Denys De la Patellière

Réalisateur, scénariste, acteur
Né à Nantes le 8 mars 1921
Connu pour...

Biographie de Denys De la Patellière

Issu d'une famille aristocratique, Denys de La Patellière se destine à une carrière d'officier. Il prépare l'École spéciale militaire de Saint-Cyr quand la Seconde Guerre mondiale éclate. Il entre alors dans le maquis et fait partie de l'armée de Libération. Après avoir préparé St Cyr au lycée de Poitiers, il se présente au concours d'entrée en mai 1940. L'année suivante, Denys de la Patellière, comme tous ceux de sa classe d'âge, est appelé aux Chantiers de la jeunesse française, il en est radié, puis expulsé pour gaullisme en novembre 1942. De retour dans la région de Nantes, il est convoqué par le S.T.O. pour aller travailler en Allemagne. Il ne s'y rend pas et comme tous les réfractaires, disparaît et va vivre dans la clandestinité, jusqu'à son engagement volontaire dans l'Armée de Libération. Il retourne à la vie civile en septembre 1945. Réalisant qu'il n'est pas fait pour les armes, il se tourne vers le cinéma. En 1945, il est monteur aux Actualités françaises dans un laboratoire de cinéma. Plus tard, il devient assistant réalisateur et travaille avec Georges Lacombe, Georges Lampin, Richard Pottier, Maurice Labro ou René Le Hénaff. En 1953, il collabore au script du Défroqué pour Léo Joannon et travaille sur d'autres scénarios.
C'est en marquant son désaccord sur le scénario retenu par Léo Joannon pour l'adaptation du roman de Michel de Saint-Pierre, Les Aristocrates (1955), que Denys de la Patellière se voit confier la mise en scène du film. Le sujet - la déchéance de l'aristocratie dans une époque de crise - semble lui convenir parfaitement. Mais cet homme de métier ne veut pas se laisser enfermer dans un seul genre. En 1957, il enregistre ses premiers succès commerciaux avec Les OEufs de l'autruche, une comédie boulevardière avec Pierre Fresnay, et Retour de manivelle (id.), un film à suspense avec Michèle Morgan. Dans Les Grandes Familles (1958), adapté du roman éponyme de Maurice Druon, il jouit de la présence de Jean Gabin et des dialogues de Michel Audiard. Mais son film le plus remarquable est un film de guerre, Un taxi pour Tobrouk (1960), où à son talent de scénariste répond celui de Lino Ventura, de Charles Aznavour et d'Hardy Krüger. Même si ses films suivants ne reçoivent pas la même audience, La Patellière reste en charge de projets toujours plus ambitieux. En 1963, il dirige une grosse coproduction franco-italo-yougoslave, La Fabuleuse Aventure de Marco Polo, un film à costumes. Mais c'est avec Le Tonnerre de Dieu (1965) qu'il revient au sommet du box-office. Il retrouve là Jean Gabin, qu'il fait tourner également dans Le Tatoué (1968) et dans Le Tueur (1971), autant de succès à l'image de l'excellente complicité entre les deux hommes. Le scénario du Voyage du père (1966), écrit pour Fernandel, se révèle plus difficile à élaborer ; les dialogues notamment passent successivement d'Alphonse Boudard à Pascal Jardin puis à Michel Audiard. Denys de La Patellière réalise un remake de la mythique Caroline chérie (1967), mais l'aventure est un échec, faute d'avoir bien su choisir l'interprète du rôle. Enfin, il tourne en Israel Sabra (1969), une adaptation du roman de Vahé Katcha.
Source : bibliothèque du Film - http://www.geneastar.org/bio.php3?nom=patelld http://autourdelouisdefunes.ifrance.com/index-noms.htm

Filmographie de Denys De la Patellière

  • 1
    Prêtres interdits
    1936 - Une jeune Parisienne, Françoise (Claude Jade), tombe amoureuse d'un prêtre, Jean Rastaud (Robert Hossein) : c'est le début d'un amour exceptionnel contre toutes les hypoc...
    1h30
    Ma note :
  • 2
    Le Tueur
    Taux de satisfaction de la communauté
    13%
    (1971)
    Le commissaire divisionnaire Le Guen qui a réussi à arrêter le tueur Georges Gassot, se heurte aux méthodes plus modernes de François Tellier, directeur de la P.J. Gassot s'enfu...
    Ma note :
  • 3
    Le Tatoué
    Taux de satisfaction de la communauté
    36%
    (1968)
    Félicien Mezeray, brocanteur d'art, découvre un jour un authentique Modigliani. Autant dire que la fortune est à lui. Enfin presque. Car l'oeuvre a été tatouée sur le dos d'un ex-l...
    1h30
    Ma note :
  • 4
    Caroline chérie
    Lors d'une partie de campagne au bois de Vincennes, alors que la prise de la Bastille est imminente en ce 14 juillet 1789, Gaston de Sallanches entreprend d'éduquer Caroline de ...
    1h45
    Ma note :
  • 5
    Le Voyage du père
    Dans un petit village du Jura, vit un couple de paysans - Monsieur Quantin et sa femme Isabelle - avec leur fille cadette. L'aînée vit à Lyon et travaille dans un salon de coiffure...
    1h35
    Ma note :
  • 6
    Du rififi à Paname
    Taux de satisfaction de la communauté
    28%
    Paulo les Diams, son ami Walter, Jack de Londres et un Munichois pratiquent allègrement le trafic d'or. Un jour une bande rivale, celle de Mario, les attaque. Les correspondants de...
    1h40
    Ma note :
  • 7
    Le Tonnerre de Dieu
    Taux de satisfaction de la communauté
    57%
    Brassac habite avec sa femme Marie un splendide manoir. Célèbre pour son caractère original et violent, il ramène un beau soir Simone, une petite prostituée. Marie accepte cette pr...
    1h31
    Ma note :
  • 8
    La Fabuleuse aventure de Marco Polo
    Au XIIIe siècle, le jeune Marco Polo, fils d'une famille de commerçants vénitiens, va à Pékin pour rencontrer l'empereur mongol Kubilai Khan qui a transmis un message d'entente au ...
    1h52
    Ma note :
  • 9
    Du grabuge chez les veuves
    un film de Jacques Poitrenaud
    Une veuve est à la recherche de la drogue que cachait son défunt mari. Alors qu'un policier mène l'enquête, d'autres personnes tentent de retrouver le fameux produit.
    1h35
    Ma note :
  • 10
    Carillons sans joie
    un film de Charles Brabant
    1h40
    Ma note :

Avis sur les films de Denys De la Patellière

Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -