Kurt Russell

Acteur, scénariste
Né à Springfield, Massachusetts, USA le 17 mars 1951

Connu pour...

Biographie

Kurt Russell est le fils de Bing Russell, un ancien champion de baseball qui a joué le rôle du shérif adjoint de la série Bonanza pendant quatorze ans. Kurt suit les traces de son père se passionnant à la fois pour le baseball et pour le cinéma. À dix ans, il signe un contrat de dix ans avec Walt Disney Pictures et enchaîne les téléfilms et les séries ; en 1966, il obtient son premier rôle au cinéma dans un film Disney, Demain des hommes puis joue dans Pas vu, pas pris.
Parallèlement, il apparaît dans une dizaine d'épisodes de la série Le Fugitif, Des agents très spéciaux, Daniel Boone et Travels of Jamie McPheeters dont il est la vedette à partir de 1963. Il n'a pas abandonné le baseball et joue avec une équipe affiliée au California Angels en ligue mineure.
Lassé de l'image de jeune homme sympathique, sain et athlétique qu'il s'est forgée dans les studios Disney, il décide de quitter la maison de production pour construire sa carrière. Les premières années sont alors difficiles ; comme beaucoup d'acteurs qui débutent, il a du mal à entrer dans le monde fermé du cinéma. Il se rabat de fait sur la télévision qui lui permet de tourner de nombreux téléfilms dont notamment : La Recherche des Dieux en 1975, Le Miracle de la mine en 1977 de Jud Taylor, ou encore Amber wave de Joseph Sargent en 1980. Il est un membre actif de la NRA.
C'est sa rencontre avec le réalisateur américain John Carpenter qui va lancer véritablement sa carrière. Ce dernier le transforme en Elvis Presley dans le téléfilm culte, Le Roman d'Elvis en 1979. Cette collaboration va se renouveler à quatre reprises. En 1980, John Carpenter réalise New York 1997, un film d'anticipation sombre et apocalyptique qui reçoit un succès mondial. Il confie à Kurt Russell le rôle du très charismatique Snake Plissken, un ancien héros de guerre reconverti en pirate qui se voit contraint de collaborer avec la police pour sauver le président des États-Unis dont l'avion s'est écrasé sur Manhattan transformé en prison géante. En 1982, Kurt Russell se retrouve dans une mission polaire, confronté à un phénomène inexplicable qui aboutit à la mort de ses collaborateurs dans le classique de l'épouvante The Thing. Puis il tourne avec le même réalisateur dans Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin en 1986, un film fantastique, véritable hommage au réalisateur hongkongais Tsui Hark. Enfin, il renoue avec le mythique Snake Plissken pour Los Angeles 2013 en 1996, la suite du premier épisode. Il a participé au scénario et à la production de ce film.
Entre temps, il a été remarqué par d'autres réalisateurs qui font appel à lui : Ron Howard, en 1990, lui confie un rôle dans Backdraft, Roland Emmerich dans Stargate, la porte des étoiles en 1994. Il obtient quelques succès commerciaux dans des films d'action à grosse distribution comme, en 1988, Tequila Sunrise de Robert Towne avec Michelle Pfeiffer et Mel Gibson. En 1989, Tango et Cash d'Andrei Konchalovsky avec Sylvester Stallone ou encore, en 1993, Tombstone de George Pan Cosmatos avec Val Kilmer.
Après Breakdown de Jonathan Mostow en 1997 et Soldier de Paul Anderson en 1999, l'acteur semble avoir pris un peu de recul et apparaît moins sur les écrans. Il faut attendre ses performances de braqueur fan du King dans Destination : Graceland en 2001 et de psychiatre dans Vanilla sky, pour de nouveau le voir surfer sur la vague du succès. Plus convaincant dans le Dark Blue en 2003 de Ron Shelton et, en 2006, le remake Poséidon de Wolfgang Petersen que dans L'École fantastique en 2005, Kurt Russell rallie en 2007 le clan Tarantino en interprétant sous sa direction le psychopathe Stuntman Mike dans le segment Boulevard de la mort (Death Proof) du diptyque horrifique Grind House.

Filmographie

Micro-critiques

  • Sa note :
    “ Perdre la jambe, prendre son pied.. ” — Willou 13 octobre 2013
    Commenter
  • (à propos de Forrest Gump)
    Sa note :
    “ Parce que jamais une plume ne m'aura autant fait voyager.  ” — raph31 1 août 2013
    Commenter
  • (à propos de Forrest Gump)
    Sa note :
    “ L’héroïsme et le courage ont le goût du chocolat. Morceaux choisis de la vie non ordinaire d’un cœur simple brisant les chaînes du temps.  ” — cath44 2 février 2014
    3 commentaires
  • (à propos de Forrest Gump)
    Sa note :
    “ D'un tournoi de ping-pong aux plus sombres heures du Vietnam, en passant par le déhanché d'Elvis, Forrest Gump est une DeLorean qui court ” — danslecran 16 février 2014
    4 commentaires
  • (à propos de Forrest Gump)
    Sa note :
    “ Forrest Gump montre avec brio comment les images fabriquent l'Histoire et inversement. Pour le reste, il s'agit juste de courir. ” — IMtheRookie 21 avril 2011
    2 commentaires
    • commentaire modéré Les Images fabriquent-elles de l'Histoire ou de la Mémoire ? Tout au plus, des histoires parallèles à l'Histoire (et c'est déjà pô mal…). Cela peut-être une vraie discussion !
      Mais, est-ce au travers le prisme candide (et c'est un euphémisme) de son «Héros» que Zemeckis parvient à exprimer toutes les subtilités de l'analyse historique ? J'en doute (n'est pas Voltaire qui veut…). Les bons sentiments font rarement les bons films.
      21 avril 2011 Voir la discussion...
    • commentaire modéré Mémoire serait sans doute plus juste en effet. Pour moi, le personnage de Forrest est une image justement, assez désincarnée, un motif liant toutes les images accumulées. Du coup le côté candide permet au récit de déléguer le regard au spectateur. Et c'est cette « visite » de la mémoire collective que je trouve touchante. À mon sens, voir Forrest Gump comme une bonne adaptation de Candide au premier degré n'est donc pas si tiré par les cheveux :).
      21 avril 2011 Voir la discussion...
Vodkaster © 2007-2014 - Tous droits réservés - 2
Qui sommes-nous ? - Lire mes DVD à distance - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - Mentions légales

Voulez-vous vraiment supprimer ce commentaire ?

Voulez-vous vraiment supprimer cette micro-critique ?

Voulez-vous vraiment supprimer cette liste ?

Aidez-nous à comprendre pourquoi cette liste n'est pas pertinente :

Voulez-vous marquer tous les épisodes précédents comme vus ?

Voulez-vous marquer tous les saisons précédentes comme vues ?

Voulez-vous vraiment annuler cette offre ?

Voulez-vous vraiment refuser cette offre ?

Voulez-vous vraiment vendre votre DVD de "" pour  € ?

Souhaitez-vous retirer de la vente ?

Bravo, vous venez de faire l'acquisition du DVD de ce film.
Vous pouvez désormais le regarder en illimité.

Vos retours sont essentiels pour améliorer Vodkaster.
N'hésitez pas à nous remonter des bugs, des erreurs
dans la base de données ou à nous suggérer des idées.
On vous répondra !