T Télérama aime un peu
Satisfaction communauté 78%
Kapo

Kapo

(1959)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 78%
  • 15 notes
  • 25 veulent le voir

Micro-critique star (cath44) :
cath44
(à propos de Kapo)
Sa note :
Kapo “ Oublier jusqu’à son nom dans la peur et la faim déshumanisantes. Des miradors aux barbelés, reconstitution éprouvante de l’enfer des camps. ” — cath44 20 juillet 2017
3 commentaires
  • Torrebenn
    (à propos de Kapo)
    Sa note :
    Kapo “ L'homme qui critique celui qui fait un travelling "pour recadrer le cadavre en contre-plongée" n'a droit qu'à mon plus profond mépris. ” — Torrebenn 27 juin 2015
    34 commentaires
    • elge
      commentaire modéré oui mais pourquoi sais-tu faire la différence entre "One direction le film" par exemple et "Charo" ? ... parce que tu t"es forgé une opinion, te l'as éduquée cette opinion, elle ne vient pas de l'opération du saint esprit...
      5 juillet 2015 Voir la discussion...
    • Torrebenn
      commentaire modéré @elge Oui, et ? Je me la suis forgée à coup de "Je préfère rester dans une salle seul à regarder "La Prisonnière du désert" que "Allô Maman, ici bébé !" avec mes camarades" (scène vécue en fin d'année de 5e quand on ne regarde plus que des films en classe ...).
      Je ne dis pas que c'est irrationnel, c'est de l'expérience, des préférences, des goûts qui se forgent. Mais au final le choix est toujours binaire : ça me plaît ou pas ! Non ?
      5 juillet 2015 Voir la discussion...
    • elge
      commentaire modéré On est d'accord : le gout s'éduque... mais en fait, oui, il s'éduque irrationnellement, "pulsionnellement"... Aller voir un Bergman à reculons pour les yeux d'une blonde, et finir par presque oublier de ressortir de la salle à la fin ... à une table du "Bec de Jazz" écouter ce fou de littérature parler de Murnau et de Dreyer, ne pas connaitre mais aimer déjà, aimer a priori...
      6 juillet 2015 Voir la discussion...
  • cath44
    (à propos de Kapo)
    Sa note :
    Kapo “ Oublier jusqu’à son nom dans la peur et la faim déshumanisantes. Des miradors aux barbelés, reconstitution éprouvante de l’enfer des camps. ” — cath44 20 juillet 2017
    3 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré “Aucune expérience humaine n'est dénuée de sens ou indigne d'analyse…L'Enfer, c'est là où il n'y a pas de pourquoi.” “Ils nous enlèveront jusqu'à notre nom : si nous voulons le conserver, nous devrons trouver la force pour que derrière ce nom, quelque chose de nous subsiste.” Primo Levi
      20 juillet 2017 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @Torrebenn je l'ai revu sur cine classic, et j'ai ainsi pu relire tes commentaires, que j'approuve totalement....tant de vaines polémiques sur ce film " marqué au fer rouge par les débats acharnés qu’il suscita à sa sortie sur ce fameux travellings jugé complaisant et abject. , c'est tellement plus complexe que cela et si la romance prend un peu de place , la reconstitution éprouvante de vérité emporte tout.
      20 juillet 2017 Voir la discussion...
    • Torrebenn
      commentaire modéré Une polémique sur laquelle je préfère ne même pas revenir, tant cela risque de me rendre violent, tout au moins verbalement.
      Certains points de vue ne méritent que mon mépris ... :)
      Et je précise de suite, que mon mépris ne vise pas des gens sur VK (surtout pas un ami avec lequel je ne suis pas d'accord).
      20 juillet 2017 Voir la discussion...
  • Thomaschry
    (à propos de Kapo)
    Sa note :
    Kapo “ Plus complexe et moins complaisant que ce que suggère la polémique, ce mélodrame interroge frontalement et avec style le martyr des camps. ” — Thomaschry 24 février 2015
    Commenter

Casting de Kapo

Infos sur Kapo

Réalisé par Gillo Pontecorvo
Écrit par Franco Solinas et Gillo Pontecorvo


Italie - 1h58 - Drame
Titre original : Kapò
Sortie le 27 septembre 1960

Synopsis

Paris, Seconde Guerre Mondiale. Edith, jeune parisienne juive, est déportée avec ses parents vers les camps de la mort. Aidée par d’autres détenues, elle change son nom en Nicole et échappe à la crémation en se faisant passer pour une prisonnière de droit commun. La jeune femme survit, difficilement. Un jour, elle se prostitue, puis sympathise avec un officier allemand. Elle est alors promue Kapo…

Films similaires à Kapo

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
    Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -