Tippi Hedren

Actrice
Née à New Ulm, Minnesota, U.S le 19 janvier 1930
Connue pour...

Biographie de Tippi Hedren

Tippi Hedren naît le 19 janvier 1930 à New Ulm, Minnesota, où elle passe son enfance et son adolescence. Son père, Bernard Carl Hedren, est d'origine suédoise et sa mère, Dorothea Henrietta (née Eckhardt), germano-norvégienne. Son père, qui tient un petit magasin à Lafayette, (Minnesota), lui donne son surnom de Tippi. Il s'agirait d'un diminutif suédois du mot « Tupsa » signifiant « petite fille ». Son père trouvait que le prénom Nathalie était trop sérieux pour un nouveau-né. Durant son adolescence, ses parents déménagent en Californie.
À 18 ans, elle part pour New York et entame une carrière de mannequin professionnel. En 1950, elle obtient un rôle minuscule, en tant que mannequin Pretty Girl, dans le film de promotion The Pretty Girl. Tippi Hedren ne le retient pas dans sa filmographie et considère que Les Oiseaux est son véritable premier film. En 1952, elle épouse Peter Griffith. De cette union naît une fille, l'actrice Melanie Griffith née en 1957. Le couple divorce neuf ans plus tard.
Toutefois, après onze ans de travail, sa carrière dans le monde de la mode est sur son déclin. Elle tourne dans des publicités pour la télévision et l'une d'elles attire l'attention d'un réalisateur. Le 13 octobre 1961, les producteurs des studios Universal la convoquent pour lui proposer un rôle sans lui révéler le nom du réalisateur. Durant plusieurs semaines, après une première rencontre avec Alfred Hitchcock, elle est d'abord tenue dans l'ignorance totale des raisons pour lesquelles elle a été contactée. Finalement, tout lui est révélé à l'occasion d'une invitation à dîner par le metteur en scène et son épouse Alma au Chasen's. Alfred Hitchcock, à la recherche d'une nouvelle actrice possédant la blondeur glaciale et la sophistication de Grace Kelly, lui demande d'accepter le rôle de son prochain film, Les Oiseaux, et lui offre une broche en or et perles de culture représentant trois oiseaux.
Elle passa alors un essai sur trois rôles différents pendant une période de trois jours : un de Rebecca, un des Enchaînés et un de La Main au collet. « Ces trois femmes étaient totalement différentes. Je me rendais chez Hitchcock qui, avec l'aide d'Alma, me faisait répéter les scènes. C'était fantastique. Alma était très impliquée dans son travail. » se rappelle-t-elle.
Hitchcock s'est intéressé de très près à la coiffure, maquillage, bijoux et tenues de Tippi Hedren. Avec l'aide d'Edith Head, costumière renommée d'Hollywood, il sélectionna ses vêtements - manteau de vison pour suggérer le luxe et tailleur vert amande (sa couleur préférée, avec le gris, pour les vêtements de ses héroïnes). Il impose que le prénom de Tippi soit encadré d'apostrophes.
Tippi Hedren participe à tous les stades de production du film Les Oiseaux, pour un salaire de 500 dollars par semaine. Le tournage se déroule du 22 mars 1962 au 1er juillet 1962 entre les studios Universal et le petit village de Bodega Bay.
-- Tippi Hedren, "All About 'The Birds'"
Le tournage était tout d'abord « merveilleux » pour la jeune actrice mais la principale difficulté technique, avant les effets spéciaux, concernait les oiseaux réels qui attaquaient souvent les techniciens et les acteurs. C'est elle qui souffrit le plus,.
Lors de la scène du grenier où Melanie est sauvagement attaquée, l'actrice apprit le matin du tournage que les oiseaux mécaniques qui devaient entrer en jeu ne fonctionnaient plus. Pendant cinq jours, Tippi Hedren dut affronter des oiseaux réels. Durant toute la semaine, les techniciens lancèrent sur elle des volatiles censés la frapper ; certains étaient rattachés à son costume par des fils invisibles.
Le lundi suivant, elle s'écroula d'épuisement et dut être hospitalisée, une paupière ouverte. Elle fut remplacée durant cinq jours par une doublure pour les scènes suivant l'attaque. Des gros plans du visage de Tippi Hedren furent ajoutés par la suite. Le fait d'être une actrice débutante dans une grosse production l'a poussée à obtempérer aux exigences d'Hitchcock. Selon Donald Spoto, une actrice établie n'aurait jamais accepté des conditions aussi extrêmes.
Alfred Hitchcock choisit de présenter son film en avant-première mondiale au Festival de Cannes 1963. Il fit l'ouverture mais ne fut pas sélectionné pour la compétition officielle, le public fut sous le choc en sortant de la projection :
-- Édition spéciale consacrée au 16e festival international du film de Cannes
Les Oiseaux était en avance de quelques années sur la vogue des films-catastrophes et coûta assez cher à cause des effets spéciaux mais n'obtint pas le succès escompté et qu'il eût mérité, selon François Truffaut. Néanmoins, les critiques s'accordèrent à féliciter Tippi Hedren pour son premier rôle. Arthur Knight du Saturday Review reconnut que la nouvelle découverte d'Hitchcock était « incontestablement une jolie blonde ». Pour sa performance, la presse étrangère lui décerna le Golden Globe de la meilleure révélation féminine de l'année.
Alfred Hitchcock soumet alors à Tippi Hedren le roman de Winston Graham intitulé Marnie, dont l'intrigue est basée sur l'histoire d'une femme kleptomane et frigide qui entreprend une psychanalyse. Le réalisateur avait acheté spécialement les droits du livre pour Grace Kelly devenue Princesse de Monaco. L'ancienne actrice était réellement tentée et le Prince Rainier III de Monaco, qui aimait beaucoup Hitchcock, se montrait favorable. Mais, à cette époque, le général de Gaulle, irrité par les avantages fiscaux que la Principauté consentait à certains hommes d'affaires français, se lançait dans une attaque remettant en cause le statut privilégié de Monaco. Pour ne pas briser les liens avec la France, le Prince dut composer, altérer l'image frivole qui s'attachait à la Principauté et c'est ainsi que Grace Kelly renonça définitivement au cinéma.
-- Tippi Hedren, "The Trouble with Marnie"
Pas de printemps pour Marnie marque la seconde et dernière collaboration entre elle et Hitchcock. Le réalisateur, sous le charme de son interprète, lui fait régulièrement des avances qu'elle repousse continuellement.
Sa relation avec Hitchcock se brisa suite aux avances du réalisateur. Racontées en détail dans la célèbre biographie de Donald Spoto, les différents assauts du cinéaste sur sa star vont instaurer une atmosphère pesante.
Donald Spoto raconte dans la célèbre biographie du cinéaste qu'il a écrite The Dark Side of Alfred Hitchcock le tournage du film. Hitchcock commence par faire interdire le plateau aux visiteurs et fait porter tous les jours du champagne dans la loge de Tippi Hedren. Puis, un jour, il raconte à l'actrice l'un de ses rêves : « Vous étiez dans le séjour de ma maison de Santa Cruz, et il y avait une lueur, un arc-en-ciel, autour de vous. Vous êtes venue près de moi et m'avez dit : « Hitch, je vous aime. Je vous aimerai toujours... » Ne comprenez-vous pas (à voix basse) que vous êtes tout ce que j'ai jamais rêvé d'avoir ? S'il n'y avait pas Alma... » Hedren repousse ces avances d'un « Mais c'était un rêve Hitch, rien qu'un rêve ».
Hitchcock n'en démord pas : il tente de convaincre Universal que la prestation de l'actrice mériterait de lancer une campagne pour les Oscars, se confie à de plus en plus de personnes, et engage des comparses pour épier l'actrice, essayer de comprendre pourquoi celle-ci le repousse. Pour cerner sa personnalité, il envoie à un graphologue un échantillon de sa signature.
Face à cela, Hedren, qui doit se marier et épouser son agent peu de temps après, a du mal à supporter la pression. L'équipe essaye pourtant de jongler au mieux pour éviter les conflits ouverts. Jusqu'au point de non-retour, un après-midi dans la loge de l'actrice, où Hitchcock lui fait des avances sexuelles qu'elle repousse violemment. À partir de ce moment, c'est la haine qui s'empare d'Hitchcock, menaçant Hedren de baisser son salaire, de la ruiner, de briser la carrière qu'il lui avait créée.
Des années plus tard, Melanie Griffith déclara à Télérama : « J'ai toujours pensé que Hitchcock avait volé ma mère. Il était obsédé par elle et il a brisé sa carrière parce qu'elle ne voulait pas se laisser faire. Pour mes six ans, il m'a envoyé une boîte en forme de cercueil avec une poupée représentant ma mère telle qu'elle était dans Les Oiseaux. C'était un malade. »
L'ambiance devient épouvantable sur le plateau. Hitchcock ne s'adresse plus directement à l'actrice qu'il appelle « cette fille-là », et utilise des intermédiaires. C'est alors que, selon certaines sources, Hitchcock se serait totalement désintéressé du film.
-- François Truffaut, Hitchcock/Truffaut
Pas de printemps pour Marnie fut un échec cuisant, en même temps qu'une oeuvre passionnante, entrant dans la catégorie des « grands films malades », c'est-à-dire un chef-d'oeuvre avorté, une entreprise ambitieuse qui a souffert d'erreurs de parcours.
Bien qu'Hitchcock fasse de nouvelles propositions de films, comme Mary Rose, ou encore The Three Hostages, Tippi Hedren a toujours refusé de retravailler avec lui. François Truffaut a souhaité la diriger dans Fahrenheit 451 et Edward Dmytryk dans Mirage, Hitchcock les informait qu'elle n'était pas disponible. À la fin des années 1960, Tippi Hedren rachète son contrat et met fin à leur relation. Toujours chez Universal, elle apparaît dans les séries Haute Tension et Match contre la vie.
En 1967, elle se distingue aux côtés de Sophia Loren et Marlon Brando dans La Comtesse de Hong-Kong de Charles Chaplin. Ce dernier lui précise qu'il s'agit d'un rôle important pour le film avant qu'elle ne signe son contrat sans avoir lu le scénario. Arrivée à Londres pour le tournage, elle découvre qu'il ne s'agit que d'un second rôle. « J'étais folle lorsque je l'ai appris, mais ce fut une grande expérience » dira-t-elle plus tard. C'est là qu'elle s'entretetient avec Alfred Hitchcock et sa femme Alma Reville pour la dernière fois au prestigieux hôtel Claridge's. La Comtesse de Hong-Kong est, à l'époque, un échec commercial. Dès lors, elle enchaîne les seconds rôles au cinéma.
Dès le milieu des années soixante, parallèlement à sa carrière d'actrice, elle s'engage pour des causes humanitaires et des associations caritatives. Ses choix de carrière vont influencer sa vie. Ainsi, en 1969, elle tourne en Afrique pour Satan's Harvest de George Montgomery. Elle retourne sur le continent quatre ans plus tard pour les besoins du film Mister Kingstreet's War, dans lequel elle incarne une directrice de réserve animalière. Dès lors, elle se consacre à la défense des félins.
L'actrice et son second époux, Noel Marshall (dont elle divorce en 1982), réalisent, produisent et jouent dans Roar, un long-métrage dans lequel ils défendent les espèces en danger. Le tournage du film s'étend sur une période de cinq ans, et bien qu'il soit un échec commercial, il marque un tournant dans la vie de l'actrice, qui fonde en 1983 The Roar Foundation, une fondation chargée de récolter des fonds pour sa réserve Shambala qui accueille plus de soixante-dix félins et animaux exotiques.
Tippi Hedren se fait de plus en plus rare au cinéma. Elle interprète une directrice d'un collège mixte où les étudiants bénéficient d'une politique qui prône la liberté sexuelle dans The Harrad Experiment en 1973 aux côtés de James Whitmore et de sa fille Melanie Griffith. Elles tourneront ensemble à plusieurs reprises dont le téléfilm Alfred Hitchcock Présente: Man From the South aux côtés d'une de ses amies Kim Novak.
Elle apparaît également dans plusieurs séries télévisées: Super Jaimie, Pour l'amour du risque, Amour, Gloire et Beauté ou encore Arabesque. Elle se distingue dans trois pièces de théâtre: Black Comedy, A Hatful of Rain et Love Letters. En 1988, elle publie son livre The Cats Of Shambala où elle raconte son aventure sur le tournage de Roar. Pour l'émission française Cinéma, Cinémas, elle raconte le tournage de son premier film avec Alfred Hitchcock, le travail épuisant physiquement et moralement avec les oiseaux et les dresseurs.
Elle donne de nouveau la réplique à sa fille dans Fenêtre sur Pacifique de John Schlesinger en 1990. L'année suivante, elle est l'une des victimes de Mark Harmon alias l'oncle Charlie de Shadow of a Doubt, remake de L'Ombre d'un doute d'Alfred Hitchcock. En 1994, elle joue dans Les Oiseaux 2. Réalisé par Rick Rosenthal, ce téléfilm n'est pas une suite directe au film orginal mais plutôt une nouvelle version. Les critiques sont décevantes. The New York Times le trouve « faible ». Ken Tucker de Entertainment Weekly souligne que Rosenthal a pris le soin de changer son nom en Alan Smithee, pseudonyme utilisé aux États-Unis par les réalisateurs déboutés ou mécontents de leur film. Selon lui, le seul point positif est Tippi Hedren, « une femme toujours belle. »
Elle obtient le Method Fest de la meilleure actrice pour sa performance dans le court-métrage Mulligans !. Elle joue ensuite dans I Woke Up Early the Day I Died écrit par Edward D. Wood Jr., le « plus mauvais cinéaste de l'histoire du cinéma. » Elle a pour partenaires Billy Zane et Christina Ricci.
Ses empreintes de main et de pied ont été « immortalisées » à Hollywood le 30 janvier 2003, sur la « promenade des célébrités » (Walk of Fame), une des 2 000 étoiles porte son nom, à hauteur du 7060 Hollywood Boulevard.
Elle joue avec Jude Law, Lily Tomlin, Dustin Hoffman et Naomi Watts dans la comédie légère J'adore Huckabees. « C'était vraiment cool de travailler avec (le réalisateur) David O. Russell. C'est un homme intelligent et je voulais vraiment faire ce film. » dit-elle. Guest star dans de nombreuses séries comme Perry Mason ou Batman, les producteurs des 4400 font appel à elle pour le premier épisode de la troisième saison intitulé Une nouvelle ère dans un rôle qu'ils avaient annoncé comme « surprenant ». Elle tourne ensuite 10 épisodes d'une autre série, cette fois-ci sur la mode, Fashion House avec Bo Derek.
En 2008, elle fait l'objet de menaces de mort par des extremistes suite à sa campagne visant à interdire la possession d'animaux sauvages comme domestiques. Elle est alors protégée par les services de police: « Je ne peux même pas conduire ma propre voiture. Je dois avoir quelqu'un avec moi. Je ne dois pas aller à ma boîte aux lettres. Je ne dois pas répondre au téléphone. Nous avons le shérif ici. »
La même année, elle fait une apparition dans Les Experts où elle donne la réplique à William Petersen.
Lorsqu'elle apprend que Universal projette un remake des Oiseaux, elle fait part au Telegraph de sa consternation concernant le projet: « C'est épouvantable. Essayer d'imiter un tel chef-d'oeuvre est comme essayer de refaire la Mona Lisa. Je prédis un beau gâchis. Ne pouvons nous pas trouver de nouvelles histoires, de nouvelles choses à faire ? » Naomi Watts devrait reprendre son rôle et George Clooney celui de Rod Taylor.
Bien que son nom soit systématiquement associé aux deux films d'Alfred Hitchcock : Les Oiseaux et Pas de printemps pour Marnie, Tippi Hedren est néanmoins restée connue pour ses rôles suivants. Les dix dernières minutes où elle apparaît dans La Comtesse de Hong Kong (1967) ont été saluées par la critique mais tous ont reconnu qu'aucun des films qu'elle a fait après Hitchcock n'était digne du talent qu'elle avait démontré dans ses deux premiers rôles.
En 1981, elle impressionne, aussi bien aux États-Unis qu'en France, en tenant le rôle principal du thriller Roar. Mais c'est toutefois dans les années 1990-2000 qu'elle regagne de la popularité. Ses interprétations dans Fenêtre sur Pacifique, Perry Mason, Les Oiseaux 2 ou plus récemment Les 4 400 lui ont permis de garder son statut de star.
Son image est encore largement utilisée dans des films ou dans des publicités. L'actrice Naomi Watts avoue s'être inspirée d'elle pour Mulholland Drive de David Lynch. Elle se sont rencontrées sur le tournage de J'adore Huckabees, et Watts déclare l'avoir trouvée « merveilleuse » et d'ajouter « J'étais fascinée par elle, on a souvent dit que nous étions semblables. » Par ailleurs, elle devrait reprendre le rôle de Melanie Daniels dans l'hypothétique remake des Oiseaux. En 2008, le mensuel américain, Vanity Fair a publié dans un nouveau numéro une série de photos plongeant la crême de la crême d'Hollywood dans quelques-unes des séquences les plus cultes de l'oeuvre d'Alfred Hitchcock. Watts a pris une pose en réinterprétant Marnie. Pour la séquence culte des Oiseaux, où le personnage de Melanie s'enferme dans une cabine téléphonique agressée par des volatiles pour le moins agressifs, a été repris par Jodie Foster.
Le scénariste Michael O'Donoghue, un des auteurs de l'émission Saturday Night Live (1975), en voulant vanter sa vedette Jane Curtin, déclare qu'elle possède une particularité glaciale « à la Tippi Hedren »
En 1973, elle joue une directrice de réserve animalière dans Mister Kingstreet's War, tourné en Afrique. Un rôle qu'elle décide de poursuivre hors caméra puisqu'elle se consacre dès lors à la défense des félins. Dix ans plus tard, elle fonde The Roar Foundation, une fondation chargée de récolter des fonds pour sa réserve Shambala qui accueille plus de soixante-dix lions, tigres du Bengale, tigres de Sibérie, pumas, et panthères noires, sans oublier deux éléphants d'Afrique et quelques pythons. C'est d'ailleurs là qu'elle réside entourée de ses animaux qui la « protègent ».
En 2004, elle manque d'être tuée par un tigre après une expérience d'illusion . Depuis, sa fille Melanie Griffith craint pour la vie de sa mère. Une source a indiqué : « Melanie était éperdue quand elle a entendu parler de Roy. Elle a immédiatement téléphoné à sa maman, qui l'a assurée qu'elle est vigilante au sujet de la sécurité. Melanie s'inquiète toujours, naturellement. »
Une nouvelle attaque est survenue le 4 décembre 2007. Cette fois-ci, c'est un employé du centre qui s'est fait hospitalisé après avoir été grièvement blessé par un tigre du Bengale. L'animal de quatre ans et pesant 200 kg s'est jeté sur lui et l'a mordu à de multiples reprises au torse, au cou et à la jambe, selon les médias locaux. La victime, âgée de quarante ans, travaillait depuis neuf ans dans le centre qui recueille de grands félins. « On ne sait jamais pourquoi ils font cela, c'est l'instinct des animaux qui prend le dessus. On ne saura jamais pourquoi c'est arrivé », a affirmé Hedren à la chaîne locale KCAL9 .
En 2005, elle adopte les tigres Thriller et Sabu de Michael Jackson lorsqu'il avait abandonné son ranch de Neverland et fermé le zoo qu'il y avait installé. Lors de la mort du chanteur le 25 juin 2009, elle déclare qu'il les avait « superbement » traité et qu'elle espère que sa mort conduira ses fans à lui envoyer des dons, pour sa réserve et pour appuyer son projet de faire voter par le Congrès une interdiction totale de l'élevage domestique de grands félins.
L'actrice soutient Brigitte Bardot, comme Isabelle Adjani ou Kim Basinger, dans son combat pour la défense des animaux.

Filmographie de Tippi Hedren

Avis sur les films de Tippi Hedren

Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -