Y Télérama aime beaucoup
Le Cas Richard Jewell
(2019)
un film de
Télérama aime beaucoup Y
Satisfaction communauté 73%
Le Cas Richard Jewell

Le Cas Richard Jewell

(2019)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 73%
  • 373 notes
  • 69 veulent le voir

Micro-critique star (Joe_Shelby) :
Joe_Shelby
(à propos de Le Cas Richard Jewell)
Sa note :
Le Cas Richard Jewell “ Face aux Mé(r)dias et FBI avides de succès, façonnant l'opinion d'iconisation à diabolisation, Clint magnifie l'humanisme d'un héros lambda. ” — Joe_Shelby 21 février 2020
14 commentaires
  • Joe_Shelby
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Face aux Mé(r)dias et FBI avides de succès, façonnant l'opinion d'iconisation à diabolisation, Clint magnifie l'humanisme d'un héros lambda. ” — Joe_Shelby 21 février 2020
    14 commentaires
    • vazz
      commentaire modéré @Joe_Shelby Merci pour ce commentaire, dommage que ca n'apparaisse pas plus dans le film.
      25 mai 2020 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @vazz Oui c'est vrai, cela dit Papy Clint est nettement moins engagé qu'il y a quelques années, et peut-être souhaitait il ne pas développer tout ce contexte de 1996. Et puis, il ne faut pas oublier que le film interpelle surtout les Américains, connaissant déjà leur histoire et leur contexte politique. En Europe, c'est moins évident.
      27 mai 2020 Voir la discussion...
    • Irena
      commentaire modéré Merci pour cette contextualisation. personnellement j ai trouvé le film parfait. je penses que ca n aurait pas été évident d inclure ces éléments contextuels sans casser le rythme, le tempo, du film.
      31 mai 2020 Voir la discussion...
  • cath44
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Mirages cyniques de la société du spectacle où s’engouffre la faille narcissique d’un homme ordinaire. Les images réversibles de l’héroïsme. ” — cath44 24 février 2020
    1 commentaire
    • cath44
      commentaire modéré On s’attache à ce personnage d’Américain de la classe moyenne (magistralement interprété) , un brave type un peu bizarre, effacé, maladroit , surprotégé par chez sa mère, qui a tout de l’anti-héros que l’on ressent vulnérable et dont l’ambition obsédante de rejoindre les forces de police est à la mesure de ses failles narcissiques. Par faille narcissique , je n'entends pas le narcissisme pathologique qui se caractériserait par une lutte pour le prestige en écrasant les autres,. Au contraire, Ce qui anime Jewell dans le désir un peu obsessionnel de son attachement à la loi , c'est d’atteindre son idéal du moi qui regonflerait une estime de soi mise à mal par les échecs , afin d'être enfin reconnu dans son désir de bien faire. Dans la vie , il est tout sauf charismatique.. On le voit prendre de l’étoffe au fil, retrouver sa dignité alors qu'il est sali injustement sous le feu des médias tout au long des péripéties du film. C’est comme un chemin initiatique où il va être capable de restaurer ce qu’il est au fond. Personnage très eastwoodien s'il en est, où les héros ne sont plus des des êtres exceptionnels, mais tout simplement un citoyen ordinaire.Et, ce qui est intéressant, c'est que l'on voit ici tout le fossé qui sépare le "mythe" du justicier héroïque américain de la réalité intime de cet être de l’ordinaire, plus falot qu’héroïque, plus fragile que surhomme.
      24 février 2020 Voir la discussion...
  • bixentevolet
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Au-delà de sa mise-en-scène/montage toujours aussi efficace, Eastwood peine à poser des enjeux puissants dans son récit. Rockwell parfait. ” — bixentevolet 19 février 2020
    24 commentaires
    • Soilhy
      commentaire modéré Je ne suis pas fan, non plus d'Eastwood, de ses idées, mais en terme ciné, respect. Concernant le film "Sur la route de Madison....", pas fan d'Eastwood, de comédie romantique, donc rien était gagné d'avance....pourtant ce film reste l'une des plus belle comédie romantique que j'ai vu...
      21 février 2020 Voir la discussion...
    • HyacintheFont
      commentaire modéré Je me retrouve souvent dans des critiques, et c'est ici encore le cas. Malgré mes opinions différentes d'Eastwood, je trouve nombre de ses films fins et réalisés avec intelligence. J'ai beaucoup aimé la mule, l'année dernière, qui aurait pu être son dernier film. Mais ici, certes il amène beaucoup de sujets différents et ouvrent des réflexions intéressantes sur les médias et leur relation avec l'Etat, l'acharnement médiatique, etc. Malheureusement j'ai eu un blocage qui m'a laissé un peu en dehors du film. Comme si la morale essayait de me bourrer le crâne, sans oublier quelques petits moments un peu réac/vieux grognons..
      24 février 2020 Voir la discussion...
    • bixentevolet
      commentaire modéré @HyacintheFont J'ai détesté "La Mule", mais d'une violence haha... Sinon, totalement d'accord! Il y a des scènes impressionnantes visuellement (réal' d'Eastwood) mais beaucoup de sous-sujets tournent à vide au bout d'un moment. Le personnage de la journaliste est archi allégorique et archétypal, et c'est fatiguant par exemple. Sinon, tous les acteurs sont impecs', mais je trouve que trop de trucs ne fonctionnent pas dans la narration, qui mange d'enjeux vraiment puissants. D'ailleurs, j'ai appris qu'il n'y avait pas eu de mort lors du réel attentat (juste un caméraman qui a fait une attaque cardiaque). Alors pourquoi ce choix de tuer deux Afro-Américaines? Je ne comprends pas bien. Je n'aime pas au cinéma l'instrumentalisation idéologique de drames réels. Même si ça doit être quelque chose qui me ressemble politiquement, je trouve ça moyen de fictionnaliser un truc pareil. Sinon, Rockwell est juste le meilleur acteur Américain de sa génération, et Bates m'a fait tirer une larme. Hamm est le plus grand BG que la terre ait connue, et l'acteur principal est juste parfait. Mais les idées philosophiques de papi Eastwood me fatiguent. Notamment cette phrase sortie par Bates au milieu du film à son fils "le monde est comme il est, et on ne peut pas y faire grand chose" (ou un truc du genre). En mode; le monde est un trous à rats rempli d'enfoirés, tente d'y survivre et FTG. J'ai trouvé ça logique dans la filmo' du bonhomme, mais cette façon de penser, libertarienne, me fatigue réellement. Dommage!
      25 février 2020 Voir la discussion...
  • lekid
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Pris dans les rouages de deux machines infernales, le héros est déboulonné, humilié, broyé. Plaidoyer contre une vindicte orchestrée. ” — lekid 23 février 2020
    6 commentaires
    • lekid
      commentaire modéré @bredele Il est tellement persuadé de la vertu des forces de l'ordre qu'il en perd tout sens critique. Mais il semble aussi être un homme très simple avec une vision basique des choses et un but unique dans sa vie.
      24 février 2020 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @bredele Il y a effectivement quelque chose d'un fonctionnement autistique chez lui dans ce sens.
      24 février 2020 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @cath44 merci. Ce qui fait toute l'ambiguïté du propos, ce héros n'est pas sympathique c'est son avocat qui l'est.
      24 février 2020 Voir la discussion...
  • Fildevo
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Panique sécuritaire et tourbillon médiatique devenus sports olympiques : Hauser et Rockwell, duo génial face à l’emballement de la machine. ” — Fildevo 19 février 2020
    4 commentaires
    • Fildevo
      commentaire modéré et sinon, DiCaprio et Jonah Hill ne sont pas au casting, ils sont seulement producteurs (@zephsk)
      19 février 2020 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré @Fildevo C'est vrai, en revanche ils devaient l'être ! Je modifie ça de suite
      19 février 2020 Voir la discussion...
    • Fildevo
      commentaire modéré @zephsk ou alors ils ont été coupés au montage tellement ils étaient mauvais ! merci
      19 février 2020 Voir la discussion...
  • bredele
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Le naïf et zélé Richard est promu héros par les médias, puis est jeté aux chiens. Cruelle ironie pour un pays qui a tant besoin de héros. ” — bredele 19 février 2020
    3 commentaires
  • Zeyken
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Avec justesse et précision, Eastwood signe un film remarquable. Cela paraît simple, mais il en faut peu parfois pour toucher à l'essentiel. ” — Zeyken 28 février 2020
    5 commentaires
  • tylerd1477
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ C.E poursuit son observation avec ce portrait d'un américain moyen ni héros ni coupable, pris dans la machine médiatique en mal de scoop. ” — tylerd1477 22 février 2020
    Commenter
  • zephsk
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Sé l'istoir d1 jonti défisiant mentale qui veu être polisier. les mérdias et le FBI son contr, mé il réusi comme meme car il est jonti. ” — zephsk 10 mars 2020
    16 commentaires
    • PERICLES79
      commentaire modéré L'avantage de ta MC, c'est qu'elle m'a fait beaucoup rire, et pour zéro euro, contrairement à ce film....je reformule : cette daube.
      30 mai 2020 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré @PERICLES79 Eh ben merci dude, content de t'avoir apporté un peu de bonheur. Je dois avouer que le film m'a beaucoup fait rire aussi
      31 mai 2020 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré (Bon après quand je vois la M.C star, j'avoue que sa fé un peu peur comme meme)
      31 mai 2020 Voir la discussion...
  • blacktide
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ De cette rengaine d'inculpations, Eastwood désamorce les contrevérités & montre le revers de la médaille : l'enfer est-il pour les héros ? ” — blacktide 22 février 2020
    Commenter
  • Yohanes
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Il n'y a pas de héros qu'on érige, seulement des hommes qu'on dissèque sous le crépitement des flashs. Tant que la charogne se repaît. ” — Yohanes 21 mars 2020
    3 commentaires
  • Polo42
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Clint est vieux. Clint prend son temps. Trop sans doute. Mais il aime bien trop ses personnages pour qu'on ne les aime pas en retour... ” — Polo42 21 février 2020
    4 commentaires
    • Polo42
      commentaire modéré @bredele Je pense que si ce film avait été confié à Fincher, Bigelow ou Mann (entre autres) la mise en scène aurait été d'un dynamisme plus évident (comme Eastwood lui même a pu en adopter dans Mystic River ou même plus "récemment" dans Gran Torino). Je trouve que Richard Jewell dure peut-être 20 minutes de trop...mais d'un autre côté, comme je le précise dans ma MC, ce sont les personnages qui façonnent le film. Et le rythme lui même se fond dans la personalité de Richard. Celle d'un homme procédurier, sensible, qui contient ses émotions durant tout le film, comme un enfant autrefois turbulent à qui l'on a appris le silence. Et cette scène merveilleuse du restaurant où il reçoit la lettre et s'autorise enfin à souffler est à l'image de la rythmique narrative du film : enfin nous soufflons avec lui.

      Donc voilà mon coeur balance entre l'analyste qui dirait que le film sombre parfois dans un manichéisme un peu lourdeau, mais sait aussi s'élever dans des élans Capraïens (ou Lubitschien même) comme certains Spielberg et Zemeckis récents (Bridge of Spies et Marwenn en tête).

      Et comme souvent chez moi, c'est le coeur qui l'emporte...
      21 février 2020 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @Polo42 merci pour ta réponse. En fait, c'est la facture classique du film qui te fait écrire cela. En effet, ici il n'y a aucun excès démonstratif, symbolique, rien de naturaliste, juste un projet que l'on doit mener à terme sans manichéisme. Il faut rester au plus près de l'homme, le zélé et docile Richard, d'abord très peu sympathique que l'on finira par comprendre mais pas à aimer. Et là c'est fort!
      22 février 2020 Voir la discussion...
    • lekid
      commentaire modéré @Polo42 Complètement d'accord avec ton analyse. Pas de souffle épique mais une lente respiration, difficile souvent, profonde à la fin.
      23 février 2020 Voir la discussion...
  • Limdebois
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Dans la lignée des films américains sur le thème du faux coupable, de l'homme de la rue face aux institutions (police et médias). Magistral. ” — Limdebois 18 février 2020
    4 commentaires
    • Limdebois
      commentaire modéré Ça dépend de la note des "ambassadeurs" si j'ai bien compris. Et ceux qui l'ont vu n'ont manifestement pas apprécié. Avec si peu de notes, c'est pas du tout significatif de se fier à une telle note.
      18 février 2020 Voir la discussion...
    • Navet
      commentaire modéré @J-L.L En effet, le % s'applique par rapport aux notes et non aux "commentaires" (micro critiques en fait). Ce n'est pas obligatoire d'écrire quelque chose quand nous notons un film et à l'inverse il n'est pas obligatoire de le noter après l'avoir micro-critiqué. Par exemple j'ai noté cet Eastwood 2/5, mais sans prendre la peine d'écrire quelque chose dessus.
      18 février 2020 Voir la discussion...
    • Navet
      commentaire modéré Et en effet, le peu de notes jusqu'à présent n'est pas très significatif pour en tirer une moyenne objective...
      18 février 2020 Voir la discussion...
  • CamP
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Du soupçon naît la tourmente, et meurt avec elle la dignité... Nouvelle variation du héros ordinaire : C. Eastwood touche en plein cœur. ” — CamP 24 février 2020
    Commenter
  • goodfeles
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Une bombe artisanale explose, on évite plus facilement ses pointes de fer que les médias et les autorités destinés à crucifier son héros. ” — goodfeles 24 février 2020
    Commenter
  • ginlange
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Clint questionne une nouvelle fois brillamment la figure du héros, plus que jamais fragilisée par l'acharnement médiatique ou institutionnel ” — ginlange 25 février 2020
    Commenter
  • TheJackRanger
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Héroïsme étouffé par médias calomnieux et autorités indolentes, exemple probant de la perfidie des stratagèmes judiciaires, écrasants. ” — TheJackRanger 4 mars 2020
    Commenter
  • quentinhos
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Avec des échos très actuel, Eastwood dénonce une société qui condamne sans preuves. Présumé coupable ” — quentinhos 11 mars 2020
    Commenter
  • Cladthom
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Imparable. ” — Cladthom 28 février 2020
    8 commentaires
    • sadoldpunk
      commentaire modéré Pour ma part, l'émotion fonctionne à certains moments (merci maman) mais il y a aussi plusieurs passages à vide.
      28 février 2020 Voir la discussion...
    • Cladthom
      commentaire modéré Je trouve Jewell plus ambigu justement grâce au personnage principal qui cristallise parfaitement toutes les contradictions par rapport aux institutions. Il y'a cet alliage entre la critique acerbe un peu facile des médias et du gouvernement, mais aussi une volonté dy croire et de continuer a les respecter. Il y a une fausse naïveté chez Jewell assez passionnante qui relève à la fois du déni mais aussi d'une croyance profonde envers les organes du pays. L'alliage entre les deux est assez déroutant. Tu sous estimes le film qui a certes ses limites mais il y a des nuances et des subtilités.
      28 février 2020 Voir la discussion...
    • Cladthom
      commentaire modéré Plus ambigu que Sully en tout cas je voulais dire. American Sniper lui est une vraie tempete de sable qui brouille bien les pistes
      28 février 2020 Voir la discussion...
  • Flol
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Le grand Clint est de retour, avec son sens imparable de la narration et son impeccable direction d'acteurs. À 90 ans. Respect éternel. ” — Flol 22 février 2020
    Commenter
  • e_Ti
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Servir et protéger ne suffit plus quand les médias poubelles et les institutions d'Etat s'accoquinent.Héros déchus & résonance contemporaine ” — e_Ti 24 février 2020
    Commenter
  • dr-jaws
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Vaut surtout pour ses acteurs impeccables... et un peu aussi parce que Clint filme une Macarena géante qui vous colle les gros yeux. ” — dr-jaws 13 mars 2020
    Commenter
  • sudroxaz
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Brûlot de Clint sur les abus de ce sacro-saint droit d'informer, et sur la malléabilité d'une vox populi sous Coke. À qui profite le scoop ? ” — sudroxaz 14 juillet 2020
    1 commentaire
    • sudroxaz
      commentaire modéré Comme Sam Raimi l'avait si bien fait dans sa saga Spider-Man, Clint Eastwood dénonce la presse parasite adepte de paparazzades et de scoops croustillants à tout va qui font vendre. Quitte à faire passer l'héros pour un paria, quitte à vendre un véritable torchon à ses lecteurs.

      Ici le quidam devenu héros, est transformé malgré lui en une véritable rock-star sous les feux des projecteurs. Une sorte de "Gone Boy" fincherien. L'opinion publique, après avoir mis cet homme de la rue sur un piédestal, se repait bien volontiers de ses déboires et se plaît à en faire un coupable idéal qui éprouverait un besoin de notoriété (sans doute parce-que sa mère surprotectrice lui a toujours fait croire qu'il était le meilleur). Quoi de plus vendeur que d'égratigner l'image du saint, d'en révéler les failles et d'en faire le plus monstrueux des sauvages ? Comme dans 12 hommes en colère, c'est le profil qui sera d'abord jugé et non les faits.

      La charge de Clint, dirigée à la fois contre un FBI intrusif et contre des journalistes de bas-étage (même prêts à se prostituer) qui ne laissent pas l'enquête judiciaire se dérouler en silence, est lourde. Mais il ne faut pas omettre cette charge adressée directement à l'opinion publique qui fait vivre l'infox en oubliant parfois de recevoir une info avec un esprit critique. Cette opinion publique accro au sensationnalisme, cette société du spectacle bonne cliente de la médiatisation de frasques et déboires en tous genres est au final coresponsable de ces pratiques journalistiques sans scrupules.

      Toujours plus haut, toujours plus loin, toujours plus forts, les journalistes reviendront avec des gros titres aguicheurs et des erreurs de jugement qui pourraient provoquer des réactions en chaîne si nous n'y prêtons pas garde. Par un concours de circonstances, ce film est sorti au ciné en même temps que l'émergence dans l'actu d'un slogan disant "L'info est vitale, l'infox est virale." À méditer, d'autant plus à notre ère des réseaux sociaux qui n'existaient pas encore lors des JO d'Atlanta 1996.
      14 juillet 2020 Voir la discussion...
  • cyberspacookie
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Film magnifique sur la bêtise des merdia ” — cyberspacookie 21 février 2020
    6 commentaires
    • Maputo78
      commentaire modéré @faneddy Ah oui vous trouvez que la charge contre la journaliste est trop lourde ?
      Je n'ai pas eu la même vision pour les raisons suivantes :

      Moi au contraire j'ai trouvé que son cas était trop léger. Elle est à mes yeux pardonnée trop vite. Son but est de faire du buzz et uniquement du buzz et pour cela elle est prête à ruiner la vie d'un pauvre type dont on ne sait rien. Elle l'accable de tout sans avoir enquêté avant et Richard Jewell se retrouve dans la tourmente parce qu'une journaliste peu scrupuleuse à voulu vendre son papier en cherchant la facilité.

      En plus, Clint Eastwood conclut l'arc narratif de son personnage à gros coup de l'armes. Pour ma part je n'ai eu aucune émotion pour cette journaliste. Son sort aurait pu être bien différent. Elle s'en sort trop facilement pour quelqu'un qui n'a pas de déontologie et qui aurait pu participer à la déchéance d'une mère et de son fils.
      Il ne faut pas oublier qu'on parle même de la peine de mort contre celui qui était coupable de l'attentat. Cela aurait pu être bien plus grave pour Jewell et son entourage.

      Elle n'était pas la seule à accabler cet homme, puisque le FBI a évidemment sa part de responsabilité mais j'ai quand même du mal à me dire que la charge est trop lourde.
      4 mars 2020 Voir la discussion...
    • faneddy
      commentaire modéré @Maputo78 Vous me parlez du scénario et des faits sur lesquels je ne peut être qu'en accord avec vous. Là ou je suis en désaccord avec le film c'est le traitement réservé au personnage de la journaliste dans la première partie. Quelqu'un d'apparemment stupide, qui ne sait pas rédiger un article, qui couche pour avoir un scoop, qui méprise ouvertement ses collègues en leur faisant des grimaces. Il y a quand même un manque flagrant d'intelligence dans ce personnage. D'où la charge trop lourde...
      4 mars 2020 Voir la discussion...
    • cyberspacookie
      commentaire modéré @faneddy Je vous arrête tout de suite je ne vote aucunement Dupont Aignan ni front national d'ailleurs
      18 juillet 2020 Voir la discussion...
  • Nadee_BKK
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Journalistes-prostituées des médias oligarchiques et la conjuration des imbéciles, démembrés dans une charge puissante contre le système ! ” — Nadee_BKK 18 février 2020
    4 commentaires
    • Nadee_BKK
      commentaire modéré Ahh ! Désolé je note très bas et pour moi trois étoiles c'est déja beaucoup, c'est un bon film mais je trouve la mise en scéne très simple et un peu académique, cela passe car le sujet est très fort et le fond prends le dessus sur la forme, l'intelligence du film est surtout dans le scénario...
      22 février 2020 Voir la discussion...
    • sergito
      commentaire modéré OK. J'avais pensé que le reproche aurait porté sur la charge du film, la journaliste et le fédéral étant de vraies caricatures. Mais - malheureusement - tout à fait vraisemblables aux E.-U. comme chez nous ou ailleurs encore (cf le pays de Nadia). Bref, de mon côté, je trouve ce film génial.
      22 février 2020 Voir la discussion...
    • Nadee_BKK
      commentaire modéré C'est un très bon film, je ne trouve pas le personnage de la journaliste carricaturale, elle correspond fidélement à ce qu'on rencontre dans le millieu
      22 février 2020 Voir la discussion...
  • Lu34s
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Le dernier cru d'Eastwood reflète à la merveille un pays malade et une institution toujours en quête d'un coupable au grand dam de la vérité ” — Lu34s 19 février 2020
    Commenter
  • DukeBacchus
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Eastwood présente les tourments médiatiques et policier de cette affaire, avec une prestation marquante des acteurs. Simplicité et justesse. ” — DukeBacchus 23 février 2020
    Commenter
  • JohnnyCowboy
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ J'aurais vécu assez vieux pour voir Eastwood filmer une Macarena, qu'est-ce que c'est beau le cinéma. ” — JohnnyCowboy 29 février 2020
    Commenter
  • sgabedou
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Eastwood continue de questionner la figure du héros américain et passionne. Quant à son radar, il l'a guidé vers des acteurs exceptionnels. ” — sgabedou 25 février 2020
    Commenter
  • J-L.L
    (à propos de Le Cas Richard Jewell)
    Sa note :
    Le Cas Richard Jewell “ Le vieil Eastwood en a encore sous le pied. L'intrigue est simple mais la mise en boîte Superbe avec un magnifique Casting et P. W. Hauser ! ” — J-L.L 19 février 2020
    1 commentaire
    • J-L.L
      commentaire modéré Oui, ce type qui joue le rôle titre est vraiment extraordinaire et derrière Sam Rockwell - Kathy Bates & John Hamm assurent. Eastwood en remet une couche sur le FBI, après J. Edgar, et puis la toute puissante Presse US et un dernier taquet pour la National Rifle Association. Bref, le constat n'est pas anodin même si les faits remontent à 1996... Rien n'a semble-t-il réellement bougé, d'après le vieux cinéaste. Et cette magnifique séquence du record du monde de M. Johnson entrelacé avec le trajet réalisé par l'avocat qui disculpe totalement son client... du grand art !
      19 février 2020 Voir la discussion...

Casting de Le Cas Richard Jewell

Infos sur Le Cas Richard Jewell

Réalisé par Clint Eastwood
Écrit par Billy Ray


États-Unis - 2h12 - Drame
Titre original : Richard Jewell
Sortie le 19 février 2020

Synopsis

En 1996, Richard Jewell fait partie de l'équipe chargée de la sécurité des Jeux d'Atlanta. Il est l'un des premiers à alerter de la présence d'une bombe et à sauver des vies. Mais il se retrouve bientôt suspecté... de terrorisme, passant du statut de héros à celui d'homme le plus détesté des Etats-Unis. Il fut innocenté trois mois plus tard par le FBI mais sa réputation ne fut jamais complètement rétablie, sa santé étant endommagée par l'expérience.

Films similaires à Le Cas Richard Jewell

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -