Le Mépris
(1963)
un film de
72% Taux de satisfaction
Le Mépris Bande-annonce

Le Mépris

(1963)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 72%
  • 1155 notes
  • 3,72 moyenne

Micro-critique star (zephsk) :
zephsk
(à propos de Le Mépris)
Sa note :
Le Mépris “ Le Mépris est cette petite chose fragile et imperceptible, ce moment de basculement ineffable où l'amour meurt en Technicolor. ” — zephsk 2 août 2013
12 commentaires
  • zephsk
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Le Mépris est cette petite chose fragile et imperceptible, ce moment de basculement ineffable où l'amour meurt en Technicolor. ” — zephsk 2 août 2013
    12 commentaires
  • typhonpurple
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Le Mépris ou l’Amore du cinéma : l’odyssée désenchantée d’un couple et d’un art assistant à leur basculement vers le silence. ” — typhonpurple 24 février 2015
    25 commentaires
    • Apocalypse12
      commentaire modéré Très belle MC.
      26 février 2015 Voir la discussion...
    • typhonpurple
      commentaire modéré Thanks!
      26 février 2015 Voir la discussion...
    • TrueCine
      commentaire modéré Je vois que j'avais parlé de Pierrot ici, je viens de voir Le Mépris, que j'ai trouvé superbe, même si la longue séquence dans l'appartement m'a un peu ennuyé même si elle se finit par une scène mémorable.
      20 février 2016 Voir la discussion...
  • Airone
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Sentiment tragique et incompris, auquel on se refuse, le mépris est ce géométral de l'amour qui prend vie là où surgissent les doutes. ” — Airone 26 décembre 2014
    7 commentaires
    • Airone
      commentaire modéré Ce film pose un regard si désenchanté sur l'amour, tout en teintant celui-ci de poésie. Et il dégage une telle ampleur, sa mise en scène gérant l'espace à la perfection.
      D'ailleurs, il me faudrait lire l'oeuvre de Moravia, qui m'intéresse au plus haut point...
      24 février 2015 Voir la discussion...
    • typhonpurple
      commentaire modéré J'ai pris un uppercut en le regardant ce matin. J'avais rarement été aussi touché par un film.
      24 février 2015 Voir la discussion...
    • Airone
      commentaire modéré Comme je te comprends...
      24 février 2015 Voir la discussion...
  • miyoori
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Cher film. Tu es esthétiquement une réussite, ta réalisation respire l'amour du cinéma, mais comme dit BB "tu n'arrives pas à m'attendrir". ” — miyoori 15 mars 2015
    34 commentaires
    • PumpUpTheJam
      commentaire modéré Hélas, je n'ai pas ton talent d'écriture mais c'est vrai que je me retrouve souvent dans tes MC ;)
      5 juin 2015 Voir la discussion...
    • miyoori
      commentaire modéré @PumpUpTheJam "talent" heum c'est exagéré. Moi j'aime comment tu écris. Et je suis très impressionnée de ton nombre de films vus à 22 ans : plus de 1000 !
      5 juin 2015 Voir la discussion...
    • PumpUpTheJam
      commentaire modéré Oui, ça parait fou ! Je n'ai pourtant pas l'impression de passer mon temps devant ma télé.......
      5 juin 2015 Voir la discussion...
  • Apocalypse12
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ L'amour vient s'échouer délicatement sur les rives italiennes, le désamour germe, nimbé d'une douce mélodie, pour ensuite se muer en mépris. ” — Apocalypse12 24 mai 2014
    Commenter
  • Portinou
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ L'indifférence comme préférence, c'est le mépris qui prend vie. - Anonyme ” — Portinou 3 mai 2014
    Commenter
  • lfxoise
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Mon intellectualisme, tu l'aimes mon intellectualisme?Et ma mise en abîme, tu l'aimes ma mise en abîme?Et mes couleurs, tu les aimes mes... ” — lfxoise 24 mai 2013
    20 commentaires
    • karaboudjan
      commentaire modéré C'est vrai ça, le patricien serait bien emmerdé sans plèbe.
      2 août 2013 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré Et le patron itou.
      2 août 2013 Voir la discussion...
    • lfxoise
      commentaire modéré Sans vouloir vous interrompre dans votre noble et pertinente réflexion sur la M.C (je rejoindrai @zephsk sur ce point d'ailleurs), j'aimerais me justifier en plus de 140 caractères au sujet du Mépris. J'entend par intellectualisme la propension qu'a Godard à systématiquement accompagner son image d'une référence intellectuelle, qu'elle soit lié à la mythologie, au cinéma, à la littérature, etc, etc. Non pas que je me refuse à accepter tout clin d’œil culturel, mais je trouve que la poésie dont prétend Godard, et qui est parfois palpable, est entaché par ce trop plein de références qui finalement tue le poétique pour ajouter à la lourdeur et au côté pédant (oui c'est fort) de son oeuvre. Vous aurez de toute façon compris que je ne suis pas un inconditionnel de Jean-Luc.
      3 août 2013 Voir la discussion...
  • Robb
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ C'est ce petit moment où tout bascule, où le décalage a lieu.Il n'y a pas de drame à ce moment là, juste l'amour qui s'en va. ” — Robb 8 juin 2014
    2 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré c'est beau, tout simplement beau ....
      10 décembre 2014 Voir la discussion...
    • Robb
      commentaire modéré Le compliment ne peut pas être aussi flatteur que lorsqu'il vient de toi @cath44
      11 décembre 2014 Voir la discussion...
  • RayShaw
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Parfois l'impression d'avoir Godard nu à mes côtés, me demandant avec insistance : " Et mon plan séquence, tu l'aimes mon plan séquence ? " ” — RayShaw 2 mai 2016
    11 commentaires
  • IMtheRookie
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Du haut de mon coeur amoureux, je redoute comme la mort le jour où je comprendrai parfaitement Le Mépris. ” — IMtheRookie 7 avril 2014
    1 commentaire
    • IMtheRookie
      commentaire modéré Car à la théorie limpide de Moravia, Godard ajoute un truc terrifiant de vérité ; requiem des amours échouées.
      7 avril 2014 Voir la discussion...
  • Julewitz
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Le seul film où l'on peut voir un fritz parler plusieurs Lang! ” — Julewitz 7 mars 2013
    Commenter
  • TrueCine
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Dans un geste de cinéma miraculeux, Godard touche à l'éternel vertige des sentiments, exacerbés par le couple, le Mépris naît, l'Amour fuit. ” — TrueCine 20 février 2016
    8 commentaires
  • BUVULU
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ D'une beauté indicible, d'une poésie indépassable, d'une sensibilité épidermique... Et ma micro-critique, tu l'aimes ma micro-critique ? ” — BUVULU 19 juillet 2011
    Commenter
  • Blaster549
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Captation suprême de la méprise, ce geste aveugle, qui sans grâce, se mue en mépris. L'amour, ici, ne se lit qu'entre les lignes. ” — Blaster549 22 janvier 2014
    4 commentaires
  • Torrebenn
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Ne voyant pas très bien où tout cela me mène ... Je ne déteste pas, je n'aime pas. Juste dans le visionnage, sans plaisir, ni déplaisir. ” — Torrebenn 7 février 2015
    13 commentaires
    • TaoChess
      commentaire modéré J'avais un peu le même sentiment que @Torrebenn quand je l'ai vu la 1e fois. ça peut paraître bizarre, mais je crois que les films de Godard demandent vraiment à être revus au moins une deuxième fois pour les apprécier encore plus.
      7 février 2015 Voir la discussion...
    • Torrebenn
      commentaire modéré @Airone Ne sois pas déçu ! Tu m'as en quelque sorte "forcé" à enfin le voir ! Et puis si je n'y avais pas tenu, je ne l'aurais pas intégré à la liste des propositions ;)
      Jusqu'aujourd'hui j'ignorais par exemple totalement la présence de l'un des mes acteurs préférés au casting du "Mépris" : Jack Palance ! Quelle révélation ! Quelle surprise ! Quel plaisir !
      7 février 2015 Voir la discussion...
    • Airone
      commentaire modéré @TaoChess Nul doute que tu as raison, il gagne en substance et en profondeur à être revu !
      @Torrebenn Oui c'est vrai, et puis de toute façon, le but du cinéma et de l'art, c'est aussi de confronter nos perceptions à des points de vue différents ! ;) Ce site n'aurait d'ailleurs pas d'intérêt s'il y avait un total consensus sur chaque film.
      Ah, je m'en réjouis en effet, d'autant plus que son rôle n'est pas subsidiaire ! :) Et puis tu avoueras que voir Fritz Lang ainsi est aussi un plaisir !
      7 février 2015 Voir la discussion...
  • Nathanlemec
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Au cinéma l'amour triche 24 fois par seconde. Dans la vie il vous fuit, vous méprise 24 fois avant de mourir sans vous avoir trouvé. ” — Nathanlemec 27 février 2014
    4 commentaires
    • Nathanlemec
      commentaire modéré C'est plutot clair non?
      27 février 2014 Voir la discussion...
    • itachi
      commentaire modéré je dois être stupide...
      27 février 2014 Voir la discussion...
    • Nathanlemec
      commentaire modéré @itachi13 non en fait c'est une citation la célèbre phrase dans Le Petit Soldat du meme Godard: "La photographie, c'est la vérité et le cinéma c'est vingt-quatre fois la vérité par seconde".
      27 février 2014 Voir la discussion...
  • palelose
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Il y a le visible et l'invisible. Si vous ne filmez que le visible, c'est un téléfilm que vous faites. ” — palelose 16 mai 2016
    15 commentaires
    • Airone
      commentaire modéré Merci @cath44. Et s'il n'y avait que le regard, ce film (autant que le bouquin, qui pour le coup est davantage démonstratif) en dit autant sur les mœurs bourgeoises que sur le rapport de l'artiste au réel, sur l'absurdité apparente de l'épuisement de l'amour que sur le cinéma, tout simplement.
      C'est dire combien cette phrase ne correspond pas une seconde à cette œuvre qui suggère, transmet et, lorsqu'elle souligne, le fait si gracieusement qu'elle en demeure encore profondément mystérieuse.
      16 mai 2016 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @Airone très beau commentaire! Godard cite Hervé Bazin dans le film mais il a légèrement transformé sa phrase qui est "le cinéma est un regard qui se substitue au nôtre pour nous donner un monde accordé à nos désirs"
      16 mai 2016 Voir la discussion...
    • Airone
      commentaire modéré @cath44 D'ailleurs, lorsqu'il dit ça, c'est précisément en tant qu'il est porteur de procédés qui permettent de faire intervenir l'invisible, le sous-jacent, en tant que les enjeux esthétiques dont son cinéma est le lieu sont en totale opposition avec l'immédiateté de l'image télévisuelle. Le Mépris est un film si beau à brûle-pourpoint, si épais a posteriori, qu'il répond définitivement à de tels critères.
      16 mai 2016 Voir la discussion...
  • CyberSpace
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Le déclin du cinéma qui rejoint celui de l'amour. Sans amertume, Godard capte cette double chute en la sublimant par des images magnifiques. ” — CyberSpace 21 décembre 2013
    2 commentaires
    • elfesansarc
      commentaire modéré Très belle critique sur un film qui me tient beaucoup a cœur, et puis merci pour les likes.
      6 septembre 2014 Voir la discussion...
    • CyberSpace
      commentaire modéré @elfesansarc De rien, bravo pour tes excellentes MC, ça a été un plaisir de les lire
      6 septembre 2014 Voir la discussion...
  • clemo
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Bref, il a pris un taxi. ” — clemo 1 juillet 2013
    6 commentaires
    • clemo
      commentaire modéré Ce que tu évoques fait partie de ces instants que j'ai envie de qualifier "de grâce", où le film arrive à toucher directement, presque physiquement le spectateur. Je ne l'ai pas ressenti pour Le Mépris, je me suis profondément ennuyé devant ce film qui ne m'a fait ni chaud ni froid. Ah si, je crois que j'ai définitivement abandonné toute idée de bien aimer Godard un jour.
      1 mai 2014 Voir la discussion...
    • itachi
      commentaire modéré ça peut arriver....snif !
      1 mai 2014 Voir la discussion...
    • clemo
      commentaire modéré ... Mais j'en aime plein d'autres :)
      1 mai 2014 Voir la discussion...
  • bredele
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Cette histoire d'un malentendu entre une femme et un homme est en fait "un film simple sur des choses compliquées " JL.Godard ” — bredele 19 avril 2015
    6 commentaires
    • Airone
      commentaire modéré @bredele Content qu'il t'ait plu à ce point, et tu le résumes parfaitement, la citation étant fort à propos. Il y a tant à dire dessus, sur ce malentendu qui prend forme assez mystérieusement, dans un milieu bourgeois, paternaliste, dont les valeurs sont en déliquescence, comme semble le devenir alors également la condition d'artiste.
      D'ailleurs, je viens de débuter la lecture du livre originale de Moravia. :)
      19 avril 2015 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @Airone oui et la pureté du cinéma de Lang face au mercantilisme de Palance....plus on le voit plus l'on dénoue des fils...c'est à ça que l'on reconnait un chef d'oeuvre.
      19 avril 2015 Voir la discussion...
    • Airone
      commentaire modéré @bredele C'est exact, il y a tant de niveaux de lectures, tant de thèmes abordés, et tant de novations formelles et autres mouvements de caméra, c'est assurément un chef d'oeuvre, comme du le dis.
      19 avril 2015 Voir la discussion...
  • itachi
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Chef d’œuvre fascinant, torture de l'esprit et du corps envoutante d'une puissance irréelle. Non, ne part pas BB... ” — itachi 9 novembre 2013
    Commenter
  • HALban
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Il y a ce cœur qui s'écœure, cet air qui bouleverse, ces couleurs qui enivrent et ce cinéma qui délivre. Il y a ce chef-d'œuvre, merci JLG. ” — HALban 3 juin 2013
    Commenter
  • lebateausobre
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Le Mépris jette ses tentacules sur toute l'oeuvre de Godard, hantée par le constat à la fois fécond et terrassant que tout se désynchronise. ” — lebateausobre 3 mars 2015
    Commenter
  • xzerep
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Le Mépris > Voir. ” — xzerep 8 novembre 2016
    14 commentaires
  • CaptainProzac
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Godard a trouvé un mot pour définir son attitude face aux spectateurs, et en a fait un titre de film. ” — CaptainProzac 23 décembre 2014
    10 commentaires
  • Mr_Tartiflette
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Un regard sur le temps. Un regard sur l'amour. Le temps d'un regard, un amour d'antan. L'odyssée sentimentale qui n'attendit pas 10 ans. ” — Mr_Tartiflette 13 août 2016
    4 commentaires
  • Wildin
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Orgueil oppressant, réflexion hors-champ d'une absurdité pesante. De l'anti-cinéma d'une justesse et d'une beauté rare. ” — Wildin 23 janvier 2015
    Commenter
  • thibaultd
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Éclatant de beauté, Le Mépris est un accomplissement grandiose d'une infinie mélancolie sublimé par Godard et la musique de Delerue. ” — thibaultd 11 avril 2014
    Commenter
  • georges.b1
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Sur la mort du cinéma et sa possible résurrection‚ entre classique et moderne comme les nappes mélodiques de D‚ ancré dans la mélancolie ! ” — georges.b1 26 février 2016
    Commenter
  • TheFabest
    (à propos de Le Mépris)
    Sa note :
    Le Mépris “ Contenant fébrilement une flamme qui s’éteint, Godard affronte le mépris dans une schizophrénie sentimentale où le silence est roi. Prodige. ” — TheFabest 7 avril 2014
    Commenter

Casting de Le Mépris

Infos sur Le Mépris

Réalisé par Jean-Luc Godard
Écrit par Jean-Luc Godard et Alberto Moravia


France, Italie - 1h45 - Drame
Sortie le 20 décembre 1963

Synopsis

Le récit d'un couple au bord de la rupture, le mépris ayant fait irruption dans leurs relations.

Le scénariste parisien Paul Javal et son épouse Camille rejoignent le réalisateur Fritz Lang en tournage pour le compte du producteur de cinéma américain Jeremy Prokosch, sur le plateau du film Ulysse en chantier à la villa Malaparte à Capri en Italie

Il est proposé à Paul Javal de reprendre et de terminer le scénario du film. Camille n'est pas très heureuse de ce long voyage de travail impromptu, loin de chez elle, parmi des inconnus. Durant le séjour, Paul Javal laisse le riche et séduisant producteur seul avec Camille, alors qu'elle, intimidée, insiste pour demeurer auprès de Paul. À tort, Camille s'imagine que son mari la pousse dans le lit du producteur pour obtenir le travail de réécriture du scénario. De là naissent des malentendus, le mépris, et leur couple vole en éclats.


Films similaires à Le Mépris

Listes thématiques
    Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
    Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -