Satisfaction communauté 57%
Jeanne Bande-annonce

Jeanne

(2019)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 57%
  • 73 notes
  • 37 veulent le voir

Micro-critique star (Bosco) :
Bosco
(à propos de Jeanne)
Sa note :
Jeanne “ Jeanne, centre impavide des rencontres, tourne en moyeu énervé d’un manège théologique. Superbe filmage sous tout angle de la verticalité. ” — Bosco 18 novembre 2019
12 commentaires
  • bredele
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Jeannette a vieilli, a perdu en grâce, est devenue farouche. Pourtant le mystère de sa pureté résiste, c'est ici le plus grand des mystères. ” — bredele 11 septembre 2019
    12 commentaires
  • blacktide
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Contre bûchers & obscurantisme, Dumont érige un chemin de foi et d'ennui, où Jeanne, architecte ingénue, y sanctifie l'humain en vocalises. ” — blacktide 1 juin 2019
    14 commentaires
    • LaKinopitheque
      commentaire modéré On ne les comprend pas forcément, complètement, mais ils nous habitent comme ils investissent les écrans
      6 octobre 2019 Voir la discussion...
    • blacktide
      commentaire modéré @LaKinopitheque C'est tout à fait cela !
      7 octobre 2019 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré Je vois dans ce film une constante tension vers la verticalité qui,dans la seconde partie noyée dans un drôlatique débat théologique (en partie chanté en effet et apparamment obscure mais très pris au sérieux par Dumont) se résorbe dans quelques magnifiques plans de la cathédrale d'Amiens -comme si le cas Jeanne était pour Dumont déjà jugé et celle-ci sortie du jeu. Du reste la petite Jeanne s'y énerve beaucoup - mille fois plus que dans le magnifique et authentique procès verbal du procès sur lequel Robert Bresson s'était appuyé pour l'essentiel de son film sur la Pucelle.
      18 novembre 2019 Voir la discussion...
  • Bosco
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Jeanne, centre impavide des rencontres, tourne en moyeu énervé d’un manège théologique. Superbe filmage sous tout angle de la verticalité. ” — Bosco 18 novembre 2019
    12 commentaires
  • Zeyken
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Il y a dans ce spectacle imbuvable de fin d’année de CE2 une forme de poésie mélancolique véritablement juste et finalement assez belle. ” — Zeyken 20 octobre 2019
    13 commentaires
    • sadoldpunk
      commentaire modéré "se comprendre". Sorry
      20 octobre 2019 Voir la discussion...
    • Zeyken
      commentaire modéré @sadoldpunk Du coup j'ai pas vu Jeannette, mais je redoute. Mais sinon je suis tout à fait d'accord avec toi. Si spectacle de fin d'année il y a (c'est plus pour plaisanter que je dis ça, mais tu vois où je veux en venir), je suis conscient que Dumont sait parfaitement ce qu'il fait, et c'est justement pour ça que je trouve le film assez beau. Sans même connaître Dumont je vois que ce film c'est lui à 100%.
      20 octobre 2019 Voir la discussion...
    • sadoldpunk
      commentaire modéré @Zeyken Oui, j'ai compris que c'était une plaisanterie, mais pour moi elle n'est pas adaptée. Aucun spectacle amateur de fin d'année ne pourrait jamais ressembler à ce film, c'est pourquoi je tique un peu sur l'argument. En tout cas, à priori je te déconseille Jeannette, dans lequel cette impression ressort parfois, pour le coup.
      20 octobre 2019 Voir la discussion...
  • LaKinopitheque
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Retour sur la côte d’Opale enseigne au poing avec la force de ses convictions. Aérien, irréel, la femme-fillette y est moderne et splendide. ” — LaKinopitheque 21 octobre 2019
    4 commentaires
    • LaKinopitheque
      commentaire modéré Bien sûr, cette Jeanne fait partie des Jeanne modernes et n'appartient en rien à celles restée fidèles à l'image d’Épinal.
      23 octobre 2019 Voir la discussion...
    • LaKinopitheque
      commentaire modéré Mais "filmer de plus haut", que veux-tu dire au juste ?
      23 octobre 2019 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré @LaKinopitheque Chaque époque imprime ses images d'Epinal. La nôtre n'y manque pas qui a dépassé de très loin le pouvoir de presse des imprimeries, mais ici en l'occurence Dumont fait un film à part, vraiment singulier - ce qui ne veut pas nécessairement dire aimable.
      18 novembre 2019 Voir la discussion...
  • jared333
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Merci à la kermesse de la classe de CE1 de reproduire la pièce de Péguy; j'apprécie le théâtre mais quel est l'intérêt des caméras ? ” — jared333 30 avril 2020
    12 commentaires
    • jared333
      commentaire modéré @Bosco C'"est beau de justifier avec du latin mais sa reste extremement basique, et la seul chose qui separe ce film d'un film d'Uwe boll sont les justification de realisation, a l'instar de l'art contemporain, tu peu faire n'importe quoi en te justifiant avec du latin..il en reste que les plan sont extremement repetif, que techniquement on es dans la regression...Fin bon, mais je suis bon prince, je vais voir d'autre de ses film pour voir si j'ai pas pris sa filmographie par le mauvais angle! Quel recit ! C'est une piece de theatre mal joue (au lieu de s'inspirer de l'ecole de cyranno de bergerac, il essaye de se pretendre en un nouveau godart dans un contexte ou ce genre de cinema est devenu un peu desuet) avec la bande son de christophe (paix a son ame) mal utilisé et extrement forcé...
      1 mai 2020 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré @jared333 Dans un autre commentaire, tu m'as déjà fait le coup du latin ! Ce que je dis est clairement exprimé et le propos de Dumont est limpide. Mais on peut préférer le grec ou l'hébreux de Noé. Libre à chacun d'entre nous. Quant à la référence à Godard, là, j'avoue, je ne saisis pas. Pour moi, ce que tu dis à ce sujet, c'est de la chinoise ! ;-)
      1 mai 2020 Voir la discussion...
    • jared333
      commentaire modéré @Bosco Ce que je dis c'est qu'il se revendique d'une ersatz de la nouvelle vague, et que sous des explication rationel et clair, un peu comme le cas de l'art contemporain , il est dans un cinema obscur et en vase clos pour certain cinephile peut etre; tout sa pour justifier un film dont la forme est loin d'être efficace et dont le fond , la piece de theatre qui en soi est tres bon; est gache par une realisation loin d'etre bonne ni dans l'execution ni dans le reste, sans parler des acteurs qui sont incompetents et des textes en blanc sur fond bleu, on est dans un manque profond de professionalisme sous pretexte de faire un ovni...On melange tout , aucun producteur pour calmer l'artiste qui s'enferme dans son "art" au point qu'il est seul a le comprendre et a avoir envie de voir sa ; et de film sa cote bretonne ad vitam eternam...J'ai rien contre les film qui sont la pour plaire au Festival de Canne, mais la c'est l'archetype même
      5 mai 2020 Voir la discussion...
  • A_Nos_Amours
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Traversé par une vibrante solennité et un regard droit et certain qui transperce l'horizon des batailles, J. chante la beauté, l'innocence. ” — A_Nos_Amours 26 mai 2019
    5 commentaires
    • LaKinopitheque
      commentaire modéré Un regard passionné et inspirant. Sans douleur contrairement à ceux des autres qui la jugent, sans peine. Son regard embrasse et accepte tout ce qui est vu et qui lui arrive.
      6 octobre 2019 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré L'inébranlable détermination et pureté de sa foi. Ce n'était pas parce qu'elle était pucelle qu'il faut la voir, me semble-t-il, comme innocente. Elle savait très bien ce qu'elle faisait et ce à quoi, elle s'engageait.
      18 novembre 2019 Voir la discussion...
    • LaKinopitheque
      commentaire modéré @Bosco D'après Dumont ! Et c'est justement assez fou de se dire à travers ce personnage si petit, droit mais vacillant aussi, qu'il sait ce qu'il fait, qu'il a une foi inébranlable (moins vacillante que son corps) et une détermination totale.
      18 novembre 2019 Voir la discussion...
  • Fildevo
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Déroutant parfois, splendide par moments, mais en écoutant les acteurs, on regrette que le film ne soit pas muet, comme celui de 1929. ” — Fildevo 23 mars 2020
    2 commentaires
    • lekid
      commentaire modéré Dumont est souvent déroutant. J'avoue que je me suis arrêtée à Ma loute dont l'outrance m'a fatiguée.
      23 mars 2020 Voir la discussion...
    • Fildevo
      commentaire modéré @lekid c'était mon premier film de Dumont, peut-être pas le plus accessible pour commencer, mais a priori, j'étais pas spécialement attiré par son cinéma, et ça ne risque pas de changer, du coup.
      23 mars 2020 Voir la discussion...
  • VoloLaTaupe
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Tout ce qui jaillissait dans Jeannette est maintenant intérieur, concentré. Voilà le cinéma-chanson, celui du refrain et des contrastes. ” — VoloLaTaupe 30 septembre 2019
    1 commentaire
  • Sanium
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ En bon sauveur, Dumont fait de son emprunt d'autres arts, tangibles et personnifiés, ce moyen de sacraliser le Cinéma. De grâce, le vertige. ” — Sanium 24 octobre 2019
    1 commentaire
    • Bosco
      commentaire modéré Le sacré sacralise. D'où longtemps dans l'Eglise, le cultes des reliques - fussent-elles extraites des cendres d'un bûcher.
      18 novembre 2019 Voir la discussion...
  • fabior.denullepart
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Jeanne ne chante plus, elle guerroie, se fourvoie en la parole du roi et s’obstine en ce qu'elle croit. D'un simple enfant naitra un symbole ” — fabior.denullepart 18 septembre 2019
    2 commentaires
  • DOP
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Beau comme un vitrail d'église, long comme un dimanche de messe. Pour la scène du procès, remarquable, au ton savoureusement moyenâgeux. ” — DOP 4 janvier 2020
    1 commentaire
  • EurydiceF
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Peut-être un peu long, mais on se laisse bercer par la beauté du regard pur de Jeanne et la musique planante de Christophe. ” — EurydiceF 10 septembre 2019
    3 commentaires
  • DaleCoop
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Dumont est déstabilisant, culotté, détestable, déterminé mais surtout si talentueux. C'est bien simpliste de le dire mais Jeanne, c'est lui. ” — DaleCoop 2 octobre 2019
    Commenter
  • Sushi_Overdose
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Débarrassé des caractéristiques qui faisaient de Jeannette un miracle punk, "Jeanne" donne dans le sentencieux aux faiblesses troublantes. ” — Sushi_Overdose 3 juin 2019
    3 commentaires
  • EmmaR
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Dumont est à part et il le prouve à chacun de ses films : vitalité, force, puissance dans le corps d'une guerrière au regard fixe ! Émue ” — EmmaR 22 septembre 2019
    Commenter
  • lemagducine
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Une radicalité et une rigidité qui font de Jeanne une œuvre singulière que Dumont nous invite sans cesse à regarder droit dans les yeux. ” — lemagducine 16 septembre 2019
    Commenter
  • luc_schweitzer
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Jeanne ou la grâce de l'enfance confrontée aux puissants, aux intelligents, aux savants... Excellents choix de mise en scène de Dumont. ” — luc_schweitzer 12 septembre 2019
    Commenter
  • CauseurCritique
    (à propos de Jeanne)
    Jeanne “ Dumont reste fidèle à son propos initial. Il met en scène un «mystère» comme ces spectacles que l’on présentait sur les parvis au Moyen Âge. ” — CauseurCritique 4 décembre 2019
    Commenter
  • PseudoFB
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Moins audacieux que Jeanette, malgré son lot de tirades épiques, sa mise en scène atmosphérique et son constant contrechamp métaphysique. ” — PseudoFB 30 septembre 2019
    Commenter
  • marcgir
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Face à l’apyre pureté de Jeanne, les hommes et l'Église ne peuvent qu’être ridicules. ” — marcgir 15 septembre 2019
    Commenter
  • Kikuchiyo
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Pour quelques moments électrisants où une grâce flotte au-dessus de l'imprécis, on suit de longues plages de quête infructueuse et lassante. ” — Kikuchiyo 5 octobre 2019
    Commenter
  • recordvida
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ La proposition est forte et le rendu beau. ça passe où ça casse. ” — recordvida 17 septembre 2019
    Commenter
  • PharaonDeWinter
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Dépouillé de son euphorie pop, J ressemble à l'envers du premier film, révélant la rugosité de chaque élément de son mysticisme excentrique. ” — PharaonDeWinter 12 juin 2019
    Commenter
  • foogy
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ On rigole des scènes absurdes, des mimiques et des façons de parler à la Dumont, mais qu'est ce que l'on s'ennuie dans ce procès. Mouai ” — foogy 31 août 2019
    Commenter
  • cribeyre
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Un poil plus accessible que Jeanette, le dispositif Dumont prend tout son sens en salle. Étonnante utilisation de la durée ” — cribeyre 13 septembre 2019
    Commenter
  • jimbo62
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ D'une grande force de la mise en scène,l e film fonctionne par l'opposition entre la grâce du sujet et des dialogues et les acteurs amateurs ” — jimbo62 1 novembre 2019
    Commenter
  • vmartod
    (à propos de Jeanne)
    Sa note :
    Jeanne “ Long et inégal, Dumont a mal choisi ses acteurs. Que veut-il faire exactement ? ” — vmartod 15 septembre 2019
    Commenter

Casting de Jeanne

Infos sur Jeanne

Réalisé par Bruno Dumont
Écrit par Bruno Dumont


France - 2h17 - Drame
Sortie le 11 septembre 2019

Synopsis

Année 1429. La Guerre de Cent Ans fait rage. Jeanne, investie d’une mission guerrière et spirituelle, délivre la ville d’Orléans et remet le Dauphin sur le trône de France. Elle part ensuite livrer bataille à Paris où elle subit sa première défaite. Emprisonnée à Compiègne par les Bourguignons, elle est livrée aux Anglais. S’ouvre alors son procès à Rouen, mené par Pierre Cauchon qui cherche à lui ôter toute crédibilité. Fidèle à sa mission et refusant de reconnaître les accusations de sorcellerie diligentées contre elle, Jeanne est condamnée au bûcher pour hérésie.

Films similaires à Jeanne

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -