Y Télérama aime beaucoup
Le Narcisse noir
(1947) Télérama aime beaucoup Y
Satisfaction communauté 84%
Le Narcisse noir

Le Narcisse noir

(1947)
Ce qu'en pense la communauté
  • 84%
  • 189 notes
  • 92 veulent le voir

Micro-critique star (blacktide) :
blacktide
(à propos de Le Narcisse noir)
Sa note :
Le Narcisse noir “ Sonner la cloche des passions au risque de se perdre dans les murmures du vent. Sous le parfum des jours lointains, fuir le vertige des sens ” — blacktide 19 mai 2017
11 commentaires
  • blacktide
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Sonner la cloche des passions au risque de se perdre dans les murmures du vent. Sous le parfum des jours lointains, fuir le vertige des sens ” — blacktide 19 mai 2017
    11 commentaires
  • cath44
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Temple de Narcisse en quête de source et continent noir du désir féminin. Un film envoûtant où s’exacerbe le drame de passions entravées. ” — cath44 6 octobre 2014
    4 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré @Nathanlemec oui, absolument, C'est très frustrant de n'écrire que 140 caractères pour ce film splendide à tous points de vue : la photographie, les décors, l'atmosphère , les personnages Le film fonctionne d’abord sur les émotions, les sensations, Les actrices sont extraordinaires , un jeu profond en retenue, avec toute la douleur du monde dans les silences et l’érotisme lié aux troubles intérieurs de ces femmes habitées par le désir , désir qui fait vaciller leur foi, leurs vœux ..
      6 octobre 2014 Voir la discussion...
    • Nathanlemec
      commentaire modéré @cath44 la technicolor aide beaucoup as tu vu Les chaussons rouges un autre film de Powell et Pressburger. J'en profite pour dire que ce soir ARTE diffuse à 22h30 mon film parrainé, Faust d'Alexandre Sokurov. A ne rater sous aucun prétexte :)
      6 octobre 2014 Voir la discussion...
    • adel.maturana
      commentaire modéré Chausson rouge, autre chef d’œuvre de ces deux inséparables, Faust, fascinant, gênant et envoutant ..
      6 octobre 2014 Voir la discussion...
  • Theus
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Un palais dans les nuages où, entre foi et folie, règne le vent. Techniquement brillant Powell impose sa vision de la femme. ” — Theus 27 juillet 2014
    6 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré @Maxim je pense que @Theus parle du film et de son ambiance , parle des femmes et pas nécessairement de la place de l'homme dans cette histoire . , Ce film est enveloppé d’un érotisme constant qui parle du désir féminin Powell en montre aussi les aspects refoulés, les interdits. Dans ce film il y a constamment une lutte entre sensualité et interdits, pris dans les enjeux du passé de chacun(e) Le lieu lui même est chargé de cette sensualité et de cette ambiance sombre ...La solitude de ces êtres génère des conflits et sentiments intimes contraires , Il y a de sublimes portraits entre celui de Deborah Kerr et ses doutes, de Kathleen Byron, d'une beauté trouble, hantée par ses propres démons.... Jean Simmons, lumineuse et sensuelle....,
      25 juin 2016 Voir la discussion...
    • Maxim
      commentaire modéré Bien sûr que si, le film parle de l'homme puisqu'il est leur référent et leur cadre et que le film le répète sans cesse. Il n'y pas là de désir féminin si ce n'est dans sa vision la plus rétrograde et stéréotypée, et inutile de chercher entre les lignes c'est plus qu'explicite. L'ambiance et le sexisme peuvent être deux choses dissociées faut pas tout mélanger svp
      27 juin 2016 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré @Maxim a en partie raison. Cf ma M.C, parfaite, comme toujours. http://www.vodkaster...se-noir/82094#zephsk
      27 juin 2016 Voir la discussion...
  • ianov
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Un voile posé sur quelques intimités, le tranchant du désir encore vivace sur l'échine, vertige est l'amour, le coeur captif au vent mauvais ” — ianov 27 juin 2017
    3 commentaires
    • ianov
      commentaire modéré Un Technicolor somptueux, des décors extra-ordinaires, car l'ambiance, l'atmosphère rendues sont absolument bouleversantes. Nous sommes à l'instar des personnages féminins totalement déstabilisés. Leur foi vacille, nous tremblons chaque instant face à ce "vent mauvais" qui souffle d'on ne sait où, et qui ne peut être qu'un symptôme des passions qui se déchaînent dans le for de l'intimité. Film hors catégorie, assez unique, objet de nombreuses analyses, un moment rare de cinéma.
      28 juin 2017 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @ianov je t'avais fait un commentaire ce matin mais j'ai dû faire une fausse manœuvre avec mon téléphone, bref il n'a pas été envoyé. Je soulignais également la beauté des images, les décors vertigineux et ces personnages féminins d'une intensité absolue ...Superbe MC
      28 juin 2017 Voir la discussion...
    • ianov
      commentaire modéré @cath44 Merci !! Quel film étonnant!
      28 juin 2017 Voir la discussion...
  • zephsk
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ A l'image des femmes qu'il caricature, le film est écartelé : entre génie de la représentation de l'intime et moralisme machiste exubérant. ” — zephsk 3 décembre 2011
    8 commentaires
    • zephsk
      commentaire modéré Je serais curieux de lire ta MC sur le film.
      3 décembre 2011 Voir la discussion...
    • ElmerHunter
      commentaire modéré C'est de Woody Allen, non ? Mais il citait Dieu et Marx je crois.
      J'adore ce film que j'ai vu jeune, mais je ne me souviens pas du tout m'être posé la question de l'image de la femme, faudra que je le revoie à la lumière de ce que tu dis. En plus il vient de ressortir en Blu-ray qui est paraît-il magnifique.
      3 décembre 2011 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré Ah ? J'ignorais que c'était de Woody. Mon père qui disait ça quand j'étais gamin, ça me faisait rire. J'ai dû en travestir le contenu avec les années ^^.
      Bahh concernant les femmes, ce qui les rappelle au bon souvenir de la vie hors les ordres, ce sont les bijoux et le parfum... Sans évoquer cette s... de Ruth (évidemment) qui se transforme en démon et finit par crever, écartelée par ses désirs de luxure... On peut considérer ça comme un simple symbolisme psychanalytique, mais je trouve les angles choisis pour le moins rétrogrades. Cela étant, cinématographiquement, c'est splendide et le film regorge d'idées scénaristiques et techniques brillantes, notamment sur la tension entre le terrestre et le divin, la chair, l'intime, les désirs, le fini et l'infini, etc etc
      3 décembre 2011 Voir la discussion...
  • M741
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ L'un des plus lancinants vertiges de cinéma, où chaque plan est un stimulus pour la prison du corps où luttent esprit et chair. ” — M741 16 mars 2014
    6 commentaires
  • bredele
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Le vent ne balaie pas les souvenirs, il les avive. Et quand il souffle sur l'étincelle du désir, corps et âmes s'enflamment. ” — bredele 5 juillet 2017
    2 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré @bredele Superbe film , des images vertigineuses, des passions inassouvies , des femmes troublées....on a l'impression de ressentir les rafales de ce vent qui souffle en permanence. Très belle MC.
      5 juillet 2017 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @cath44 comme tu le dis la photo est vertigineuse, et la couleur magnifie le propos.
      5 juillet 2017 Voir la discussion...
  • Anaphor
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Au sommet d'une montagne magique, temple des désirs latents, souffle cette tempête intérieure : être écartelé entre plaisir et renoncement. ” — Anaphor 19 octobre 2015
    Commenter
  • adel.maturana
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Huis-clos au dessus d'une montagne, là où le vent décide de soulever les ombres bien au dessus de la lumière. Somptueux et parfait ... ” — adel.maturana 4 juillet 2014
    7 commentaires
  • korogu
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Ascèse à l'épreuve de la chair, de la langueur, d'une beauté trop envahissante et, surtout, d'un short bien trop aguicheur. ” — korogu 4 décembre 2013
    2 commentaires
    • guillaumecougard
      commentaire modéré Là je dois aimer
      4 décembre 2013 Voir la discussion...
    • korogu
      commentaire modéré Tu viendras regarder le blu-ray, ce short c'est pas correct. Pour qui aime les jambes velues, il y a de quoi se régaler.
      4 décembre 2013 Voir la discussion...
  • theolecarrie
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Powell met en scène la chute inévitable de corps fragiles visant innocemment l'élévation de l'âme. Tragédie vertigineuse, décors somptueux. ” — theolecarrie 15 février 2016
    1 commentaire
  • elge
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Dans un décor somptueux et factice, l’érotisme vacille entre sublime et obscénité. « L’art et le sexe, c’est la même chose » disait Picasso. ” — elge 9 mars 2012
    Commenter
  • georges.b1
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Par sa beauté‚ ce film transgresse le réel et s'immerge dans les fantasmes‚ conflit entre spirituel et sexualité‚ une symphonie des sens ! ” — georges.b1 14 septembre 2015
    Commenter
  • Torrebenn
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Le Narcisse Noir nous apprend qu'il est des sommets plus élevés que ceux du Toit du monde, plus vertigineux que l'Himalaya : ceux du 7e Art. ” — Torrebenn 21 décembre 2013
    Commenter
  • youliseas
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Au bord de l'abîme, l'air rend tout excessif, exalte les sentiments de cette "maison de femmes" austère. Narcisse noir, désir féminin carmin ” — youliseas 26 août 2016
    Commenter
  • AntoineF
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Esthétiquement parfait & d'une beauté incroyable dès la première seconde, "Le Narcisse noir" est parfois cependant, ennuyeux. Dommage. ” — AntoineF 12 juillet 2013
    9 commentaires
  • FeydRautha
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Quand le diable s'incarne dans un short, la montagne ça vous perd. ” — FeydRautha 18 mai 2015
    Commenter
  • gaugamelle
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Dans le palais des sens, difficile de résister aux charmes de l'Orient, à l'abîme du désir. Film lumineux sur la foi, le corps, la liberté. ” — gaugamelle 23 août 2016
    Commenter
  • Nathanlemec
    Sa note :
    “ Quelle virtuosité, des plans incroyables, une sensualité dominante, des couleurs incroyables, un chef d'oeuvre. ” — Nathanlemec 16 juin 2013
    Commenter
  • alexandremathis
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ L'un des films les plus sensoriels de l'histoire.  ” — alexandremathis 20 janvier 2013
    Commenter
  • spider19
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Donnons de la vie à un lieu reculé, multiplions les couleurs, arrêtons d'être narcissique et pensons aux autres. ” — spider19 22 mai 2017
    Commenter
  • LaKinopitheque
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Sur des hauteurs à donner le vertige, de tant d'exotisme ces sœurs s'enfièvrent. Un cortège de colons se retire : 1947, l'Inde indépendante. ” — LaKinopitheque 20 mai 2017
    3 commentaires
    • LaKinopitheque
      commentaire modéré Je trouve passionnant le parallèle à faire entre ce film de Powell et Pressburger et Le fleuve de Renoir réalisé la même année. @blacktide
      20 mai 2017 Voir la discussion...
    • blacktide
      commentaire modéré @LaKinopitheque Je me suis fait également la même réflexion en voyant le film, en effet ce parallèle reste assez évident et intéressant étant donné le lieu et les différents thèmes abordés !
      20 mai 2017 Voir la discussion...
    • LaKinopitheque
      commentaire modéré @blacktide Et même les productions et les intentions ! En studios pour les Anglais (alors qu'en tant que colon ils auraient pu mettre les moyens et se déplacer), en Inde pour Renoir. Récupération des thèmes exotiques, l'Inde des mystères (façno Lang et Le tombeau indou), mystique et étrange pour les Anglais (pourtant les mieux à même de dépasser le cliché). Au contraire volonté d'aller vers l'autre chez Renoir etc.
      20 mai 2017 Voir la discussion...
  • dr-jaws
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Dans un technicolor flamboyant Powell & Pressburger dressent une histoire captivante et des personnages à la psychologie hautement affûtée. ” — dr-jaws 31 mai 2011
    Commenter
  • fabs8
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Si images et musique vertigineuses annoncent Vertigo, ce drame éblouissant n'est que l'épreuve de la solitude dont la pureté mène à la folie ” — fabs8 19 janvier 2016
    Commenter
  • Dark_Room
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ L'humain (sous de jolies formes) pris au propre piège de sa condition. Seul le baroudeur s'en sort car il courtise sans cesse Dame Nature. ” — Dark_Room 26 octobre 2016
    Commenter
  • TeddyDevisme
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Du vertige de la volupté & de la folie, P&P transforment la noirceur de l'esprit en un coup de vent expressionniste qui brasse toute rigueur ” — TeddyDevisme 29 juillet 2014
    Commenter
  • Le_Hutin
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ D'une beauté vertigineuse et d'une sensibilité inégalée, représentation du chemin de croix de tout fidèle : l'épreuve de foi. ” — Le_Hutin 30 août 2017
    Commenter
  • moviesgeek
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ la forme est trés belle, le fond est ultra subversif, le tout est grandiose, un monument !!! ” — moviesgeek 26 mars 2013
    Commenter
  • piver
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Rejeté, le désir érige ses temples vertigineux : cela donne ici un concentré de femmes résistant à l'érotisme dans une photo incandescente. ” — piver 16 décembre 2015
    Commenter
  • tchristophe
    (à propos de Le Narcisse noir)
    Sa note :
    Le Narcisse noir “ Au technicolor s'oppose la froideur de l'émotion, le tout dans un univers qui respire l'artifice. ” — tchristophe 29 juin 2011
    Commenter

Casting de Le Narcisse noir

Infos sur Le Narcisse noir

Réalisé par Michael Powell et Emeric Pressburger
Écrit par Michael Powell et Emeric Pressburger


Grande-Bretagne - 1h41 - Drame
Titre original : Black Narcissus
Sortie le 20 juillet 1949

Synopsis

Sur les contreforts de l’Himalaya, une congrégation de nonnes s’établit dans un ancien harem avec l’intention de transformer le lieu en dispensaire. Dean, un agent anglais, est chargé de les aider à construire l’école qui servira à éduquer les enfants de la région, mais il se heurte rapidement à la sœur Clodagh qui trouve ses manières incorrectes. Au sein de la communauté, la solitude pèse de plus en plus sur les cœurs, et les tensions s’exacerbent…

Films similaires à Le Narcisse noir

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
    Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -