Les Parapluies de Cherbourg
(1964)
un film de
77% Taux de satisfaction
Les Parapluies de Cherbourg Bande-annonce

Les Parapluies de Cherbourg

(1964)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 77%
  • 623 notes
  • 3,68 moyenne

Micro-critique star (wham1978) :
wham1978
Sa note :
Les Parapluies de Cherbourg “ 5 premières minutes: je ricane devant ces personnages qui chantent. 5 dernières minutes: je suis en larmes, bouleversé par le génie de Demy. ” — wham1978 10 avril 2013
3 commentaires
  • wham1978
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ 5 premières minutes: je ricane devant ces personnages qui chantent. 5 dernières minutes: je suis en larmes, bouleversé par le génie de Demy. ” — wham1978 10 avril 2013
    3 commentaires
    • kerg
      commentaire modéré Première vision : "ah c'est cul-cul et complètement kitsh !". Deuxième vision : "larmes non-stop".
      6 août 2013 Voir la discussion...
    • wham1978
      commentaire modéré @Daff Merci infiniment pour tous ces pouces verts sur mes MC.
      6 février 2014 Voir la discussion...
    • Daff
      commentaire modéré @wham1978 De rien c'est grâce à ta belle liste qui les rassemble. J'ai fait les 50 premiers, je continuerai quand j'aurai le temps ;)
      6 février 2014 Voir la discussion...
  • cath44
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ La guerre sépare ceux qui s’aiment. Entre larmes, tragédie et chansons,la corolle multicolore des parapluies se referme sur la désillusion.  ” — cath44 27 octobre 2013
    2 commentaires
  • DynatiaCydonia
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ C'est donc bien vrai qu'un coup de foudre peut vous frapper sous un parapluie. ” — DynatiaCydonia 1 juin 2013
    3 commentaires
  • Petruchka
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Danse des corps et de la pluie qui magnifie l'instant, l'amour. Puis,le temps, la guerre qui balaye avec elle cœurs, corps,larmes et regrets ” — Petruchka 7 mars 2014
    5 commentaires
  • Airone
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Le temps est cette mélodie mélancolique larguant les amours à la mer, sous la pluie de leurs larmes amères. ” — Airone 21 avril 2015
    Commenter
  • JZed
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Legrand film de Jacques Demy. ” — JZed 29 avril 2013
    4 commentaires
  • Lolograhame
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Ce film recèle de situations éternelles, de moments tragiquement beaux, infiniment tristes. Mélodie de l'au-revoir, je ne veux pas la vivre. ” — Lolograhame 9 novembre 2013
    Commenter
  • Springbank
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Rien à faire, cette musique et ces dialogues sonnent faux, mielleux et niais dans mes oreilles. 90 minutes de torture sonore. ” — Springbank 13 avril 2016
    21 commentaires
    • TrueCine
      commentaire modéré @Springbank alors pourquoi 2 étoiles ? il fallait mettre 0.5 dans ce cas
      13 avril 2016 Voir la discussion...
    • Springbank
      commentaire modéré @TrueCine J'ai considéré que tout ce qui ne concernait pas la musique, notamment la mise en scène, n'avait rien de catastrophique, l'histoire, même simple, est tout de même touchante. Ce n'est pas un navet quand même, juste un film pas fait pour moi.
      13 avril 2016 Voir la discussion...
    • palelose
      commentaire modéré @TrueCine Tu commence enfin à comprendre mon raisonnement
      13 avril 2016 Voir la discussion...
  • ginlange
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Il y a toujours une musique dans l'air, qui s'enroule autour des couleurs de l'amour et s'évapore au gré des tragiques désillusions. Sublime ” — ginlange 9 février 2017
    9 commentaires
    • bredele
      commentaire modéré Chez moi, je suis interdite de Parapluies, ils ne supporte plus, sniff
      9 février 2017 Voir la discussion...
    • TrueCine
      commentaire modéré @ginlange Oui c'est le seul, enfin de ceux que j'ai vu, "Peau d'âne" c'est vraiment le film qui a le mieux compris l'esprit du conte, "Les Demoiselles de Rochefort" c'est vrailement la version joyeuse des "Parapluies" même si ça reste plus complexe qu'il n'y parait, "Lola" c'est un film de la Nouvelle Vague, mais un des tout meilleurs, un film magnifique
      9 février 2017 Voir la discussion...
    • TrueCine
      commentaire modéré "Une chambre en ville" est son plus sombre et politique, ça reste intéressant
      9 février 2017 Voir la discussion...
  • Suzanneastic
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Une beauté cinématographique et musicale dans laquelle nait une grande tendresse et le réel talent d'une incroyable actrice. Bouleversant.  ” — Suzanneastic 19 décembre 2013
    1 commentaire
    • not_here
      commentaire modéré @Suzanneastic le concept de "film chanté du début jusqu'à la fin" me rend un peu réticent :/ ma foi j'ai quand même envie de visionner, de plus j'ai bien aimé les demoiselles de Cherbourg . Merci pour les likes hein :)
      6 décembre 2014 Voir la discussion...
  • Nathanlemec
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Quand enfin l'orage fait place à l'éclaircie, les parapluies rigolent et nos larmes ruissellent.  ” — Nathanlemec 2 mai 2014
    1 commentaire
  • Theus
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Film "en chanté" porté par la musique magique de Michel Legrand. Je regrette d'avoir attendu aussi longtemps avant d'appuyer sur lecture ” — Theus 30 juin 2013
    5 commentaires
    • ProfilSupprime
      commentaire modéré @Theus Désolé @Theus , je viens seulement de lire ta mc , et je ne voulais en rien la copier (en chanté)
      4 juin 2014 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré Juste pour information : une pièce a été créée à l'automne au théâtre du Châtelet avec des décors minimalistes en carton et avec Michel Legrand au piano ... c'était tout à fait rafraîchissant ! (Vu sur Mezzo ou Arte)
      17 mai 2015 Voir la discussion...
    • Theus
      commentaire modéré Oui j'avais vu des extraits mais je préfère rester sur les images du film
      17 mai 2015 Voir la discussion...
  • Apocalypse12
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Au cœur de la tourmente, des amours brisés, des êtres séparés par la dure réalité de la vie. La pluie suinte sur les parapluies de Cherbourg ” — Apocalypse12 31 mai 2013
    2 commentaires
  • Lusz
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Comédie lyrique où l'ensemble du film est chanté. Il devient un drame émouvant avec sa scène finale. Un peu mièvre mais beau et touchant. ” — Lusz 29 mai 2014
    Commenter
  • ProfilSupprime
    Les Parapluies de Cherbourg “ Le phare de Cherbourg s'illumine, car une date d'un genre de cinéma naît. Les parapluies en chantés marque le cœur de tout les cinéphiles !  ” — ProfilSupprime 1 mai 2014
    2 commentaires
  • huitetdemi
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Drame lacrymal enchanté. À la fois poétique et réaliste. ” — huitetdemi 26 mai 2011
    3 commentaires
    • ProfilSupprime
      commentaire modéré Je ne trouve pas que le film soit réaliste du tout, et c'est justement par ce qu'il s'éloigne de la réalité d'un manière quasi absolue que ce film est plus fort. Les thèmes comme la guerre d'Algérie sont certes contemporains au film mais ils sont trotté d'une manière presque lyrique qui renforce le fond. Je ne crois pas qu'avec un film dont la forme est aussi éloigné de la réalité, qu'on puisse parler de réalisme ni même d'impression de réalité.
      22 avril 2015 Voir la discussion...
    • huitetdemi
      commentaire modéré Ce mélodrame sans réalisme ne serait qu'une bluette poético-charmante aux partis pris esthétiques agaçants…
      La présence du décor, les typologies des personnages, l'extrême marquage de la temporalité, sans parler du final («la vie continue…)…
      Mais, j'en conviens, ce réalisme n'est pas banal…
      Le réalisme, ce sont les paysans de Millet, mais aussi les épouses pensives de Vermeer ou les ciels de Constable…
      13 août 2011 Voir la discussion...
    • clemo
      commentaire modéré C'est une réalité abstraite, mais une réalité tout de même !
      27 juin 2013 Voir la discussion...
  • CinemAtrium
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ De trémolos leurs voix tintinnabulent face aux pépins de la guerre qui larguent les amours en ses confins amères. Aimons sous la pluie. ” — CinemAtrium 9 novembre 2015
    Commenter
  • bredele
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Il était une fois, sous la pluie magique de Cherbourg, les amours d'un garagiste et d'une vendeuse La guerre arriva et la tristesse aussi. ” — bredele il y a 7 jours
    3 commentaires
  • Zepequeno
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Pour cette fin même la pluie se glace et devient manteau de neige. Il me faut désormais des parapluies sous les yeux pour ne pas être trempé ” — Zepequeno 31 mars 2014
    Commenter
  • Jibi84
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Quand la vie est plus cruelle que les créatures imaginaires. Un conte moderne chanté déchirant, porté par la grâce de Demy et Legrand. ” — Jibi84 26 janvier 2016
    2 commentaires
  • PhilippineLe
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ A chaque instant le ridicule peut tuer la poésie; pourtant il n'en est rien. Un grand film fragile. ” — PhilippineLe 29 mai 2013
    Commenter
  • hugo
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Le fait que le film soit chanté du début à la fin n'a strictement aucun intérêt. Je ne comprends pas. ” — hugo 7 avril 2014
    8 commentaires
    • ilmra
      commentaire modéré Et puis j'adore le recul léger, la petite auto-dérision que Demy injecte dans tous ses films... il le sait qu'il dérange et provoque, voire qu'il abuse à faire chanter, si mal en plus, des garagistes... mais ça fait sourire de façon si attendrie ces bouquets de violettes sous leur bleu de travail...
      29 mai 2014 Voir la discussion...
    • huitetdemi
      commentaire modéré @ilmra : toutafè ! C'est ce que j'écrivais hier : http://www.vodkaster...u-d-ane/78737#mariep ) !
      29 mai 2014 Voir la discussion...
    • hugo
      commentaire modéré justement tout ce que tu décrit suffit amplement pour créer le décalage sans que tout le monde chante à tue-tête

      mais pour répondre à huitetdemi c'est vrai que je ne suis pas un féru d'opéra...
      2 juin 2014 Voir la discussion...
  • sgabedou
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ ♫ J'ai bien aiméééééééééé ce joliiii fiiiiilm d'aaaaaaamouuuuur aciiiiduuuuuléééé ♫ ” — sgabedou 7 janvier 2014
    Commenter
  • EdouardS
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Grand film chanté d'une tristesse insondable, où le malheur des gens est d'être la proie du hasard, des sentiments, de l'amour. ” — EdouardS 31 juillet 2013
    Commenter
  • clemo
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Ce film a changé ma vie. Merci, Jacques Demy. ” — clemo 27 juin 2013
    3 commentaires
    • Suzanneastic
      commentaire modéré La même, il est juste magnifique ce film et Demy est un grand magicien, c'est indéniable :D
      5 juillet 2013 Voir la discussion...
    • ProfilSupprime
      commentaire modéré @clemo Sincèrement, Demy, chaque cinéphile lui dit merci et encore... encore... C'est une statue qu'il lui faudrait...
      4 juin 2014 Voir la discussion...
    • clemo
      commentaire modéré @Vernoris Il y a des rues, des places, des écoles, des cinémas, mais pas encore de statue, hélas ! Filipetti m'entends-tu ?
      1 mai 2014 Voir la discussion...
  • Bcar
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Comment fait-on pour arrêter les guerres en ce bas monde ? On montre Les parapluies de Cherbourg, partout. Désarmant. ” — Bcar 1 février 2014
    4 commentaires
    • Bcar
      commentaire modéré C'est mon coté fleur bleue.
      Et quand j'ai écris ça, je pensais avant tout à cette scène:
      http://www.youtube.com/watch?v=Yj6hI5g15aQ
      Tu montres ça au pire des dictateurs et il n'osera plus briser des couples en déclarant une guerre !
      1 février 2014 Voir la discussion...
    • Lolograhame
      commentaire modéré :) Arf, si seulement tu disais vrai.
      Les dictateurs sont pour le moins dérangés...
      J'ai regardé avant-hier Pourquoi nous combattons, un film-propagande et je peux t'assurer qu'il n'y a pas de place pour les sentiments dans les dictatures. Quand tu vois qu'ils entassent les nouveaux-nés sur des tables en t'expliquant qu'ils seront les futurs combattants de la nation...
      Ce qui est sûr, c'est que je connais cette scène par cœur pour l'avoir regardée un milliard de fois. Ce qui me tue, c'est de me dire que ce ne sont pas leur voix :'(
      1 février 2014 Voir la discussion...
    • Bcar
      commentaire modéré Bien sur ma remarque est utopique, hein. Je n'y crois pas une seconde mais bon...
      1 février 2014 Voir la discussion...
  • IMtheRookie
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Je crois avoir mûri en aimant les films de Rohmer et de Woody Allen. Un jour je serai vieux et j'aimerai Les Parapluies de Cherbourg. ” — IMtheRookie 22 juin 2011
    5 commentaires
  • Thibault_F
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Les chansons amères et sucrées d'une vie aux milles couleurs, les hésitations d'un destin faisant de l'Amour l'unique raison de son bonheur. ” — Thibault_F 23 janvier 2017
    Commenter
  • Flonlepigeon
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Quelle conne cette Genevièvre ! ” — Flonlepigeon 7 mars 2013
    7 commentaires
    • clemo
      commentaire modéré C'est une victime des conventions sociales, conventions représentées et gardées par sa mère, Mme.Emery, qui en tant que veuve, a seule l'autorité parentale. Elle incarne donc la pression des préjugés qui interdit à Geneviève d'entretenir une liaison avec un homme de condition sociale inférieure à la sienne.
      Elle n'est pas fataliste, elle est résignée, car elle sait qu'elle ne peut pas lutter contre la machine des conventions sociales de l'époque. Mais cela ne l'empêche pas de manifester sa rébellion et son désaccord à plusieurs moments dans le film: Demy utilise les regards caméras (il y en a 4 ou 5 je crois), à des moments clés du film (après sa nuit d'amour avec Guy, le dîner avec Cassard, au magasin de robes de mariées, à l'église). On voit bien que Geneviève refuse de se faire dicter sa conduite, notamment (et surtout) par sa propre mère, et prend à témoin le spectateur avec ces regards-caméra, comme un dernier recours possible, un secours, de l'indulgence.
      Les 2 derniers regard caméra marquent nettement la fin de ses espérances: l'absence de Guy lui pèse, elle sait que sa quête d'indépendance est vaine, elle est comme "modelée" par sa mère qui se projette sur elle (Mme.Emery semble amoureuse de Roland Cassard dès leur rencontre à la bijouterie).
      Elle doit tout affronter seule, et elle n'a que 17 ans. Peut-être que si Guy était resté, ils seraient restés amoureux, mais ce n'est pas le cas. Elle n'est donc pas inconstante, elle est une victime collatérale de la guerre cette fois, qui lui a pris son fiancé, leur amour, et leur bonheur.
      Elle a donc toute ma sympathie.
      22 octobre 2013 Voir la discussion...
    • Flonlepigeon
      commentaire modéré Tu es un fan de Jacques Demy et ça se voit. Je veux bien nuancer mon propos qui était surtout une bonne petite provoc' à l'ancienne que j'ai couplé avec ma MC de "Quand passent les cigognes" (vu à la suite).
      Ton analyse est plutôt fine et je suis loin de vouloir m'y essayer mais même si j’admets volontiers qu'elle soit aussi une victime je n'ai pas réussi à lui trouver des excuses suffisantes pour en faire ma pote. Elle a quand même le choix bordel.
      Après faut dire que le chant m'a excédé et je ne pense pas pouvoir un jour apprécier l’ouvre de Demy.
      Peut être pas conne, il n'empêche que c'est une petite catin :)
      23 octobre 2013 Voir la discussion...
    • clemo
      commentaire modéré Demyphile, Demyvore, Demyfanatique... Tu m'as démasquée. J'admets à plus forte raison qu'il est difficile d'apprécier le film en lui-même si on a du mal avec la partition musicale. Demy, on déteste ou on adore.
      Dernière chose... S'il y a une catin dans l'histoire, ce n'est certainement pas Geneviève, mais sa mère, qui la vend métaphoriquement à Cassard dans la bijouterie.
      Bref, je m'arrête là, en espérant modestement avoir éclairé différemment ta vision du film.
      Tschuss !
      23 octobre 2013 Voir la discussion...
  • REDACTED
    Sa note :
    Les Parapluies de Cherbourg “ Sous son apparente pluie désuète le grand parapluie de Demy laisse s'échapper de belles larmes contraintes . La malchance aux chansons. ” — REDACTED 7 décembre 2013
    Commenter

Casting de Les Parapluies de Cherbourg

Infos sur Les Parapluies de Cherbourg

Réalisé par Jacques Demy
Écrit par Jacques Demy


Allemagne, France - 1h31 - Drame
Sortie le 19 février 1964

Synopsis

Cherbourg, au mois de novembre 1957. Geneviève et sa mère tiennent un magasin de parapluies. La jeune fille est amoureuse de Guy, un jeune garagiste, au grand dam de sa maman qui préfèrerait la voir épouser Roland Cassard, un riche diamantaire. Appelé sous les drapeaux, Guy s'apprête à partir pour l'Algérie. La veille de son départ, Geneviève se donne à lui et lui jure de l'attendre. Mais les mois passent et les lettres du jeune soldat se font de plus en plus rares. Enceinte, désoeuvrée, pressée par sa mère, Geneviève consent finalement, la mort dans l'âme, à épouser Roland. Dix-huit mois après son départ, Guy revient à Cherbourg, blessé à la jambe...

Films similaires à Les Parapluies de Cherbourg

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
    Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -