Y Télérama aime beaucoup
Love Hunters
(2016)
un film de
Télérama aime beaucoup Y
Satisfaction communauté 60%
Love Hunters Bande-annonce

Love Hunters

(2016)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 60%
  • 46 notes
  • 70 veulent le voir

Micro-critique star (Nathanlemec) :
Nathanlemec
(à propos de Love Hunters)
Sa note :
Love Hunters “ Chasseur blanc, cœur noir à l'effigie de la répulsion. Animal kingdom. ” — Nathanlemec 21 mai 2017
Commenter
  • Nathanlemec
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Chasseur blanc, cœur noir à l'effigie de la répulsion. Animal kingdom. ” — Nathanlemec 21 mai 2017
    Commenter
  • Vine
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Oppressant, le film ne tombe pas dans le torture-porn facile en misant sur le hors champ et la « psychologie ». Va forcément diviser. ” — Vine 18 avril 2017
    3 commentaires
    • Attrianera
      commentaire modéré ça a l'air costaud.
      18 avril 2017 Voir la discussion...
    • Vine
      commentaire modéré @Attrianera : Sur moi (et sur certains spectateurs), ça a vraiment marché. Sur d'autres, le rejet a été assez violent. Le film est pas ultra-gore ou extrêmement malsain (on a vu "pire"), mais je trouve que le réalisateur arrive à créer une tension assez dingue qui, personnellement, m'a tenue en haleine jusqu'au bout.
      18 avril 2017 Voir la discussion...
    • cribeyre
      commentaire modéré incroyable ce film prodigieux
      il y a 6 jours Voir la discussion...
  • spider19
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ La prochaine fois partez à la chasse aux idées nouvelles, mais pour l'instant je ne suis pas tombé amoureux de votre cinéma. ” — spider19 25 juin 2017
    Commenter
  • Yohanes
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ À polir sans cesse la surface, l'impact en devient forcément atténué, ne reste qu'une élégante mise en boite, sans poigne ni relief. ” — Yohanes 13 juillet 2017
    Commenter
  • georges.b1
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Homosexualité et misogynie flagrantes‚ symptômes d’un narcissique obsessionnel‚ bienvenu dans le nouveau cauchemar du cinéma australien ! ” — georges.b1 il y a 9 jours
    Commenter
  • REDACTED
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Habilement réalisé, terrifiant, Love Hunters se fait autrement indécis et critique en doublant la relation d’emprise de tréfonds maternants. ” — REDACTED il y a 9 heures
    2 commentaires
    • REDACTED
      commentaire modéré Le film est évidemment terrifiant (le contraire eut été signe d’échec), de par son contexte de proximité notamment, mais ne se complaît pas dans l'"atrocité" en termes de mise en scène, trouvé-je - Young évitant soigneusement de filmer les sévices infligés, ne s’y appesantissant pas, sans pour autant occulter leur violence (un travelling circulaire, lent, attentiste, vaut tous les discours du monde). En ce sens, le personnage de la femme (Emma Booth, impressionnante d'indécision, monstre douloureux, "mater dolorosa" ?) amène cette histoire vers des rivages critiques autrement plus intéressants que ceux d'un simple film de séquestration "en duel" (victime/bourreau). Ce qui intéresse en premier lieu Young est cette emprise patriarcale, perverse et narcissique saturant le lien conjugal et les tactiques de survie que met en place la victime (jamais oubliée), dans l’urgence (un tsunami de peur envahit le visage d’Ashleigh Cummings, remarquable dans un rôle impossible), en regard de cette emprise.

      Tout juste reprocherais-je quelques afféteries stylistiques discutables – néanmoins, la première scène, filmée au ralenti (comme si "Virgin Suicides" se rencardait avec la scène inaugurale de "Carrie au bal du diable"), contient en germe ce qui suit : en déplaçant, par la grâce du montage, un regard pervers, typiquement masculin ("oh, le joli galbe des jeunes cuisses faisant du sport"), vers les globes oculaires difficilement pénétrables, voire éteints, d’une femme tiraillée entre devoir marital (si j’ose dire) et souffrance maternelle, Young évoque déjà le cœur abattu mais non dénué d’humanité, et féministe, de son film. Aussi, le récit use parfois de micro-ellipses qui ont tendance à amoindrir légèrement l’évolution psychologique du triangle de personnages (notamment à la fin, stressante et émouvante, mais un chouia expéditive).

      Ce n’est pas une partie de plaisir mais c’est bien plus qu’un film de séquestration à la con. Ni scandaleux, ni dégueulasse. Un peu d'espoir, au contraire. Un beau film.
      il y a 1 heure Voir la discussion...
    • REDACTED
      commentaire modéré J'ai remarqué que des gens, parfois, commentaient leurs propres mcs. C'est marrant, en fait.
      il y a 1 heure Voir la discussion...
  • Joe_Shelby
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Merci le hors champ renforcant l'ambiance oppressante pour la victime car tout est prévisible. Les bourreaux sont des lâches de la vie. Un T ” — Joe_Shelby 10 juillet 2017
    Commenter
  • Stitchounet
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Il faut toujours écouter sa mère. ” — Stitchounet 18 juin 2017
    Commenter
  • ElFeo
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Thriller avec un climat glauque et malsain, où la survie se joue dans les regards, et qui culmine dans un dénouement crispant et électrique. ” — ElFeo 14 juillet 2017
    Commenter
  • tylerd1477
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Malgré quelques effets faciles la tension et le malaise sont renforcés par l'utilisation du hors champ et l'interprétation. 1er film choc. ” — tylerd1477 il y a 4 jours
    Commenter
  • TheRedShoes
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Un peu trop stylisé par moment, mais il faut avouer que ça fonctionne grâce à l'utilisation judicieuse de la violence via le hors-champ. ” — TheRedShoes il y a 9 jours
    Commenter
  • Sushi_Overdose
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Suprématie du malaise dans un thriller étouffant, profondément glauque par le réalisme de son horreur. Parfaitement atroce. ” — Sushi_Overdose il y a 11 heures
    Commenter
  • psobkow
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Mais quelle horreur : on doit jouir d'un film laid et pervers comme une publicité. ” — psobkow 19 avril 2017
    Commenter
  • tfhenri
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Déroutant, perturbant et choquant, Love Hunters (Hounds of Love en VO) est un excellent thriller qui prend aux tripes ! ” — tfhenri 26 juin 2017
    Commenter
  • MaadHakim
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Son coté malsain propulse ce thriller violent plus loin que ses congénères. Attention, peut laisser des marques indélébiles à l'esprit... ” — MaadHakim 14 juillet 2017
    Commenter
  • cribeyre
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Drame social féministe interprété, tourné, monté magistralement où les cris atroces du se confondent avec le son. Chef-d'oeuvre de 1er film ” — cribeyre il y a 6 jours
    Commenter
  • zagreus
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Dans l oeil du monstre on a presque pitié du tortionnaire ” — zagreus 18 juin 2017
    Commenter
  • DeadSpekss
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Comment gâcher tous les prochains Noëls d'une famille ” — DeadSpekss il y a 4 jours
    Commenter
  • rkoster
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Film caniculaire dont la torpeur tente d'engourdir l'esprit critique. ” — rkoster 11 juin 2017
    Commenter
  • Alexander_R
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Alors oui, à certains moments, une ambiance oppressante se fait sentir mais l'on ne ressent tellement rien pour la victime qu'au final.... ” — Alexander_R 4 juin 2017
    Commenter
  • SuperCityBoy
    (à propos de Love Hunters)
    Sa note :
    Love Hunters “ Une tension brillamment orchestrée. Job's done. ” — SuperCityBoy 15 juillet 2017
    Commenter
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -