Andrei Tarkovski

Réalisateur, scénariste, acteur
Né à Yuryevetsky District le 4 avril 1932, mort le 29 décembre 1986
Connu pour...

Biographie de Andrei Tarkovski

Fils du poète Arseni Tarkovski, Andreï Tarkovski évolue dans un milieu qui le pousse à s'intéresser aux arts. « Sa mère avait senti en lui un tempérament artistique » affirme sa femme Larissa Tarkovskaïa. Il étudie ainsi la musique, la peinture, la sculpture, l'arabe (« Cette langue l'éblouissait parce qu'on y trouve des centaines de mots pour désigner le chameau »), jusqu'à se tourner vers la géologie en participant à une expédition d'un an en Sibérie. En 1956 seulement, il entre au VGIK (Institut fédéral d'État du cinéma), à Moscou. Il y suit pendant quatre ans la classe de Mikhaïl Romm : « Ce maître m'a appris à être moi-même. » tout en poursuivant en parallèle les cours d'une école de musique et d'une école de peinture. C'est à partir de là qu'il met en scène son premier court-métrage : Les Tueurs, adapté de la nouvelle d'Ernest Hemingway. En 1960, il réalise son film de fin d'études : Le Rouleau compresseur et le violon, un moyen-métrage en couleurs.
Son premier long-métrage L'Enfance d'Ivan le propulse sur la scène internationale grâce à l'obtention du Lion d'or à la Mostra de Venise en 1962. L'Enfance d'Ivan annonce un renouveau dans le cinéma soviétique, lui permettant enfin un détachement avec le réalisme social et l'arrivée de nouveaux auteurs. Souvent ennuyé par la censure, jugeant son oeuvre non conforme aux impératifs de l'art national, il doit remanier le montage de ses films suivants notamment celui d' Andrei Roublev.
Après la réalisation de Solaris, c'est avec Le Miroir qui intègre dans son récit des épisodes de sa propre enfance et même des poèmes de son père, que son contentieux avec les autorités soviétiques qui jugent son film trop avant-gardiste l'oblige à émigrer pour trouver d'autres ressources financières, artistiques et professionnelles. Il achève néanmoins l'élaboration de Stalker d'après un roman des frères Strougatski en Union des républiques socialistes soviétiques. Après plusieurs voyages en Italie, en Suède ainsi qu'au Royaume-Uni pour y monter l'opéra de Moussorgsky, Boris Goudonov, il décide finalement de revenir en URSS en 1981 pour retrouver son épouse Larissa et leur fils : Andreï Tarkovski Jr. Mais il quitte définitivement le pays l'année suivante, s'établissant en Italie où il y tourne Nostalghia co-écrit avec le scénariste de Michelangelo Antonioni, Tonino Guerra, un film sur la nostalgie que peuvent éprouver les russes très attachés à leurs racines. Pendant que Tarkovski est en Italie, Mosfilm empêche son fils Andriouchka, sa femme Larissa et leur chien Dakus de rejoindre Andreï par peur qu'ils ne reviennent pas en Union soviétique. Tarkovski est finalement rejoint quelques années après par sa femme Larissa en Italie. A Cannes, Nostalghia reçoit, des mains d'Orson Welles, ex-aequo avec L'Argent de Robert Bresson, le Prix du cinéma de création.
Enfin, Ingmar Bergman invite Tarkovski à tourner Le Sacrifice sur son île, l'île de Farö. En décembre 1985, un cancer du poumon est détecté chez Andrei Tarkovski. Cette maladie avait déjà tué l'un de ses acteurs fétiches en 1982, Anatoli Solonitsyne. Après le tournage, grâce à François Mitterrand et à Jacques Chirac qui lui offre, en tant que maire de Paris à l'époque, un logement et des soins gratuits ; Andreï est hospitalisé à Paris. Il y retrouve enfin son fils Andreï le 19 Janvier 1986.
Il décède des suites d'un cancer du poumon le 28 décembre 1986 à Neuilly-sur-Seine en France. Il est inhumé le 3 janvier 1987 au cimetière russe orthodoxe de Sainte-Geneviève-des-Bois.
Le cinéma d'Andreï Tarkovski est unanimement reconnu. Il a particulièrement influencé Nuri Bilge Ceylan dans son film Uzak, Sharunas Bartas, Alexandre Sokourov ainsi que Andrei Zviaguintsev dont Le Bannissement a été considéré comme du Tarkovski de troisième zone par les critiques. Le film de Lars Von Trier Antichrist est dédié à Andreï Tarkovski.
L'édition définitive de son Journal 1970 - 1986 est le document le plus intéressant pour en connaître davantage sur sa biographie.

Filmographie de Andrei Tarkovski

  • Une Journée d'Andrei Arsenevitch
    Taux de satisfaction de la communauté
    95%
    un film de Chris Marker
    Chris Marker rend au grand cineaste russe et ami, Andrei Tarkovski, un hommage qui est aussi un modele d'analyse.
    Ma note :
  • Tempo di viaggio
    Taux de satisfaction de la communauté
    82%
    1h02
    Ma note :
  • Élégie de Moscou
    un film de Alexandr Sokurov
    Portrait d'Andrei Tarkovski.
    1h28
    Ma note :
  • Le Sacrifice
    Taux de satisfaction de la communauté
    80%
    Le Sacrifice (1986)
    un film de Andrei Tarkovski
    En Suède, un soir, M. Aleksander, professeur un peu pompeux, fête son anniversaire. Soudain, à la television, le Premier ministre annonce une guerre nucléaire mondiale, la fin de t...
    2h29
    Ma note :
  • Nostalghia
    Taux de satisfaction de la communauté
    86%
    Nostalghia (1983)
    un film de Andrei Tarkovski
    Un poète russe, Gortchakov, est à la recherche d'un compatriote compositeur qui a séjourné en Italie au XVIIIe siècle. Il est accompagné dans son voyage par une jeune interprète, E...
    2h10
    Ma note :
  • Stalker
    Taux de satisfaction de la communauté
    83%
    Stalker (1979)
    un film de Andrei Tarkovski
    Il existe une zone, lieu dont personne ne connaît la nature. A-t-elle été touchée par une bombe atomique ? Une météorite ? La venue d'extraterrestres ? Cette zone est crainte par t...
    2h43
    Ma note :
  • Le Miroir
    Taux de satisfaction de la communauté
    82%
    Le Miroir (1974)
    un film de Andrei Tarkovski
    Arrivé à la moitie de sa vie, un homme malade se penche sur son passé. C'est son enfance tout d'abord qui lui revient avec la vision de sa mère attendant le retour improbable de so...
    1h45
    Ma note :
  • Solaris
    Taux de satisfaction de la communauté
    83%
    Solaris (1972)
    un film de Andrei Tarkovski
    Un ingenieur est envoyé en mission sur Solaris, station intersidérale, après le suicide de son predécesseur.
    2h47
    Ma note :
  • Andreï Roublev
    Taux de satisfaction de la communauté
    84%
    un film de Andrei Tarkovski
    A travers la turbulente période du XV siècle en Russie, la vie et l'oeuvre d'Andreiv Rublev, le grand peintre d'icônes, tentant de prouver que l'art est a l'avant-garde de toute tr...
    2h30
    Ma note :
  • L'Enfance d'Ivan
    Taux de satisfaction de la communauté
    92%
    un film de Andrei Tarkovski
    Ivan a eu une enfance heureuse, mais la guerre détruit son bonheur familial. Pour se venger, il s'engage dans l'armée et manifeste son intelligence et son courage lors de missions ...
    1h30
    Ma note :

Avis sur les films de Andrei Tarkovski

Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -