U Télérama aime passionnément
Satisfaction communauté 91%
Le Voyeur Bande-annonce

Le Voyeur

(1960)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 91%
  • 366 notes
  • 172 veulent le voir

Micro-critique star (ReznikAlabama) :
ReznikAlabama
(à propos de Le Voyeur)
Sa note :
Le Voyeur “ Son esprit scarifié de douloureux souvenirs, le Voyeur ne trouvera l'apaisement qu'en s’imprégnant du regard de la Mort. Psychose visuelle. ” — ReznikAlabama 23 novembre 2014
3 commentaires
  • cath44
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ A la frontière poreuse du réel et du fantasme se pétrifie le regard. D’une caméra assassine, Powell capte la face ultime de la scotophilie. ” — cath44 18 mai 2017
    28 commentaires
    • bredele
      commentaire modéré @cath44 :D
      17 décembre 2017 Voir la discussion...
    • jenanaipa
      commentaire modéré Donc, le personnage dans "Night call" ne souffre pas de scoptophilie ?
      17 décembre 2017 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @jenanaipa je pense qu'à la base il y a une perversion ( la scoptophilie ) dans ce personnage qu'il cherche à assouvir , mais son but se dérive du côté du profit ; le personnage est assez tordu et je pense à une perversion narcissique
      17 décembre 2017 Voir la discussion...
  • ReznikAlabama
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Son esprit scarifié de douloureux souvenirs, le Voyeur ne trouvera l'apaisement qu'en s’imprégnant du regard de la Mort. Psychose visuelle. ” — ReznikAlabama 23 novembre 2014
    3 commentaires
  • Apocalypse12
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ La caméra de Powell observe, témoigne, souffre, fait souffrir et tue. Voyeur inconscient, obsessionnel, sauvage mais appliqué. Prodigieux. ” — Apocalypse12 7 mai 2013
    1 commentaire
  • bredele
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Dans l'oeil de la caméra, les couleurs se font vives et chaudes, mais au centre de la pupille, la peur est noire et glaçante. ” — bredele 1 décembre 2015
    8 commentaires
  • Torrebenn
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Jack l'Opérateur au trépied phallique erre sans repère dans les brumes malsaines du 7e Art. ” — Torrebenn 5 janvier 2014
    1 commentaire
    • Torrebenn
      commentaire modéré Je te comprends @ReznikAlabama (par rapport à ton commentaire sur les 1001), pour moi aussi ce fut une grosse bifle ... gifle, pardon !
      30 novembre 2014 Voir la discussion...
  • ElmerHunter
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ La caméra comme outil de captation de la vie, du désir, de la douleur, jusqu'à l'obsession et la mort. Magistral. ” — ElmerHunter 18 août 2011
    2 commentaires
  • ianov
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Caméra psychotique aux mains liées d'un damné. Au carrefour de ses cauchemars appliqués, fleurira le reflet compulsif de sa mort. Viscéral. ” — ianov 24 juin 2018
    Commenter
  • Ochazuke
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Le miroir du voyeurisme insatiable déforme l’être échu, substitué & mis sous film. Morbide cinéma mausolée, musée d’une vie de muse cryptée. ” — Ochazuke 18 octobre 2018
    Commenter
  • zephsk
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Il y a toujours quelque chose de pataud dans la démarche de Powell, la faute au regard acéré dans un oeil torve. ” — zephsk 27 septembre 2016
    15 commentaires
    • AddisonM
      commentaire modéré Oui oui enfin t'es quand même très sévère avec ce film. "grossièreté de la mise en scène". Voir venir quelqu'un avec ses gros sabots parfois cela peut être noble et sarcastique. Dans le cadre de Columbo en plus ça prend tout son sens : on sait tout depuis le début. On sait qu'il va faire son numéro et que le criminel va tomber dans le panneau ( physique et intellect vont de pair mon cher. C'est la mise en scène de son dispositif de contrôle. Le criminel prend confiance en voyant un flic déguigandé paraissant un peu simplet. C'est plus profond qu'une simple apparence) . . Powell n'a aucune prétention psychanalytique : il axe son film sur un désaxé. Il expose certains traits de compréhension et bazarde volontairement le reste . Tu sembles préférer "L'Etrangleur de Boston" pourtant la démarche n'est pas du tout la même. Le Voyeur c'est un film anglais. Il faut être indulgent avec les films anglais.
      29 septembre 2016 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré @AddisonM
      1) J'adore Columbo, mon exemple n'était pas une critique mais une illustration. Je parlais du personnage, pas de la série. Je comparais l'allure du personnage à l'esthétique du Voyeur et sa lucidité au propos du film. Le Voyeur est un film lucide et pataud.
      2) "Powell n'a aucune prétention psychanalytique" : c'est pour cette raison qu'il nous rejoue toutes les expériences que son père lui a fait subir, qu'il nous bassine avec la symbolique du miroir et tutti quanti ?
      3) Enfin, oui, l'Étrangleur de Boston est nettement plus raffiné, complexe et surtout esthétiquement infiniment supérieur au Voyeur. Ça n'empêche pas ce dernier de contenir quelques scènes formidables. De toute façon, je l'ai déjà dit dans ma M.C mais je trouve Powell trop gras, j'avais fait cette réflexion à propos des Chaussons Rouges et du Narcisse Noir.

      Je vais manger, bonne soirée.
      29 septembre 2016 Voir la discussion...
    • AddisonM
      commentaire modéré Mange bien. Powell ( pas là pour le défendre) joue dans le registre d'Hitchcock (enfin un Alfred mineur) : un bazar sans prétention avec une bonne histoire. Oui c'est lourdaud difficile de le nier mais c'est un divertissement il faut le voir comme ça. L'intérêt est ailleurs. Le propos concerne surtout le rapport à l'objet ( la jouissance d'enregistrer etc) le rapport à la technique ( qui permet grâce à l'objet de jouir de ses forfaits) et puis bien entendu le rapport à l'aliénation progressive vis-à-vis du fameux objet ( ici la caméra car c'est elle qui dicte au criminel ses délires irréalisables sans elle). Toute une réflexion pertinente concernant la mise en scène , le dispositif de satisfaction du réalisateur/psychopathe , les différents rites etc. Bonne soirée le chauve.
      29 septembre 2016 Voir la discussion...
  • WillValmontcine
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Rarement entré dans la tête d'un psychopathe n'aura été aussi fascinant et déstabilisant, entre empathie troublée et terreur hypnotique. ” — WillValmontcine 3 mai 2016
    4 commentaires
  • Joe_Shelby
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Jeu vertigineux de miroir attrayant pour le spectateur comme témoin de crime, terreur, gros plans et fondus au noir. Analyse obsessionnelle. ” — Joe_Shelby 23 février 2016
    1 commentaire
  • JulieRBRT
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ KB aussi charmant que terrifiant incarne à merveille ce psychopathe fascinant et fasciné. La plus puissante réflexion et leçon sur le cinema ” — JulieRBRT 2 septembre 2013
    2 commentaires
  • jenanaipa
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Incroyablement audacieux, corollaire accidentel de "Psycho" sorti la même année. Le duo Powell-Marks innove, fascine et interroge. Brillant. ” — jenanaipa 17 décembre 2017
    1 commentaire
  • georges.b1
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ P plonge au plus profond d’un cerveau malade sans y trouver de sortie‚ une approche postmoderne en métaphore sur l’art pervers du cinéma ! ” — georges.b1 27 avril 2017
    2 commentaires
  • vincelluelles
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Un film d'une incroyable richesse visuelle, qui transpose sur le plan physique l'obsession de Powell pour le regard. Fascinant. ” — vincelluelles 15 mai 2016
    Commenter
  • BarryLyndon
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ La mort et le désir, l'amour aussi, tout cela à travers le prisme dangereux de l'image. Fascinante analyse. ” — BarryLyndon 27 août 2013
    2 commentaires
  • TrueCine
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Perversion de l'œil, immortalisation par l'image, lumière terrifiante, obscurité salvatrice, époustouflante mise en abyme, chef d'œuvre. ” — TrueCine 22 décembre 2014
    Commenter
  • jolafrite
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Le meurtre, c'est une certaine lumière, un raffinement dans le son, la recherche du bon angle. Le meurtre, c'est du cinéma. ” — jolafrite 15 septembre 2018
    3 commentaires
    • bredele
      commentaire modéré Manière intéressante de voir la chose
      15 septembre 2018 Voir la discussion...
    • jolafrite
      commentaire modéré @bredele C'est pas la mienne, c'est celle de Powell. Ne me dénonce pas tout de suite à la police.
      15 septembre 2018 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @jolafrite un meurtre comme ceux-ci sont des oeuvres d'art, on ne dénonce pas les artistes.
      15 septembre 2018 Voir la discussion...
  • Fildevo
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Caméra qui scrute la peur et qui pénètre l'âme. Outil de mort, de sexe et de plaisir. Désir toujours inassouvi de voir plus loin que la vie. ” — Fildevo 18 janvier 2018
    1 commentaire
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré Un chef d'oeuvre des crimes passionnels qui pourtant a décimé la carrière de Powell. Le paradoxe ultime.
      18 janvier 2018 Voir la discussion...
  • dr-jaws
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Un film d'une richesse inouï! "J'ai toujours pensé qu'avec Le Voyeur et 8½, tout ce que l'on pouvait dire sur le cinéma était dit", Scorsese ” — dr-jaws 31 mai 2011
    Commenter
  • RomOkami
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Captivant meurtrier, dont la caméra se fait microscope de sa perversion et montre l'effet de l'image sur l'esprit, entre trauma et fantasme. ” — RomOkami 14 septembre 2017
    Commenter
  • AntoineF
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Réflexion fascinante sur le cinéma, ce polar noir & malsain de M. Powell est simplement parfait dès la première minute. Chef-d'œuvre absolu ” — AntoineF 30 avril 2013
    Commenter
  • spider19
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Il faut saisir l'instant pour s'emparer des meilleures images, mais ne vous brûlez pas les ailes sinon votre studio fermera ses portes. ” — spider19 29 décembre 2015
    Commenter
  • clemgeo
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ En avance sur son temps, ce mélo flamboyant et subtil est aussi une réflexion pertinente sur la fabrication et la consommation d’images. ” — clemgeo 31 mai 2013
    Commenter
  • Varla
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Film d'épouvante d'une ingéniosité hors du commun. Ici, la caméra tue, et le regard du spectateur devient meurtrier à travers elle. ” — Varla 9 juillet 2015
    Commenter
  • StarLord
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Matrice dans l'art de mettre en scène la mort, Powell et son chef opérateur influenceront les futurs ténors du giallo. ” — StarLord 22 janvier 2017
    Commenter
  • alexandremathis
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ A la fois hitchcockien et pré-giallo, Le Voyeur saisit les champs/ contrechamps du désir macabre du cinéphage pervers. ” — alexandremathis 8 septembre 2012
    Commenter
  • xzerep
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Sous forme d'hyperbole autobiographique, ce voyeur de Michael Powell possède d'immenses qualités mais sait aussi faire preuve de lourdeurs. ” — xzerep 3 décembre 2017
    1 commentaire
    • bredele
      commentaire modéré Effectivement quelques lourdeurs, mais quelle introduction !
      3 décembre 2017 Voir la discussion...
  • Hobbit77
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ “Quant on cède à la peur du mal, on ressent déjà le mal de la peur.” - Beaumarchais ” — Hobbit77 23 septembre 2017
    Commenter
  • HugoLRD
    (à propos de Le Voyeur)
    Sa note :
    Le Voyeur “ Un chant d'amour à la "dark side" du processus de création cinématographique. Pervers, visuellement magnifique, profond, sublime. ” — HugoLRD 30 octobre 2015
    Commenter

Casting de Le Voyeur

Infos sur Le Voyeur

Réalisé par Michael Powell
Écrit par Leo Marks


Grande-Bretagne - 1h40 - Film d'horreur, Thriller, Polar
Titre original : Peeping Tom
Sortie le 6 avril 1960

Synopsis

Mark Lewis est un solitaire, passionné d'image jusqu'à l'obsession. Opérateur sur un plateau de tournage, il fait aussi des extras comme photographe de charme au-dessus d'un marchand de journaux qui vend ses compositions sous le manteau. Son appartement comprend un immense laboratoire rempli de matériels, appareils, chimie. Là, il développe et visionne seul, ses propres films. La caméra toujours à portée de main, Mark Lewis dit tourner un documentaire mais il s'emploie à une démarche plus insolite et surtout beaucoup plus morbide....

Films similaires à Le Voyeur

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - 2 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -