TOP 10 - Federico FELLINI

TOP 10 - Federico FELLINI

Liste de 10 films par ProfilSupprime
| 280 vues 

/block/list/vk_list_items?id=1286629&from_url=/listes-de-films/top-10-federico-fellini/1286629&gtm_page_category=listes+de+films&items_offset=0&items_limit=50&items_order=priority&items_filter=&items_search=
  • 1
    Huit et demi
    1
     (1963)
    ProfilSupprime
    “ Le fantasme est une illusion que seuls les rêveurs peuvent se permettre. Derrière ces lunettes noires, un monde en attente. ” — ProfilSupprime 15 août 2014
    Commenter
  • 2
    La Dolce Vita
    2
     (1960)
    Comédie, Drame | 2h58
    Synopsis : Le chroniqueur Marcello fait le tour des lieux à scandale de Rome pour alimenter les potins d'un journal à fort tirage. Il rencontre une faune corrompue et dérisoire qui feint de s'amuser et dissimule mal son ennui.
  • 3
    Les Nuits de Cabiria
    3
    Drame | 1h50
    ProfilSupprime
    “ Fellini offre à sa sublime muse, une pure merveille. ” — ProfilSupprime 29 janvier 2014
    Commenter
  • 4
    Et vogue le navire
    4
    Comédie, Drame | 2h12
    Synopsis : En 1914, le port de Naples est le théâtre d'événements peu banals. La haute société européenne, artistes et politiciens de renom, s'apprête, au cours d'une croisière, a disperser les cendres de leur diva adulée. Les premières manifestations de la guerre vont frapper de plein fouet les insouciants passagers...
  • 5
    Fellini Roma
    5
     (1972)
    Comédie, Drame | 2h08
    Synopsis : La vie à Rome de 1930 à nos jours vue par un de ses admirateur, Federico Fellini. Fresque monumentale ou réalité et fantasmes du réalisateur sont étroitement mêlés.
  • 6
    Casanova
    6
     (1976)
    Drame | 2h03
    Synopsis : Federico Fellini nous offre un portrait à contre-courant de ce séducteur mythique. Un regard froid sur la solitude d'un homme poursuivi par sa renommée.
  • 7
    Amarcord
    7
     (1973)
    Comédie, Drame | 2h07
    ProfilSupprime
    “ Voglio una donna ! Voglio una donna ! Et le pathétique grotesque devient une émotion douloureuse. Fellini... ” — ProfilSupprime 27 août 2013
    Commenter
  • 8
    La Strada
    8
     (1954)
    Drame | 1h40
    Synopsis : En Italie, Zampano, un rustre costaud, forain ambulant spécialisé dans des tours de force « achète », à une mère misérable, la gentille Gelsomina, une fille un peu attardée. Voyageant sur les routes dans une pauvre carriole au gré des humeurs de Zampano, Gelsomina seconde celui-ci lors de son grand numéro de briseur de chaînes. Le reste du temps, Zampano la traite comme bonne à tout faire sans lui accorder plus d'attention. À l'occasion d'une de leurs étapes, Gelsomina est fascinée par le gracile « fou » et son dangereux numéro de funambule. Ce dernier est le seul à comprendre la jeune femme.
  • 9
    Il Bidone
    9
     (1955)
    Comédie, Drame | 1h52
    Synopsis : Augusto est à la tête d'un petit gang d'escrocs qui comprend par ailleurs Carlo «Picasso», un artiste raté, et Roberto, un joyeux luron, routier à ses heures. Tous les trois parcourent la campagne romaine, racontant d'invraisemblables histoires à des paysans crédules qu'ils délestent de quelques sous. Ils ont honte de leurs forfaits, non pas parce qu'illégaux, mais parce que trop petits. Un jour, las de cette vie minable, «Picasso» quitte ses complices pour rejoindre son épouse. Quelque temps plus tard, Augusto, à son tour, se remet en question. Cela ne l'empêchera pas d'être arrêté, sous les yeux de sa fille...
  • 10
    Les Vitelloni
    10
     (1953)
    Comédie, Drame | 1h43
    Synopsis : Cinq adolescents attardés, déjà âgés d'une trentaine d'années, vivotent aux crochets de leurs parents dans une petite ville italienne du littoral romagnol. Ils n'ont pas commencé à travailler, n'en ont même pas l'intention et ne savent comment donner à leur existence du rêve, de l'aventure voire de l'amour. Tous de profils différents (un tombeur, un ténébreux, un apprenti-écrivain, un ténor de bord de plage, un cynique), ils se rassemblent en bande mais la médiocrité, la frustration, la solitude de leurs conditions et situations ne parviennent pas à disparaître malgré leurs pauvres tentatives illusoires et désespérées d'échapper au quotidien ensemble, et devant le désespoir de leurs parents respectifs. Seule la fuite de leur ville leur permettrait de s'échapper du nid familial petit-bourgeois mais ils ne s'y résolvent pas et parcourent la ville et la nuit, désoeuvrés.Le film suit plus particulièrement l'évolution de Fausto, "chef et guide spirituel" de la bande, dans sa relation avec Sandra : la première scène est la découverte de la grossesse de Sandra (juste après que Fausto, flirtant avec une autre demoiselle, a déclaré "Sandra ? Qui c'est, Sandra ?"), puis s'ensuit le mariage, et les... difficultés de Fausto pour accepter ses responsabilités d'époux, voire de père. Il semble pourtant qu'à la fin, Fausto, dûment corrigé, rentre dans le rang, aidé par l'amour de l'honnête mais un peu naïve Sandra.L'autre personnage central, même s'il se maintient toujours en retrait (sauf dans les scènes avec la statue volée) est Moraldo, le seul dont on sent que le rôle de parasite, d'inutile lui pèse, et dont l'évolution, solitaire et silencieuse, conclura le film.
6 commentaires
  • ReznikAlabama
    commentaire modéré Faudrait vraiment que je me mette à ce réalisateur, je n'ai vu que les Nuits de Cabiria pour l'instant :(
    4 juin 2014 Voir la discussion...
  • ProfilSupprime
    commentaire modéré @ReznikAlabama On ne peut pas tout voir dans la vie, mais je te conseille vivement de te pencher sur son cas. J'aurai pu faire un top 20 tant j'aime ce réalisateur... Tu as aimé "LES NUITS DE CABIRIA" ?
    4 juin 2014 Voir la discussion...
  • ReznikAlabama
    commentaire modéré Effectivement, difficile de tout voir mais Fellini me donne particulièrement envie. J'ai 2-3 dvds du bonhomme mais je vais devoir attendre le retour de mon erasmus pour les voir. Sinon oui, j'ai été touché par Les nuits de Cabiria même si j'ai du le subir en VF. Tu en conseilles plus qu'un autre pour continuer sa filmographie ?
    4 juin 2014 Voir la discussion...
  • ProfilSupprime
    commentaire modéré Les dix qui sont dans ce top sont , à mes yeux, les meilleurs, mais les gouts et les couleurs... Huit et demi est un film à voir avant de mourir, c'est évident. Fellini, c'est tout un univers à lui tout seul, quasi indissociable de Nino Rota, l'homme qui a fait la plupart des musiques de ses films. Un Fellini se reconnait à une seule note de musique, c'est dire... Quand plusieurs génies se rencontrent (avec aussi Mastroianni) , c'est d'une beauté à couper le souffle, mais vraiment !!!
    4 juin 2014 Voir la discussion...
  • ReznikAlabama
    commentaire modéré Tu me mets l'eau à la bouche, je suis plutôt friand des ost de films. si mes souvenirs sont bons, je possède La dolce vita, les Vitellonis et Juliette des esprits. Je regarderai ça prochainement. (Sinon 8 1/2 est dans ma liste des grands classiques à voir ^^)
    4 juin 2014 Voir la discussion...
  • ProfilSupprime
    commentaire modéré Ils sont tout les 3 bons , voir sensationnels, particulièrement les 2 premiers que tu cites, mais Juliette des esprits est très bon aussi. Fellini ne ressemble à personne, et dans mes souvenirs, je ne connais personne qui a essayé, ne serait que dans une scène, à lui ressemblé. Je te conseille aussi INTERVISTA, mais après , car celui est un auto-portrait sous les traits de Marcello justement.
    4 juin 2014 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -