L'auteur
Julie Michard
juliemichard
à lire aussi
Du même auteur
Tous les articles de Julie Michard
Gérard et l'homme qui louche...

Retrouvez James Gray, Depardieu et Agnès Varda dans des masterclass interactives

Sur le web | Par Julie Michard | Le 24 juin 2013 à 17h16

Le Forum des images (institution phare du cinéma à Paris) propose, dans un site dédié, un accès gratuit et complet à des masterclass enrichies et interactives ; un trésor à destination des cinéphiles curieux.

Agnès Varda et Pascal Mérigeau pendant la masterclass

Le web a fait sauter les barrières de l'accès à la cinéphilie : l'info sur les réalisateurs, les anecdotes sur les films, les filmographies intégrales, les budgets, les extraits... tout ce qui n'était jusqu'alors accessible que dans la littérature spécialisée ou dans le cerveau passionné des plus érudits, est devenu accessible et vérifiable en quelques clics. Chez Vodkaster, on appelle ça «la cinéphilie 2.0».

Mieux encore : s'il est toujours difficile d'obtenir une programmation de qualité quand on habite en province, il est désormais possible à n'importe qui de voir de nombreux films via internet. Fini le temps où Paris avait le monopole de la cinéphilie. On peut désormais vivre en hermite au fond des bois et avoir une meilleure culture ciné que feu André Bazin.

La masterclass s'adapte au web

Le nouveau projet du Forum des images, institution parisienne qui vise néanmoins un public plus large, s'inscrit totalement dans ce processus avec ce nouveau concept de "Masterclass+". Certes, des masterclass de grands cinéastes, acteurs ou showrunners étaient déjà dispo sur le web, mais bien mal adaptées à ce support de diffusion. «Car deux heures de conférence vidéo peuvent vite s'avérer rébarbatives, voire carrément ennuyeuses» déclare Pauline Husy du Forum des images. «On a senti qu'il fallait proposer autre chose pour que ces masterclass intéressent le public» ajoute t-elle. Et James Gray ou Agnès Varda ont beau être passionnants, il faut bien avouer qu'il est moins excitant de les écouter en replay face à son ordi que des les avoir en chair et en os à 3 mètres de soi. Il fallait donc adapter ce format long au mode de visionnage de vidéo sur le web, plutôt caractérisé par un zapping frénétique. Les Masterclass+ sont donc élégamment chapitrées, soigneusement découpées en fonction des thèmes abordés par l'invité. Ainsi, si vous vous moquez pas mal de ce que Gérard Depardieu a à dire sur ses premières collaborations avec François Truffaut (dommage pour vous, mais bon), vous pouvez vous taper directement une bonne tranche de rigolade dans le chapitre où il explique qu'il n'a jamais rien compris aux films américains auxquels il a participé. Il est par ailleurs possible de commenter chaque chapitre et de participer ainsi à des discussions sur telle ou telle partie des propos de Francis Ford Coppola.

Des vidéos enrichies

Mais la véritable innovation de ces masterclass+, ce sont les contenus synchronisés qui viennent enrichir le propos de l'invité. On bénéficie ainsi d'une expérience "augmentée", finalement plus riche encore que celle des spectateurs qui ont eu la chance d'assister réellement à la masterclass.

Des liens viennent en effet s'ajouter dans les coins de la vidéo et dévoilent de courtes fiches de synthèse concoctées par les documentalistes du Forum des images. De même, des bonus vidéo (extraits, archives INA) dégottés par le Forum des images s'affichent progressivement (à la demande) en écho au propos du cinéaste. Toutes les collaborations artistiques mentionnées par l'invité, tous les noms namedroppés (parfois même juste les prénoms) redeviennent intelligibles pour l'internaute.

Passer des experts aux curieux

Cet enrichissement constant du propos est au coeur de l'enjeu culturel sous-jacent au projet : élargir le public concerné, démocratiser en explicitant le propos (le Ministère de la Culture a d'ailleurs apporté une petite contribution financière au projet, merci Aurélie F.). En bref, l'ambition est de passer d'un public d'experts à un public plus large de curieux. Ainsi comprend-t-on immédiatement que quand Gérard Depardieu parle de «Christophe l'homme qui louche», il fait référence à Christopher Lambert. A ces liens s'ajoutent des fiches plus thématiques, et des bulles d'info donnant des précisions contextuelles, rendant ainsi la masterclass bien plus intéressante.

Ainsi, s'il fallait un solide corpus de connaissances préalables pour comprendre et apprécier totalement une masterclass classique, cette adaptation multimédia permet désormais de se plonger avec intérêt dans la carrière d'Agnès Varda en ne connaissant d'elle que sa fameuse coupe au bol. Si vous ne maitrisez pas sur le bout des doigts les carrières de James Gray, Lucas Belvaux ou Francis Ford Coppola, ce nouveau concept de masterclass est définitivement fait pour vous ! Pour l'instant, seuls sept artistes figurent au panthéon de ces masterclass+, mais le Forum des images précise que d'autres personnalités devraient y trouver leur place dans un futur proche.

Seul petit regret : le défi technologique, qui a consisté à utiliser au maximum les toutes dernières technos du web (langage HTML5, pour les intimes), ne fonctionne vraiment bien qu'avec certains navigateurs (dernières versions de Chrome par exemple), excluant les internautes les moins bien équipés, ou qui ne sont pas du genre à faire des mises à jour. Cette prouesse technique a été permises grâce au tout nouveau logiciel Klynt, un éditeur de web-doc et vidéos interactives en HTML5, développé par une boite de production de webdocumentaire parisienne. Notez par ailleurs que vos serviteurs de Vodkaster ont également largement contribué à ce chouette projet, mais vous aviez sans doute déjà décelé les signes de cette honteuse autopromo (il faut nous pardonner, c'est pour la bonne cause).

Histoire de faire les choses bien, nous avons sélectionné quelques chapitres particulièrement intéressants :

1. Lucas Belvaux
Chap 1 : Lucas Belvaux parle de l'importance des chiffres du box-office et de la sensation d'échec.

2. Michel Blanc
Chap 10 : L'acteur aborde les différences qu'il a pu ressentir entre un tournage français et anglais.

3. Francis Ford Coppola
Chap 6 : Le cinéaste déclare avoir détesté réaliser Le Parrain et l'enfer qu'il a pu vivre pendant le tournage.

4. Gérard Depardieu
Chap 7 : Lors du tournage en anglais de L'homme au masque de fer, l'acteur ne comprenait pas ses lignes de dialogue et le découvrit seulement au moment du doublage.

5. James Gray
Chap 14 : A la fin de la masterclass, le cinéaste s'exprimait sur son éventuel prochain film, devenu aujourd'hui The Immigrant, présenté lors du dernier festival de Cannes.

6. Denis Podalydès
Chap 15 : Si Vincent Maraval trouvait que les acteurs étaient trop payés, Podalydès affirme le contraire.

7. Agnès Varda
Chap 8 : Alors que les films ont tendance à être plus longs, Agnès Varda préfère "ne pas embêter les spectateurs".

La liste complète des masterclass+

Image © Forum des Images et Nathalie Prebende

3 commentaires
  • Fredho
    commentaire modéré Intéressant celle sur Depardieu... ça fait limite peur qu'il n'ait pas chercher à comprendre ce qu'il disait dans ses films en anglais.
    24 juin 2013 Voir la discussion...
  • cyril
    commentaire modéré Je suis très curieux de vos réactions sur ce nouveau format de "masterclasses plus".
    24 juin 2013 Voir la discussion...
  • RomainBenkandil
    commentaire modéré On se croirait dans un self-service. L'interactivité est bien pensée et c'est très agréable de pouvoir sauter d'un chapitre à l'autre à n'importe quel moment.
    24 juin 2013 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Les derniers articles
On en parle...
Listes populaires
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -