L'homme irrationnel
(2015)
un film de
47% Taux de satisfaction
L'homme irrationnel Bande-annonce

L'homme irrationnel

(2015)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 47%
  • 613 notes
  • 3,03 moyenne

Micro-critique star (Marin) :
Marin
(à propos de L'homme irrationnel)
Sa note :
L'homme irrationnel “ Dostoïevski se dissout-il dans le jus d'orange ? Vous avez quatre heures. ” — Marin 15 octobre 2015
13 commentaires
  • Marin
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Dostoïevski se dissout-il dans le jus d'orange ? Vous avez quatre heures. ” — Marin 15 octobre 2015
    13 commentaires
  • cath44
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Comblement du manque à être dans le vertige cynique du hasard,le crime était presque parfait.Irrationnel éclat du désir et issue prévisible. ” — cath44 18 octobre 2015
    8 commentaires
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré J'ai également trouvé la fin prévisible ("Crimes et Châtiments" en somme). C'est son exécution qui surprend davantage. Mais ça n’ôte rien au charme de l'ensemble du métrage pour ma part.
      27 décembre 2015 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @WeOwnTheNight oui tout à fait , mais ce n'est pas le meilleur Allen
      27 décembre 2015 Voir la discussion...
    • Theus
      commentaire modéré @cath44 @WeOwnTheNight pour ma part la fin m'a vraiment surpris. Je n'attendais rien de particulier d'ailleurs même si l'idée de la réussite de ce voyage en Europe me semblait probable.
      27 décembre 2015 Voir la discussion...
  • ianov
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ L'acuité du désir en ligne de mire, du crime à son châtiment, l'homme brandit le Pharmakon balbutiant l'équation de sa propre chute. ” — ianov 24 octobre 2015
    13 commentaires
  • Cladthom
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Le désespoir n'a jamais paru aussi beau et élégant, où la splendide lumière de Khondji éclatante accentue encore plus le trouble moral. ” — Cladthom 24 octobre 2015
    28 commentaires
    • Cladthom
      commentaire modéré Ecoutez ce film est à la fois très drôle et troublant. Et c'est la première fois que je vois une mise en scène aussi "léchée" chez Allen, où la mise en scène parle pour une fois plus que les mots.
      25 octobre 2015 Voir la discussion...
    • typhonpurple
      commentaire modéré Je ne suis pas sûr que ce film soit troublant : pour cela, il lui faudrait des personnages proposant des idées, des comportements qui nous apparaîtraient logiques, bien pensés, et qui renverseraient nos conceptions vis-à-vis de la morale. Et c’est en cela que le film n’est pas selon moi un traité de morale. « L’Homme irrationnel » ne s’intéresse pas à la morale pour elle-même, il n’a et ne démontre aucune idée en morale : jamais Allen ne nous montre que « tuer peut-être une bonne chose ». En cela, ce n’est pas un film troublant, car il n’ébranle pas nos convictions.

      Et je ne suis pas entièrement d’accord avec toi, @Cladthom : certes la mise en scène est léchée et a une importance plus importante que dans nombre de ses films précédents ; mais elle ne me semble pas « parler plus que les mots » pour autant. J’y vois une égalité, une complémentarité, au sens où la force du film vient du contraste comique et critique entre ce qui est dit des/par les personnages et ce qu’on voit d’eux. La mise en scène éclaire les mots, et les mots la mise en scène, comme une révélation conjointe. Mais il est vrai que certaines images ont une force particulière : Abe qui se fond dans l’eau, qui devient son propre reflet –la lumière qui le sépare de lui-même, qui dévoile ses dualités (philosophe / trivial ; « génie torturé » / looser sans pensée ; déprimé / heureux, etc.) –est probablement le plan phare du film.
      25 octobre 2015 Voir la discussion...
    • psobkow
      commentaire modéré @typhonpurple D'accord pour ce plan-là. @Cladthom Pour ce qui est de la photo de Darius Khondji, elle est absolument hideuse, sans relief et saturée.
      26 octobre 2015 Voir la discussion...
  • WeOwnTheNight
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ En flattant les instincts meurtriers, Allen joue les funambules, à l'équilibre des genres et de la morale, d'Hitchcock et de Dostoïevski. ” — WeOwnTheNight 16 décembre 2015
    6 commentaires
    • Arthuro29
      commentaire modéré @WeOwnTheNight j'ai pas vu n'y d'Hitchcock n'y du Dostoïevski, je n'ai vu qu'un film très mauvais et ennuyeux comme la plupart des réalisations d' Allen, mais tant mieux si tu as bien aimé !!
      14 janvier 2016 Voir la discussion...
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré @Arthuro29 A vrai dire je suis également très peu sensible au style d'Allen mais j'avoue ne pas beaucoup connaitre le réalisateur et ne pas avoir vu ses films les plus encensés ici sur Vk. Mais oui j'ai trouvé ça très rafraîchissant même si je m'attendais à une dimension philosophique bien plus développée (c'est un peu le thème du film : les frontières de la morale, qui différent selon les perspectives).
      14 janvier 2016 Voir la discussion...
    • Arthuro29
      commentaire modéré @WeOwnTheNight Rien vu d'élaborer dans son film même l'existentialiste de Sartre est juste effleuré légèrement, l'intrigue du meurtre est pitoyable, la fin de son personnage est décevante pourtant, il pouvait amener le scénario avec des sujets comme cela vers un schéma plus abouti, mais on dirait qu'il ne veut pas s'embarrasser, c'est ce que je ressens quand je regarde ses films, ils sont faits pour un certain public bourgeois américain fait de convention et de cliché sans profondeur.
      14 janvier 2016 Voir la discussion...
  • Lejeunecon
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Liasses dépensées d'une monnaie morale rationnelle dans la logique, irrationnel limite. Style Allenien pour enveloppe, fond pur nihiliste. ” — Lejeunecon 15 janvier 2016
    24 commentaires
    • Lejeunecon
      commentaire modéré @Joe_Shelby Je le sais rassure toi :) Mais je ne peux pas accepter sans comprendre, c'est plus fort que moi ahah
      15 janvier 2016 Voir la discussion...
    • ANOZER
      commentaire modéré Pour ma part j'ai aucun souci avec le style allénien. Je trouve uniquement, dans ce film, son propos d'une vacuité et d'une immaturité totale, porté par des personnages aux convictions assez stupides et mus par des désirs plus boiteux les uns que les autres.
      J'ai trouvé que rien ne tenait la route, et qu'en plus on s'en contre-foutait pas mal.
      Après, il est aussi possible que le film soit une satire pure que c'est moi qui suis passé à côté de ses subtilités. Mais connaissant la filmographie du bonhomme, j'ai quelques doutes là-dessus.
      15 janvier 2016 Voir la discussion...
    • Lejeunecon
      commentaire modéré @ANOZER Alors la je ne saisis pas. Je ne vois pas comment des concepts philosophiques intemporelles peuvent être des convictions stupides. D'autant que des désirs soient disant boiteux qui sont simplement communs. D'ailleurs si tu connais la filmographie du "bonhomme" tu sais bien que c'est le principe de son cinéma, la singularisation de la généralité. Par le biais d'aléas cosmiques les destins uniques forment une destiné d'apparence générale. Le traitement lui est allégé, et c'est la toute la subtilité de la chose, c'est que certains peuvent ne voir qu'une mauvaise comédie alors que d'autre y voient un constatation du néant. Et ce discours, bien qu'il n'est pas de finalité, est la passion de bon nombre de grands penseurs, notamment Nietzsche, qui passe leurs temps à simplement décrire ce qu'ils voient et non pas apporter des réponses. Et puis qu'est ce qui tiens plus la route que l'absurde ? C'est ça l'aléatoire, le destin, le divin, c'est la relativité quoi. Alors après évidemment si tu t'en fou. Et puis je ne parle même pas du de l'évolution du style, un brin moins théâtrale mais joué comme sur des planches, le "théâtre de la vie", la musique légèrement plus contemporaine, enfin bref j'ai l'impression de défendre ce film comme il faut défendre "En attendant godot" de Beckett (qui ferait un sacré parallèle avec la thérapie d'Allen), les gens sont la : "ah bon ? Tu es en train de me dire qu'il c'est passé plein de truc en faite ? Et que c'est pas juste des mecs qui se font chier ?". Bah oui l'ami, l'absurde comme construction, et plus particulièrement la recherche d'une logique. Enfin tout cela reste une affaire de croyance et d'envie personnelles, chacun ses opinions, mais pour un "connaisseur" je comprend pas ton raisonnement.
      15 janvier 2016 Voir la discussion...
  • Airone
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Misère de la philosophie. ” — Airone 20 mai 2016
    23 commentaires
    • Airone
      commentaire modéré Je développe un peu mon avis sous la MC si ça peut t'aider à retrouver ce qui t'avait convaincu dans ce film que je n'hésite justement pas à qualifier de coquille vide. ;)
      Haha, le même Kierkegaard qu'Allen évoque brièvement sans creuser ni exploiter quoi que ce soit. Quand un Desplechin, en creux, y parvient plus amplement dans comment je me suis disputé, par exemple.
      En tout cas, je ne connaissais pas cette citation, je vais la ranger dans mon tiroir à formules.
      20 juin 2016 Voir la discussion...
    • typhonpurple
      commentaire modéré Je vais voir ta micro-critique alors –et ton mauvais œil haha
      Ah, tu me donnes envie de voir ce Desplechin.
      Tiens, la citation complète (tirée de « Crainte et tremblement ») : « Il sait qu’il est beau et salutaire d’être un individu qui se traduit lui-même dans le général et qui, pour ainsi dire, chercher à donner de lui-même une édition sans coquille, élégante et, autant que faire se peut, parfaite et accessible à tous. »
      20 juin 2016 Voir la discussion...
    • Airone
      commentaire modéré Mon mauvais oeil ? Tu veux sans doute parler de mon oeil aigu !
      Oh que oui. Je ne peux que te le conseiller. Et puis au fond, ça parle aussi des déboires d'un prof de philo névrosé.
      Ma foi, je la garderai, je ne connais pas assez Kierkegaard mais cette citation en dit beaucoup tout en étant simple et finement tranchante. Autant dire qu'elle m'a l'air de respecter le principe qu'elle énonce. ;)
      21 juin 2016 Voir la discussion...
  • REDACTED
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Ni cynique farceur ni moraliste bedonnant, cet homme-là navigue dans un (in-)confortable entre-deux, aussi amusé que blasé. Point de match. ” — REDACTED 25 octobre 2015
    10 commentaires
    • palelose
      commentaire modéré @REDACTED C'est du niveau de Match point?
      27 octobre 2015 Voir la discussion...
    • REDACTED
      commentaire modéré Ça n'a rien à voir avec Match Point. Mais d'un point de vue strictement qualitatif, non.
      27 octobre 2015 Voir la discussion...
    • REDACTED
      commentaire modéré Puisque je mets 3.5 à l'un (ce qui reste une très bonne note) et 5 à l'autre.
      27 octobre 2015 Voir la discussion...
  • viking
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Justesse de ton, de rythme, de tendre cruauté, narration toute musicale presque Scorsesienne, une merveille de comédie noire. ” — viking 16 octobre 2015
    10 commentaires
    • REDACTED
      commentaire modéré Ah ok. Bon, pourquoi pas, je n'y ai pas pensé du tout, mais je vois ce que tu veux dire (d'autant plus que cette double voix-off est, avec le recul, bien plus qu'un gimmick explicatif ; elle est en effet très ironique et j'ai de mon côté plutôt pensé à certains grands films noirs que je ne mentionnerai pas.) Je trouve l'écriture un poil paresseuse par moments quand même (cette prévisibilité dont tu parles y est corrélée je pense), mais dans l'ensemble c'est assez excitant, savoureux, fluide, bien interprété, bien photographié et l'équilibre des genres assez ténu, et ce en toute décontraction. Je t'offre donc mon +1.
      16 octobre 2015 Voir la discussion...
    • viking
      commentaire modéré Thanks! Il faut bien admettre que la comparaison avec Scorsese est assez superficielle. Sinon j'adore la toute première scène, la caméra qui se ballade sur le campus, et toutes les rumeurs sur Abe Lucas, puis son arrivée, en voiture, avec sa fiasque de whisky et son gros bide... C'est vraiment excellent
      16 octobre 2015 Voir la discussion...
    • REDACTED
      commentaire modéré Oui, je me suis reconnu.
      16 octobre 2015 Voir la discussion...
  • Suzanneastic
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Le film à l'instar de son homme est tout aussi irrationnel que paradoxalement prévisible, tout aussi charismatique que fatalement désuet. ” — Suzanneastic 16 octobre 2015
    Commenter
  • romain41
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Hormis une bonne bande son, la linéarité de l'irrationalité montre une nouvelle fois que Woody Allen ne sait plus se réinventer ! ” — romain41 17 octobre 2015
    12 commentaires
    • romain41
      commentaire modéré J'adore Wes Anderson et son style si particulier !
      Woody Allen, je suis désolé, j'ai beau allé voir chaque année au ciné son film, je n'arrive pas à accrocher à ses histoires qui se répète sans cesse à mon sens.
      18 octobre 2015 Voir la discussion...
    • viking
      commentaire modéré @romain41 T'as pas à être désolé, d'autant que c'est souvent ce que je ressens devant les Allen de ces dernières années. Sauf celui-ci! Et merci pour les 2413 likes.
      18 octobre 2015 Voir la discussion...
    • RegisX
      commentaire modéré Y'a des gens qui vont voir ça au ciné ???
      18 octobre 2015 Voir la discussion...
  • ANOZER
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Rarement Woody n'a usé d'autant de didactisme et de paraphrase. Un seul point a retenu mon attention : Phoenix porte-il une prothèse ? ” — ANOZER 22 octobre 2015
    7 commentaires
  • Joe_Shelby
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Nihilisme cynique exacerbée dans ce nouvel Allen, où Phoenix signe 1 grande prestation rejetant l'opulence bien pensante. Un Match Point bis ” — Joe_Shelby 14 octobre 2015
    10 commentaires
    • Sanium
      commentaire modéré @Joe_Shebly @ginlange Intrigué, j'ai voulu savoir à quoi ressemblait la voix française de Joaquin Phoenix. J'ai perdu l’ouïe. Ma curiosité me perdra.
      15 octobre 2015 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Sanium Mdrr fallait pas tenter le diable ;)
      15 octobre 2015 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @ginlange Je t'encourage à le voir malgré tout si tu n'es pas hermétique à Allen, car il vaut le détour selon moi, sans être aussi brillant que Manhattan, Annie Hall, ou Match Point.
      15 octobre 2015 Voir la discussion...
  • Willou
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Dans un monde empreint de cynisme, il ne suffirait finalement que d'une lampe torche pour éclairer la noirceur. Phoenix est grand. ” — Willou 18 octobre 2015
    2 commentaires
  • CyberSpace
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Que regretter le plus ? Que Woody s'obstine à nous répéter que la vie n'a aucun sens ou qu'il nous cuisine une histoire qui n'a aucun sens ? ” — CyberSpace 15 octobre 2015
    8 commentaires
    • Marion_L
      commentaire modéré @GuillaumeA Je ne suis pas encore sénile mais je préfère en voir d'autres car celui-ci ne m'avait pas non plus séduite.
      12 novembre 2015 Voir la discussion...
    • GuillaumeA
      commentaire modéré Sénile je ne sais pas, mais c'était en référence à ce passage "Je ne connais pas d'autres films de Allen" qui était donc erroné :)
      12 novembre 2015 Voir la discussion...
    • Marion_L
      commentaire modéré parce que Match point ... je l'ai déjà oublié... Mais je vais le reprogrammer...
      12 novembre 2015 Voir la discussion...
  • typhonpurple
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Woody renverse les canons de son cinéma (personnages, idées, narration), mais son énergie et son acidité manquent de constance. ” — typhonpurple 24 octobre 2015
    13 commentaires
    • bluelagooon
      commentaire modéré Ainsi que ce petit air de jazz !
      28 octobre 2015 Voir la discussion...
    • typhonpurple
      commentaire modéré @bluelagooon J'ai adoré le premier échange entre Joaquin et la doyenne: elle qui s'efforce de faire la conversation, lui qui n'en a rien à faire, qui grogne, qui ne prononce que deux mots!
      28 octobre 2015 Voir la discussion...
    • bluelagooon
      commentaire modéré Et on sait qu'il fait craquer toutes ces dames ... Comment un charmeur de ce genre pourrait être le coupable ? aucune raison et pourtant ..
      28 octobre 2015 Voir la discussion...
  • Cine7Inne
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Dans les manies désuètes d'Allen, E.Stone et J.Phoenix envahissent l'écran à coup de fougue verbale et d'irrationnalité autodestructrice. ” — Cine7Inne 16 octobre 2015
    7 commentaires
    • Cine7Inne
      commentaire modéré Après j'ai un faible pour elle hein !
      16 octobre 2015 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Cine7Inne Je sais bien ;) Mais c'est le propos justement jusqu'au boutiste et ambigue de celui là qui me convainc plus que Magic in the Moonlight trop gentillet à mon goût. Ici Phoenix est un véritable manipulateur et Emma son dommage collatéral. C'est osé et j'aime ça.
      16 octobre 2015 Voir la discussion...
    • Cine7Inne
      commentaire modéré @Joe_Shelby Ah oui je suis d'accord avec toi sur le propos, je parlais juste d'Emma ^^.
      17 octobre 2015 Voir la discussion...
  • Tibetain
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Woody Allen fait du Woody Allen : un film sans grande surprise mais plutôt drôle et agréable. ” — Tibetain 17 octobre 2015
    Commenter
  • flobannion
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Désormais Woody fait uniquement des films pour faire des films, quitte à réemployer les mêmes codes. Le Match Point du pauvre. ” — flobannion 15 octobre 2015
    1 commentaire
    • LeFlou
      commentaire modéré J'ai vu Match Point et c'est exactement ce que j'ai pensé en sortant du cinéma.
      31 octobre 2015 Voir la discussion...
  • Sushi_Overdose
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Une oeuvre faussement légère qui mêle philosophie, romance et art du meurtre. La collaboration Allen/Khondji atteint des sommets de finesse. ” — Sushi_Overdose 28 mai 2015
    Commenter
  • psobkow
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Il ne lui reste à visiblement rien à dire, et pourtant il s'évertue à ne rien montrer, toujours parler. A en perdre Allen. ” — psobkow 14 octobre 2015
    4 commentaires
    • psobkow
      commentaire modéré @Lolograhame ? Je ne comprends pas. Tu as aimé ?
      15 octobre 2015 Voir la discussion...
    • Lolograhame
      commentaire modéré Eh bien oui. L'orchestration des scènes, l'avancement de l'intrigue, c'est bon ça.
      17 octobre 2015 Voir la discussion...
    • psobkow
      commentaire modéré Personnellement, rien ne m'a surpris dans ce film. Et l'orchestration des scènes, ça tient au scénario - on dirait bien que tout se joue avant la caméra.
      18 octobre 2015 Voir la discussion...
  • julietteuuh
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Recyclage : Traitement réintroduisant dans un cycle de production des matériaux qui composaient un produit similaire arrivé en fin de vie. ” — julietteuuh 14 octobre 2015
    2 commentaires
  • Theus
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Comédie noire sardonique à l’engrenage fatal où l’on éprouve une vraie jouissance morbide et subversive ” — Theus 27 décembre 2015
    2 commentaires
    • Thibault_F
      commentaire modéré Bien d'accord. Je m'attendais à un petit Allen sans prétention, sympa... Et au final, je me suis régalé tout du long. Et cette petite atmosphère estivale, miam.
      27 décembre 2015 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré tout à fait d'accord pour la jouissance morbide et l'engrenage fatal!
      27 décembre 2015 Voir la discussion...
  • Springbank
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ A force de se recycler, on perd en fraîcheur. Woody a mauvais Allen. ” — Springbank 2 janvier 2016
    4 commentaires
    • Springbank
      commentaire modéré @WeOwnTheNight Deux fois Match point :)
      2 janvier 2016 Voir la discussion...
    • Springbank
      commentaire modéré @WeOwnTheNight Oui, les personnages névrosés qui se posent des questions existentielles sur le sens de la vie, l'angoisse de la mort etc apparaissent dans la plupart de ses films, joués souvent par lui-même, parfois par des "doubles". Là, ça m'a lassé...
      2 janvier 2016 Voir la discussion...
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré Arf je voulais dire "l''homme irrationnel" of course! :-)
      2 janvier 2016 Voir la discussion...
  • Flol
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Un cru allennien assez relou, en mode pilotage automatique (encore Dostoievski...seriously ??). Même Joaquin y est fade. Woody, salaud ! ” — Flol 15 mai 2015
    10 commentaires
    • itachi
      commentaire modéré Je ne veux y croire.... également.
      15 mai 2015 Voir la discussion...
    • korogu
      commentaire modéré Il faut garder espoir, @Flol doit encore dire n'importe quoi. En tout cas j'y crois, les films qu'il désigne comme "coups d'éclat" sont parmi ceux que j'apprécie le moins dans la filmo de Woody.
      16 mai 2015 Voir la discussion...
    • Flol
      commentaire modéré Je parlais principalement de ceux des 10 dernières années.
      Parce que sinon, on est loin de Annie Hall, Intérieurs, Manhattan, Crimes & Délits et Une Autre Femme.
      Tu préfères lesquels toi ?
      16 mai 2015 Voir la discussion...
  • georges.b1
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Entre comédie et thriller existentiel‚ un conte immoral sur "l’acte gratuit" et un autoportrait tout en dérision‚ avec un JP vertigineux ! ” — georges.b1 15 octobre 2015
    4 commentaires
    • georges.b1
      commentaire modéré @cath44 ça commence par une comédie de moeurs à la Woody et ça tourne en thriller mais philosophique c'est juste un prof qui veut démontrer qu'un meurtre gratuit est possible. Mais JP est trop sublime! (en revanche la fin est un peu décevante)
      15 octobre 2015 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré Un vrai thriller , avec en prime un devoir de philo mais en revanche je reste un petit peu déçue par rapport à mon attente
      17 octobre 2015 Voir la discussion...
    • georges.b1
      commentaire modéré @cath44 Je trouve que la fin du thriller est un peu traitée par dessous la jambe!
      17 octobre 2015 Voir la discussion...
  • Anaphor
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ WA épuise ses obsessions dans ce possible écho moraliste à Match Point, sur-explicatif et verbeux, dont il ne subsiste que des platitudes. ” — Anaphor 22 octobre 2015
    2 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré j’ai été plus généreuse mais c'est en fait ce que je ressens (le sur explicatif et verbeux qui dominent , sans amener d'émotions)
      22 octobre 2015 Voir la discussion...
    • Anaphor
      commentaire modéré @cath44 Je suis un peu sévère, mais j'ai trouvé ça tellement plat et schématique... Je connais l'attrait de Woody pour la verbosité (ouh quel vilain mot), mais là ça étouffait complètement la mise en scène. Les personnages, des clichés ambulants débitant des platitudes... Pour moi cet homme irrationnel est plutôt un homme conventionnel de l'univers Woody Allen.
      22 octobre 2015 Voir la discussion...
  • kuon
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ De l'insipide tisane kantienne, la liqueur existentialiste devient romantique antienne: face à l'enfer des autres, clamer sa déraison pure. ” — kuon 27 octobre 2015
    Commenter
  • CowboyIsBack
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Les questionnements philosophiques d'Allen reviennent en mode mineur. C'est toujours plaisant mais ici poussif. ” — CowboyIsBack 16 janvier 2016
    Commenter
  • FreshBUZZ17
    (à propos de L'homme irrationnel)
    Sa note :
    L'homme irrationnel “ Irrational Man, à la fois amusant dans son humour existentiel et passionnant dans sa trame policière. Allen livre un sympathique petit film. ” — FreshBUZZ17 30 décembre 2015
    Commenter

Casting de L'homme irrationnel

Infos sur L'homme irrationnel

Réalisé par Woody Allen
Écrit par Woody Allen


États-Unis - 1h37 - Drame, Comédie
Titre original : Irrational Man
Sortie le 14 octobre 2015

Synopsis

Sur le campus d'une petite ville américaine, un professeur de philosophie en pleine crise existentielle donne un nouveau but à son existence lorsqu'il noue une relation avec une de ses étudiantes.

Films similaires à L'homme irrationnel

Listes thématiques
    Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
    Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -