il a voulu "s'américaniser" avec THE SECRET et qu'il a complètement foiré son ambiance (pourtant produit par SND) il y a pas un problème ? Simplement qu'on retrouve plus le LAUGIER de MARTYRS ni même de SAINT ANGE.
      13 juillet 2013 Voir la discussion...
  • CourteFocale
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Double acte de transcendance inouï. Ce film fait horriblement mal, c’est évident. Mais paradoxalement, c’est ainsi qu’il nous fait du bien. ” — CourteFocale 11 janvier 2016
    4 commentaires
  • TrueCine
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Laugier livre un film d'abord d'une radicalité éprouvante mais c'est dans sa deuxième partie qu'il explose tout et laisse éclater son talent ” — TrueCine 18 avril 2015
    2 commentaires
  • Hobbit77
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Souffrir le martyr pour ne devenir que la peau morte de son existence perdue. Ainsi vivons-nous... Ainsi soit notre vie... Tant pis... ” — Hobbit77 18 février 2018
    4 commentaires
    • Hobbit77
      commentaire modéré ;-) https://media.giphy....XkEfDMCb8Q/giphy.gif ;-)
      18 février 2018 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré Une MC à la tonalité désespérée, comme le sentiment profond que nous laisse le film...
      18 février 2018 Voir la discussion...
    • Hobbit77
      commentaire modéré @cath44 Il m'a effectivement laissé une impression d'impuissance et de désespoir. Deux personnages marqués par la vie et impuissants face à l'inéluctabilité du destin. Cette tonalité noire laisse également un grand sentiment de malaise. Laugier maîtrise son sujet et, en dépit des effets gore (franchement déstabilisants) n'en néglige pas pour autant ses personnages et les fait exister dans toute leur vérité (les deux actrices principales sont impressionnantes). Vivement Ghostland au mois de mars ! ;-)
      18 février 2018 Voir la discussion...
  • Aymeric
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Martyrs c'est un chef d'oeuvre du cinéma d'horreur, une oeuvre aboutie qui va au bout de ses idées, et qui secoue son spectateur au passage. ” — Aymeric 5 mai 2013
    2 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré Désolée , j'étais passée à côté de ta MC et je partage en tout point ce que tu écris !
      6 mars 2016 Voir la discussion...
    • Aymeric
      commentaire modéré Merci ! Elle date un peu ceci-dit, elle ne me plait plus vraiment, il faudrait que je prenne le temps de la ré-écrire :)
      6 mars 2016 Voir la discussion...
  • TheJackRanger
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ La plus grande force de Martyrs reste sa capacité à changer d'ambiance en deux secondes, à peine. Délires traumatisants. De la boucherie. ” — TheJackRanger 30 mai 2016
    Commenter
  • Ju_
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Par ses cris de désespoir et ses murmures de l'au-delà, Martyrs transcende le média cinématographique et offre une expérience viscérale ” — Ju_ 14 mars 2018
    3 commentaires
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Ju_ Comme ça fait plaisir de lire ça, ce film est certes extrêmement brut, mais il est d'une richesse thématique exceptionnelle. La plus grande expérience de cinéma de ma vie. Aucun répit. Un pur film de genre malicieux sachant se jouer des différents codes. L'excellence par Laugier. Ravi que t'as aimé.
      14 mars 2018 Voir la discussion...
    • Ju_
      commentaire modéré @Joe_Shelby A vrai dire c'est un revisionnage. Je l'avais vu plus jeune, dans ma période "ado voulant se mettre au défi" et je ne l'avais pas apprécié... à tort. Avec un regard plus avisé je me rends bien compte à quel point ce film est incroyable et cette fin qui me restera en tête encore longtemps.
      14 mars 2018 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Ju_ Ah je comprends mieux :) Moi je l'ai vu en salle à sa sortie il y a déjà presque 10 ans (juillet 2008) et franchement je crois que c'est une des séances de cinéma qui m'a le plus retourné le cerveau. Entre fascination, si on comprend bien le message derrière qui n'est pas du gore gratuit contrairement à ce que certains prétendent, et traumatisme de suivre tout ce périple. Une de mes plus belles mais plus difficile séance. L'expérience du cinéma de genre.
      14 mars 2018 Voir la discussion...
  • johannielesieur
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Après Ghostland, la violence physique et psychique de cette expérience dénuée d'espoir m'a mise les nerfs à fleur de peau. Laugier, ce génie ” — johannielesieur 16 février 2018
    1 commentaire
    • cath44
      commentaire modéré @johannielesieur je n'ai pas vu Ghostland encore , mais si c'est du même niveau que Martyrs.... C’est un film qui m'a véritablement retournée , une multitude d’émotions , avec un impact durable. Comme toi j'ai mis 5 étoiles autant pour l'expérience que la thématique qu'il contient et met en scène On touche à la plus profonde des douleurs, et sentiment d’abandon...une réflexion aussi sur la question du martyr, du sacrifice, de la violence de l’homme vis-à-vis d'autres jusqu'à la déshumanisation, jusqu'à cette scène ultime absolument bouleversante...
      16 février 2018 Voir la discussion...
  • nicolasmischler
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Laugier expose son expérience traumatisante, mêlant l'ouverture de chair à l'ouverture de l'esprit. On en ressort pas indemne. Magistral. ” — nicolasmischler 21 septembre 2016
    Commenter
  • BaptisteRambaud
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Œuvre emblématique du Cinéma d'horreur que l'on déteste aimer. ” — BaptisteRambaud 19 novembre 2013
    Commenter
  • fabs8
    (à propos de Martyrs)
    Sa note :
    Martyrs “ Comment a-t-on pu imaginer,tourner,jouer,sortir et réussir une telle horreur sadique et masochiste? Impressionnant et carrément inoubliable. ” — fabs8 21 février 2013
    Commenter

Casting de Martyrs

Infos sur Martyrs

Réalisé par Pascal Laugier
Écrit par Pascal Laugier


Canada, France - 1h40 - Film d'horreur, Drame, Thriller, Film fantastique
Sortie le 3 septembre 2008

Synopsis

France, début des années 70. Lucie, une petite fille de dix ans, disparue quelques mois plus tôt, est retrouvée errant sur la route. Son corps maltraité ne porte aucune trace d'agression sexuelle. Les raisons de son enlèvement restent mystérieuses. Traumatisée, mutique, elle est placée dans un hôpital où elle se lie d'amitié avec Anna, une fille de son âge. 15 ans plus tard, on sonne à la porte d'une famille ordinaire. Le père ouvre et se retrouve face à Lucie, armée d'un fusil de chasse. Persuadée d'avoir retrouvé ses bourreaux, elle tire.

Films similaires à Martyrs

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - 2 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -