Sueurs froides

(1958)
un film de

Ce qu'en pense la communauté

  • 2085 notes
  • 4,29 moyenne

sudroxaz vous recommande ce film :

(à propos de Sueurs froides)
Sa note :
“ Onirique et passionnel, Vertigo est la pièce maîtresse de Hitch! Suspensexuel dans ses tourbillons amoureux et spirales psychanalytiques ” — sudroxaz 5 janvier 2014
4 commentaires
  • (à propos de Sueurs froides)
    Sa note :
    “ Onirique et passionnel, Vertigo est la pièce maîtresse de Hitch! Suspensexuel dans ses tourbillons amoureux et spirales psychanalytiques ” — sudroxaz 5 janvier 2014
    4 commentaires
    • commentaire modéré Oui c'est un film merveilleux! Je l'ai découvert sur le tard, et ça restera l'un de mes meilleurs souvenirs de visionnages d'Hitch!
      8 mars 2014 Voir la discussion...
    • commentaire modéré je vois que Hitchcock t'inspire de très belles MC
      2 avril 2014 Voir la discussion...
    • commentaire modéré Je réfléchis beaucoup à chaque fois avant d'écrire... et j'essaye de m'appliquer le plus possible sur mes MCs de ses films en effet :P
      3 avril 2014 Voir la discussion...
  • (à propos de Sueurs froides)
    Sa note :
    “ Ce qu'il y a de plus réel pour moi, ce sont les illusions que je crée avec ma peinture. Le reste est un sable mouvant. - Delacroix ” — Portinou 29 mars 2015
    2 commentaires
    • commentaire modéré je ne me lasserais jamais de tes si pertinentes citations, qui à chaque fois tombent si juste !
      29 mars 2015 Voir la discussion...
    • commentaire modéré Je te remercie!
      29 mars 2015 Voir la discussion...
  • (à propos de Sueurs froides)
    Sa note :
    “ À l'image de son affiche et de son générique, Sueurs froides est un film extrêmement graphique. Et ça fout le vertige ! ” — IMtheRookie 22 juin 2011
    2 commentaires
    • commentaire modéré …affiche et générique made in Saul Bass (…rendons à César ce qui appartient à Jules).
      22 juin 2011 Voir la discussion...
    • commentaire modéré Oui. Je n'avais pas jugé utile de le préciser dans la micro-critique, mais ça a sa place ici dans les commentaires.
      23 juin 2011 Voir la discussion...
  • (à propos de Sueurs froides)
    Sa note :
    “ La Beauté dans sa toile, ou son image, le fantasme de la Mort comme promesse d'amour, de la spirale des apparences au bûcher de la réalité. ” — ianov 16 juin 2015
    5 commentaires
    • commentaire modéré Ô merveille des merveilles, combien faudra t -il que je te voie pour éclaircir tes zones de mystère?
      16 juin 2015 Voir la discussion...
    • commentaire modéré @jenanaipa Troublante, et oui la spirale c'est incontournable me semble t il !
      16 juin 2015 Voir la discussion...
    • commentaire modéré @Joe_Shelby Cle de voûte de l'oeuvre d'Hitchcock à mon sens, je suis bien d'accord avec toi !
      16 juin 2015 Voir la discussion...
  • (à propos de Sueurs froides)
    Sa note :
    “ Ses couleurs giallo et son San Francisco implicitement sexuel font de Vertigo un thriller psychologique brûlant de tensions charnelles ” — danslecran 10 janvier 2015
    Commenter

Casting

Infos du film

Réalisé par Alfred Hitchcock
Écrit par Samuel A. Taylor et Alec Coppel


États-Unis - 2h09 - Polar, Drame, Thriller
Titre original : Vertigo
Sortie le 1 janvier 1958

Synopsis

A San Francisco, Scottie est un homme qui ne supporte pas l'altitude et a souvent des crises de vertige (titre anglais du film), très gênantes dans sa fonction de policier. Après la mort d'un de ses collègues, accident qui déclenche son acrophobie, il quitte la police. Une de ses connaissances, Gavin Elster, le contacte afin de suivre sa femme, qu'il prétend possédée par son aïeule, Carlotta Valdes. D'abord réticent, Scottie finit par accepter. Après de longues scènes où il file la jeune femme, il se rend compte par lui-même qu'il y a une part de vérité dans ce que disait son ami d'enfance. Lorsque Madeleine, la jeune femme, tente de se suicider en se jetant dans la baie de San Francisco, il la sauve de la noyade in extremis et la ramène chez lui.

Il fait sa connaissance et est de plus en plus fasciné par la folie douce qui l'a poussée à tenter de se suicider. Ils tombent amoureux l'un de l'autre, mais Madeleine est la victime d'une nouvelle crise de folie, et se jette du haut de la tour d'une église ; Scottie, terrassé par son acrophobie, n'a pas pu la suivre et la sauver.

Après plus d'une année de dépression et de mutisme, il commence à retourner dans les rues, dans les endroits qu'il a connus avec Madeleine. Il croit la voir partout mais il est déçu. Au détour d'une rue, il rencontre Judy, aussi brune que Madeleine était blonde, mais avec pourtant les mêmes traits, le sosie de la disparue. Après l'avoir suivie, hébété, il l'aborde et ils finissent par sortir ensemble. Il lui colore les cheveux en blond, lui achète le tailleur que portait la défunte, bref, il la remodèle de façon à la transformer en Madeleine. Judy, qui s'en rend compte est désespérée, mais se laisse faire parce qu'elle l'aime. Scottie finit par devenir fou lorsqu'il comprend, en découvrant un bijou ayant appartenu à Madeleine chez Judy, de quelle horrible machination il a été la victime...


Films similaires

Listes thématiques

    Vodkaster © 2007-2015 - Tous droits réservés - 2 
    Qui sommes-nous ? - Lire mes DVD à distance - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Offres de stage - Mentions légales -