Michael Mann

Réalisateur, scénariste, acteur
Né à Chicago, Illinois, USA le 5 février 1943

Connu pour...

Biographie

Après avoir vécu sept ans en Grande-Bretagne, il rentre aux États-Unis et commence sa carrière en tant que scénariste de séries télévisées comme Vega$ ou Starsky et Hutch. Son premier long métrage est le téléfilm Comme un homme libre. Avec James Caan comme acteur principal et producteur, il signe ensuite le polar Le Solitaire, sélectionné au Festival de Cannes en 1981. Il enchaîne sur un ambitieux film fantastique, La Forteresse noire qui va subir plusieurs coupes au montage et souffrira de la mort de son responsable des effets spéciaux. Cette oeuvre rare n'est toujours pas éditée en DVD. Les musiques de ces deux films sont signées Tangerine Dream.
Dans les années 1980, il crée et produit également les séries Miami Vice et Police Story. Ce succès à la télévision lui permet de réaliser une adaptation du best seller de Thomas Harris Dragon Rouge, intitulé Le Sixième Sens. Relativement éloigné de l'oeuvre originale, ce polar psychologique est un nouvel échec en salle.
À partir des années 1990, Michael Mann se consacre exclusivement au cinéma. Il signe alors trois oeuvres très remarquées, le film historique Le Dernier des Mohicans, le thriller Heat (remake de son téléfilm L.A Takedown) et le film-dossier Révélations, sujets à une grande admiration de la part de nombreux cinéphiles comme cinéastes.
Après Ali, biopic consacré au boxeur Mohammed Ali, qui déçoit commercialement, il accepte de reprendre un projet de polar, Collateral, porté par l'acteur Tom Cruise en contre-emploi de tueur froid alors qu'il n'avait jamais tenu le rôle d'un méchant à l'écran. C'est son plus grand succès au box-office à ce jour. Le film lui permet d'expérimenter sur plusieurs séquences la vidéo HD avec une nouvelle caméra numérique, la Thomson Grass Valley Viper FilmStream.
Pour son film suivant, l'adaptation cinématographique de Miami Vice - Deux flics à Miami, il reprendra cette technique, mais cette fois pour mener l'intégralité du métrage. Le tournage émaillé de nombreux soucis fera grimper le budget, et l'accueil dans les salles sera très mitigé. Mann revient en 2009 avec un film consacré au gangster John Dillinger, Public Enemies.
Formaliste et esthète, Michael Mann se remarque dans son style par son goût des ambiances contemplatives et aériennes. Ses films mettent souvent en scène des êtres vampirisés par leur travail ou leur statut, ainsi que des figures dualistes qui tendent à se confondre avec ambiguïté.
Nominations aux Oscars :
  • en 1999 pour Révélations : meilleur réalisateur, meilleure photo, meilleur scénario basé sur du matériel existant.
  • en 2004 pour Aviator : meilleur film de l'année (en tant que producteur).

Filmographie

Micro-critiques

  • Sa note :
    “ Mann dégraisse les arcs narratifs au profit d'une exaltation du monde, qui derrière la superficialité cache un des plus beaux films des 00's ” — Cladthom 27 juillet 2011
    65 commentaires
    • commentaire modéré Regardez ça, Intouchables meets Drive, j'ai ri : http://vimeo.com/35057572
      19 janvier 2012 Voir la discussion...
    • commentaire modéré Haha pas mal en effet. D'ailleurs bien mieux que la version originale.
      19 janvier 2012 Voir la discussion...
    • commentaire modéré @Cladthom Gnnnnnnn. Je veux pas.
      Moi, je la trouve pas joyeuse du tout cette musique, la mélodie au piano est vraiment tristounette. Elle tranche quand même furieusement avec la salsa juste après.
      La scène suivante, si tu préfères, quand ils baisent sur du Nada Surf ou je ne sais quelle bluette adolescente, c'est moche quand même, non ?
      Et puis, allez, avoue, sans faux-semblants, la scène où il dégoupille la grenade là, pour faire croire que c'est un vrai dur, si c'est Emmerich qui la tourne, tu signes ? Tu cries au génie ?
      Je voulais pas écrire ça.
      On était à deux doigts de l'étreinte, en se balançant un "t'es con toi", les yeux embués de larmes et riant à gorges déployées.
      19 janvier 2012 Voir la discussion...
  • (à propos de Collateral)
    Sa note :
    “ Mann auréole ses images d'un teint sombre et velouté, voile son œuvre d'une atmosphère classieuse et offre un thriller féroce et sophistiqué ” — apocalypse12 30 août 2013
    4 commentaires
  • (à propos de Heat)
    Sa note :
    “ Un des meilleurs face à face de l'histoire du cinéma,des acteurs au sommet et une parfaite mise en scène,un chef d'oeuvre sans concessions.  ” — ginlange 9 mars 2014
    Commenter
  • (à propos de Collateral)
    Sa note :
    “ Un film nocturne, tentaculaire et furieusement urbain, qui matérialise et magnifie l'idée de fuite. Michael Mann est un génie.  ” — JoChapeau 10 juin 2011
    14 commentaires
    • commentaire modéré C'est un film purement géométrique, tout en perpendiculaires, parallèles, coin et recoins cadenassés, figés. Comme les personnages, et comme le trafic routier, happés par le flux. Le coyote, les deux coyotes même, c'est la faille dans la matrice, l'imprévisible qui s'immisce - littéralement - dans les grattes-ciel et le bitume. C'est ce qui coupe la route, le fantasme mélancolique et utopique de la liberté.
      Enfin à mes yeux.
      10 décembre 2011 Voir la discussion...
    • commentaire modéré Et le regard de Cruise à ce moment là, plus insistant que celui de Foxx, en dit long sur les tourments du personnage (à mettre en relation avec son destin également).
      10 décembre 2011 Voir la discussion...
    • commentaire modéré Merci bien, tout ceci me plaît beaucoup.
      10 décembre 2011 Voir la discussion...
  • (à propos de Collateral)
    Sa note :
    “ un film esthétiquement magnifique et visuellement parfait. une escapade nocturne violente et hypnotique que l'on n'est pas près d'oublier. ” — ginlange 6 mars 2014
    3 commentaires
Vodkaster © 2007-2014 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Lire mes DVD à distance - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Offres de stage - Mentions légales