Les auteurs
romain lamy
Romain18 Yohann Ruelle
LuckyYoplay
à lire aussi
Du même auteur
Tous les articles de romain lamy
2013 année de braise ?

Les 30 films les plus attendus de 2013

Dossier | Par romain lamy, Yohann Ruelle | Le 31 décembre 2012 à 18h38
Tags : bande-annonce

La guerre de Troie et la fin du monde n'ont pas eu lieu mais l'année, elle, s'achève bel et bien, avec un soupçon de suspense. Qui raflera le titre ô combien convoité de Grand vainqueur de la FilmCup 2012 ? « De grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités » disait l'oncle Ben et c'est à vous, citoyens du monde vodkastographique, qu'incombe la lourde tâche de sacrer votre chouchou.

En attendant, il est grand temps de lorgner sur les douze prochains mois et les fabuleux trésors qu'ils recèlent. Soyez prévenus : 2013 sera éblouissante !

Qu'allons-nous trouver sur les écrans en 2013 ? Un joyeux foutoir aux reflets de sexe et de débauche, un concentré d'adrénaline, d'ivresse, de muscles et de testostérone. Les escapades aux confins de l'espace seront nombreuses, les biopics fidèles au poste, les effusions de sang là pour assouvir nos instincts primaires, l'amour nous fera pleurer, rêver, vibrer. Un programme rock'n'roll dont voici un aperçu chronologique, avec notre sélection des 30 films les plus attendus de 2013. Le cinéma est mort, vive le cinéma !

Début 2013

The Master de Paul Thomas Anderson (9 janvier)
Cinquième collaboration entre Philip Seymour Hoffman et le réalisateur Paul Thomas Anderson, The Master relate l'histoire d'un vétéran de la guerre du Vietnam (Joaquin Phoenix) psychologiquement très vulnérable, qui fait la rencontre d'un homme énigmatique. Celui-ci peu à peu devient une sorte de chef spirituel. Bien entendu, même si le réalisateur s'en défend, le pitch du film fait penser à l'église de scientologie et à son chef Ron Hubbard. Tom Cruise (à qui d'ailleurs Paul Thomas Anderson a offert l'un de ses plus beaux rôles dans Magnolia), ambassadeur de la secte depuis plus de dix ans, serait sorti de la projection du film "très mécontent".

Django Unchained de Quentin Tarantino (16 janvier)
Après l'irrévérencieux Inglorious basterds, Tarantino persiste et signe avec un western spaghetti sur l'esclavage aux Etats-Unis, à la fin du XIXe siècle? Leonardo Di Caprio campe un vil propriétaire terrien, tandis que le charismatique Jamie Foxx incarne Django, un esclave à la recherche de sa femme. Christoph Waltz, désormais un habitué de la famille, est également de la partie. En voici un extrait "dirty" :


Getting dirty, extrait de Django Unchained

Zero Dark Thirty de Kathryn Bigelow (23 janvier)
Après Démineurs, la patriote Kathryn Bigelow repart au Moyen-Orient la fleur au fusil. Cette fois, direction le Pakistan pour nous faire revivre la chasse à l'homme la plus importante du siècle : la traque de Oussama Ben Laden. La jeune trouvaille d'Hollywood Jessica Chastain campe une agent de la CIA mobilisée pour l'opération. Zero Dark Thirty aurait dû sortir à la fin de l'année dernière mais les élections présidentielles ont momentanément retardé l'exploitation du film, les producteurs craignant d'être accusé de propagande.

Lincoln de Steven Spielberg (30 janvier)
En 2013, Spielberg marche sur les pas de D.W Griffith et John Ford, qui se sont tous deux également attaqué à la la figure du seizième et mythique président des États-Unis qui a notamment aboli l'esclavage. L'exercice semble fonctionner puisque le film est encensé par la critique outre-atlantique. Archétype du film multi récompensé, le sacre devrait avoir lieu le 24 février prochain, lors des Oscars 2013.

Happiness Therapy de David O. Russell (30 janvier)
Attention, peut-être le film surprise de l'année. Happiness Therapy fait sensation un peu partout où il passe et cumule de prestigieuses nominations : 5 Spirit Awards, 4 Golden Globes et bien d'autres, en attendant les Oscars. Il faut dire que David O. Russell, papa du brillant Fighter, a réuni Bradley Cooper et Jennifer Lawrence, deux des acteurs les plus en vues de ces dernières années. Résultat ? La romance improbable entre une veuve et un professeur bipolaire. Et ça fait des merveilles !

Hitchcock de Sacha Gervasi (6 février)
Un biopic sur le maestro, le génie intemporel, le visionnaire Alfred Hitchcock ? Un projet fort audacieux, qui s'évertue non pas à retracer la vie du cinéaste mais se focalise sur la genèse chaotique de l'oeuvre culte Psychose, à travers le prisme de sa relation mouvementée avec sa femme, Alma Reville. Anthony Hopkins est troublant de mimétisme, Helen Mirren saisissante de dignité, les deux sont (très) bien placés dans la course aux Oscars... Que demander de plus ? Ah oui : Scarlett Johansson pour la fameuse scène de la douche !

Die Hard 5 : Belle journée pour mourir de John Moore (20 février)
C'est toute la famille Mc Lane qui se retrouve dans la panade pour ce cinquième épisode des aventures du flic le plus célèbre du monde. Histoire de varier un peu, cette fois c'est à Moscou que le gros du travail se fera. Venu libérer son fils des froides geôles moscovites, John en profite au passage pour empêcher le déroulement d'une troisième guerre mondiale qui semble se profiler à deux pâtés de maisons. La routine, en témoigne cette bande-annonce pour le moins énergique !

Möbius de Eric Rochant (27 février)
On a d'abord eu envie de voir Möbius pour son pitch et son cast ahurissant. Un sombre thriller d'espionnage sur les falaises escarpées du Rocher, porté par Cécile de France, Tim Roth, Emilie Dequenne et Jean Dujardin, dans son premier rôle depuis la folie des Oscars. Et puis le réalisateur, Eric Rochant s'est confié. A nous, interlocuteurs et psys virtuels, sur ses instants de doute, ses colères, ses douleurs, d'abord sur Twitter durant le tournage puis sur son blog pendant la post-production. Un partage d'expérience unique, criant sérum de vérité à l'instar du Fucking Kassovitz, dans les rouages infernaux de la réalisation d'un film. Soudain, Möbius nous apparaît différent, et encore plus fascinant.

A la Merveille de Terrence Malick (6 mars)
Ben Affleck, amoureux tour à tour de Olga Kurylenko et de Rachel McAdams, une virée au Mont-Saint-Michel, puis à Paris, la voix rauque et salvatrice de Javier Bardem, le ciel d'Oklahoma? Voila tout le décor de cette ôde poétique et humaniste, dans la droite lignée de The Tree of life. Malick passe au crible le sentiment amoureux et la foi religieuse, aidé par les lumières du directeur de la photographie Emmanuel Lubiescki. Hué lors de sa présentation au festival de Venise en septembre dernier, A la merveille divise et devrait renforcer les convictions des pros et anti Malick.

Spring Breakers de Harmony Korine (6 mars)
C'est une tradition, les petites filles modèles de l'écurie Disney grandissent vite. Après Britney, Christina et Miley, c'est au tour de Selena et Vanessa de faire des conneries et d'opérer leur mutation crash. Alpaguées par Harmony Korine, éminence grise du sulfureux Larry Clark et scénariste de ses deux meilleurs films (Kids et Ken Park), voici les deux starlettes au casting de ce sombre road-movie : pour financer leur vacances d'été, quatre jeunes filles en fleurs décident de braquer un fast-food. Le temps de l'innocence, de l'amour et des copains va vite basculer en une aventure grinçante et violente...

Cloud Atlas de Andy Wachowski et Lana Wachowski (13 mars)
Le duo de cinéastes à l'origine de Matrix possèdent ce goût rare du risque, eux qui n'ont jamais eu peur de réinventer le cinéma quitte à s'y brûler, parfois, les ailes (le mitigé Speed Racer). Leur nouveau bébé est un film de science fiction au scénario complexe, retraçant les aventures de différents personnages et comment leurs actions passées impactent sur le présent et l'avenir. Avec son casting cinq étoiles (Halle Berry, Tom Hanks, Hugh Grant, Susan Sarandon, Jim Sturgess, Hugo Weaving, Ben Whishaw) et l'ambition démesurée de l'ensemble, Cloud Atlas a les ressources pour faire émerger quelque chose de grand, très grand.

This Is 40 de Judd Apatow (13 mars)
Le Roi de la comédie US, c'est lui. Judd Apatow, dont l'évocation du nom suffit à vous coller un sourire béant au souvenir des innombrables fous rires que le bougre vous a fait choper, est de retour derrière la caméra pour son quatrième long, un spin-off d'En cloque, mode d'emploi qui s'intéresse cette fois-ci aux personnages de Paul Rudd et Leslie Mann. Une comédie familiale potache mais tendre sur la crise de la quarantaine, qui s'offre, as usual, un casting dément et barré. Jason Segel, Melissa McCarthy, Chris O'Dowd, John Lithgow et Megan Fox seront donc de la partie, et nous avec !

Les Amants Passagers de Pedro Almodóvar (27 mars)
La sortie d'un Almodóvar est toujours un événement en soi, qui plus est si le réalisateur espagnol revient à ses premiers amours... Oui, la Movida est de retour ! Après le thriller esthétique, l'imprévisible cinéaste enfante une comédie foutraque à huis clos dans un avion. Les passagers en question pensent vivre leurs dernières heures et face à leur mort imminente, livrent leur lot de révélations inattendues. Exubérant, gay-friendly et festif, ce joyeux bordel en perspective ne peut que nous réjouir ! Surtout si Penelope Cruz et Antonio Banderas ont promis de faire une apparition.

The Grandmasters de Wong Kar-Wai (17 avril)
Absent des écrans depuis My Blueberry Nights en 2007, Wong Kar-Wai n'a visiblement rien perdu de sa superbe : cadrage millimétré, photographie sublime et distorsions de temps, The Grandmasters nous promet un voyage grandiose dans la Chine des années 30. Tony Leung Chiu Wai y campe le légendaire Ip Man, maître en arts martiaux et mentor de Bruce Lee. Entre combats spectaculaires et romance tourmentée, le film pourrait glaner le titre du plus flamboyant retour aux sources du genre.

L'écume des jours de Michel Gondry ( 24 avril)
Déjà quelque peu repu au surréalisme, le réalisateur de Eternal Sunshine of the spotless mind ne s'est pas attaqué à la facilité en adaptant le fantasmagorique Ecumes des jours de Boris Vian. Le casting semble toutefois bien sage pour relevé le défi : Romain Duris et Audrey Tautou retrouvent leurs rôles déjà très exploités par Klapisch de l'archétype petit couple de parisiens tout mignon, prêt à l'export. Omar Sy et Gad Elmaleh tiennent la chandelle.

Fin 2013

Only god forgives de Nicolas Winding Refn (Mai)
Il a fallu seulement deux petites années pour que le réalisateur danois Nicolas Winding Refn reforme avec Ryan Gosling le duo gagnant de Drive. Le film a été tourné à Bangkok. A la tête d'un club de boxe thaï, Billy gère sa petite entreprise mafieuse de trafic de drogue avec son frère. Lorsque celui-ci se fait assassiner, tout dérape. Les premières photos mettant en scène un Ryan Gosling très défiguré avait surexcité les fans de Drive. Le bonus : Kristin Scott Thomas en mère courage, mafieuse et vengeresse, prête à toutes les extrémités pour que le crime de son fils ne soit pas impuni...

Gatsby le magnifique de Baz Luhrmann (15 mai)
Après le cuisant échec Australia, Baz Luhrmann s'était fait discret durant quelques années. Jusqu'à ce tonitruant retour, avec sous le bras, l'adaptation du fantasque roman de Francis Scott Fitzerald. On connait le goût du réalisateur australien pour l'exubérance, la société bourgeoise décadente des années 20 de Gatsby lui semble totalement dévoué. Luhrmann sort aussi le grand jeu pour le rôle-titre en faisant de nouveau appel à Leonardo DiCaprio, un vieux camarade qu'il avait propulsé au rang de star planétaire avec son Roméo + Juliette, dix-huit ans auparavant. Au regard de cette prometteuse bande annonce, tous nos espoirs sont donc permis.

After Earth de M. Night Shyamalan (5 juin)
Will Smith pistonne son fils le jeune Jaden pour incarner avec lui les deux premiers rôles de l'un des blockbusters les plus ambitieux de l'année 2013 : 1000 ans après que la terre soit abandonnée par les hommes suite à un cataclysme, Smith père et fils reviennent malgré eux sur la terre, suite au crash de leur vaisseau. La planète bleue est depuis devenue particulièrement hostile. M. Night Shyamalan est aux manettes dans un registre tout nouveau pour lui : le film d'anticipation.

Man of steel de Zack Snyder (13 juin)
Le Superman nouveau est arrivé ! Cette fois il devra affronter deux autres survivants de la planète Krypton, le redoutable Général Zod. Zack Snyder est aux manettes, pour un lifting à la sauce Nolan, le petit frère du réalisateur de Batman ayant chapotté tout le développement du scénario avec son acolyte David S. Goyer. Bryan Singer, réalisateur du dernier Superman en date, espérait un reboot de sa version. Il n'en sera rien : avec Man of steel, une nouvelle histoire commence.

Monstres Academy de Dan Scanlon (10 juillet)
Ne cherchez pas plus loin, il est là. LE film d'animation à ne louper sous aucun prétexte. Monstres Academy, préquel du génialissime Monstres & Cie, nous plonge des années en arrière sur le campus de l'Université de la Peur, là où chaque apprenti monstre se transforme en machine à effrayer les p'tits n'enfants. C'est ici que se rencontrent pour la première fois les inséparables Bob et Sully... mais c'était un temps loin de l'amitié, où les pires coups bas étaient permis ! Admirez donc Bob se faire ridiculiser par la boule de poils bleus dans ce premier trailer.

Pacific Rim de Guillermo Del Toro (17 juillet)
Guillermo Del Toro revient avec un thriller apocalyptique version XXXL. Les aliens envahisseurs font la taille d'un séquoia, et épuisent les ressources terrestres sous le regard perplexe de l'humanité. Une seule solution, de gigantesques robots piloté par les hommes, ultime rempart contre une éminente fin du monde. Depuis l'horrible série des Transformers, Pacific Rim sera-t-il le film qui nous réconciliera avec le genre robotique ? Guillermo Del Toro a toute notre confiance.

Casse-tête chinois de Cédric Klapisch (16 octobre)
Douze ans après l'Auberge espagnole et neuf ans après les Poupées russes, le troisième volet des aventures de Xavier, le "Antoine Doinel" de Cedric Klapisch, ressemble un peu à la visite surprise d'un vieil ami dont on a oublié le nom... Xavier a dorénavant 40 ans, il a des enfants, et part s'installer à New-York avec la petite famille. Seulement les choses ne sont pas si simples, son existence outre-atlantique va vite devenir un casse-tête chinois. Toujours pas de bande-annonce du film en ce début d'année, toutefois, comme beaucoup d'autres réalisateurs, Cédric Klapisch a pris le réflexe de publier sur son compte Twitter de nombreuses photos et des commentaires sur l'avancement du tournage.

Blood Ties de Guillaume Canet (30 octobre)
Après avoir réalisé "le film de sa vie" avec Les petits mouchoirs, Guillaume Canet vit son rêve américain en adaptant pour Hollywood le film Les liens du sang de Jacques Maillot, un thriller made in France dans lequel il apparaissait aux côtés de François Cluzet en 2008. Le scénario a été co-écrit avec James Gray. Mila Kunis, Clive Owen, James Caan, et l'inévitable Marion Cotillard sont à l'affiche de ce remake.

Date à déterminer

The Nightingale de James Gray (2013)
Le trop rare James Gray (cinq films en presque 20 ans de carrière) est un cinéaste sensoriel, capable en un seul plan de capter l'essence d'un lieu et d'un univers. L'instantané et l'authentique sont devenus obsession, au point d'avoir engager Marion Cotillard parce qu'au cours d'un dîner, l'actrice lui a balancé du pain à la figure (véridique!). La muse française d'Hollywood est le coeur névralgique de son nouveau long-métrage, l'histoire d'une prostituée dans le Lower East Side de New York au début du XXe siècle. Si l'on ajoute Joaquin Phoenix en maquereau cruel, Jeremy Renner en illusionniste samaritain et le don unique de Gray pour ficeler des drames noirs fiévreux, assurément on tient là l'un des événements de l'année.

Before Midnight de Richard Linklater (2013)
Qu'on se le dise : ils nous avaient terriblement manqué. Julie Delpy et Ethan Hawke triplent la mise neuf and plus tard avec Before Midnight, troisième morceau du puzzle composé par Before Sunrise et Before Sunset. Adieu Paris et Vienne, c'est sous les rayons chauds de la Grèce que Jesse et Céline composent à nouveau une variation fraîche et piquante sur la vie et l'amour. Rien n'a filtré sur le script mais on s'en fout : voir ces deux-là réunis suffit à ensoleiller notre horizon ciné.

Riddick : Dead Man Stalking de David Twohy (2013)
Un bon p'tit Riddick de derrière les fagots, quoi de mieux pour exalter notre âme d'ado dopé à l'adrénaline ? Troisième volet de la saga qui a révélé Vin Diesel et ses muscles de mastodonte, Dead Man Stalking persiste et signe dans le survival de science-fiction. Cette fois, Riddick est laissé pour mort sur une planète inconnue et devra affronter tout une ribambelles d'affreux vilains : des « trissons » (des bisons à trois pattes), des « démons boueux » et deux équipes de chasseurs de primes. Planquez les tasses de thé !

Un Indien des plaines de Arnaud Desplechin (2013)
Desplechin réalise enfin le fantasme qui le hantait depuis 20 ans : retracer sur grand écran l'amitié singulière qui se noue, au fil d'échanges labyrinthiques, entre Georges Devereux, ethnopsychanalyste juif exilé, et Jimmy Picard, Indien névrosé, tourmenté par l'alcool et un lourd sentiment de déracinement. Benicio del Toro et Mathieu Amalric ont arpenté les territoires brûlants des Grandes Plaines du Montana pour incarner avec démence ce face-à-face théâtral et intimiste couché sur papier dans l'ouvrage « Psychothérapie d'un Indien des Plaines » publié en 1951 par Devereux lui-même. Il nous tarde de voir le peintre Desplechin croquer ce tableau rêvé et son souffle romanesque.

Le bleu est une couleur chaude de Abdellatif Kechiche (2013)
L'un des rendez-vous français de 2013 sera l'adaptation du roman graphique de Julie Maroh, prix du public au festival d'Angoulême 2011. Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos (révélation de La Rafle) dans une belle histoire d'amour lesbienne, ça flatte nos égos masculins mais surtout notre sensibilité cinématographique. Parce qu'aux commandes du film, Abdellatif Kechiche, poète méthodique et exigeant, saura sublimer comme personne l'aura insensée de ses deux muses. Et puis rien que pour voir les cheveux aux reflets bleus de Léa...

The Bling Ring de Sofia Coppola (2013)
Des ados tourmentés, de l'ennui et du vide, des stars en déchéance et Los Angeles, bref, The Bling Ring s'annonce très Sofia Coppola. Ses thèmes de prédilection alignés, la réalisatrice va pouvoir arpenter les festivals (Cannes 2013 ?) et accomplir ce qu'elle sait faire de mieux : révéler des actrices fascinantes. Emma Watson, échappée d'Harry Potter, suivra-t-elle le sillon tracé par Scarlett Johansson, Kirsten Dunst et Elle Fanning ?

Nymphomaniac de Lars Von Trier (2013)
De la baise, en veux-tu en voilà, et tournée sans artifice : voilà ce que promet le prochain Lars Von Trier, cinéaste rock'n'roll et sulfureux qui jouit du scandale que provoque chacune de ses oeuvres (et ses blagounettes sur les nazis). Pour son drame porno en deux parties (soft et hard), le danois s'est offert les services de ses acteurs fétiches (Charlotte Gaingsbourg, Stellan Skarsgård, William Dafoe) et a convié des p'tits nouveaux dans sa filmo (Shia Labeouf, Jamie Bell, Uma Thurman, Christian Slater). Assurément, la partouze de l'année.

Pour découvrir le catalogue (presque) complet, consultez notre liste des films à ne pas manquer en 2013.

Et vous, sur quelle oeuvre jetterez-vous votre dévolu ?

13 commentaires
  • dr-jaws
    commentaire modéré Mis à part le Klapisch et Riddick, j'attends également tous ces films, je rajouterai Passion - parce que c'est De Palma et ça faisait un moment qu'il ne donnait plus de news, The Place Beyond the Pines dont la BA m'a donné très très envie, Gangster Squad car j'adore le genre et Le dernier rempart pour le fun de retrouver Schwarzy dans un film d'action rien qu'à lui.
    Puis il y aura surement le new Scorsese The wolf of Wall Street vers la fin de l'année. Et Elysium sera peut-être aussi un des sommets SF de l'année, en tout cas j'ose espérer.

    Bonne année :) Et souhaitons-nous une année cinéma 2013 plus belle et plus riche que la précédente !!
    1 janvier 2013 Voir la discussion...
  • vhf
    commentaire modéré J'attends le Jarmusch !
    1 janvier 2013 Voir la discussion...
  • Store
    commentaire modéré & Dupieux
    1 janvier 2013 Voir la discussion...
  • IMtheRookie
    commentaire modéré Et voilà une contre-liste avec quelques curiosités : http://www.vodkaster...tes-2013-cinema-3136
    2 janvier 2013 Voir la discussion...
  • Torrebenn
    commentaire modéré "L'Ecume des jours" par Gondry ... J'en tremble déjà d'angoisse !
    5 janvier 2013 Voir la discussion...
  • IMtheRookie
    commentaire modéré @Torrebenn pareil, je le sens vraiment pas ! Le bouquin m'est tombé des mains au bout de 20 pages et imaginer Gondry aux commandes de ce truc est assez flippant. Mais bon, sait-on jamais !
    5 janvier 2013 Voir la discussion...
  • Donantonio
    commentaire modéré Belle liste qui annonce une belle année 2013 , gare à la chute des "trop-attendus" ...
    7 janvier 2013 Voir la discussion...
  • Sebmagic
    commentaire modéré J'attends aussi la plupart de ces films, mais j'aurais largement ajouté Upside Down à la liste !
    9 janvier 2013 Voir la discussion...
  • Michel_XL
    commentaire modéré Personne pour mentionner la sortie du film de Rémi Gaillard ? Ca n'a pourtant pas l'air dégueux du tout.
    9 janvier 2013 Voir la discussion...
  • ozinou
    commentaire modéré Vivement Pacific Rim.
    14 mai 2013 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Les derniers articles
On en parle...
Listes populaires
Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -