The Master

(2012)
Ce qu'en pense la communauté
  • 66%
  • 1077 notes
  • 3,40 moyenne

Micro-critique star (Piola) :
Piola
(à propos de The Master)
Sa note :
The Master “ The Master - pièce conçue pour dérouter et fasciner, pose une réflexion sur la manipulation en scrutant le pouvoir des mots sur les maux. ” — Piola 27 février 2014
6 commentaires
  • smwhr
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Je ne suis pas exactement sûr d'être capable de dire de quoi parle The Master, mais qu'est-ce que c'est beau !  ” — smwhr 9 janvier 2013
    66 commentaires
  • Piola
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ The Master - pièce conçue pour dérouter et fasciner, pose une réflexion sur la manipulation en scrutant le pouvoir des mots sur les maux. ” — Piola 27 février 2014
    6 commentaires
  • Portinou
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Admirable ambiguïté de la phorie qui veut qu'on possède et maîtrise dans la mesure où l'on sert et s'abnie! - Tournier ” — Portinou 30 juin 2014
    2 commentaires
    • Portinou
      commentaire modéré @ReznikAlabama Pas évident en effet, tant le film traite son sujet avec complexité. C'est un film véritablement décontenançant, je ne savais pas quoi en penser au-delà de sa photographie à tomber, de son jeu d'acteurs remarquable, de sa réalisation proche de la perfection et de sa qualité de "film-corps" (pour reprendre l'expression de @zephsk). Mais plus le film repasse dans ma tête depuis hier, plus il fait son chemin, et plus je me rends compte que P.T.A. a réussi une oeuvre d'une profondeur rare.
      30 juin 2014 Voir la discussion...
    • ReznikAlabama
      commentaire modéré @Portinou Je n'ai vu le film qu'une seule fois à sa sortie. Comme toi, j'en garde un souvenir confus tant le film est subjuguant visuellement mais difficile à cerner. Je pense que je devrais le revoir pour avoir une opinion plus claire mais il est clair que PTA est l'un des réalisateurs les plus intéressants actuellement.
      30 juin 2014 Voir la discussion...
  • Suzanneastic
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Réalisation et acteurs fascinent, captivent et nous entrainent dans un tourbillon de folie somptueux. Un film à la virtuosité peu commune. ” — Suzanneastic 15 mars 2014
    5 commentaires
  • DaleCoop
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ L'équivalent pour PTA d'In Utero pour Nirvana. Une fois le sommet atteint, la maturité permet à l'auteur de s'exprimer librement. Enfin. ” — DaleCoop 21 juin 2015
    16 commentaires
    • DaleCoop
      commentaire modéré Ce qui est paradoxale puisque les riffs du Death / Death Melo sont certainement les plus travaillés... Enfin bon c'est un style...
      Tu cites Soulfly... N'aimes-tu point Sepultura ?
      30 juin 2015 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @DaleCoop J'ai aimé Sepultura du temps de Max Cavalera (CHAOS, ROOTS), après je n'ai pas aimé son successeur. Pour Soulfly j'ai aimé leur 1er album car il y avait un esprit tribal dans la musique à la manière de Roots, qui s'est malheureusement étiolé.
      30 juin 2015 Voir la discussion...
    • palelose
      commentaire modéré @DaleCoop Sérieux t'écoute du rap? qui comme rappeurs? je suis très friand de rap.
      29 janvier 2016 Voir la discussion...
  • zephsk
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ The Master, c'est le film-corps qui part à la recherche de son origine en même temps qu'il se construit. Remarquable et éblouissant. ” — zephsk 9 avril 2013
    7 commentaires
    • xzerep
      commentaire modéré @zephsk Je n'ai pas immédiatement fait le rapprochement avec l'Église de Scientologie ou quelconque autre fonctionnement sectaire à vrai dire, c'est dire la qualité de la manipulation (ou suis-je un cas isolé ?) C'est très adroit de la part du réalisateur de lâcher dès le départ le spectateur dans le chaos. À partir de la rencontre avec le Maître, la structure narrative éclatée progressivement se construit, plus classique, rassurante. En suivant le Maître on suit le fil narratif, au lieu du contraire. Le film alors trouve sa structure, le personnage et nous avec.
      2 janvier 2014 Voir la discussion...
    • 187
      commentaire modéré Intéressante ton analyse @zephsk, j'aime beaucoup l'idée de "film-corps", ça correspond très bien.
      31 mars 2014 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré Merci
      31 mars 2014 Voir la discussion...
  • ginlange
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ “ Un film complexe, remplit de mystère. Mais n'est ce pas le propre d'un chef d'oeuvre ? Rester inclassable et à jamais une énigme ?  ” — ginlange 8 mars 2014
    4 commentaires
  • tomsias
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Je n'ai pas trouvé la clé de The Master. Peut-être parce que je n'ai pas vu The Licence. Ou parce que ce mégalo de PTA nous méprise complet. ” — tomsias 10 février 2013
    13 commentaires
    • tomsias
      commentaire modéré Soupçon que j'avais déjà émis à propos de l'affreux Magnolia.
      11 février 2013 Voir la discussion...
    • hendicaise
      commentaire modéré "Magnolia" est le plus beau film du monde, et de tous les temps, et le restera jusqu'à la fin des temps. Et du monde. En 2030, pour info. Après, si tu penses le contraire, je ne dis rien...... http://24.media.tumb...Lwh1regjh4o1_500.gif
      11 février 2013 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré +1 pour la formule. Tu as vu The Graduate au moins j'espère ?
      9 avril 2013 Voir la discussion...
  • Apocalypse12
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ La recherche de ses origines perdues ne peut que mener à la solitude. Je est cette forme nouvelle dont la connaissance est une illusion. ” — Apocalypse12 23 juillet 2015
    4 commentaires
  • Scronchh
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Reconstruction loufoque et mystique d'un homme détruit par la guerre, où P.S Hoffman nous envoûte pour son ultime grand rôle. Adieu, génie ! ” — Scronchh 9 février 2015
    Commenter
  • JaphyRider
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Film sauvage jouant sur l’ambiguïté du dominant/dominé mais marqué par la grande solitude de chacun.Brillante maîtrise technique.Éblouissant ” — JaphyRider 5 avril 2015
    Commenter
  • Robb
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ The Master est habité par une puissance mystique, on ne sait où l'on va, il suffit de se laisser guider. ” — Robb 2 janvier 2014
    1 commentaire
  • typhonpurple
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Je est un autre qui forme, brise, aime et meurt. Libre, toujours vide de vent, il erre jusqu'à épouser son origine perdue. Magistral.  ” — typhonpurple 3 mars 2014
    2 commentaires
    • Viennois
      commentaire modéré C'est beau, mais je ne comprends pas trop...
      9 mars 2014 Voir la discussion...
    • Apocalypse12
      commentaire modéré @typhonpurple : Je m'aperçois, en relisant ta MC, que j'ai également utilisé l'expression du "Je" dans la mienne. Les grands esprits se rencontrent.
      23 juillet 2015 Voir la discussion...
  • Sanium
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ The Master déifié, The Student réifié. Décadente ascension, ardente déstructuration. Un mythe binaire s'impose, le génie s'expose. ” — Sanium 6 juillet 2015
    7 commentaires
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Sanium L'un n'est pas indisociable de l'autre c'est évident et je peux parfaitement le comprendre. Après des films ne sont pas forcés de passer par l'émotion pour avoir un statut de films très analyste, tu prends par exemple la majorité de la filmographie de Lars Von Trier, avant de trouver des sentiments autre que du dégoût, il faut bien gratter ce qu'il cherche à exprimer à travers ses films, et au final, le message est encore + percutant je trouve.
      6 juillet 2015 Voir la discussion...
    • Sanium
      commentaire modéré Ah nan je ne dis pas que l'émotion est nécessaire, c'est simplement un petit plus que j'aimerais trouver chez PTA. Concernant Lars Von Trier, mon inculture va encore frapper haha, je n'ai vu que Melancholia jusque là (j'ai adoré !). Après l'analyse c'est pas vraiment mon fort, je reste assez "primaire" pour l'instant, je n'aime pas trop me détacher ou trop interpréter. Enfin si, j'aime le faire mais pas quand un film l'impose.
      6 juillet 2015 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Sanium Melancholia est un très bon film, mais je peux concevoir que l'analyse durant un film ce ne soit pas trop ton truc. Malheureusement PTA en fait beaucoup, c'est souvent pour cela que ses films sont difficiles à vraiment aborder ;)
      6 juillet 2015 Voir la discussion...
  • Kikuchiyo
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Sur le moment, c'est limpide, passionnant, souverain. Quand on en sort (sonné), on ne peut le réduire à rien. Le propre d'un film majeur ? ” — Kikuchiyo 12 janvier 2013
    6 commentaires
    • TaoChess
      commentaire modéré @gustaveshaimi Je n'ai pas encore visionné The Master mais je viens de remarquer que le script est vraiment très proche du Malin (adapté d'un roman de O'Connor) de John Huston ! Tu l'as vu ?
      23 décembre 2013 Voir la discussion...
    • Kikuchiyo
      commentaire modéré @TaoChess Oui, il y a longtemps. Mais non : THE MASTER se concentre sur deux hommes à part égale, et pas seulement un comme le faisait Huston. Ce sont deux films bien différents, je te rassure !
      23 décembre 2013 Voir la discussion...
    • TaoChess
      commentaire modéré Ok, je ne pensais pas à une copie conforme bien entendu, mais à des similitudes, peut-être, au niveau du propos, de l'ambiance, ou même du jeu de Phoenix/Dourif... Dans tous les cas, il faudra que je matte The Master un de ces jours :)
      23 décembre 2013 Voir la discussion...
  • Thomaschry
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Phoenix est cette Amérique violente, déboussolée qui, canalisée par la Religion, ne tient que dans la schizophrénie. Puissance et conscience ” — Thomaschry 29 juillet 2013
    3 commentaires
    • CyberSpace
      commentaire modéré J'aime pas ce film, j'aime bien ta MC... Donc +1 quand même...
      22 décembre 2013 Voir la discussion...
    • Thomaschry
      commentaire modéré PTA c'est, sans doute, le réalisateur que je préfère aujourd'hui. Je reste ébahi devant ses films à chaque fois que je les vois. Tu rajoutes Lars et t'as le duo infernal qui hante mes nuits.
      22 décembre 2013 Voir la discussion...
    • CyberSpace
      commentaire modéré OK pour Lars, pas d'accord pour PTA : sa manie de pomper le cinéma des autres à chaque film a le don de me crisper, même si son talent de filmeur est indiscutable et que je prends un plaisir monstre devant "Magnolia" ou "Boogie Nights".
      22 décembre 2013 Voir la discussion...
  • Airone
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Un face-à-face poignant entre deux acteurs impressionnants qui dépeint efficacement l'assujettissement de l'homme. Esthétiquement superbe. ” — Airone 28 août 2013
    Commenter
  • Lejeunecon
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Hoffman hypnotise, jouant maestro parolier dans cabale des mânes innocents, secouant les caboches pour absorber le liquide génie, l'esprit. ” — Lejeunecon 24 août 2015
    13 commentaires
    • Lejeunecon
      commentaire modéré @Joe_Shelby Avant tout, la preuve que ton article m'a convaincu, c'est que j'ai immédiatement enclenché un second visionnage du film ( qui sera achevé par un remise à niveau de la note que je lui avais mis, maintenant pour moi c'est un pur chef d'oeuvre.) Alors par ou commencer, si je me souviens bien tu traite des personnages comme étant des gens seuls, errant et ne parvenant a vivre que dans ce petit espace qu'est la scène et ses coulisses ( choses que j'ai vraiment remarqué au second visionnage ), et puis la comparaison avec la Bo de percussion et les battement de coeur, je sais pas si c'est véridique, mais j'ai trouvé sa extrêmement logique après, surtout lorsque Riggan quitte les conversations avec Norton. Puis plus simplement, j'ai pu vraiment profiter de ce "faux" unique plan séquence (je ne me souviens même pas avoir vu les coupures d'ailleurs) on se laisse vraiment porter dans ce film, je le dis dans ma Mc "On se sent comme un habitué" . Parce que comme lui c'est un peu ce que l'on fait tous, courir après son talent (passé ou avenir d'ailleurs) et je n'aurais surement pas compris cette profondeur sans ton analyse, cette chimère inaccessible et obsédante. En gros j'ai pu voir en un film qui m'avait séduis, un véritable chef d'oeuvre. Mais la confrontation de Riggan entre l'amour et l'admiration m'a laissé un peu plus dans le floue, je ne sais pas si il confond vraiment les deux, ou si simplement il n'arrive pas a les retrouver. Faut te mettre à ma place, tu sors d'un petit film assez comique et très prenant, et tu te rend compte que tu as louper tout l'essence même du discours (franchement je t'avoue que j'avais un peu les glandes au début ahah) maintenant je suis plus attentif, il y a plein de référence et de pensée qui m'était passé au travers, autant la critique du monde du spectacle, du show boss en générale, ou la critique des super héros j'avais capté. Pour être honnête je pensais qu'il avait vraiment des pouvoirs, et non qu'il était juste en train de fantasmer sur son soi fictif, (j'espère que c'est ça d'ailleurs). Et puis la fin Icariene à beaucoup plus de valeur ensuite tu l'imagine bien. Bon je crois que j'en ai pas mal dis déjà ahah.
      24 août 2015 Voir la discussion...
    • Lejeunecon
      commentaire modéré @Joe_Shelby Puis je n'avais pas vu le plan de méduse au tout début aussi (Ouai donc en résumé gros shame on me, et bravo à toi ahah) Du coup je serais pas compte de nouveaux articles.
      24 août 2015 Voir la discussion...
    • Lejeunecon
      commentaire modéré @Joe_Shelby Mais pour en finir avec Birdman, tu pense vraiment qu'il regagne une sorte de liberté ? Est ce que ce ne serait pas plutôt un châtiment, c'était assez abstrait pour moi, libération ou damnation.
      24 août 2015 Voir la discussion...
  • Pussycat
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ PTA explore les fonctionnements de l'endoctrinement/cheminements d'une dérive sectaire/limite du libre arbitre/croyances. Qui manipule qui ? ” — Pussycat 29 mai 2015
    Commenter
  • itachi
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Trop c'est trop !! Tout est dans le titre. PTA a définitivement atteint une autre galaxie... ” — itachi 8 octobre 2013
    Commenter
  • HugoUnchained
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Le Maître tient en cage son Phoenix, prison mentale l'empêchant de renaître des cendres d'une flamme rousse et d'un canon tiède. Fabuleux ! ” — HugoUnchained 9 février 2015
    Commenter
  • korogu
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Première réussite totale d'Anderson qui s'efface enfin devant ses personnages. Devenue pertinente, sa mise en scène est sublimée. ” — korogu 14 mars 2015
    1 commentaire
  • ElmerHunter
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Puissance ultime du cinéma : hyper-symbolisme de l'hyper-réalisme. Est-ce qu'on se souvient ou est-ce qu'on imagine ? Eyes Wide Open. ” — ElmerHunter 25 mai 2013
    Commenter
  • Woodyalleniste13
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Entre PTA et le public s'établit une relation homologue à celle du Master et de son Phoenix : entre attraction et révolte, culte et ennui! ” — Woodyalleniste13 27 juillet 2013
    1 commentaire
    • cath44
      commentaire modéré je partage ce sentiment ...je m'y suis ennuyée, malgré une certaine fascination ..
      15 février 2014 Voir la discussion...
  • Hyksos
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Bluffant, troublant, déroutant, captivant. Que dire d'autre ? Joaquin Phoenix et PSH sont magistraux. On était prévenu avec le titre.  ” — Hyksos 3 mars 2014
    Commenter
  • CinemAtrium
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Patron du dialogue, PTA façonne sa partition de l’image et des maux dans une réflexion partisane, partante, particulière, particulaire. ” — CinemAtrium 21 février 2016
    Commenter
  • thibaultd
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Deux acteurs majestueux servent parfaitement cette oeuvre mystique, faste et complexe. Qualité de mise scène somptueuse. (The) Masterpiece ! ” — thibaultd 28 février 2014
    Commenter
  • conardo
    (à propos de The Master)
    The Master “ Extrêmement beau et incroyablement chiant ” — conardo 9 janvier 2013
    5 commentaires
  • Erelle
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Plaques tectoniques relationnelles, la vie est un puzzle permanent dont les cartes maîtresses sont névrose, manipulation et poésie. ” — Erelle 5 novembre 2016
    5 commentaires
    • jean_pierre
      commentaire modéré PTA aura donc réussi à te bluffer !
      6 novembre 2016 Voir la discussion...
    • Erelle
      commentaire modéré @jean_pierre J'avais déjà beaucoup aimé Inherent vice. Et indépendamment même ce de film, Phoenix et feu Seymour Hoffman sont pour moi des acteurs de référence. .
      6 novembre 2016 Voir la discussion...
    • jean_pierre
      commentaire modéré Je conviens qu'il filme de manière épatante et choisit d'excellents acteurs. Ce qui, outre son goût des récits-fresques pour très larges écrans, communique à ses brillantes productions des allures de grands films.
      6 novembre 2016 Voir la discussion...
  • hugo
    (à propos de The Master)
    Sa note :
    The Master “ Joli face-à-face entre un Phoenix superbement psychotique as usual et un PSH magistral qui raconte de la merde pendant 2h. BO intéressante. ” — hugo 10 janvier 2013
    7 commentaires

Casting de The Master

Infos sur The Master

Réalisé par Paul Thomas Anderson
Écrit par Paul Thomas Anderson


États-Unis - 2h17 - Drame
Sortie le 9 janvier 2013

Synopsis

Freddie, un vétéran, revient en Californie après s’être battu dans le Pacifique. Alcoolique, il distille sa propre gnôle et contient difficilement la violence qu’il a en lui… Quand Freddie rencontre Lancaster Dodd – « le Maître », charismatique meneur d’un mouvement nommé la Cause, il tombe rapidement sous sa coupe...

Films similaires à The Master

Listes thématiques
    Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
    Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -