U Télérama aime passionnément
Satisfaction communauté 86%
Whiplash Bande-annonce

Whiplash

(2014)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 86%
  • 2080 notes
  • 261 veulent le voir

Micro-critique star (cath44) :
cath44
(à propos de Whiplash)
Sa note :
Whiplash “ “ Dépassement de soi et inhumaine perfection. Duel poignant fait de douleur et de larmes, où naît l’instant paroxystique de l’excellence ” ” — cath44 27 décembre 2014
49 commentaires
  • cath44
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ “ Dépassement de soi et inhumaine perfection. Duel poignant fait de douleur et de larmes, où naît l’instant paroxystique de l’excellence ” ” — cath44 27 décembre 2014
    49 commentaires
  • Cladthom
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Leçon de montage et de mise en scène, Whiplash impressionne surtout dans sa séquence de fin monstrueuse en forme d'orgasme incandescent. ” — Cladthom 3 janvier 2015
    73 commentaires
    • Cladthom
      commentaire modéré Des que je vois Whiplash j'ai envie d'acheter plein de trucs sur Amazon
      27 avril 2018 Voir la discussion...
    • cancou
      commentaire modéré Il semble que tu n’aies pas compris mon propos que tu caricatures, Mr Chazelle nous vend de la valeur travail, valeur reine de la société capitaliste. Le cœur et la soul des esclaves noir à la source de cette musique sont bien loin, travail et compétition nous dit Chazelle. Signe des temps.
      27 avril 2018 Voir la discussion...
    • Louve
      commentaire modéré allez va, c'est pas grave. c'est intéressant de voir des avis se rencontrer sur ce genre de film. Me dis pas que tu l'as pas cherché en commentant pile sur une critique positive ;)

      Sinin, j'ai détesté le loup de wall streer ;)
      27 avril 2018 Voir la discussion...
  • Airone
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Dans ce duel percutant et violent, la morale est cynique, le final, orgastique, et les armes du rythme battent les larmes et le sang. ” — Airone 30 décembre 2014
    11 commentaires
  • Suzanneastic
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Whiplash a la férocité d'un thriller, l'émotion d'un drame, la sincérité d'un documentaire et le swing endiablé d'un superbe concert. Réussi ” — Suzanneastic 4 janvier 2015
    7 commentaires
  • ginlange
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Concerto cinéphilique d’une puissance rare où tâches de sang et gouttes de sueur ponctuent l’éreintante quête qu’est celle de la perfection. ” — ginlange 9 janvier 2015
    5 commentaires
  • Apocalypse12
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Dans cette course vers la perfection s'écrasent les rêves, éclatent les obsessions, et se déchaînent les corps. Seule demeure la violence. ” — Apocalypse12 21 février 2015
    5 commentaires
    • Airone
      commentaire modéré Chouette MC en effet ! :)
      22 février 2015 Voir la discussion...
    • Apocalypse12
      commentaire modéré Merci :)
      22 février 2015 Voir la discussion...
    • cancou
      commentaire modéré Damien Chazelle est typiquement un produit de la classe moyenne haute américaine, c'est quelqu'un d'intelligent qui est capable d'appréhender avec une certaine subtilité les relations humaines. Son cinéma, Sur le plan technique, montre une belle maîtrise.
      Mais cela reste en réalité très superficiel.
      C'est intelligent en surface, mais ça manque d'une intelligence profonde.
      Cette pseudo intelligence reste toujours cantonner à l'intérieur d'un système de pensée propre à la société capitaliste et particulièrement américaine.
      Une intelligence profonde sort de cet espace clos, observe et comprend par delà les schémas de pensée pré construit. Une intelligence profonde s'extrait des corruptions inhérentes à tout système de pensée, conditionné au système de domination dans lequel il évolue. En cela on peut voir le cinéma de Chazelle comme une star academy upper class.
      19 décembre 2017 Voir la discussion...
  • danslecran
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ 50 nuances de sang parsèment cet affrontement sadomasochiste entre sorcier et apprenti, de l'humiliation à l'excellence, batterie d'armes. ” — danslecran 13 février 2015
    1 commentaire
  • louetdad
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Magistrale guerre des balais menée tambour battant au rythme de deux cœurs combattants. Chimérique perfection, écrite de larmes et de sang.. ” — louetdad 22 février 2015
    9 commentaires
  • DaleCoop
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Énorme choc de fin 2014, Whiplash s'impose comme un film essentiel sur le monde du Jazz et ses sombres coulisses. Quel rythme, quel final ! ” — DaleCoop 2 février 2015
    14 commentaires
    • Zeyken
      commentaire modéré @cancou Ah oui ? Question de vision c'est sûr, parce que je suis totalement terrassé par LLL (et Whiplash, dans une moindre mesure encore :'D).
      20 décembre 2017 Voir la discussion...
    • DaleCoop
      commentaire modéré @cancou @Zeyken L'émotion ne trompe pas de toute façon. On peut défendre une vision du cinéma, si celle-ci est chamboulée parce qu'un film ne la respecte pas et nous procure quand même quelque chose : il faut accepter ce chamboulement. Par exemple, No Pain No Gain fait en apparence partie d'un cinéma que je dégueule. La sur-abondance d'un vide terrible de propos mêlé à une mise en scène catastrophique, une vision du monde complètement opposée à la mienne, une lourdeur dans tous les aspects de l'écriture etc...
      Et pourtant ! No Pain No Gain est à mes yeux un très grand film. Peut-être bien le chef d'oeuvre de Michael Bay. Le seul qu'il ne fera jamais. En cela qu'il cristallise à la fois tout son cinéma et son contraire. Finalement, l'interprétation et la réflexion que j'ai eu autour du film m'a fait comprendre que manifestement j'avais adoré. Et je ne peux pas aller contre ça...

      Donc c'est une très bonne chose d'essayer de mettre des mots sur ce que l'on cherche au Cinéma, mais il ne faut pas s'empêcher de s'aventurer dans des films dont le naufrage nous semble en apparence inévitable, et qui s'avèrent être pourtant fascinants !
      C'est un peu la même chose avec Spring Breakers...
      21 décembre 2017 Voir la discussion...
    • Zeyken
      commentaire modéré @DaleCoop J'ai exactement connu ça avec Spring Breakers. Je me rappelle qu'à sa sortie, des potes voulaient le voir pour je ne sais quelle raison, mais moi je ne voulais pas, mais alors pas du tout (faut pas déconner, je ne vais pas voir un film avec 4 pétasses en maillot de bain qui vont faire la fête et faire plein de bêtises).
      Puis je l'ai vu plus tard, et c'est exactement le film auquel je m'attendais, avec un petit truc en plus qui le fait basculer de l'autre côté et qui le rend assez magnifique finalement. Comme quoi... Pour ça que je dis que je veux m'ouvrir à tout, tout voir, etc. Même si inconsciemment (ou tout à fait consciemment d'ailleurs) on se refuse à aller vers certains horizons. Mais est-ce toujours bien ? Peut-être qu'on loupe des choses intéressantes... Dany Boon a peut être réalisé un chef d'oeuvre avec son dernier film ! (oui bon, j'abuse... :'D).
      21 décembre 2017 Voir la discussion...
  • CaroB
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Sur la cymbale, les larmes, le sang, la sueur ne font plus qu'un.. à quel prix la musique adoucit les moeurs ? ” — CaroB 5 janvier 2015
    2 commentaires
    • Hybrid
      commentaire modéré La musique n'a rien à voir la dedans, ici c'est l'égo qui parle et celui du réalisateur dégouline de partout...
      29 novembre 2016 Voir la discussion...
    • JimmyBlue
      commentaire modéré Encore une très belle MC^^
      25 septembre 2017 Voir la discussion...
  • jenanaipa
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ "Whiplash" a mis ma batterie de spectateur à plat. Tout simplement époustouflant! ” — jenanaipa 27 décembre 2014
    21 commentaires
    • cancou
      commentaire modéré @jenanaipa En fait, je ne dirais pas fasciste, mais ce culte de la performance dans un système bien huilé, démontre une petitesse de vue, ça tourne en vase clos, comment dire... L'art, c'est tellement plus que ça, le Jazz, c'est tellement plus que ça, je trouve que ce film est une petite chronique de la upper class américaine, les grandes écoles, la compétition. Sorte de star academie haut de gamme. Chazelle est malin et semble nous invité à prendre parti tour à tour pour l'un ou l'autre des protagonistes, brouillant les pistes, nous montrant différents point de vue, les rebondissements et tout et tout, mais ça se cantonne toujours dans un petit système de pensée, la tête dans le bocal, il n'y a jamais de transcendance, de véritable détachement.
      21 décembre 2017 Voir la discussion...
    • cancou
      commentaire modéré @jenanaipa Chazelle parle de ce qu'il connait, si il veut faire quelque chose de plus profond, ce sera à lui de dépasser le système de pensée dans lequel se cantonne ces films. Inch Allah. Avec son prochain, c'est pas forcément bien parti. Neil Armstrong ....
      21 décembre 2017 Voir la discussion...
    • jenanaipa
      commentaire modéré @cancou Wait and see alors...
      21 décembre 2017 Voir la discussion...
  • ReznikAlabama
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Sorti des ténèbres, l'Homme en soir vampirisera ses créatures pour les sublimer jusqu'à l'orgasme auditif. Vade Retro Santana ! ” — ReznikAlabama 20 février 2015
    11 commentaires
    • danslecran
      commentaire modéré Plus sérieusement, c'était mon film favori parmi les sélectionnés et il est reparti avec toutes les récompenses qu'il méritait vraiment, à savoir meilleur acteur (dans un second rôle qui n'est pas du tout secondaire) pour Simmons, meilleur montage et meilleur mixage son, donc chapeau bas et bravo à eux, surtout quand on sait dans quelles conditions, avec quelle rapidité et avec quel budget limité ils ont fabriqué ce chef d’œuvre !
      23 février 2015 Voir la discussion...
    • ReznikAlabama
      commentaire modéré @danslecran J.K simmons le méritait vraiment, cet acteur est incroyablement sous-estimé (ou alors il a fait un choix de carrière en se focalisant sur des second rôles)
      23 février 2015 Voir la discussion...
    • danslecran
      commentaire modéré Sous-estimé peut-être, mais il est abonné à certains réalisateurs (les Coen ou Reitman fils) qui ne le mettent pas énormément en avance, c'est dommage.
      23 février 2015 Voir la discussion...
  • blacktide
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Sur la sueur endolorie de l’exigence, s'écorcher le corps de rouge pour battre la mesure: un temps pour cuivre, un tempo pour mourir. Transe ” — blacktide 10 décembre 2017
    13 commentaires
    • blacktide
      commentaire modéré @bredele Merci, Oui c'est sûr, mais le film se veut plus une œuvre portée sur la musique comme sport, comme combat contre soi même, comme une guerre intérieure et une lutte pour la réussite, qu'une œuvre sur la musique à proprement parlé. C'est un film sur le musicien et sa relation directe avec l'instrument, une thématique que portait déjà son précédent film d'une manière plus gaie dans Guy and Madeline...
      11 décembre 2017 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @blacktide je ne peux comprendre la relation à un instrument de musique, sans musique.
      11 décembre 2017 Voir la discussion...
    • cancou
      commentaire modéré Damien Chazelle est typiquement un produit de la classe moyenne haute américaine, c'est quelqu'un d'intelligent qui est capable d'appréhender avec une certaine subtilité les relations humaines. Son cinéma, Sur le plan technique, montre une belle maîtrise.
      Mais cela reste en réalité très superficiel.
      C'est intelligent en surface, mais ça manque d'une intelligence profonde.
      Cette pseudo intelligence reste toujours cantonner à l'intérieur d'un système de pensée propre à la société capitaliste et particulièrement américaine.
      Une intelligence profonde sort de cet espace clos, observe et comprend par delà les schémas de pensée pré construit. Une intelligence profonde s'extrait des corruptions inhérentes à tout système de pensée, conditionné au système de domination dans lequel il évolue. En cela on peut voir le cinéma de Chazelle comme une star academy upper class.
      19 décembre 2017 Voir la discussion...
  • Attrianera
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Art, emprise et identité. Orgasmique, violent et sensuel: l'art devient chair et sang, l'émotion nous bat les tempes. Duo magnifique. ” — Attrianera 26 janvier 2017
    17 commentaires
    • Attrianera
      commentaire modéré @holow Il est plus burlesque qu'acide ce Cohen.
      27 janvier 2017 Voir la discussion...
    • holow
      commentaire modéré @Attrianera Je confirme, à grand coups de tatane dans la face. Je pense que tu m'a convaincu de lui redonner sa chance :)
      27 janvier 2017 Voir la discussion...
    • cancou
      commentaire modéré Damien Chazelle est typiquement un produit de la classe moyenne haute américaine, c'est quelqu'un d'intelligent qui est capable d'appréhender avec une certaine subtilité les relations humaines. Son cinéma, Sur le plan technique, montre une belle maîtrise.
      Mais cela reste en réalité très superficiel.
      C'est intelligent en surface, mais ça manque d'une intelligence profonde.
      Cette pseudo intelligence reste toujours cantonner à l'intérieur d'un système de pensée propre à la société capitaliste et particulièrement américaine.
      Une intelligence profonde sort de cet espace clos, observe et comprend par delà les schémas de pensée pré construit. Une intelligence profonde s'extrait des corruptions inhérentes à tout système de pensée, conditionné au système de domination dans lequel il évolue. En cela on peut voir le cinéma de Chazelle comme une star academy upper class.
      19 décembre 2017 Voir la discussion...
  • JaphyRider
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Une confrontation électrisante interprété par deux acteurs au sommet le tout dans un montage frénétique.Un bijou cruel, intense et fascinant ” — JaphyRider 29 avril 2015
    Commenter
  • MaxLaMenace_89
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Le Bon, la Brute et le Tempo : un duel à trois mené tambour battant, le prestige du montage pour un paroxysme écarlate de l'excellence. ” — MaxLaMenace_89 19 janvier 2015
    Commenter
  • zephsk
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Whiplash enfile sa full copper jacket, tambourine et trompette son pas grand chose clinquant. Le grand plongeon, un splash Aronofskien. ” — zephsk 3 janvier 2015
    34 commentaires
  • Timurton
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Damien Chazelle est le chef d'orchestre d'une quête de perfection éreintante traversée dans le sang, la douleur et les larmes. ” — Timurton 30 décembre 2014
    1 commentaire
  • WeOwnTheNight
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Dépassement de soi ponctué de points d'orgues dont l'intensité remarquable trouve écho dans le sens du montage au tempo parfait de Chazelle. ” — WeOwnTheNight 20 janvier 2015
    5 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré @WeOwnTheNight je partage complétement cet avis (malgré les discussions passionnées qu'il a suscité... je reste une convaincue :
      20 janvier 2015 Voir la discussion...
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré Effectivement, j'ai lu tes commentaires sous ta MC et celle de Cladtom et je te/vous rejoins, c'est une relation assez maître/élève peu commune et assez fascinante qui nous est dépeinte et une thématique amorale mais intense dans son traitement du dépassement de soi comme finalité de l'existence, pour se transcender soit-même, peu importe le coût. Et la BO est logiquement sublime.
      20 janvier 2015 Voir la discussion...
    • cancou
      commentaire modéré Damien Chazelle est typiquement un produit de la classe moyenne haute américaine, c'est quelqu'un d'intelligent qui est capable d'appréhender avec une certaine subtilité les relations humaines. Son cinéma, Sur le plan technique, montre une belle maîtrise.
      Mais cela reste en réalité très superficiel.
      C'est intelligent en surface, mais ça manque d'une intelligence profonde.
      Cette pseudo intelligence reste toujours cantonner à l'intérieur d'un système de pensée propre à la société capitaliste et particulièrement américaine.
      Une intelligence profonde sort de cet espace clos, observe et comprend par delà les schémas de pensée pré construit. Une intelligence profonde s'extrait des corruptions inhérentes à tout système de pensée, conditionné au système de domination dans lequel il évolue. En cela on peut voir le cinéma de Chazelle comme une star academy upper class.
      19 décembre 2017 Voir la discussion...
  • juliano3169
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Aller au bout de soi-même pour sublimer son art, quitte à se consumer : la perfection n’est pas une utopie. Orchestration d'un duel intense. ” — juliano3169 26 mars 2018
    13 commentaires
  • Sanium
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ La reconnaissance comme unique dessein, sous le joug de l'intransigeance sa seule modalité. Un crescendo cinématographique saisissant. ” — Sanium 1 février 2015
    Commenter
  • LysSombreciel
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Whiplash, un morceau qui scande la face cachée d'un monde d'artistes où seuls les meilleurs peuvent gagner la reconnaissance ... ” — LysSombreciel 12 février 2015
    Commenter
  • OlivarDeLaCave
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ De la sueur, du sang et des larmes dans ce film éprouvant où Miles Teller est absolument énorme dans ce rôle de jeune batteur devenant fou. ” — OlivarDeLaCave 15 janvier 2017
    5 commentaires
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Tuco21 J'ai trouvé que c'était même un cran au dessus de Black Swan car il y a cette ambiguité relation prof-élève maître-disciple qui est intrinsèquement très fort surtout dans le dernier solo de batterie.
      15 janvier 2017 Voir la discussion...
    • OlivarDeLaCave
      commentaire modéré @Joe_Shelby Pas faux. Le pire c'est que Whiplash est un film plus réaliste et terre-à-terre que Black Swan. Dans le film d'Aronofsky, on est dans la tête de l'héroïne qui a de grosses hallucinations (elle voit des monstres et à une relation sexuelle avec sa (fausse) rivale Lily). Dans Whiplash, Andrew n'a pas d'hallucinations (où du moins on ne les voit pas) et le pire c'est que tout le monde connu quelqu'un comme Fletcher: un prof, un supérieur hiérarchique... ce qui rend le film encore plus réaliste et terrifiant. Mais je préfère tout de même Black Swan, parce que, à la fin du film, Nina ne devient pas une c.... comme Andrew et - même si c'est à titre personnel - j'ai plus d'affinités avec la musique classique qu'avec le jazz.
      16 janvier 2017 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Tuco21 Je comprends moi les 2 styles musicaux ne me dérangent pas. C'est vrai que je préfère l'aboutissement de Black Swan parce que les films sur le double et la schyzophrénie m'intéressent beaucoup. Néanmoins, concernant Whiplash je ne trouve pas qu'Andrew devient con. Au contraire, il a tout plaqué pour abandonner, l'enfoiré de Fletcher lui fait croire qu'il lui redonne sa chance, il l'humilie, et Andrew comprend que c'est là qu'il doit se surpasser, entame son solo de malade à la batterie puis incite tous les musicos à enchainer sur Caravan pour finir par épater et dominer son ex mentor et lui prouver qu'il a des tripes.
      16 janvier 2017 Voir la discussion...
  • Martini08
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Quand le syndrome de Stockholm prend vie, le prisme de la dualité se dessine, le combat le plus galvanisant apparaît. J'en tremble encore. ” — Martini08 13 janvier 2015
    4 commentaires
    • Martini08
      commentaire modéré Merci beaucoup @ginlange, c'est une bombe. Un duel exceptionnel, où la psychologie devient physique. Fletcher incarne le meilleur méchant de cinéma que j'ai pu voir depuis longtemps. Je ne pouvais plus bouger tellement j'étais paralysé par la scène finale !!
      13 janvier 2015 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré très belle MC et je suis ravie que tu l'aies aimé ....
      13 janvier 2015 Voir la discussion...
    • Piwi
      commentaire modéré Pas certain qu'on puisse parler de syndrome de Stockholm étant donné qu'il n'y a pas de kidnapping
      24 février 2015 Voir la discussion...
  • Cine7Inne
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Confinement d'un tempo acharné, d'une dualité masochiste, pour ce Whiplash viscéral et incarné. Instant de grâce. ” — Cine7Inne 14 novembre 2016
    4 commentaires
  • Lilyange
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ On ressort le souffle coupé et le coeur battant face à ce duo d'acteurs impressionnant qui rythme le film de leur sublime performance. ” — Lilyange 27 juillet 2015
    20 commentaires
    • Ariane92
      commentaire modéré @Joe_Shelby s'apprécier dans quel sens ? On va pas se manger l'un l'autre hein ! ^^
      28 juillet 2015 Voir la discussion...
    • Lilyange
      commentaire modéré @Ariane92 Mon club fermé est très bien, et s'il ne te plait pas, n'en dégoute pas les autres :p @Joe_Shelby Oui bien sûr, la mesure devrait s'effacer pour ce film, mais je ne voulais pas vous copier tous les deux vu que vous avez exactement la même note, du coup 4 c'est déjà excellent pour moi ! ;)
      31 juillet 2015 Voir la discussion...
    • Ariane92
      commentaire modéré @Lilyange Nan nan il me plait bien mais je te trouve dure dans tes admissions au club ^^
      31 juillet 2015 Voir la discussion...
  • Robb
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ America's got talent. ” — Robb 16 juin 2015
    5 commentaires
  • Aymeric
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ En jouant à fond la carte de l’obsession, Damien Chazelle donne à la musique un côté très physique: L'écran transpire, saigne, et triomphe. ” — Aymeric 21 septembre 2014
    1 commentaire
  • itachi
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ Ils creusèrent alors, au paroxysme de la douleur, au tréfonds de la fureur, unissant leur unisson afin d'entrevoir l'aurore de l'excellence. ” — itachi 8 mars 2015
    5 commentaires
  • Bounia
    (à propos de Whiplash)
    Sa note :
    Whiplash “ La persévérance et la douleur tiennent en halène. Le jeu de J.K. Simmons et Miles Teller rythme la mise en scène impeccable. ” — Bounia 26 juillet 2015
    Commenter

Casting de Whiplash

Infos sur Whiplash

Réalisé par Damien Chazelle

États-Unis - 1h42 - Drame
Sortie le 24 décembre 2014

Synopsis

Andrew, 19 ans, rêve de devenir l’un des meilleurs batteurs de jazz de sa génération. Mais la concurrence est rude au conservatoire de Manhattan où il s’entraîne avec acharnement. Il a pour objectif d’intégrer le fleuron des orchestres dirigé par Terence Fletcher, professeur féroce et intraitable. Lorsque celui-ci le repère enfin, Andrew se lance, sous sa direction, dans la quête de l’excellence...

Films similaires à Whiplash

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - 2 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -