T Télérama aime un peu
Tu ne tueras point
(2016)
un film de
Télérama aime un peu T
Satisfaction communauté 74%
Tu ne tueras point Bande-annonce

Tu ne tueras point

(2016)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 74%
  • 587 notes
  • 135 veulent le voir

Micro-critique star (Thumb) :
Thumb
(à propos de Tu ne tueras point)
Sa note :
Tu ne tueras point “ Sous ses faux airs de Full Metal Jacket, poignante leçon de courage face à la haine. Effarant de réalisme, une baffe au goût de morphine. ” — Thumb 14 novembre 2016
25 commentaires
  • cath44
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ De l’impératif du commandement où s’acquitte la dette insolvable à l’iconographie viscérale d’un carnage,un sidérant diptyque de l’héroïsme. ” — cath44 21 novembre 2016
    49 commentaires
  • Thumb
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Sous ses faux airs de Full Metal Jacket, poignante leçon de courage face à la haine. Effarant de réalisme, une baffe au goût de morphine. ” — Thumb 14 novembre 2016
    25 commentaires
    • juliano3169
      commentaire modéré @Joe_Shelby Entièrement d'accord avec toi, même si heureusement tous les gens ne sont pas comme ça. En tout cas, quand je vois des classiques du cinéma, j'ai parfois envie de retourner vivre à une autre époque, mais je crois que Vodkaster me manquerait et d'autres choses aussi :-)
      17 novembre 2016 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @juliano3169 Chaque époque à ses travers tu sais, moi je pense qu'il faut savoir accepter l'époque dans laquelle on vit sans forcément céder sous les préceptes fallacieux que j'ai mentionné plus haut, et en gardant ses propres valeurs et convictions.
      17 novembre 2016 Voir la discussion...
    • Thumb
      commentaire modéré @juliano3169 J'ai la réponse pour les travaux du CGR Blagnac. Nouvelle salle pour le mois de décembre : http://www.icebycgr.fr/ !
      20 novembre 2016 Voir la discussion...
  • DaleCoop
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Le Mad Max de 2016 est donc signé Mel Gibson. Expérience viscérale, essentielle, éternellement vacillante, Hacksaw Ridge est un choc absolu. ” — DaleCoop 12 novembre 2016
    13 commentaires
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @DaleCoop Point encore vu, mais je me permets de corriger une faute lors d'un de tes commentaires : Le deuxième film outre la passion du Christ qui est très frontal se nomme Apocalypto et parle de la civilisation maya et non Apocalyptica qui est un groupe de hard rock ;)
      14 novembre 2016 Voir la discussion...
    • DaleCoop
      commentaire modéré @Joe_Shelby J'en perds mon latin en effet ! (Au passage Apocalyptica c'est une tuerie !)
      14 novembre 2016 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @DaleCoop Je n'ai pas dit le contraire, mais ce n'est clairement pas la même chose. Perso, j'avais même préféré Apocalypto à la passion du christ. Je verrai pour celui là.
      14 novembre 2016 Voir la discussion...
  • ginlange
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Un cinéma viscéral, ample, unique et incroyablement humain relevant un bouleversant humanisme au sein d'une insoutenable violence. Grand. ” — ginlange 14 novembre 2016
    2 commentaires
  • Cladthom
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Mel en fait des caisses mais c'est ce que j'aime chez lui, comme son perso il reste une anomalie salutaire d'un système sclérosé. ” — Cladthom 10 novembre 2016
    7 commentaires
  • CinemAtrium
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Courber l'échine, durcir l'écorce, prier dans le sillon des bombes : Captain America rend les armes, jamais l'âme. ” — CinemAtrium 26 février 2017
    13 commentaires
    • Sanium
      commentaire modéré @CinemAtrium @Thibault_F Moh, vous êtes bien aimables ! Trop de love ici, ça dégouline.
      26 février 2017 Voir la discussion...
    • Sanium
      commentaire modéré @CinemAtrium Je suis bien d'accord ! Ecrire quand on a rien ou pas grand chose à dire c'est loin d'être évident. T'es pardonné. Haha
      26 février 2017 Voir la discussion...
    • CinemAtrium
      commentaire modéré @Sanium ouf ! On m'aurait filé Kill Bill, je pouvais en faire 20, des MC.
      26 février 2017 Voir la discussion...
  • Aymeric
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Il y a une grande émotion qui émane du contrepoint entre la foi salvatrice du personnage, et l'hyper-violence réaliste du champ de bataille. ” — Aymeric 9 novembre 2016
    2 commentaires
  • Ariane92
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Si la 1ère partie, pâle copie de Full metal, est trop étirée, la 2nde sur le champ de bataille, explosive et viscérale, est un pur spectacle ” — Ariane92 11 décembre 2016
    12 commentaires
  • palelose
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ S’affranchissant du carcan naturaliste, Mad mel nous livre un jouissif chef d'oeuvre immersif .En un mot comme en cent profondément humain. ” — palelose 21 novembre 2016
    30 commentaires
    • Martini08
      commentaire modéré @papalelose Je pense qu'on peut voir le film comme une ode à la foi, générale, plutôt qu'à une religion en particulier. Ce qui n'est pas évident dans la mise en scène de Gibson, je te l'accorde.
      22 novembre 2016 Voir la discussion...
    • OBud
      commentaire modéré @palewin, p-e que Gibson, contrairement à toi, est capable de faire la différence entre le dogme, la conviction et la foi, ce qu'il souligne d'ailleurs dans le film. Ton propos est étrange, je retrouve chez toi ce que tu tentes de dénoncer chez Gibson, c'est assez drôle.
      31 janvier 2017 Voir la discussion...
    • danslecran
      commentaire modéré Eastwood et Gibson, des instruments de propagande nazie ? Tu vas parfois assez loin @palelose. Trop loin.
      20 février 2017 Voir la discussion...
  • youliseas
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Desmond Doss, superhéros armé de son seul courage, avec sa Bible mais sans son fusil au milieu de l'ultraviolence filmée ici sans jouissance ” — youliseas 9 novembre 2016
    14 commentaires
    • youliseas
      commentaire modéré @MaxiPatate Ah oui voilà la référence me parle là ! Et en effet mon sentiment n'était pas du tout le même devant cette violence, même si en effet la mise en scène peut être jouissive pour elle-même chez Gibson. C'est ça que tu trouve hypocrite zephsk ? Tu préférerais aucun côté spectaculaire dans la représentation de la violence ? A la "Requiem pour un massacre" ?
      28 novembre 2016 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré @youliseas Moi je m'en fous. Le mec réalise un film qui dit "la violence c'est mal" et qui se branle sur le violence. J'observe, that's all.
      29 novembre 2016 Voir la discussion...
    • MaxiPatate
      commentaire modéré J'y vois plus un film qui nous dit de façon très premier degré "la violence existe". C'est quelque chose qui parcourt pas mal l'œuvre de Mel donc bon.
      29 novembre 2016 Voir la discussion...
  • MaxLaMenace_89
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Oubliez le précepte. Gibson embrasse le mélo, explose la violence, pour peindre un épique tableau de la tolérance qui transcende l'Homme. ” — MaxLaMenace_89 10 novembre 2016
    Commenter
  • Naheulbeuk
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ D'une vraisemblance glaçante, l'Enfer. Corps putrides et gémissants, âmes vers l'Au-Delà, l'ange couvert de boue guérit à coup de foi. ” — Naheulbeuk 19 mars 2017
    10 commentaires
  • livinien
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Un film tout simplement magnifique !!! M. Gibson signe là à grand coup de maître l'éloge du courage d'un homme d'exception face à la guerre. ” — livinien 26 mars 2017
    Commenter
  • REDACTED
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Mel Gibson me fait penser à cet enfant attachant qui, une fois sorti du cours de catéchisme, tape ses petits camarades à la récré. ” — REDACTED 28 novembre 2016
    6 commentaires
  • RayShaw
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Mel prend le pari de faire resurgir de vrais morceaux de bravoure depuis longtemps enterrés afin de déconstruire un schéma éculé. Malin. ” — RayShaw 12 novembre 2016
    1 commentaire
    • RayShaw
      commentaire modéré Malin et contradictoire aussi. La véritable bonne idée dans tout ça reste sûrement le fait d'exercer une division radicale vers le milieu du film, ce qui créé un véritable impact émotionnel sur le spectateur quand vient l'heure de la violence. On a donc une dychotomie bien distincte entre la première moitié du film assez plan-plan avec une mise en scène des plus convenue et une suite définitivement atroce et bourrée d'inventivité, détruisant ainsi toute la candeur balourde et pompière de son prologue. Ce qu'il y a avec ce type de gestes artistiques, c'est que même si la seconde moitié a besoin de la première (sans quoi elle ne serait pas aussi choquante)... Ben on se fait quand bien chier pendant la première heure. Donc voilà, tout est contradiction dans Tu ne tueras point : dans son schéma narratif comme dans ses questionnements les plus profonds.
      12 novembre 2016 Voir la discussion...
  • zephsk
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Aujourd'hui dans la série Régis est un con, Régis part à la guerre. Qu'il est con ce Régis. ” — zephsk 28 novembre 2016
    5 commentaires
    • Polo42
      commentaire modéré Je ne me lasse pas de la référence et du ton sarcastique de cette MC...mais je comprends toujours pas pourquoi t'es passé à côté du film du coup ? ^^
      13 février 2017 Voir la discussion...
    • SwaYe
      commentaire modéré - Give this to my wife...
      11 juillet 2017 Voir la discussion...
    • SwaYe
      commentaire modéré - the conish..? The conish!
      11 juillet 2017 Voir la discussion...
  • TheJackRanger
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Romance et principes laissent place au carnage, de métal et de sang. Les balles sifflent aux oreilles, l'héroïsme prend le pas. Grand film. ” — TheJackRanger 4 décembre 2016
    2 commentaires
  • Gotrek
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Miracle ! Après deux décennies d'ultraviolence normalisée, Mel a rendu la guerre insoutenable. Un grand film pour un grand Homme. One more. ” — Gotrek 13 novembre 2016
    1 commentaire
    • Gotrek
      commentaire modéré @papalelose je parle du héros dont il conte l'histoire.
      13 novembre 2016 Voir la discussion...
  • sgabedou
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Une fois la part des choses faite entre l'homme et le réalisateur, j'ose affirmer que ce film de Mel Gibson confine au chef-d'oeuvre. ” — sgabedou 20 novembre 2016
    9 commentaires
  • Teobaldo
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Marathon de l'espoir sous l'ovation silencieuse du Seigneur, portrait d'un frère d'âme salvateur dont la seule arme est la pureté du cœur. ” — Teobaldo 16 février 2017
    3 commentaires
  • 8JAD8
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Une histoire qui se devait d'être raconté pour un film de guerre à la fois terrifiant et optimiste humainement. ” — 8JAD8 9 décembre 2016
    Commenter
  • Sanium
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ En embrassant tout ce qu'il y a de plus primaire en la violence, l'amour et la foi, Mel Gibson capte l'essence du nécessaire. Revigorant. ” — Sanium 6 février 2017
    Commenter
  • Polo42
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Les yeux humides, le souffle coupé et le coeur écartelé, je ressort tremblotant de la salle sombre, heurté à jamais. C'est donc ça la guerre ” — Polo42 14 novembre 2016
    1 commentaire
  • WeOwnTheNight
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Gibson est passionné mais s'empêtre dans un classicisme suranné dégoulinant de pathos et de patriotisme dès qu'il quitte le chaos du front. ” — WeOwnTheNight 13 novembre 2016
    4 commentaires
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré Je ne le déteste pas pour son prosélytisme forcené, très en phase avec Gibson, très croyant mais plutôt pour son patriotisme un peu écœurant (c'était l'époque tout ça mais bon à haute dose c'est un peu étouffant), de même que sa romance de studio, mielleuse au possible, à laquelle je n'ai jamais cru une seconde. A ce titre, je trouve toute la 1ère heure difficilement supportable car extrêmement poussive. Dès que Gibson rentre en Guerre, c'est un autre film : âpre, viscéral, à la violence sèche et crue. "La guerre c'est moche, vous n'avez pas voulu croire vos parents qui ont fait la WWI, voyez-vous même". Alors ça n'empêche pas un patriotisme très US d'infuser les discours et/ou certaines scènes de combats mais c'est beaucoup mieux géré je trouve. Développer un peu le procès Doss vs US Army, expédié en 3 minutes aurait été intéressant, même si l'opposition de vues est déjà bien explicitée à travers les persécutions subies par Doss. Le propos du film est évidemment admirable et cette iconisation de l'objecteur de conscience (peut valorisé jusqu'ici par le Cinéma d'ailleurs) à l'heure d'aujourd'hui fait vraiment du bien. Toutefois le film est, à mes yeux, bien trop déséquilibré.
      16 novembre 2016 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @WeOwnTheNight Je comprends ton aversion pour la première heure du film, mais c'est justement cette construction cliché cul cul la praline, qui donne un véritable sens au film tant Gibson s'atèle à déconstruire cet idéal visionnaire dans la partie camp d'entraînement pour au final encore mieux magnifier l'innocence du héros Doss, dans la partie la plus âpre et la plus réelle (la cruauté de la guerre) et à ce titre, je trouve que justement Doss se démarque du patriotisme classique habituel. On est loin d'un Eastwood aka American Sniper et son patriotisme que j'ai trouvé trop dégoulinant. Du point de vue de l'US Army c'est indéniable que le film est patriotique en même temps c'est un film Américain. Là où je trouve que Gibson se démarque de façon génial dans sa mise en scène et ses choix scénaristiques résident en 2 visions : Doss veut sauver des vies peu importe dans quel camp elle se situe, dixit la scène dans le souterrain où il soigne un soldat japonais, puis il est mentionné qu'il fait descendre de la falaise pour être soigné 2 soldats japonais car toute vie est précieuse selon son précepte, et ça ce n'est absolument pas patriotique. Au delà de cela, la foi est tellement impregné dans les convictions de Doss et de Gibson qu'on finit par la retrouver chez le camp ennemi : L'honneur est une foi inébranlable pour les japonais et les généraux japonais conscients de leur défaite, préfèrent se donner la mort par le Hara-Kiri que tomber dans les mains de l'ennemi. C'est une conviction de foi très puissante à son paroxysme même mais qui respecte parfaitement la foi de la culture japonaise, et en ce sens, Gibson nous le présente comme si finalement ce ne sont pas eux et Doss et son idéal de conviction que toute vie est précieuse qui l'emporte sur les vélléites de la haine et de la guerre. Cela démontre bien que Gibson démontre le patriotisme pour le transcender et le surpasser par la foi, comme acte héroïque et tragique. C'est très fort comme message. et en ce sens je trouve que ce film ne tombe pas dans l'archétype facile du patriotisme comme il aurait pu y tomber. Voilà c'était mon opinion que je tenais à te faire partager puisque tu as pris le temps de détailler ton ressenti, ce que je respecte et apprécie.
      16 novembre 2016 Voir la discussion...
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré @Joe_Shelby Merci pour ce retour très complet. Je vois un peu mieux ce qui a séduit une grande partie des Vodkastos et les oppositions que tu mets en exergue Foi/patriotisme, idéalisme/réalité de la guerre (je me doute bien que la 1ère partie se veut d'une naïveté excessive, mais nécessaire pour Gibson, pour appréhender dans toute son ampleur sa seconde partie). Je n'ai pas vu "American Sniper" mais effectivement le parrallèle semble intéressant (surtout pour un mec qui a fait "Letters from Iwo Jima"). La Foi pour triompher du manichéisme binaire du patriotisme, j'aime beaucoup cette lecture. Mais malgré tout je trouve que la construction (binaire justement du métrage) manque globalement de "contrepoids"/ de respiration (c'est too much des deux côtés alors qu'il aurait pu nuancer la 1ère partie et la seconde au lieu d'en faire deux entités destinées à s'opposer frontalement pour montrer l'absurdité et des attentes irréalistes avant la guerre, et de la guerre en tant que telle). Cette construction - que je comprends un peu mieux à présent -m'a régulièrement sorti du film, de même que le symbolisme christique un peu lourd (mais encore une fois c'est Gibson alors ça fait sens).
      17 novembre 2016 Voir la discussion...
  • FreshBUZZ17
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Même si il raconte peu, Hacksaw Ridge tient du choc tant il prend aux tripes. Gibson a beau en faire trop, son cinéma à l'état brut sidère. ” — FreshBUZZ17 14 novembre 2016
    Commenter
  • SerHub
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Malgré un Gibson toujours dans un style très mélo, il reste grandiose et efficace. Un hymne à la vie dans un colossal spectacle de mort. ” — SerHub 25 mars 2017
    1 commentaire
    • SerHub
      commentaire modéré Les scènes de batailles m'ont vraiment bluffé. Rarement on en aura vu d'aussi réaliste et viscéral. Pour ce coup là, chapeau Gibson.
      25 mars 2017 Voir la discussion...
  • Joe_Shelby
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Le courage réside dans la conviction de croyances pour s'élever au dessus de la haine. Réalisation viscérale, brute de la guerre. Mel's Back ” — Joe_Shelby 14 novembre 2016
    Commenter
  • Navet
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Film porté par un Andrew Garfield excellent. ” — Navet 26 février 2017
    10 commentaires
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @jeanastier Pas faux haha mais ça ne sera jamais pire que Sean Bean car quand tu le vois débarquer dans un film tu as 99% de chances de voir son personnage mourir :p
      26 février 2017 Voir la discussion...
    • jeanastier
      commentaire modéré Ce n'est pas tellement le fait d'avoir un rôle qui lui colle à la peau. (Si Di caprio a pu se défaire de son rôle dans Titanic...) mais plutôt de l'avoir trouvé excessivement mauvais et de le voir ensuite dans ce que je considère comme un très bon film ; Cela ne m'a pas empêché d'apprécier Tu ne tueras point ou Silence mais souvent cela crée de la distance dans certaines séquence avec un peu plus d'émotion où j'ai l'impression qu'il surjoue
      26 février 2017 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @jeanastier Si on compare les 2 c'est à peu près au même âge vers 33 -34 ans que leur carrière fut enfin considérer au sérieux pour Di Caprio c'est quand même bien Aviator et les infiltrès qui lui a permis d'avoir un jeu qui semblait plus mature et je pense que Garfield est sur la bonne voie. Ces 2 acteurs ont des visages poupins, malheureusement ils doivent faire avec et ils arrivent, je trouve, à nous prouve qu'avec le temps leur talent fut reconnu.
      26 février 2017 Voir la discussion...
  • Cine7Inne
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Trouver son salut avant celui de l'étendard. De feu et de sang Hacksaw Ridge charrie avec lui ce furieux carnage d'un réalisme inouï. ” — Cine7Inne 2 mars 2017
    2 commentaires
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré Superbe l'ami, je suis content qu'il t'ait bien plu. Ce film a une telle densité tant dans sa démonstration que dans son message (qu'on y adhère ou pas d'ailleurs). Mel mait les choses à plat ;)
      2 mars 2017 Voir la discussion...
    • Cine7Inne
      commentaire modéré @Joe_Shelby Merci Jo ;) Oui j'ai fait abstraction du message d'un côté personnel, je suis athé mais j'ai pris du recul en prenant de l'empathie pour le personnage de Garfield (qui est vraiment très bon). Mel est peut être un homme controversé mais je l'apprécie vraiment en temps que réal !
      2 mars 2017 Voir la discussion...
  • ReznikAlabama
    (à propos de Tu ne tueras point)
    Sa note :
    Tu ne tueras point “ Les deux moitiés du film sont telles les faces d'une même pièce, garantissant un équilibre nécessaire entre les marguerites et le plomb. ” — ReznikAlabama 17 novembre 2016
    Commenter

Casting de Tu ne tueras point

Infos sur Tu ne tueras point

Réalisé par Mel Gibson

États-Unis - 2h11
Titre original : Hacksaw Ridge
Sortie le 9 novembre 2016

Synopsis

Quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté, Desmond, un jeune américain, s’est retrouvé confronté à un dilemme : comme n’importe lequel de ses compatriotes, il voulait servir son pays, mais la violence était incompatible avec ses croyances et ses principes moraux. Il s’opposait ne serait-ce qu’à tenir une arme et refusait d’autant plus de tuer. Il s’engagea tout de même dans l’infanterie comme médecin. Son refus d’infléchir ses convictions lui valut d’être rudement mené par ses camarades et sa hiérarchie, mais c’est armé de sa seule foi qu’il est entré dans l’enfer de la guerre pour en devenir l’un des plus grands héros. Lors de la bataille d’Okinawa sur l’imprenable falaise de Maeda, il a réussi à sauver des dizaines de vies seul sous le feu de l’ennemi, ramenant en sureté, du champ de bataille, un à un les soldats blessés.

Films similaires à Tu ne tueras point

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
    Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -