Y Télérama aime beaucoup
La Belle noiseuse
(1991)
un film de
Télérama aime beaucoup Y
Satisfaction communauté 69%
La Belle noiseuse

La Belle noiseuse

(1991)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 69%
  • 191 notes
  • 101 veulent le voir

Micro-critique star (Anna_K) :
Anna_K
(à propos de La Belle noiseuse)
Sa note :
La Belle noiseuse “ Emmanuelle, nue, de dos, un violon en attente d'une symphonie. Troublant. ” — Anna_K 4 janvier 2016
4 commentaires
  • cath44
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Entre ombres et lumières,l'obsession charnelle d’un peintre en quête de son chef d’œuvre.Lente mise en abyme de la création artistique.  ” — cath44 20 décembre 2013
    Commenter
  • Anna_K
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Emmanuelle, nue, de dos, un violon en attente d'une symphonie. Troublant. ” — Anna_K 4 janvier 2016
    4 commentaires
    • Anna_K
      commentaire modéré Merci beaucoup !
      4 janvier 2016 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré Le violon d'Ingres est plutôt affaire de soliste ;-)
      10 mai 2019 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré Certes mais l'explosion lors du couronnement relève du feu d’artifice, qui lui est multiple.
      10 mai 2019 Voir la discussion...
  • blacktide
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ La toile au corps, du geste au modèle, Rivette isole le regard & esquisse une tension où le temps de pose courbe son face à fesse. Mise à nu ” — blacktide 17 mai 2020
    2 commentaires
  • jolafrite
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ La caméra glisse dans cette maison aux esprits. Le crissement du fusain dira autant que les bons mots les mystérieux dangers de l'art. ” — jolafrite 21 juin 2020
    3 commentaires
  • lecartel
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Rivette donne chair comme personne à l'absolu de l'artiste, dans la solitude de son geste, en écho à la solitude de son modèle. ” — lecartel 16 mai 2019
    Commenter
  • huitetdemi
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Mettre à nu l'inconnue suffit-il à posséder l'intime ?  ” — huitetdemi 29 mars 2013
    2 commentaires
  • Fildevo
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Deux monuments iconiques du cinéma français réunis : la gueule de Piccoli et les fesses d'Emmanuelle Béart. ” — Fildevo 29 avril 2016
    5 commentaires
  • sudroxaz
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Romy, puis Emmanuelle. Les fesses de BB, puis celles d'Emmanuelle. Regards pudiques et repentirs de Piccoli. Atelier d'un véritable artiste. ” — sudroxaz 21 mai 2020
    1 commentaire
    • sudroxaz
      commentaire modéré Comme dit Marianne (Emmanuelle Béart) dans le film, cet atelier d'artiste apparaît presque comme un lieu de la liturgie, "une chapelle" comme elle dit dans ses mots. Voire plutôt une cathédrale à mes yeux (on dit bien "un silence de cathédrale"...). Et cette cathédrale, il ne faut pas la profaner (comme le fera Jane Birkin, l'ancienne muse, en entrant seule pour voir les toiles en cachette) sous peine de se faire du mal en constatant des repentirs de composition.

      Dans le murmure de cet atelier, on n'entendra que peu de choses. Pas même le chant des cigales au loin. Mais plutôt le crissement du fusain sur la toile ou sur le cahier de croquis. Une émotion percera au final de ce (long) dialogue de regards entre Piccoli et son modèle vivant, Marianne.

      Quelques réflexions personnelles que j'ai eues entre deux traits de fusain par l'artiste Piccoli :
      - déjà, le fait qu'Emmanuelle Béart affiche son corps (et quel corps si je peux me permettre...) sans donc ne pouvoir rien camoufler. Alors qu'on sait depuis qu'elle complexait à cette époque (début des années 90) sur son physique, et a eu recours, à cette même période, à de la chirurgie esthétique. Plutôt que d'avoir été un supplice, ce tournage l'a sans doute aidé à "plus s'accepter", à moins complexer. Surtout qu'elle décrit encore aujourd'hui la tendresse et la pudeur avec laquelle Piccoli l'a épaulée et regardée.
      - ensuite, comme je l'évoque vaguement en MC, le fait que Piccoli a regardé les deux égéries de Sautet. Il a fait un temps des photos de Romy (cf. la fameuse scène de la baignoire dans Max et les ferrailleurs), et il a peint plus tard Emmanuelle. A ce jeu de combinaisons, on peut pousser encore plus loin en disant que Piccoli a aimé les fesses de Bardot, tout comme il a aimé celles d'Emmanuelle. Mais dans cette vérité nue se cache bien le secret de l'âme. Et Emmanuelle, comme BB, a son secret. Piccoli a été "tarabusté" (ce sont ses mots, et le jeu de mots est habile dois-je dire) par Emmanuelle, mais il a fini par percer son secret. Elle ne pourra que le constater au vernissage final.

      Piccoli a réalisé son "grand-d'œuvre" avec ses convictions d'artiste : il a couru le risque, il est allé plus loin, jusqu'à démolir une toile pour en créer une nouvelle.

      Pour finir, et sur une note un peu différente, voici un article amusant pour comprendre pourquoi il y a autant de peintures de femmes nues dans les musées : https://www.pigmentr...art-reponses-nudite/
      22 mai 2020 Voir la discussion...
  • georges.b1
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Passionnant document sur l'art en train de se faire, où la réalité laisse place au rêve, une certaine vision de la création artistique ! ” — georges.b1 18 avril 2015
    Commenter
  • wham1978
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ L’indicible difficulté de la création artistique. Balzac y avait mis des mots, Rivette, lui, y met des images. Charnelles et précises. ” — wham1978 6 mars 2015
    Commenter
  • musashi1970
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ On se laisse bercer par Rivette et le coup de pinceau de Picolli. On reste muet devant la beauté du trait sur la toile et des formes de Béat ” — musashi1970 7 octobre 2013
    2 commentaires
  • Pussycat
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ La Beauté est "CHOSE" difficile, il faut attendre des heures pour la presser/l'enlacer pour la forcer à se rendre, et ENFIN elle se révèle. ” — Pussycat 9 juin 2015
    Commenter
  • cinephile54
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ L’artiste émiette, disperse le corps de son modèle, par d’innombrables esquisses, tente de percer son âme, évite, lui, de se dévoiler... ” — cinephile54 3 juin 2020
    1 commentaire
    • cinephile54
      commentaire modéré Bien que le film soit long, il est aisé de le regarder en deux fois, puisqu'il y a deux parties. J'ai trouvé Michel Piccoli, acteur caméléon, excellent dans son interprétation d'artiste, dénuée de toute équivoque, enfin, ç'est mon ressenti. Le film révèle le travail du peintre, sa relation entre son modèle et lui, mais également les problèmes de couple, resurgissant, à la suite de cette oeuvre et de l'envie de l'artiste de l'achever. Je pense qu'un tel film aurait mérité d'être en N et B.
      4 juin 2020 Voir la discussion...
  • Marion_L
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Rivette est une expérience, une durée à vivre, une durée fugace qui étire le temps pour nous faire éprouver la beauté de la double création. ” — Marion_L 29 décembre 2015
    1 commentaire
  • Landalous
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Lente découverte d'un corps fantasmé,mystère de la création où palette & humeur font corps. Piccoli dévoile, Béart contemple son âme révélée ” — Landalous 10 septembre 2020
    Commenter
  • JLG_
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Rivette n'a plus rien d'humain. ” — JLG_ 13 mars 2015
    Commenter
  • WillValmontcine
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Le sommet de Rivette, obnubilé par la beauté élégiaque de Béart, sous le regard de Piccoli, artiste éternel. De l’autre côté de la toile. ” — WillValmontcine 13 novembre 2016
    Commenter
  • rkoster
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Hésitations, frustrations, dominations, co-créations : naissance d'une œuvre d'art dans la frayeur, la pudeur, l'admiration mutuelles. ” — rkoster 3 mai 2020
    Commenter
  • nnb
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Genèse d'une œuvre : la captation d'une âme par la sublimation d'un corps. Superbe Emmanuelle Béart face au géant Piccoli...du grand art! ” — nnb 7 août 2020
    Commenter
  • Il_a_ose
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Ce film est une merveille sur l'art et le temps. Un miracle. Et puis c'est 4h30 assis devant Emmanuelle Béart dans le plus simple appareil.. ” — Il_a_ose 2 août 2011
    Commenter
  • moviesgeek
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Je ne sais ce qui est le plus fascinant : les formes de Melle Béart ou la main qui les reproduits à merveille, une belle first découverte ” — moviesgeek 23 avril 2020
    Commenter
  • Sushi_Overdose
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Dévotion, domination, compétition et abandon accompagnent la grandeur du geste. Pour atteindre le sublime, il faut exercer au-delà du génie. ” — Sushi_Overdose 19 mai 2020
    Commenter
  • Hobbit77
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Emmanuelle, frémissante et offerte, charnel objet de désir dessiné par le pinceau du peintre et l’œil du spectateur... Sublime et Touchant. ” — Hobbit77 18 octobre 2017
    Commenter
  • A_Nos_Amours
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ La mise à nu du lien peintre/modèle crée un trouble vertigineux par glissements quasi imperceptibles de l'érotisme à la violence, au non-dit ” — A_Nos_Amours 1 mai 2020
    2 commentaires
  • lafcadia
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Ce film fort et courageux sur les affres de la beauté m'a tour à tour donné envie d'être peintre, modèle, empailleuse, chevalet, pinceau... ” — lafcadia 24 juin 2013
    1 commentaire
  • Barbey
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Plus concentré sur l'aura que la solitude de l'artiste, la Belle Noiseuse enchante par son foisonnement romanesque. Un joli coup de caméra. ” — Barbey 8 août 2015
    Commenter
  • M741
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Rivette part sur la route du Voyage en Italie, rejoint ses thèmes fétiches (l'enfance de l'art, le secret) dans ce monument de beauté sèche. ” — M741 26 octobre 2014
    1 commentaire
    • jolafrite
      commentaire modéré Hé, comment se fait-il qu'un amoureux du cinéma comme toi (et un fan de Rivette) ne soit pas déjà ambassadeur?
      17 avril 2015 Voir la discussion...
  • PumpUpTheJam
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Du ciné-art d'une grâce absolue. Bel hommage fait au corps d'Emmanuelle Béart, alors au sommet de sa beauté. Un film qui se contemple. ” — PumpUpTheJam 21 mars 2015
    Commenter
  • tomsias
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ Le cinéma de Rivette ne semble parfois pouvoir s'inscrire que dans la durée, comme si son style autiste avait besoin de redondance. ” — tomsias 25 mai 2013
    1 commentaire
    • sadoldpunk
      commentaire modéré Je ne vois pas bien l'autisme, ni la redondance dans ce film.
      22 juin 2017 Voir la discussion...
  • gunsy
    (à propos de La Belle noiseuse)
    Sa note :
    La Belle noiseuse “ emmanuelle!vous avez dit emmanuelle? sensuelle et captivante ” — gunsy 19 mars 2017
    Commenter

Casting de La Belle noiseuse

Infos sur La Belle noiseuse

Réalisé par Jacques Rivette
Écrit par Pascale Bonitzer, Jacques Rivette et Christine Laurent


France, Suisse - 4h00 - Drame
Titre original : La belle noiseuse
Sortie le 4 septembre 1991
Compétition officielle au Festival de Cannes 1991

Synopsis

Un peintre vieillissant est rongé l'abandon, il y a dix ans, d'un tableau qui devait être son chef-d'oeuvre et dont sa femme était le modèle. L'arrivée d'une jeune couple dans sa propriété du Midi va lui permettre de reprendre cette oeuvre.

Films similaires à La Belle noiseuse

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -