Y Télérama aime beaucoup
La Bête humaine
(1938)
un film de
Télérama aime beaucoup Y
Satisfaction communauté 86%
La Bête humaine Bande-annonce

La Bête humaine

(1938)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 86%
  • 333 notes
  • 124 veulent le voir

Micro-critique star (ianov) :
ianov
(à propos de La Bête humaine)
Sa note :
La Bête humaine “ A tombeau ouvert, homme et machine s'offrent aux rouages du destin, et mauvais sang contre Capital huilent le manège des amours infernales. ” — ianov 27 novembre 2016
4 commentaires
  • ianov
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ A tombeau ouvert, homme et machine s'offrent aux rouages du destin, et mauvais sang contre Capital huilent le manège des amours infernales. ” — ianov 27 novembre 2016
    4 commentaires
    • ianov
      commentaire modéré @cath44 Merci !!
      27 novembre 2016 Voir la discussion...
    • ianov
      commentaire modéré Coeur de Lison, le génialissime Carette en inoxydable copain, l'atavisme délictuel, un Gabin en haut tout en haut de ses fameuses charges émotionnelles, Simone Simon peste si peste, le petit père Ledoux, chef d'oeuvre parmi les chefs d'oeuvre, je me demande si ce n'est pas mon préféré de Gabin...
      27 novembre 2016 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @ianov c'est peut être ton préféré, parceque Gabin préfère "les amours mécaniques", plus fiable, sans doute. Le documentaire de Tavernier m'avait déjà donné l'envie de le revoir.
      30 novembre 2016 Voir la discussion...
  • cath44
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Faire corps avec la machine, plonger dans le tunnel et chercher en vain la lumière. Une tragédie inscrite dans l’héritage de la culpabilité. ” — cath44 12 octobre 2014
    8 commentaires
  • romain41
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ La bête humaine est une critique de la société à travers la lutte des classes et les inégalités sociales... Film Intemporel... ” — romain41 2 mars 2015
    5 commentaires
    • RegisX
      commentaire modéré Hein ???
      4 mars 2015 Voir la discussion...
    • Obiterdictum
      commentaire modéré ça décrit le livre plus que le film, non ? Les inégalités sociales et la lutte des classes sont largement secondaires (voire pas du tout évoqués) dans le film (sont plutôt en avant le drame amoureux, la culpabilité, le fatum...).
      8 avril 2015 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré Lecture idéologique, au ras du ballast...
      il y a 10 jours Voir la discussion...
  • Ariane92
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ La fatalité tragique de la condition humaine emporte l'homme impuissant vers son destin, dans une locomotive infernale et effrénée. ” — Ariane92 21 août 2015
    4 commentaires
    • Ariane92
      commentaire modéré @Joe_Shelby C'est mon Zola préféré alors j'ai peut être un peu de mal sur l'adaptation mais il est excellent quand même :)
      22 août 2015 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Ariane92 Ah je comprends le mien c'était Germinal et malgré que le film soit bien je suis moins objectif que le livre ;)
      22 août 2015 Voir la discussion...
    • Ariane92
      commentaire modéré @Joe_Shelby Je me suis même pas sure de l'avoir vu Germinal, il y a longtemps peut être. Lu oui. Je préfère la bête humaine et l'assomoir, les pulsions meurtrières et l'alcool, ça m'intéresse plus :P
      22 août 2015 Voir la discussion...
  • Bosco
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ La machine haletante exacerbe de tunnel en tunnel des passions qu’affolent les passés. Le déraillement est inscrit dans les lignes de vie. ” — Bosco il y a 10 jours
    5 commentaires
    • Bosco
      commentaire modéré @Vilaboa Quand on a été emporté par le souffle démentiel du roman de Zola, on peut-être déçu en effet, mais le tempérament de Renoir est fort peu zolesque. Reste que le film est d'un merveilleux styliste (les séquences d'ouvertures dans la locomotive où la machine fonce dans un paysage qui reste visible ("du train on voit tout, jusqu'aux oreilles des lapins"); la poursuite de la cousine et son renversement sur le ballast ; les dépôts et les quais dans la nuit, la manière dont ils encadrent les amours tout d'abord platooniques de Lantier et de Séverine ; la scène du bal syndical, sorte d'entracte tournoyant mais à discrète tonalité dramatique ; Lantier titubant sur les rails cependant que non loin des trains passent...). Et Gabin, qui n'a jamais eu les yeux plus clairs, est vraiment le plus beau des prolos !
      il y a 6 jours Voir la discussion...
    • Alan_Smithee
      commentaire modéré @Bosco Plus réalisme poétique Renoirien que naturalisme Zolesque alors ? ;-)
      hier à 01:48 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré @Alan_Smithee Si il faut le caractériser par un courant, oui, plutôt celui-là que d'autres, et Renoir est en effet très loin du très sombre naturalisme de Zola. Mais, bon, je pense surtout qu Renoir fait du Renoir. ;-)
      hier à 15:41 Voir la discussion...
  • CinemAtrium
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Hérédité des tares humaines, rouages physiologiques des troubles mécaniques du coeur. Éloge coupable des monstres de fer et de chair. ” — CinemAtrium 10 octobre 2016
    2 commentaires
  • Boschomy
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Tout va trop vite en besogne chez Renoir: son adaptation reste honnête, mais il lui manque bel et bien l’envergure psychodramatique de Zola. ” — Boschomy 6 décembre 2015
    10 commentaires
  • ProfilSupprime
    (à propos de La Bête humaine)
    La Bête humaine “ C'est la bête humaine, c'est là, elle t'appartient, elle a le détonateur juste à côté du coeur. ” — ProfilSupprime 2 mars 2015
    2 commentaires
  • K_Sania
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Renoir rechigne à aller au charbon et préfère vernir la peinture zolienne. Tragédie des destins complices où brillent les mauvaises étoiles. ” — K_Sania il y a 9 jours
    1 commentaire
    • Bosco
      commentaire modéré Il est vrai qu'il ne verse pas dans le misérabilisme, qu'il n'a pas le talent zolesque pour la peinture de l'abjection et que tout drame chez lui se gâte comme d'un air de comédie. Lui-même jouant le braconnier Cabuche fait un peu clown.
      il y a 9 jours Voir la discussion...
  • georges.b1
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ R tisse un conte envoûtant au triangle tragique‚ métaphore sur la désillusion du socialisme dont le suicide de G signifie un aveu de défaite ” — georges.b1 19 janvier 2016
    1 commentaire
    • Bosco
      commentaire modéré Beau cas, me semble-til, de sur interprétation. :-)
      il y a 10 jours Voir la discussion...
  • Ju_
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Pulsions meurtrières comme cadeau héréditaire, un bonheur impossible et la locomotive qui file... Gabin tout en nuance est magistral ! ” — Ju_ 16 mars 2016
    Commenter
  • Theus
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Le jeu de Gabin est incroyablement moderne contrairement aux autres dont le jeu semble plus daté. La musique de Kosma sublime la tragédie. ” — Theus 6 janvier 2014
    Commenter
  • Pussycat
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Ode à la machine et l'amour fou. La bête humaine où la lutte de deux inhumanités, Lantier et sa Lison, Monstre de Vapeur. ” — Pussycat 14 avril 2015
    Commenter
  • elge
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Gabin en héros de tragédie antique, Carette en Sganarelle, Simon en ingénue fatale, et le naturalisme de Zola devient théâtre de Jean Renoir ” — elge 22 avril 2013
    1 commentaire
  • Flol
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Renoir fait le boulot avec ce bon film noir, mais il y manque malheureusement la puissance et la noirceur du roman de Zola. Malgré Gabin. ” — Flol 26 septembre 2014
    3 commentaires
    • marivaudage
      commentaire modéré la puissance peut-être mais la noirceur est quand même là non ?
      3 mars 2015 Voir la discussion...
    • Flol
      commentaire modéré @marivaudage Oui, il y a de la noirceur ; mais comparée au bouquin, ça reste du noir clair (ou du doré...ou du blanc...je ne sais pas, je ne sais plus !).
      3 mars 2015 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré Fritz Lang -qui aimait beaucoup Renoir et son film- a transposé lui aussi le roman de Zola en y appliquant un traitement de l'humanité plus sinistre que n'avait pu le faire le cinéaste français. Cette version, Désirs humains, bien que tempérée par la censure prévalant dans l'Amérique d'alors devrait te convenir.
      il y a 7 jours Voir la discussion...
  • Rchrt
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Zola avait compris la misère des démunis de l’amour, incapables d’aimer sans violence. Handicap affectif laboriseusement adapté par Renoir. ” — Rchrt 17 septembre 2016
    Commenter
  • Vilaboa
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Je mets en avant, au risque de choquer, la magnifique dimension "documentaire" de la vie du rail d'avant-guerre. Bravo quand même à Gabin ! ” — Vilaboa il y a 6 jours
    4 commentaires
    • Vilaboa
      commentaire modéré J'ai tant aimé, de Jean Renoir, "La grande illusion" ou "la règle du jeu" ! Le scénario me paraît ici appauvrir Zola...
      il y a 6 jours Voir la discussion...
    • ianov
      commentaire modéré @Vilaboa Je trouve pas ...mais tu fais bien de noter la puissance inouïe du livre, c'est vrai que la gageure était énorme...
      il y a 6 jours Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @ianov Voir les choses sous "l'angle documentaire" n'est pas mon genre, rassure-toi. J'ai certes apprécié ici le témoignage social, ou la dimension tragique (très importante à mes yeux en général -voir par ailleurs) mais il manque pour moi une crédibilité de fond, peut-être dans les relations humaines ?
      il y a 6 jours Voir la discussion...
  • Torrebenn
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Jacques Lantier, "fast and furious" ! ” — Torrebenn 26 janvier 2012
    2 commentaires
  • Arthuro29
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Un petit chef d'oeuvre du genre de Renoir avec un excellent Jean Gabin qui joue un personnage bourru rongé par des sentiments destructeurs.. ” — Arthuro29 20 février 2016
    Commenter
  • M_Cinephile
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Bourgeon macabre des humeurs assassines où seule la machine peut calmer les ardeurs de la nuit. À un train d'enfer aimer à perdre la raison. ” — M_Cinephile 9 octobre 2017
    Commenter
  • PiarviRecherreen
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ L'homme et la machine : Renoir ausculte cette relation ambigüe, mêlée de fascination et d'aliénation. ” — PiarviRecherreen 4 mars 2015
    Commenter
  • A_Nos_Amours
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Recentrage de l’œuvre de Zola sur cette "fêlure héréditaire" à travers le portrait rude d'un homme dont la cause avait disparu.Immense Gabin ” — A_Nos_Amours 8 novembre 2014
    2 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré tout à fait, je l'ai d'ailleurs revu et micro critiqué il y a peu ...
      8 novembre 2014 Voir la discussion...
    • A_Nos_Amours
      commentaire modéré @cath44 Je l'ai vu il y a un peu moins d'un an. J'ai été étonné par cette adaptation qui a un peu fait l'impasse sur la peinture sociale, les rapports de classe etc. J'étais sorti convaincu mais un peu sur ma faim. Ceci dit, avec le recul, je me dis que c'est finalement tout le but du film d'avoir évacué à ce point cette peinture là pour mieux se concentrer sur le personnage de Gabin, qui trouve là l'un de ses rôles les plus puissants !
      8 novembre 2014 Voir la discussion...
  • Arnotte
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Si Gabin impressionne dans le rôle-titre, le film est aussi remarquable pour son scénario, sa mise en scène, le traitement du son. Marquant. ” — Arnotte 17 juillet 2018
    Commenter
  • gaugamelle
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Renoir, en brossant ce tableau de passions dévastatrices, nous offre une véritable tragédie contemporaine, charmant et glacial. ” — gaugamelle 11 août 2011
    Commenter
  • PharaonDeWinter
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ De cette épure de Zola, JR conserve la pendularité de LBH pour le transformer en un flamboyant mélodrame de la jalousie, centre des pulsions ” — PharaonDeWinter 26 juillet 2015
    Commenter
  • LeoL
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Histoire d'amour poignante et profondément tragique par la destinée inéluctable des vies qu'elle dépeint. ” — LeoL 21 septembre 2012
    1 commentaire
    • jean_pierre
      commentaire modéré Ok, mais cela concerne le roman de Zola. Que penser du film que Jean Renoir en a tiré ?
      18 avril 2015 Voir la discussion...
  • youliseas
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ A l'image des bruits de train couvrant les dialogues, les personnages sont écrasés par leur destin, mêlant psychologie et sociologie. ” — youliseas 4 décembre 2014
    Commenter
  • XpressionLibre
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Avant d'être le monstre sacré indétrônable du cinéma français que l'on connait aujourd'hui, Jean Gabin n'était que "La bête immonde" de Zola ” — XpressionLibre 31 mars 2016
    Commenter
  • WillValmontcine
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Renoir rechigne sur le dérèglement sexuel de son héros, mais en fait un tourmenté broyé par sa machine. Imite Gabin qui prends son thé. ” — WillValmontcine 24 avril 2016
    Commenter
  • DonFlo
    (à propos de La Bête humaine)
    Sa note :
    La Bête humaine “ Reflets démoniaques, ombres sournoises... Malgré son amour fou pour la Belle, la fatalité ne peut s'empêcher de transformer l'homme en Bête. ” — DonFlo 16 septembre 2015
    Commenter

Casting de La Bête humaine

Infos sur La Bête humaine

Réalisé par Jean Renoir
Écrit par Jean Renoir et Émile Zola


France - 1h40 - Drame
Titre original : La bête humaine
Sortie le 23 décembre 1938

Synopsis

Sous-chef de la gare du Havre, Roubaud se rend à Paris avec son épouse, la belle Séverine, dans l'espoir de bénéficier d'une faveur de Grandmorin, le parrain de sa femme, un cadre supérieur influent dans la compagnie de chemins de fer. Après l'entrevue, aussi brève qu'infructueuse, l'homme comprend, atterré, que Séverine et Grandmorin sont amants. Fou de jalousie, il attire le concupiscent parrain dans un piège, à bord de l'express Paris-Le Havre, et le tue sous les yeux de sa femme. Arrivé en Haute-Normandie, le couple descend du train sans savoir que Jacques Lantier, le mécanicien, les a vus sortir du compartiment où l'irréparable a été commis.

Films similaires à La Bête humaine

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - 2 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -