Amos Gitaï

Réalisateur, scénariste, acteur
Né à Haïfa le 11 octobre 1950
Connu pour...

Biographie de Amos Gitaï

Né d'un père architecte du Bauhaus, il commence des études d'architecture. Lorsque la guerre du Kippour éclate, il doit interrompre ses études pour participer au conflit au sein d'une unité de secours par hélicoptère. Au cours de ses missions, il utilise une caméra Super-8. A l'issue de la guerre, il s'engage dans une carrière de cinéaste et commence à réaliser des documentaires.
En 1979, la télévision israélienne refuse de diffuser son film "Bayit", dont les prises de position sont jugées trop à gauche. Cependant le film obtient un certain succès dans des festivals internationaux. Le documentaire, Journal de campagne, réalisé en 1982, déclenche une polémique et l'oblige à quitter Israël pour vivre à Paris. Parallèlement, il poursuit ses études d'architecture à Berkeley, où il aura son doctorat en 1986. Il ne retourne dans son pays qu'après l'élection de Yizhak Rabin et la signature des accords d'Oslo au début des années 90.
Durant cette période, il continue à réaliser des documentaires, et tourne son premier long métrage de fiction Esther en 1986. Cette même année, il obtient son doctorat d'architecture à Berkeley.
Après son retour en Israël, il s'attaque à de nombreux sujets : religion (Kadosh), qui relate l'histoire de deux femmes dans la société ultra-orthodoxe de Jérusalem; guerre (Kippour), où il puise de ses propres souvenirs de la Guerre de Kippour; création de l'Etat d'Israël (Kedma), l'histoire de rescapés de la Shoah qui débarquent en Palestine mandataire, pendant la Guerre d'indépendance d'Israël; proxénétisme (la Terre Promise), le périple de quelques jeunes filles russes jusqu'aux maisons closes israéliennes; l'occupation des territoires palestiniens (Free Zone)...
Ses films sont mieux accueillis à l'étranger qu'en Israël, ceux-ci étant jugés par certains de ses compatriotes comme trop "européens" et portant un regard trop simpliste sur la réalité israélienne, bien plus complexe. En revanche, son oeuvre est fort appréciée à l'étranger. D'après le Village Voice, il serait pour lui seul " la nouvelle vague israélienne". Ses films ont été projetés dans des compétitions internationales et récompensés à plusieurs reprises.

Filmographie de Amos Gitaï

  • 1
    A l'Ouest du Jourdain
    Taux de satisfaction de la communauté
    01%
    un film de Amos Gitaï
    Dans À l’ouest du Jourdain, Amos Gitai se rend à nouveau, 35 ans après Field Diary en 1982, en Cisjordanie. La série de rencontres avec des organismes de Human Rights tels que B’Ts...
    1h28
    Ma note :
  • 2
    Le dernier jour d’Yitzhak Rabin
    Taux de satisfaction de la communauté
    51%
    un film de Amos Gitaï
    Amos Gitaï revient sur l'assassinat par un extrêmiste juif en 1995 du premier ministre israëlien Yithzak Rabin, connu pour ses positions conciliatrices et pacifistes sur la questio...
    2h33
    Ma note :
  • 3
    Tsili
    (2014)
    un film de Amos Gitaï
    Après que sa famille entière ait été déportée dans les camps, Tsili, une jeune juive, part se cacher dans la forêt au sud de Czernowicz. En pleine zone de guerre, elle se construit...
    1h28
    Ma note :
  • 4
    Words with Gods
    2h09
    Ma note :
  • 5
    Ana Arabia
    Taux de satisfaction de la communauté
    48%
    (2013)
    un film de Amos Gitaï
    ntre Jaffa et Bat Yam, dans la banlieue sud de Tel-Aviv. Yael, une jeune journaliste enquête sur la vie de Hannah Klibanov, devenue Siam Hassan, une Israélienne convertie à l'islam...
    1h25
    Ma note :
  • 6
  • 7
    Lullaby to My Father
    un film de Amos Gitaï
    Le film entrelace événements historiques et souvenirs intimes. J’observe la façon dont l’architecture représente les transformations de la société et ceux qui donnent forme à cette...
    1h27
    Ma note :
  • 8
    Roses à crédit
    un film de Amos Gitaï
    Marjoline, si belle qu'elle en est inquiétante, est née dans une pauvre cabane dont elle hait la saleté. Elle n'aime que le beau, le propre, le lisse, et en ces années 50, les anné...
    1h53
    Ma note :
  • 9
    Carmel
    (2009)
    un film de Amos Gitaï
    Construit comme un journal intime, ce film raconte en une série d'épisodes des événements personnels ou publics liés à son auteur, Amos Gitai. Un poème cinématographique dense, par...
    1h32
    Ma note :
  • 10
    Plus tard tu comprendras
    un film de Amos Gitaï
    Alors que débute le procès de Klaus Barbie, à la veille de la mort de sa mère, Victor rompt le silence qu'elle a gardé sur la déportation de ses parents et renoue avec ses origines...
    1h28
    Ma note :

Avis sur les films de Amos Gitaï

Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -