Y Télérama aime beaucoup
La Pianiste
(2001)
un film de
Télérama aime beaucoup Y
Satisfaction communauté 69%
La Pianiste Bande-annonce

La Pianiste

(2001)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 69%
  • 731 notes
  • 310 veulent le voir

Micro-critique star (CaroB) :
CaroB
(à propos de La Pianiste)
Sa note :
La Pianiste “ Une partition cruelle, perverse sur le désir, qui va crescendo jusqu'à la note finale, bouleversante, terrible. Fortissimo.  ” — CaroB 28 novembre 2013
5 commentaires
  • CaroB
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Une partition cruelle, perverse sur le désir, qui va crescendo jusqu'à la note finale, bouleversante, terrible. Fortissimo.  ” — CaroB 28 novembre 2013
    5 commentaires
  • Sanium
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Tel est le don de la nuance. Le mystère laisse bientôt sa note à la folie, rêche. Puis sonne la violence, puis l'amour. Hideusement humain. ” — Sanium 16 janvier 2018
    24 commentaires
    • Airone
      commentaire modéré @Sanium Ayant une appréciation schizophrène de son cinéma névrosé, ce serait un plaisir d'en parler plus longuement !
      16 janvier 2018 Voir la discussion...
    • louetdad
      commentaire modéré Le ruban blanc je rejoins @bredele est purement magnifique ! Il me parait être le parfait opposé d’un film moralisateur ...
      17 janvier 2018 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @louetdad merci, tu me rassures sur ma perception des choses.
      17 janvier 2018 Voir la discussion...
  • louetdad
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Portrait clinique d’un monstre de perversion derrière lequel se cache une fillette suffoquant d’être mal-aimée. Sur le fil du rasoir…  ” — louetdad 19 décembre 2013
    5 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré @louetdad oui, belle MC ... au sujet de cette perversion, on peut se demander , si le monstre de perversion (au sens psychique du terme) n'est pas plutôt la mère ...et que la fille aménage comme elle peut sa relation à l'autre , aux hommes comme elle le peut ...sur ce mode sexuel là ...mais c'est tout de même de la perversion....
      20 décembre 2013 Voir la discussion...
    • louetdad
      commentaire modéré magnifique Annie girardot !
      8 janvier 2014 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré @cath44 Cela me semble très juste, mais bon, je n'ai pas encore réussi à dépasser le premier tiers. A suivre !
      9 mai 2015 Voir la discussion...
  • REDACTED
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Ne pourrait être qu'un rigide coup de rasoir, si derrière cette perversité domestique ne trébuchait pas une suppliante demande d'amour.  ” — REDACTED 16 avril 2014
    8 commentaires
    • REDACTED
      commentaire modéré @taipan53 Euh merci ! Mon cœur saigne.:)
      16 avril 2014 Voir la discussion...
    • MissHorne
      commentaire modéré C'est tout à fait ça ! C'est beau ! Bravo !
      20 avril 2014 Voir la discussion...
    • REDACTED
      commentaire modéré Merci, c'est très aimable à toi. La beauté, oui, j'aime de temps à autre l'apprivoiser. :)
      20 avril 2014 Voir la discussion...
  • georges.b1
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Derrière la glace, une souffrance abyssale‚ une pathétique vérité. Erika n’ose pas être elle-même dans le monde. Une force poétique infinie! ” — georges.b1 30 mars 2015
    4 commentaires
    • georges.b1
      commentaire modéré @louetdad Mecri!
      29 février 2016 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré Je souscris jusqu'aux trois quart de cette MC très bien balancée : je ne vois, à mon grand regret, aucune force poétique chez Hanecke, seulement de l'effroi.
      14 janvier 2018 Voir la discussion...
    • georges.b1
      commentaire modéré @Anna_K C'est bien cette force poétique (à multiples visages) qui provoque l'effroi !
      24 avril 2018 Voir la discussion...
  • Attrianera
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Névrose glaciale et mortifère. La solitude de l'héroïne est extrême et la confine pour toujours dans l'antichambre de sa vie. ” — Attrianera 2 février 2016
    6 commentaires
    • bredele
      commentaire modéré @Erelle voir une telle MC, 5 étoiles, sur un film que j'adore, c'est du pur plaisir.
      2 février 2016 Voir la discussion...
    • Attrianera
      commentaire modéré @bredele Merci encore. J'ai rarement vu la solitude d'un être abordée avec autant de justesse dans un film.
      2 février 2016 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré C'est tellement juste que j'essaierai à l'automne d'aller jusqu'au bout du film ... Je m'arrête toujours au moment de la salle de bain ...
      13 août 2017 Voir la discussion...
  • Airone
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ La partition est d'une froide clarté : torturer les personnages pour mutiler le spectateur et taillader sa morale. L'éducation sentimentale. ” — Airone 9 avril 2016
    7 commentaires
  • karaboudjan
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Toujours aussi chaleureux, Haneke trouve en Huppert le congélateur adéquat pour l'histoire d'amour la plus glaçante qui soit. ” — karaboudjan 5 janvier 2014
    4 commentaires
    • karaboudjan
      commentaire modéré Oui, j'ai évité frigide, hein.
      5 janvier 2014 Voir la discussion...
    • TaoChess
      commentaire modéré Du coup, si on remplace Huppert par un congel' et le couteau par un pic à glace, ça devient le Basic Instinct version maso ? ;)
      23 juillet 2014 Voir la discussion...
    • karaboudjan
      commentaire modéré Tu frôles le spoiler, mais c'est un peu ça oui :)
      25 juillet 2014 Voir la discussion...
  • elge
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Quand il s’agit de souffrir pour ne pas se détester tout à fait, les sentiments sont des enfants-monstres disgracieux. Ogre et déchirement. ” — elge 11 mai 2016
    2 commentaires
  • Anna_K
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Hanecke déroule le ruban rouge de la névrose féminine. Brillant, et profondément malsain, heureusement porté par une lumineuse Huppert. ” — Anna_K 24 avril 2018
    6 commentaires
    • Anna_K
      commentaire modéré @Joe_Shelby Haneke, effectivement je suis désolée, ce d'autant que j'ai déjà fait l'erreur. Je ne sais pas si c'est le meilleur film de Haneke, mais il m'a bien tourneboulée, de même que "Le ruban blanc" que j'avais tout de même vu une première fois sur Grand écran ...
      25 avril 2018 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @Anna_K pour le livre que tu évoques , il s'agit de "Sybil" (j'en parle assez longuement sous ma MC de Split ..) La personnalité multiple est un concept qui appartient à la nomenclature psychiatrique Américaine; d'ailleurs le fameux cas a été contesté dans l'après coup ...Cela dit, des traumas peuvent créer des "clivages de la personnalité" , mais cela ne correspond pas tout à fait au personnage de Erika.
      25 avril 2018 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré @cath44 Ah Merci pour ta réponse ! En fait je ne pensais pas au personnage d'Erika, mais ce livre me turlupinait depuis un petit moment ...
      25 avril 2018 Voir la discussion...
  • Joe_Shelby
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Paradoxe malsain entre désirs refoulées, via manipulation d'autrui, et réalités SM + cruelles à l'"enfant" Pianiste. Virtuosité Blanc & Sang ” — Joe_Shelby 27 mai 2015
    3 commentaires
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @ginlange merci pour tous tes likes :)
      1 juin 2015 Voir la discussion...
    • ginlange
      commentaire modéré @Joe_Shelby De rien ça faisait un moment que j'avais pas fait un tour :) Fan de tes MCs sur X-men je suis très fan de l'univers également !
      1 juin 2015 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @ginlange Je commence à me lasser des adaptations comics honnêtement, et pourtant j'ai toujours cette passion et ce respect pour l'univers X-Men, parce que je trouve que l'univers est travaillé, même si la refonte avec DOFP peut paraître bordélique, la team X-Men rajeunit est interprêté avec brio par 2 acteurs que j'affectionne beaucoup Fassbender et McAvoy.
      1 juin 2015 Voir la discussion...
  • Cladthom
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Bouleversant portrait d'une inadaptée, comme toujours Haneke scrute les méandres du monde bourgeois, ses troubles avec méticulosité. ” — Cladthom 8 décembre 2011
    4 commentaires
    • Cladthom
      commentaire modéré Mon favori c'est aussi Le septième continent. La pianiste potentiellement aussi deuxième, je les trouve tellement fort. Mais j'aime beaucoup aussi Caché pour le trouble qui s'en dégage, il n'y a que chez lui que je ressens ça (Le ruban blanc aussi). C'est peut-être austère et pas super marrant comme cinéma, mais moi ce qu'il fait ça m'emporte souvent (à part peut-être Le temps du loup que je trouve bof).
      8 décembre 2011 Voir la discussion...
    • hugues.derolez
      commentaire modéré Caché oui, pourquoi pas, mais ses premiers, Benny's video, 71 fragments d'une chronologie du hasard, même Funny Games, c'est relou. J'ai pas vu Le temps du loup, Code inconnu, Le Ruban blanc.
      8 décembre 2011 Voir la discussion...
    • Cladthom
      commentaire modéré Non Funny Games est excellent, j'ai pas revu Benny's video et 71 fragments par contre depuis longtemps donc je laisse le bénéfice du doute (j'avais aimé, mais j'avoue que ça m'avait pas transcendé non plus à l'époque).
      A revoir.
      8 décembre 2011 Voir la discussion...
  • TaoChess
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Isabelle Huppert en grosse SM, sorte d'excroissance de ses personnages Chabroliens, cela devait arriver. Bouleversante déculottée du désir. ” — TaoChess 5 octobre 2013
    Commenter
  • cath44
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Sur le fil du rasoir, dans l'entre deux de la perversion et d'une souffrance sans fond, Huppert est magistrale dans le rôle d’Erika. ” — cath44 21 juin 2013
    6 commentaires
    • Anna_K
      commentaire modéré @cath44 Effectivement ! Haneke a bien de la chance d'avoir Isabelle Huppert pour aller jusqu'au bout de son propre discours, à moins que ce ne soit elle qui, à un moment donné, prenne la main, à l'insu des deux d'ailleurs :). Maintenant que je suis allée jusqu'au bout du film -après m'être arrêtée trois fois au milieu de la scène avec la lame de rasoir , je devrais pouvoir le revoir sans trop de problème. Mais monter jusqu'à cinq étoiles, chère @bredele, c'est vraiment trop me demander. Je ne sais pas où Haneke (culture catholique ?) va chercher tout cela (puritanisme du nord de l'Europe ?) mais c'est vraiment très dérangeant, d'ailleurs on est aussi déconcerté que le jeune Klemmer devant les propositions qu'Erika lui fait dans sa chambre, au travers d'une longue lettre.
      25 avril 2018 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @Anna_K Haneke a trouvé cette histoire chez une de ses compatriotes, Elfriede Jelinek, prix Nobel de littérature. Plus le poids de la religion est lourd, plus la perversion est grande
      25 avril 2018 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré @bredele Ma tentative de lire Jelinek en 2004 a tourné très court ...
      25 avril 2018 Voir la discussion...
  • Pussycat
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ D'un corps supplicié, IH épouse les névroses d'un prof de piano où se niche en son sein, une fragile petite fille. Dualité violente extrême. ” — Pussycat 5 mai 2015
    2 commentaires
  • bredele
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Venez jouer au piano malsain de frau professor Huppert et entrez dans une sublime danse masochiste. ” — bredele 8 novembre 2015
    Commenter
  • Le_Hutin
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Le pianiste de la leçon de piano essaye de tirer la pianiste. En résulte un concerto pour corps frustrés tout à fait original et intéressant ” — Le_Hutin 9 mars 2016
    Commenter
  • spider19
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Michael a écrit une nouvelle partition. Isabelle nous envoûte, nous séduit. On a envie d'assister au 2e concert. ” — spider19 1 juillet 2017
    Commenter
  • stillMargotte
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ I.Huppert, bouleversante de froideur en femme hors du monde. Haneke filme la folie la plus perverse, dérangeante car ancrée au plus profond. ” — stillMargotte 13 janvier 2013
    3 commentaires
  • Juckarify
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ En Clé de Seul, Haneke compose une portée déviante où les soupirs durent une vie. Huppert y est révoltante de violence intérieure. ” — Juckarify 8 octobre 2016
    4 commentaires
    • Juckarify
      commentaire modéré @bredele Je l'ai découvert hier, et au-delà du choc immédiat, j'y ai reconnu le genre de film qui laisse une empreinte durable sur la psyché du cinéphile (comme il est d'ailleurs dit très justement ici et là sur cette page)
      8 octobre 2016 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @Juckarify des films aussi forts, il y en a peu.
      8 octobre 2016 Voir la discussion...
    • Attrianera
      commentaire modéré En clé de seul résume parfaitement le psychisme de cette femme, c'est très bien trouvé.
      8 octobre 2016 Voir la discussion...
  • BarryLyndon
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ D'abord c'est l'Huppert-cut violent, et puis La Pianiste laisse une marque, comme une petite tâche rouge sur un chemisier blanc cassé.  ” — BarryLyndon 29 mars 2013
    Commenter
  • PumpUpTheJam
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Froide, cruelle, perverse, Haneke ne gâte pas son personnage. Mais Huppert s'en fout et en profite pour livrer une immense performance. ” — PumpUpTheJam 16 août 2016
    1 commentaire
  • kimmylenem
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Lui seul est capable de mutiler ainsi le désir de deux êtres pourtant sincèrement déchirants. Haneke, pervers magnifique. ” — kimmylenem 3 février 2014
    3 commentaires
  • youliseas
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Haneke parvient à dégoûter de la musique et du sexe en un seul film. Déprimant, sans jamais éprouver d'empathie pour les personnages... ” — youliseas 5 avril 2012
    9 commentaires
    • zephsk
      commentaire modéré Certes. Le truc qui m'inquiète chez elle, c'est le sentiment diffus qu'elle ne joue pas. C'est elle.
      Cela étant, elle est super à contre-emploi dans Copacabana.
      7 mai 2012 Voir la discussion...
    • youliseas
      commentaire modéré Tiens je vais mettre ça en "envie", merci ! Je l'ai pas assez vue à contre-emploi justement, ça me fera du bien...
      7 mai 2012 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré @zephsk J'ai exactement le même sentiment !
      24 avril 2018 Voir la discussion...
  • TrueCine
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Chez Haneke, la folie est maladive et prend naissance dans le malsain. Un film froid, dérangeant, déviant et pervers. Du grand Haneke donc. ” — TrueCine 29 août 2014
    Commenter
  • Fe
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Le film dégoute, révolte, épuise. Et puis il y a cette dernière séquence, inoubliable, qui prouve qu'Huppert est la plus grande actrice FR. ” — Fe 21 août 2013
    Commenter
  • Colbosch
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Haneke fait de Magimel le miroir du spectateur. On ne comprend pas notre fascination malsaine pour Huppert, mais on ne peut s'en échapper. ” — Colbosch 21 avril 2015
    2 commentaires
  • clementduclos
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ Nier ses désirs ou y succomber? Huppert, telle une Schubert des années 2000, de son lied enivre le spectateur: requiem pour un fou. ” — clementduclos 20 février 2017
    2 commentaires
  • ProfilSupprime
    (à propos de La Pianiste)
    La Pianiste “ Se construire en se détruisant. Beauté froide, attirante et repoussante. Le plus malsain l'entoure. Erika rayonne... ” — ProfilSupprime 11 septembre 2016
    Commenter
  • Flowzi
    (à propos de La Pianiste)
    Sa note :
    La Pianiste “ L'amour et la douleur. Sentiment et physique. L'amour contrarié, dévoyé, impossible, l'amour, le sexe, l'humiliation. L'amour toxique. ” — Flowzi 11 novembre 2015
    2 commentaires

Casting de La Pianiste

Infos sur La Pianiste

Réalisé par Michael Haneke
Écrit par Michael Haneke


Autriche, France - 2h09 - Drame, Thriller
Sortie le 5 septembre 2001
Compétition officielle au Festival de Cannes 2001

Synopsis

Erika Kohut, la quarantaine, est un honorable professeur de piano au Conservatoire de Vienne. Menant une vie de célibataire endurcie chez sa vieille mère possessive, cette musicienne laisse libre cours à sa sexualité débridée en épiant les autres. Fréquentant secrètement les peep-shows et les cinémas pornos, Erika Kohut plonge dans un voyeurisme morbide et s'inflige des mutilations par pur plaisir masochiste.Jusqu'au jour où Walter, un élève d'une vingtaine d'années, tombe amoureux d'elle. De cette affection naît une relation troublante, mouvementée et perverse entre le maître et son disciple.

Films similaires à La Pianiste

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - 2 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -