Boulevard de la mort - un film Grindhouse

(2007)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 69%
  • 3201 notes
  • 3,49 moyenne

Micro-critique star (Willou) :
Willou
Sa note :
Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Perdre la jambe, prendre son pied.. ” — Willou 13 octobre 2013
2 commentaires
  • Willou
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Perdre la jambe, prendre son pied.. ” — Willou 13 octobre 2013
    2 commentaires
  • cath44
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ L’asphalte, jungle rebelle où à mort, se déchire la tôle.De la jouissance des mots à celle de l'image,Tarantino célèbre les Girls Fury Road. ” — cath44 29 décembre 2015
    9 commentaires
    • youliseas
      commentaire modéré Beau rapprochement en effet, mais on ne devrait pas plutôt dire "Fury Road Girls" ?
      1 janvier 2016 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @youliseas certes tu as raison dans l'après coup je me suis dis cela , mais je voulais vraiment faire le parallèle avec "Mad max : fury road (mais pas de place pour les : )
      1 janvier 2016 Voir la discussion...
    • youliseas
      commentaire modéré @cath44 oui je vois ! Dans ces cas-là en général moi je fais sauter le point final.
      1 janvier 2016 Voir la discussion...
  • IMtheRookie
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Boulevard de la mort c'est le cinéma tout entier au service du plaisir. Grandiose ! ” — IMtheRookie 24 mars 2011
    10 commentaires
    • mymojosodope
      commentaire modéré Pour moi c'est sans doute son meilleur film, ce n'est pas la meilleure mise en scène que Tarantino est faite, ni même les meilleurs dialogues comparés à ceux de Pulp fiction(entre autres) mais c'est un film ou l'on se laisse porter par une ambiance pesante et absorbé par une atmosphère de mort imminente et certaine, le tout porté par un casting 'girl power' de talent.
      2 mai 2012 Voir la discussion...
    • mariongalland28
      commentaire modéré -Do guys like "the thing"?
      -Well, they like it better than NOTHING

      Que des dialogues cultes
      31 août 2012 Voir la discussion...
    • Willou
      commentaire modéré Cette micro-critique est valable pour tout le cinéma de Tarantino
      30 août 2013 Voir la discussion...
  • Apocalypse12
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Tarantino se défoule et offre un film jouissif tout en déclarant son amour pour ces femmes prédatrices et dangereuses, peuplant ses films. ” — Apocalypse12 7 août 2013
    4 commentaires
    • Apocalypse12
      commentaire modéré Dois-je comprendre que tu n'as pas aimé ? :)
      24 avril 2014 Voir la discussion...
    • Polo42
      commentaire modéré J'ai aimé. Parce que j'aime Tarantino et que c'est du Tarantino pur souche. Deux, trois scènes restent en mémoire. L'ensemble est satisfaisant.
      Mais de là à mettre 5 étoiles pour du protocolaire je ne sais pas ^^
      Pulp Fiction et Kill Bill sont novateurs. IB et Django aussi d'ailleurs (un peu moins tout de même...) et eux méritent la note maximum. Mais Death Proof bien que réussi n'est pas aussi envoutant :p
      Après ça ne sont que mes goûts...
      24 avril 2014 Voir la discussion...
    • Floriancollet
      commentaire modéré La fin est tellement jouissif, que le reste du film à beau être plutôt moyen, ça en fait un excellent film, et pas le pire selon moi de Tarantino.
      29 mai 2016 Voir la discussion...
  • ReznikAlabama
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Tarantino vénère autant les femmes que le Cinéma. Tout deux sont sublimés dans Death Proof qui est une véritable déclaration d'amour. ” — ReznikAlabama 4 juillet 2015
    9 commentaires
  • Erelle
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Bloody Mary tarantinien. Furieusement sexy, intrinsèquement cruel. À consommer sans modération. ” — Erelle 23 mars 2016
    7 commentaires
  • MaxiPatate
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ O'Sister ” — MaxiPatate 14 novembre 2013
    11 commentaires
    • MaxiPatate
      commentaire modéré @Woodyalleniste13 Oh tu vises quel(s) film(s) en particulier ?
      Yep, happy birthday Roy ! :)
      8 janvier 2016 Voir la discussion...
    • Woodyalleniste13
      commentaire modéré Ce sont rarement des films dans leur intégralité mais des moments de creux, où je reste un peu à l'écart du plaisir collectif. Bizarrement, je n'adore pas complètement Pulp Fiction. Il y a des séquences que j'aime beaucoup, mais je ne vénère pas l'ensemble. Idem pour Reservoir Dogs. Après, je reconnais que c'est excellent techniquement. Jackie Brown est bon, mais ne me passionne pas des masses. Les Kill Bill, plus je les regarde, plus je les aime. Et, à part le jeu de Mélanie Laurent qui reste un souci pour moi, j'adore Inglourious et je surkiffe Django. J'ai l'impression d'avoir des goûts bizarres concernant la filmo de Tarantino, mais je le vis très bien.
      8 janvier 2016 Voir la discussion...
    • MaxiPatate
      commentaire modéré Je visualise où tu veux en venir. Cela me fait le même effet pour certains de ces films comme Jackie Brown, Inglourious Basterds ou encore Django, même si je les adore malgré tout. Tu n'as pas de goûts bizarres concernant Tarantino. L'intégralité de son œuvre favorise l'éclectisme (le mec est un sacré cinéphile quand même). Celui qui ne trouve pas son bonheur quelque part dans sa filmo, on ne peut y faire grand chose. Elle est tout sauf hermétique, puisque elle rend hommage à bon nombre de genres cinématographique. Bon sinon, mon préféré reste évidemment Pulp Fiction puisque je ne lui trouve aucun défaut. Et tu as raison concernant Kill Bill, d'ailleurs faut absolument que je me procure le second volume dans le but de le revoir prestement !
      9 janvier 2016 Voir la discussion...
  • Ironshirt
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ De la belle carrosserie au sens propre comme figuré mais Tarantino en a oublié de faire un film. ” — Ironshirt 6 août 2013
    33 commentaires
    • xzerep
      commentaire modéré Pouce rouge également. @Ironshirt, il faudrait que tu expliques ce que tu entends par "Tarantino en a oublié de faire un film"
      25 mars 2014 Voir la discussion...
    • alexisdaugenet
      commentaire modéré Ta mère a oublié de te faire spectateur
      3 février 2015 Voir la discussion...
    • Ironshirt
      commentaire modéré Tudieu, c'est profond ce que tu dis là. T'as sûrement dû piocher ça dans un Tarantino !
      3 février 2015 Voir la discussion...
  • Cladthom
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Death Proof est le plus réaliste des Tarantino, il a bien su démontrer que les conversations entre nanas sont réellement inintéressantes. ” — Cladthom 30 novembre 2012
    21 commentaires
    • Cladthom
      commentaire modéré Tiens j'avais oublié ce thread.
      27 janvier 2014 Voir la discussion...
    • not_here
      commentaire modéré @cladthom @marivaudage @daftway Merci pour ces commentaires intéressants et instructifs :)
      16 décembre 2014 Voir la discussion...
    • Zeyken
      commentaire modéré @Cladthom Je suis globalement d'accord avec ce que tu dis, Tarantino est complètement dans son style, mais ici ça fonctionne mal. Puis les personnages ne sont pas intéressants, même si je garde une préférence pour le premier groupe, et pour la première partie du film e général. La deuxième m'a clairement soulé...
      2 mai 2016 Voir la discussion...
  • Sanium
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ L'harceleur harcelé effleure de la petite mort ces amazones montées sur chevaux, la côtoyant mieux encore à son plus haut niveau. Démence. ” — Sanium 10 janvier 2016
    Commenter
  • CyberSpace
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Premier segment dans la tête d'un Quentin cinéphage, second segment dans le présent d'un Tarantino amoureux des "chicks". Génie conceptuel. ” — CyberSpace 25 décembre 2015
    Commenter
  • QuarterPounder
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ L'amour, ce carburant injecté généreusement par Quentin dans le moteur du cinéma, le faisant avancer infiniment sur le boulevard du plaisir. ” — QuarterPounder 16 avril 2014
    Commenter
  • itachi
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Tarantino déboule à 100 à l'heure et nous invente l'orgasme sur pellicule !! Un hymne aux femmes tonitruant.... ” — itachi 17 octobre 2013
    Commenter
  • BBA
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Laisse tomber les filles ... Ça te jouera un mauvais tour .. Tu le paieras un de ces jours .. Un jour c'est toi qui pleureras ♫♪♫ ” — BBA 4 mai 2014
    7 commentaires
  • Blaster549
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Démon sans plomb à l'allure d'un virage sanglant, double quatuor pulpeux de femmes fatales et lumineuses. Jubilation crescendo au summum. ” — Blaster549 5 novembre 2013
    2 commentaires
  • TaoChess
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Un petit bijoux vintage et fétichiste, agrémenté du son des meilleurs vinyles de Tarantino. ” — TaoChess 20 septembre 2013
    Commenter
  • Lolograhame
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Il n'y a pas de plus grande expérience cinéphile que ce qu'a pu être une projection - bondée - en 2007. A condition d'aimer les virages. ” — Lolograhame 3 mars 2014
    Commenter
  • DaleCoop
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Quentin trouve ici son fort intérieur. Inégal mais toujours cohérent, Death Proof est le dernier film de ce Tarantino là. La fin d'un temps. ” — DaleCoop 24 décembre 2015
    1 commentaire
    • MrHeureux
      commentaire modéré Je sais pas toi, mais ce temps là commence à me manquer !
      28 juillet 2016 Voir la discussion...
  • Sebmagic
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ La vengeance : l'essence du cinéma de Tarantino. Que le psychopathe déglingue ou se fasse déglinguer, le plaisir est le même. Sacré style. ” — Sebmagic 18 janvier 2014
    2 commentaires
  • CowboyIsBack
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Objet filmique passionnant, jouissif et féministe qui célèbre brillamment tous les fétichismes de Tarantino dont son plus grand : le cinéma. ” — CowboyIsBack 17 janvier 2016
    Commenter
  • Mugiwara
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Encore un métrage de Tarantino qui ne manque pas de style et d'ingéniosité... Kurt russel en sociopathe balafré excelle !!! ” — Mugiwara 7 août 2015
    2 commentaires
  • yodda
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Pure cinéma une beauté visuelle unique des texte commun qui ajoute une touche de réalité le tout embellie d'actrice aussi belle que rebelle ” — yodda 31 juillet 2014
    20 commentaires
  • iamjusteen
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Qui a dit que les femmes ne savent pas conduire ?  ” — iamjusteen 27 octobre 2013
    3 commentaires
  • CinemAtrium
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Sur un capot de bagnole, dans un coup de pied, Tarantino exalte la rébellion des femmes oppressés, métaphorise l'émancipation sur le bitume. ” — CinemAtrium 22 novembre 2015
    Commenter
  • lion69
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Quentin Tarantino ou comment dire femmes je vous aime . ” — lion69 19 janvier 2016
    1 commentaire
  • ironzaki
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Le moteur gronde, les filles se dévergondent pendant que le public reste sans voix devant cette jubilatoire hécatombe. Enorme. ” — ironzaki 11 janvier 2016
    Commenter
  • Cinespeedy
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Tarantino s'entoure de belles carrosseries et fait de Death Proof, un film jubilatoire. kurt Russell est aussi charismatique que cinglé ! ” — Cinespeedy 12 février 2014
    Commenter
  • Madlab
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Le plus méconnu mais sans doute le plus stylé des Tarantino. La première partie est géniale mais la seconde s'essouffle un peu ... ” — Madlab 21 novembre 2013
    3 commentaires
    • MaxiPatate
      commentaire modéré Y a plus méconnu que ça quand même ;)
      21 novembre 2013 Voir la discussion...
    • Madlab
      commentaire modéré Avec Jacky Brown c'est vrai, mais c'est économie de mots dans les micro critiques ;)
      21 novembre 2013 Voir la discussion...
    • MaxiPatate
      commentaire modéré C'est vrai que c'est pas évident parfois ;)
      21 novembre 2013 Voir la discussion...
  • Brazilover
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ L'impressionnante audace formelle et la dure violence de Tarantino au service d'un glaçant et ambigu constat en filigrane sur le sexisme... ” — Brazilover 2 mai 2016
    2 commentaires
    • Brazilover
      commentaire modéré Je sais pas trop où écrire cela, donc j'espère que quelqu'un le lira : Death Proof me semble extrêmement pessimiste dans sa description des rapports entre les sexes qui mènent apparemment à la violence la plus crue, un fatalisme qui fait pas mal écho à The Hateful Eight... Je n'ai pas revu les autres Tarantino depuis de longues années, et mon regard était inexistant à l'époque, mais je me souviens avoir trouvé Death Proof assez jouissif lors de ma première vision. J'ai été choqué de ressentir tout l'inverse devant le film aujourd'hui : j'adore la première partie, les filles sont caractérisées de belle manière et sont attachantes ; elles semblent superficielles mais elles se révèlent plus insouciantes qu'autre chose, elles ont envie de profiter de la vie, Tarantino les filme non pas en les érotisant mais en les divinisant presque, et nous place dans un beau rapport d'empathie avec elles. Leur fin est d'autant plus cruelle par conséquent que le montage répété du crash insiste sur l'horreur et l'impossibilité de leur survie. On passe à la seconde partie, qui me posent de certains problèmes : une interprétation très souvent reliée au film consiste à dire que la seconde partie est un miroir, qui permet une certaine vengeance métaphorique des femmes sur le tueur, mais les personnages de cette partie sont vraiment insupportables (de mon point de vue). Ces filles ne sont pas insouciantes, elles sont inconscientes, irresponsables, poussées par leurs pulsions, et leur individualisme. Tarantino arrête sa caméra à plusieurs reprises sur les filles dans la première partie et leurs échanges tendres de copines voulant juste passer du temps ensemble ; puis il montre les filles de la seconde partie laisser leur amie ingénue aux mains d'une figure anonyme de prédateur sexuel masculin (littéralement, revoir le dernier plan de Lee avant qu'elle ne sorte du film : le visage de l'homme - et son désir pervers par la même occasion - est coupé). Certes, Julia et ses amies se chamaillaient, mais là elles mettent clairement en danger celle qu'elles considèrent comme leur amie... Soit je donne trop de valeur à un scénario pas forcément très bien écrit, soit (et je penche plus pour cela) Tarantino essaie de nous faire prendre du recul sur le comportement des filles de la seconde partie. Leur vengeance est jouissive pour le spectateur parce qu'on sait ce qu'a fait le perso de Kurt Russell, mais elles n'en savent rien, et tuer cet homme, même s'il leur a fait peur ainsi, paraît excessif. Alors certes les personnages de Tarantino sont excessifs, mais sa mise en scène (le retournement de point de vue dans la course-poursuite entre le prédateur et la proie est facilement sensible, on est de plus en plus proche de Kurt Russell, et la voiture des filles devient la figure du monstre duquel il faut s'échapper, et je ne parle pas des jump cuts lorsqu'elles le battent à mort qui sont assez malaisants...) est vraiment ambiguë dans cette fin...Les relations entre les personnages dans le film semblent fonctionner sur une espèce de spirale de la jouissance par le contrôle sur l'autre : on voit des filles se manipuler entre elles, un homme manipuler des femmes pour arriver à ses fins, qui correspondent à un contrôle machiste par le meurtre, sans compter sur le rapport à la sexualité comme moteur et motivation du contrôle. Les filles de la seconde moitié, à l'exception de l'ingénue, semblent reproduire la figure du contrôle masculin l'une sur l'autre, puis jouir toutes ensembles d'un contrôle devenu violence cathartique sur un homme... Je sais pas tout ça me pose question, quelqu'un aurait des idées à partager (je comprendrais qu'on s'en fout de tout ce que j'avance, hein, ce sont des réflexions qui me sont venues comme ça, et c'est pas très important)
      2 mai 2016 Voir la discussion...
    • Lauvergnat
      commentaire modéré Salut à toi. Je pense que Tarantino n'essaie pas de faire ses personnages de manière manichéenne, dans le sens où il y a d'un côté les bons et de l'autre les mauvais. Beaucoup de ses personnages ne sont ni des "gentils", ni des "méchants". C'est vrai que ça peu être un peu perturbant de suivre des personnages auxquels on ne s'attache pas particulièrement (cf orange mécanique!), mais c'est un parti pris qui comme tu le dis donne un certain recul. Enfin personellement je trouve que c'est quelque chose d'original, que peu de réalisateurs se permettent de faire, ça change. En tout cas je ne m'étais jamais fait cette reflexion, merci d'avoir lancé le sujet il est intéressant ;)
      2 mai 2016 Voir la discussion...
  • Fujee
    Sa note :
    Boulevard de la mort - un film Grindhouse “ Collage d'amoureux du cinéma, où le fun prime sur le reste. La poursuite finale de dingue est aussi bandante que Mary Elizabath Winstead. ” — Fujee 10 janvier 2016
    Commenter

Casting de Boulevard de la mort - un film Grindhouse

Infos sur Boulevard de la mort - un film Grindhouse

Réalisé par Quentin Tarantino
Écrit par Quentin Tarantino


États-Unis - 1h50 - Film d'action, Thriller, Polar
Titre original : Grindhouse: Death Proof
Sortie le 6 juin 2007
Compétition officielle au Festival de Cannes 2007

Synopsis

C'est à la tombée du jour que Jungle Julia, la DJ la plus sexy d'Austin, peut enfin se détendre avec ses meilleures copines, Shanna et Arlene. Ce trio infernal, qui vit la nuit, attire les regards dans tous les bars et dancings du Texas. Mais l'attention dont ces trois jeunes femmes sont l'objet n'est pas forcément innocente. C'est ainsi que Mike, cascadeur au visage balafré et inquiétant, est sur leurs traces, tapi dans sa voiture indestructible. Tandis que Julia et ses copines sirotent leurs bières, Mike fait vrombir le moteur de son bolide menaçant...

Films similaires à Boulevard de la mort - un film Grindhouse

Listes thématiques
    Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
    Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -