Les films de guerre

Les films de guerre

Liste de 131 films par Vodkaster

| 36829 vues  | 6 personnes ont aimé

Première, puis seconde guerre mondiale, guerres de Corée, d'Algérie ou du Vietnam, c'est toujours la même chose : violence, armes, explosions ou encore chars, tanks et avions qui déboulent sans prévenir. On arrive innocent, on en sort meurtri.

/block/list/vk_list_items?id=725079&from_url=/listes-de-films/les-films-de-guerre/725079&items_offset=0&items_limit=50&items_order=priority&items_filter=&items_search=
  • Le Jour le plus long 1,99€
    25 micro-critiques | Note moyenne : (3.59)
    Synopsis : Il s'agit de séquences, parfois tirées de l'anecdote, qui s'enchaînent chronologiquement sur les différents théâtres d'opérations et centres de commandement du débarquement allié en Normandie le 6 juin 1944.
  • Apocalypse Now 1,99€

    Apocalypse Now

     (1979)
    242 micro-critiques | Note moyenne : (4.27)
    Synopsis : Lors de la guerre du Viêt Nam, les services secrets militaires américains confient au capitaine Willard la mission de trouver et d'exécuter le colonel Kurtz dont les méthodes sont jugées « malsaines ». Celui-ci, établi au-delà de la frontière avec le Cambodge, a pris la tête d'un groupe d'indigènes et mène des opérations contre l'ennemi avec une sauvagerie terrifiante. Au moyen d'un patrouilleur mis à sa disposition, ainsi que de son équipage, Willard doit remonter le fleuve jusqu'au plus profond de la jungle pour éliminer l'officier. Au cours de ce voyage, il découvre, en étudiant le dossier de Kurtz, un homme très différent de l'idée qu'il s'en faisait. Comment cet officier au parcours exemplaire a-t-il pu devenir le fou sanguinaire qu'on lui décrit ?
  • Full Metal Jacket 2,49€
    201 micro-critiques | Note moyenne : (4.13)
    Synopsis : Centré sur le personnage de J.T. Davis, surnommé Joker (« Guignol » dans la version française), jeune engagé dans les Marines durant la guerre du Viêt Nam, le film commence par des images d'un camp d'entraînement en Caroline du Sud, à la fin des années 1960. Le sergent Hartman, du corps des marines, prend en main avec brutalité un groupe de nouvelles recrues.Pratiquant une méthode d'entraînement basée sur l'injure et l'humiliation, Hartman concentre son attention sur le soldat Leonard Lawrence, assez enrobé, qu'il surnomme Gomer Pyle (« Grosse Baleine » dans la VF) et l'accable tout particulièrement. La malheureuse recrue est en effet lente, peine aux exercices physiques et fait montre d'une personnalité très limitée (il confond parfois la droite et la gauche, a du mal à faire son lit seul, lacer ses rangers etc.). Le personnage principal, Davis, le prend sous son aile et l'aide à faire face à ses difficultés, mais Lawrence ne peut arriver au niveau requis, ce qui, à cause des méthodes d'Hartman, fait de lui la bête noire de la chambrée et il reçoit alors une sévère correction de la part de ses camarades. Il décide finalement de devenir un soldat particulièrement discipliné pour mieux se venger. Il obtiendra son brevet militaire et achèvera de façon tragique son entraînement en abattant Hartman puis en se suicidant.L'action du film se déplace ensuite au Vietnam, où Davis a choisi d'être affecté à une unité de journalistes militaires du magazine Stars and Stripes. Se heurtant à ses supérieurs au sujet de l'intégrité journalistique, il est finalement envoyé en reportage sur le champ de bataille, que l'offensive du Tet a considérablement bouleversé. Il y retrouve l'un de ses anciens camarades de chambrée, surnommé « Cowboy », aux côtés duquel il est engagé de manière directe dans les combats. Perdant plusieurs de ses compagnons lors d'une escarmouche avec un tireur d'élite, le jeune Davis est confronté à ses propres limites morales, ainsi qu'à la violence brute de la guerre et à son effet psychologique sur les hommes.
  • Walkyrie 2,99€

    Walkyrie

     (2008)
    57 micro-critiques | Note moyenne : (2.99)
    Synopsis : Walkyrie (Valkyrie) est un film américano-allemand de [Bryan Singer|a:Bryan-Singer], de 2008, retraçant le complot du 20 juillet 1944 contre Adolf Hitler, qui est sorti en France le 28 janvier 2009.
  • Week-end à Zuydcoote
    4 micro-critiques | Note moyenne : (3.28)
    Synopsis : En juin 1940, durant la Bataille de Dunkerque, des soldats français et anglais tentent d'embarquer pour l'Angleterre.
  • Le Chagrin et la Pitie
    14 micro-critiques | Note moyenne : (4.08)
    Synopsis : En partant de l'étude du cas de Clermont-Ferrand, le film dresse la chronique de la vie d'une ville de province entre 1940 et 1944. Le film élargit son propos factuel à toute l'Auvergne, mais comporte aussi des témoignages de personnalités ayant joué un rôle important pendant la Guerre (Militaires, Hommes d'État, Témoins-clés) ou ayant participé activement à celle-ci, pas forcément à Clermont-Ferrand ni même en Auvergne.D'une durée d'environ 4 heures, le film tourné en noir et blanc, est constitué d'entretiens et d'images d'actualité de l'époque. Celles-ci, présentées sans aucun commentaire, ont été réalisées sous le contrôle de la propagande du gouvernement de Vichy sauf pour l'avant dernière d'entre elles  : interview cinématographique de [Maurice Chevalier|a:Maurice-Chevalier], s'exprimant en anglais, à destination du public américain, évoquant les accusations portées contre lui de collaboration avec les Allemands, suivie d'images de la libération rythmée par une chanson joyeuse du célèbre fantaisiste, ce qui laisse à la fin le spectateur dans une situation de malaise.
  • Lacombe Lucien

    Lacombe Lucien

     (1974)
    13 micro-critiques | Note moyenne : (3.63)
    Synopsis : Lucien Lacombe, un jeune paysan du Sud-Ouest travaillant à la ville, retourne pour quelques jours chez ses parents en juin 1944. Son père est prisonnier de guerre en Allemagne et sa mère vit avec le maire du village. Il rencontre son instituteur, devenu résistant, à qui il confie son désir d'entrer dans le maquis. Jugé trop jeune, il essuie un refus. De retour en ville, il est arrêté par la police et après un habile interrogatoire dénonce son instituteur. Il rejoint alors la Milice, corps auxiliaire français de la Gestapo, vivant la vie d'un agent de la police allemande. Il tombe amoureux d'une juive, France Hornn. Lucien finit par s'enfuir à la campagne avec la jeune fille et sa grand-mère. Il est fusillé à la Libération comme collaborateur.
  • L'Armée des Ombres
    58 micro-critiques | Note moyenne : (4.10)
    Synopsis : 20 octobre 1942, en France occupée. Philippe Gerbier (Lino Ventura), ingénieur distingué des Ponts et Chaussées soupçonné de pensées gaullistes, est arrêté par la police de Vichy et placé dans un camp. Il tranche sur les autres prisonniers par une force de caractère peu commune, et par les appuis qui l'ont placé dans ce camp. Quelques jours plus tard, les autorités françaises remettent Gerbier à la Gestapo, la police secrète nazie, qui le transfère à Paris pour interrogatoire. Gerbier réussit à s'échapper avec l'aide d'un résistant anonyme et d'un coiffeur pétainiste (Serge Reggiani), puis retourne à Marseille où est basé le réseau qu'il dirige effectivement.Le bras droit de Gerbier, Félix Lepercq (Paul Crauchet), a identifié un certain Paul (le jeune Dounat) comme le traître qui a dénoncé son chef. Avec l'aide de Guillaume Vermersch dit « Le Bison » (Christian Barbier), un colosse d'une loyauté absolue, ancien de la Légion, Félix et Gerbier conduisent Paul dans une maison inhabitée de Marseille pour l'y exécuter. Ils y retrouvent Claude Ullmann dit « Le Masque » (Claude Mann), un jeune résistant désireux de faire ses preuves dans une mission difficile. Il s'avère impossible d'abattre Paul au pistolet comme prévu car une famille a emménagé la veille dans la maison voisine et ne manquerait pas d'entendre les coups de feu. Ayant cherché en vain une autre méthode, Gerbier ordonne à ses hommes de l'aider à étrangler leur captif. Le Masque recule devant la manière de l'exécution, laquelle est pour lui la première, mais Gerbier le rabroue durement et lui confie avec une pointe d'émotion que c'est la première fois pour lui aussi. Le Masque se reprend et les trois hommes mènent à bien la besogne.
  • La Liste de Schindler 2,49€
    187 micro-critiques | Note moyenne : (4.07)
    Synopsis : Le film décrit l'histoire vraie d'un Juste parmi les nations, Oskar Schindler (Liam Neeson), un industriel allemand, membre du parti nazi, qui réussit à sauver environ 1200 Juifs promis à la mort dans le camp de concentration de P?aszów, sans pour autant occulter les travers du personnage un peu ambigu et cherchant à tirer un profit matériel de la situation.Ne pensant tout d'abord qu'à son profit, employant une main d'oeuvre juive bon marché dans son usine, Oskar Schindler ne se rendra véritablement compte de l'horreur et la folie nazie qu'en assistant à la liquidation du Ghetto de Cracovie par le commandant SS Amon Göth (Ralph Fiennes), et particulièrement en voyant une petite fille au manteau rouge perdue dans le massacre. Dès lors, il tentera, aidé de son comptable Itzhak Stern (Ben Kingsley), de sauver le plus de vies possibles.Alors que le camp dirigé par Amon Göth reçoit l'ordre de fermer et que des milliers de Juifs doivent alors être transférés à Auschwitz, Schindler décide d'acheter 1 100 de ces hommes pour les « abriter » en les embauchant dans la nouvelle usine d'armes qu'il a ouverte. Il rédige alors la liste contenant les noms de ceux qui seront sauvés. Mais un train de femmes destinées à partir à son usine est détourné vers Auschwitz. Elles échappent de peu à la mort et vont enfin à l'usine de Schindler. Dans cette usine, il interdit aux gardiens tout méfait sur les employés et ira même jusqu'à saboter sa propre marchandise pour qu'elle ne puisse être tirée par les canons.Quelques mois plus tard, la guerre se termine. Oskar Schindler et sa femme quittent le pays car pourchassés comme criminels de guerre par les alliés, mais pas avant d'avoir dit adieu aux 1 100 Juifs qu'ils ont sauvés et de s'être vu offrir par ces derniers une bague portant la maxime tirée du Talmud : « Celui qui sauve une vie sauve l'humanité tout entière » (Michna, Sanhédrin 4:5 ??? ?????? ??? ??? ?????? ???? ???? ????? ????? ???? ???? ???).
  • John Rabe 6,99€

    John Rabe

     (2008)
    3 micro-critiques | Note moyenne : (3.44)
    Synopsis : L'histoire est adaptée de la vie de John Rabe. Cet homme d'affaires allemand s'efforça de protéger les habitants de Nankin lors du massacre de 1937 perpétré par les Japonais. La zone de sécurité qu'il parvient à mettre en place permettra de sauver 250 000 personnes.
  • De Nuremberg à Nuremberg 21,09€
    7 micro-critiques | Note moyenne : (4.06)
    Synopsis : De Nuremberg à Nuremberg est un film documentaire de Frédéric Rossif sur le régime nazi, dont le texte est écrit et lu par Philippe Meyer.Le titre fait référence aux rassemblements de masse nazis à partir de 1933 à Nuremberg, au début du règne de [Hitler|a:Adolf-Hitler], et au procès de Nuremberg (1945-1946) après sa chute. Portail du cinéma français Portail de la Seconde Guerre mondiale Portail du nazisme
  • La Traversée de Paris
    42 micro-critiques | Note moyenne : (3.71)
    Synopsis : Paris, 1943. Chauffeur de taxi au chômage, Marcel Martin gagne sa vie en livrant des colis au marché noir. Un jour, il doit transporter à pied, à l'autre bout de la capitale, quatre valises contenant un cochon découpé. Il se rend dans la cave d'un nommé Jambier et y joue de l'accordéon pendant qu'on égorge l'animal.Il se dirige ensuite avec sa femme Mariette vers le restaurant où il doit retrouver son complice. Il y apprend que celui-ci vient d'être arrêté par la police. Un inconnu entre alors dans le restaurant et, sur un malentendu, craignant qu'il ait glissé un rendez-vous à sa femme, Martin l'invite à partager son repas et à travailler avec lui.Ce choix s'avère vite calamiteux, car ce nouveau personnage, un certain Grandgil, est loin d'être docile. Il s'octroie tout d'abord une substantielle augmentation de salaire en terrorisant le malheureux Jambier. Puis, il détruit les bouteilles d'un bistro, où les deux complices se dissimulent de la police, et traite les clients de « salauds de pauvres ». Il va même jusqu'à assommer un policier dans le quartier où habite Martin. Et lorsque, fuyant une patrouille allemande, ils finissent par se réfugier dans l'appartement de Grandgil, c'est avec stupéfaction que Martin découvre qu'il s'agit d'un peintre d'une certaine renommée qui ne l'a suivi que pour se distraire.Poursuivant néanmoins leur chemin, ils arrivent enfin à l'adresse de la livraison mais trouvent la porte close. Ils font alors un tel tintamarre que la police intervient. Dans la Kommandantur où ils sont emmenés, un officier allemand reconnaît le peintre Grandgil. Il s'apprête à les faire relâcher lorsqu'on annonce l'assassinat d'un colonel. L'officier allemand ne parvient à sauver in extremis que Grandgil tandis que Martin, lui, part en déportation en Allemagne au S.T.O.Les années ont passé. Paris est libéré, et nous retrouvons Grandgil sur un quai de la gare de Lyon suivi par un porteur de valises. Du haut de la fenêtre du wagon, Grandgil reconnaît soudain Martin, portant comme toujours les valises des autres.La traversée de Paris est sans aucun doute un parcours initiatique. Grandgil, peintre, dont la création est temporairement suspendue à cause de la guerre, se distrait et forme par la provocation Marcel Martin, un chauffeur de taxi au chômage introverti.Cette longue marche de nuit à travers les quartiers de Paris va permettre à Grandgil d'exposer à Martin par des exemples concrets les limites de la race humaine. La scène du café où Grandgil se lâche en compagnie d'un Martin temporairement libéré de ses préjugés est un exemple parfait de ce débordement verbal et physique.Martin est bousculé par les extravagances outrancières de Grandgil. Il se prend au jeu de la puissance que représente ce peintre désabusé qui s'amuse à déstabiliser ses contemporains, qu'il juge faibles et sans envergure, par des remarques acerbes.Ce cheminement dans Paris, surtout dans sa conclusion, va cependant replacer Grandgil dans un rôle responsable où il devra faire preuve de sagesse et de réflexion pour sauver la vie de son camarade.
  • La Vache et le prisonnier 2,99€
    12 micro-critiques | Note moyenne : (3.21)
    Synopsis : En 1943, Charles Bailly, prisonnier de guerre en Allemagne, décide de s'évader de la ferme où il est employé. Sa ruse, grossière et folle en apparence, consiste à traverser le pays, la vache Marguerite en laisse et un seau de lait dans l'autre main. Ainsi va commencer la plus extraordinaire des odyssées pour l'homme et la bête, paisible image de paix dans un pays déchiré par les haines et la violence. Après s'être séparé de l'animal, non sans lui avoir promis de ne plus jamais "manger de veau"... Dissimulé sous un train, il franchit la frontière germano-française et se retrouve à la gare de Lunéville où, prenant la fuite devant deux policiers français, il sautera dans un train en partance pour... l'Allemagne. Ce n'est que deux ans plus tard que cet héroïque anti-héros reviendra, "comme tout le monde", de captivité.
  • Inglourious Basterds 1,99€
    350 micro-critiques | Note moyenne : (3.82)
    Synopsis : Dans la France occupée de 1940, Shosanna Dreyfus assiste à l'exécution de sa famille tombée entre les mains du colonel nazi Hans Landa. Shosanna s'échappe de justesse et s'enfuit à Paris où elle se construit une nouvelle identité en devenant exploitante d'une salle de cinéma. Quelque part ailleurs en Europe, le lieutenant Aldo Raine forme un groupe de soldats juifs américains pour mener des actions punitives particulièrement sanglantes contre les nazis. "Les bâtards", nom sous lequel leurs ennemis vont apprendre à les connaître, se joignent à l'actrice allemande et agent secret Bridget von Hammersmark pour tenter d'éliminer les hauts dignitaires du Troisième Reich. Leurs destins vont se jouer à l'entrée du cinéma où Shosanna est décidée à mettre à exécution une vengeance très personnelle...
  • Au revoir les enfants 1,99€
    41 micro-critiques | Note moyenne : (3.78)
    Synopsis : Le film se déroule durant l'hiver 1943, dans une France occupée. Julien qui a 12 ans, fils d'une famille bourgeoise, est pensionnaire au petit collège Saint Jean de la Croix, tenu par les pères carmes. Il retrouve le chemin de l'école sans joie après les vacances de Noël, pour le second trimestre. Une rentrée presque comme les autres jusqu'à ce que le père Jean vienne présenter trois nouveaux élèves. L'un d'entre eux, le jeune Jean Bonnet, est le voisin de dortoir de Julien.Les deux élèves se jaugent, Julien est intrigué par Jean, garçon fier, mutique et mystérieux un temps rejeté par l'ensemble de la classe. Après s'être observés mutuellement, ils s'apprivoisent au jour le jour et un lien d'amitié se crée entre eux. Julien finit par comprendre le secret de son ami, son nom n'est pas Bonnet mais Kippelstein, il est juif. Un froid matin de janvier, suite à une dénonciation, la Gestapo fait irruption dans le collège. Le père Jean, résistant clandestin, et les trois enfants juifs sont emmenés. Julien ne les reverra jamais plus. Les enfants sont déportés à Auschwitz et le Père Jean à Mauthausen.
  • La Grande Vadrouille 1,99€
    77 micro-critiques | Note moyenne : (3.74)
    Synopsis : En 1942, pendant l'occupation allemande en France, le bombardier de trois aviateurs britanniques est abattu par la Flak au-dessus de Paris. Ses occupants sautent alors en parachute. Le premier atterrit dans le zoo de Vincennes, le second sur la passerelle d'un peintre en bâtiment, Augustin Bouvet (Bourvil), et le dernier à l'Opéra Garnier chez un chef d'orchestre acariâtre, Stanislas Lefort (Louis de Funès). Les deux Français doivent alors cacher les aviateurs avant de les accompagner vers la zone libre afin qu'ils soient rapatriés vers le Royaume-Uni. Pourchassés par les Allemands et notamment par le major Achbach, les fugitifs vont connaître de nombreuses péripéties lors de leur voyage vers la Bourgogne...
  • Indigenes 1,99€

    Indigenes

     (2006)
    32 micro-critiques | Note moyenne : (2.90)
    Synopsis : En 1943, après le débarquement des Américains en Algérie et au Maroc, l'Armée de la Libération se constitue depuis les colonies françaises d'Afrique du nord. Le film suit la découverte de la guerre et de l'Europe, d'Italie jusqu'aux portes de l'Alsace, par trois tirailleurs algériens et un goumier marocain : Abdelkader, Saïd, Messaoud et Yassir, leurs espoirs et leurs désillusions.
  • Hors-la-loi 3,99€

    Hors-la-loi

     (2010)
    19 micro-critiques | Note moyenne : (2.61)
    Synopsis : A l'issue de la Seconde Guerre mondiale sur le front Front de l'Ouest, les manifestations pour l'indépendance de l'Algérie deviennent de plus en plus fréquentes en Algérie française jusqu'aux massacres de Sétif et Guelma, dans le département de Constantine, le 8 mai 1945.
  • La chambre des officiers 1,99€
    14 micro-critiques | Note moyenne : (3.34)
    Synopsis : Au début du mois d'août 1914, Adrien, un jeune et séduisant lieutenant, part en reconnaissance à cheval. Un obus éclate et lui arrache le bas du visage.Il passe la guerre à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce, dans la chambre des officiers. Une pièce à part réservée aux seuls gradés. Un antre de la douleur où les mutilés se voient dans le regard de l'autre. Cinq ans entre parenthèses à nouer des amitiés irréductibles avec ses compagnons d'infortune. Cinq ans de "reconstruction" pour se préparer à l'avenir, à la vie.
  • Un long dimanche de fiançailles 1,99€
    72 micro-critiques | Note moyenne : (2.97)
    Synopsis : Dans les tranchées de la Somme, pendant la Première Guerre mondiale, cinq soldats sont accusés de s'être auto-mutilés pour échapper à leur devoir. Condamnés à mort par une cour martiale, ils sont conduits jusqu'à un avant-poste nommé « Bingo crépuscule » et abandonnés à leur sort dans le No man's land qui sépare les deux camps. Parmi eux figure Manech, le fiancé de l'héroïne du film, une jeune boiteuse romantique prénommée Mathilde qui ne croit pas au décès de son amoureux. S'il était mort, elle le saurait. Forte de cette intuition, Mathilde mène son enquête et recueille peu à peu les indices qui vont l'amener à découvrir ce qui s'est passé ce jour-là à « Bingo crépuscule »...
  • Pearl Harbor 1,99€

    Pearl Harbor

     (2001)
    88 micro-critiques | Note moyenne : (2.53)
    Synopsis : L'histoire de Pearl Harbor nous entraîne dans l'avant-guerre américaine qui se déroule dans le Pacifique, dans le port de Pearl Harbor à Hawaï.Deux jeunes pilotes zélés et doués, Rafe McCawley (Ben Affleck) et Danny Walker (Josh Hartnett), sont amis depuis leur plus tendre enfance. Ils décident tous deux d'entrer dans la Navy. Rafe tombe amoureux d'Evelyn, une jeune infirmière, lors de son test pour entrer dans l'aviation. Mais leur idylle sera de courte durée car Rafe veut combattre. Evelyn et Danny eux se font muter à Hawaï alors que Rafe, lui, rejoint l'Angleterre pour combattre les Allemands au côté des Anglais dans l'(en) escadrille des Aigles, avec l'accord de son supérieur le Lieutenant-Colonel Doolittle. Quelques mois et des lettres plus tard, au cours d'une mission, Rafe est abattu et est porté disparu. Danny effondré va apprendre la nouvelle à Evelyn. Effondrés, Evelyn et Danny, partagent leur chagrin et un amour naît de leurs confidences. Evelyn finit par tomber enceinte de Danny. Mais, le jour ou Evelyne apprend cette nouvelle, Rafe revient, ayant survécu à son crash et ayant été repêché par un navire de pêche français, heureux de revoir Evelyn. Mais la situation a changé. Pourtant, Rafe est toujours vivant.Après quelques coups de poings et une fuite pour échapper à la police militaire, Danny lui explique la situation et leur amitié est remise en question. Mais pendant ce temps les Japonais lancent une attaque surprise sur le port. Au petit matin du dimanche 7 décembre 1941, alors que les soldats dorment encore, les appareils japonais survolent Hawaii et lancent leurs torpilles et jettent leurs chasseurs sur les navires en rade.Rafe oublie un moment ses problèmes et part se battre avec Danny pour sauver ses camarades. Ils rejoignent un aérodrome militaire de maintenance. Ils seront les deux seuls pilotes à avoir réussi à décoller. L'attaque terminée, le président Franklin Roosevelt ainsi que le Congrès déclarent l'état de guerre et l'état-major américain organise une contre-attaque symbolique avec des bombardiers (b-25) décollant de porte-avions : c'est le raid de Doolittle. Les deux amis sont volontaires et s'entraînent à décoller d'une piste avec les bombardiers depuis une piste très courte de 142metres au lieu de 1.5km symbolisant celle à laquelle ils seront confrontés lors de la mission partant d'un porte-avions. La flotte américaine en route vers le Japon repérée par les ennemis, la mission doit débuter plus tôt que prévu. Les avions se trouvent à une trop grande distance des côtes japonaises et le problème du carburant se pose dès le départ des bombardiers. Malgré cela, les avions décollent et bombardent Tokyo à divers endroits stratégiques et militaires.Une fois la mission accomplie, la mission américaine doit rejoindre la Chine. Mais le carburant commence à manquer gravement bien avant que les côtes chinoises ne soient en vue et l'atterrissage s'avère sérieusement complexe lorsque des patrouilles japonaises font irruption dans les rizières repérées pour l'atterrissage. L'avion piloté par Rafe s'écrase alors que les japonais arrivent sur la zone du crash. Après quoi, l'avion de Danny est abattu et le jeune homme est blessé dans le crash. Les survivants sont faits prisonniers, mais parviennent à se libérer et à s'échapper. Danny se fait tuer en s'interposant entre un soldat Japonais et Rafe, prenant ainsi les deux balles qui étaient destinées à son ami. Avant que Danny ne meure, Rafe lui annonce qu'Evelyn est enceinte.Lors du retour de la mission, Evelyn attend Rafe et Danny sur la zone d'atterrissage. C'est alors un cercueil qu'elle voit sortir de l'avion de rapatriement à la place de Danny.Le film se termine sur l'image du fils de Danny, jouant auprès de la tombe de son père sous les yeux de Rafe et d'Evelyn enlacés. Rafe emmène l'enfant faire un tour en avion et le même coucher de soleil qu'au début du film rayonne dans le ciel.
  • Il faut sauver le soldat Ryan 2,49€
    154 micro-critiques | Note moyenne : (3.69)
    Synopsis : 6 juin 1944 : jour historique du débarquement allié en Normandie et début de la libération de l'Europe de l'Ouest du joug de l'Allemagne nazie.Plage d'Omaha Beach, secteur « Dog Green », au matin. Sur ce secteur, un ennemi non prévu et non repéré par la Résistance est arrivé du front de l'Est : il s'agit de la 352e division d'infanterie allemande, la plus aguerrie de toutes les armées allemandes stationnées dans le Cotentin. De plus, les bombardements aériens et navals alliés ont été inefficaces et la vague d'assaut américaine va devoir affronter des défenses allemandes quasi intactes.Le capitaine John H. Miller (Tom Hanks), commandant une compagnie de rangers américains, fait partie de la première vague d'assaut tentant de débarquer sur la plage. Miller, à la tête de ses hommes, parvient à s'en sortir vivant, malgré le déluge de feu ennemi qui s'abat sur eux depuis les bunkers allemands disposés sur les collines alentour. Après de durs combats, lui et ses hommes parviennent à créer une brèche dans les fortifications ennemies. Ils forment une tête de pont et établissent la jonction avec les troupes d'Utah Beach. Peu après avoir remporté la bataille, le capitaine Miller se voit confier une nouvelle mission, celle-ci provenant directement de l'État-Major allié.Durant le débarquement, trois hommes dénommés Ryan, appartenant tous à la même fratrie de quatre frères, sont morts au combat : l'un sur la plage d'Omaha Beach, un autre sur Utah Beach. Le troisième est mort en Nouvelle-Guinée, durant la campagnes du Pacifique. Les 3 lettres annonçant la mort de ses fils vont parvenir à leur mère en même temps. Le dernier frère, le soldat James Francis Ryan (Matt Damon), fait partie de la 101e division aéroportée américaine, parachutée sur le Cotentin, en plein territoire ennemi, et dont on est sans nouvelles.James faisant lui partie des nombreux parachutages ratés qu'ont eu les americains peut mourir très vite ou est peut être déjà mort.Informé de ces évènement, le chef de l'État-major des États-Unis Georges C Marshall, à Washington, décide de monter une expédition de sauvetage. La mission du capitaine Miller et de son unité est de retrouver Ryan, et, s'il est encore vivant, de le ramener sain et sauf pour le faire rapatrier chez lui. Cette expédition de secours part alors à sa recherche à travers le bocage normand, au gré des combats contre les troupes allemandes qui tentent de résister à l'avancée alliée. Au fil de leur quête, après avoir perdu successivement plusieurs hommes de leur unité durant l'accomplissement de leur mission, certaines questions se posent à Miller et ses hommes, qui deviennent amers et désillusionnés : - arriveront-ils à retrouver ce Ryan en vie parmi le carnage qui sévit autour d'eux ?, mais surtout : - est-ce que la vie du soldat Ryan vaut celles risquées par ceux qui tentent de le retrouver ?
  • Le Petit lieutenant 1,99€
    17 micro-critiques | Note moyenne : (3.32)
    Synopsis : Antoine est un jeune lieutenant de police originaire du Havre qui, à sa sortie de l'école des officiers de police, découvre la Police Judiciaire à Paris. Il est intégré dans une équipe criminelle et fait la connaissance du nouveau chef de groupe, le commandant Caroline Vaudieu, ex-alcoolique, toujours en proie à un drame familial, qui vient d'être réintégrée à la 2e DPJ après 3 années passées dans un service administratif. Antoine découvre petit à petit la vie à l'intérieur et à l'extérieur d'un commissariat, avec ses joies, ses interrogations, ses déceptions... Le petit lieutenant participe à sa première enquête criminelle, après la découverte du cadavre d'un SDF dans le canal Saint Martin.
  • La Bataille de Passchendaele 2,39€
    2 micro-critiques | Note moyenne : (2.47)
    Synopsis : La Bataille de Passchendaele (Passchendaele) est un film de guerre canadien sorti en 2008, dont Paul Gross est à la fois auteur-réalisateur et acteur. Le film, tourné en Belgique, à Calgary, à Fort Macleod et dans la base canadienne de Suffield en Alberta (Canada), parle de l'histoire du grand-père de Gross, Michael Dunne, un soldat appartenant au 10e bataillon du corps expéditionnaire canadien durant la bataille de Passchendaele (aussi connue comme la troisième bataille d'Ypres). Le film a fait l'ouverture du festival international du film de Toronto le 4 septembre 2008 et est sorti au Canada le 17 octobre 2008.
  • N'oublie jamais 4,89€

    N'oublie jamais

     (2002)
    94 micro-critiques | Note moyenne : (3.44)
    Synopsis : Peu de temps avant la Seconde Guerre mondiale, deux jeunes gens, Noah Calhoun et Allie Hamilton, se rencontrent et vivent un amour passionnel durant un été. Malheureusement le sort les sépare. Après bien des années, Allie, touchée par la maladie d'Alzheimer se voit placée en maison de retraite et, afin de raviver sa mémoire, Noah lui raconte inlassablement l'histoire qu'ils ont vécue et qu'elle a consignée dans son journal.
  • Reviens-moi 1,99€

    Reviens-moi

     (2007)
    57 micro-critiques | Note moyenne : (3.37)
    Synopsis : En 1935, une fille de treize ans, Briony Tallis, et sa famille, vivent dans l'insouciance et les privilèges de leur immense demeure. Briony est décidée à devenir romancière, et, lorsqu'elle aperçoit sa soeur, Cécilia, dans les bras du fils d'un des domestiques, Robbie, sa naïveté va la pousser à accuser ce dernier d'un acte qu'il n'a pas commis. Robbie sera alors emprisonné et envoyé sur les champs de bataille de la Seconde Guerre mondiale. Les années suivantes, Briony tente d'expier sa faute...
  • Casablanca 1,99€

    Casablanca

     (1942)
    105 micro-critiques | Note moyenne : (4.11)
    Synopsis : Rick Blaine est un Américain amer et cynique, expatrié à Casablanca où il est propriétaire du Rick's Café Américain. Ce night-club huppé attire une clientèle variée telle que des fonctionnaires français et nazis, des réfugiés ou même des voleurs.Ugarte, un délinquant de petite envergure, arrive au club de Rick avec des « lettres de transit » qu'il a obtenues après l'assassinat de deux soldats allemands. Ces précieux documents permettent à la personne qui les possède de voyager librement vers le Portugal, où il est ensuite possible de partir vers l'Amérique et la liberté. Le but d'Ugarte est de vendre ces billets à très bon prix à des personnes à qui il a donné rendez-vous au club plus tard dans la soirée. Toutefois, avant que la transaction ne puisse avoir lieu, Ugarte est arrêté par la police locale qui est sous le commandement du capitaine Louis Renault, un fonctionnaire français corrompu. Avant son arrestation, à l'insu de Renault et des nazis, Ugarte réussit malgré tout à confier les lettres à Rick. Il trouve finalement la mort pour n'avoir pas voulu dévoiler l'emplacement des laissez-passer.Au même moment, l'ancien amour de Rick (raison de son amertume permanente), Ilsa Lund, arrive avec son mari, Victor Laszlo, un leader de la résistance tchèque activement recherché par les nazis et leur chef, le major Strasser. Les époux se trouvent être les personnes qui devaient acheter les lettres à Ugarte pour ainsi pouvoir quitter Casablanca pour l'Amérique afin de continuer leur lutte.Victor Laszlo fait la connaissance du señor Ferrari, une figure importante du milieu criminel à Casablanca et accessoirement propriétaire du night-club concurrent de celui à Rick. Ferrari fait part à Laszlo de ses soupçons envers Rick, qu'il pense être en possession des lettres. Laszlo discute alors en privé avec Rick, mais celui-ci refuse de se séparer des documents. Laszlo, au courant de l'action militante de Rick dans le passé en faveur des opprimés, s'étonne de ce refus. Ils sont alors interrompus par un groupe d'officiers nazis qui se mettent à chanter Die Wacht am Rhein, un hymne patriotique allemand. Ne supportant pas cet affront, Victor Laszlo somme l'orchestre de jouer La Marseillaise avec la permission de Rick. Il se met à chanter, d'abord seul, puis rejoint par toute l'assemblée gagnée par sa ferveur patriotique, couvrant ainsi le chant des Allemands. Vexé, le major Strasser ordonne à Renault de fermer le club.Cette même nuit, Ilsa a une conversation avec Rick dans le café déserté. Quand il refuse de lui donner les lettres, elle le menace avec un revolver, mais incapable de tirer, elle finit par lui avouer qu'elle l'aime toujours. Ilsa explique à Rick que lorsqu'ils se sont rencontrés et aimés à Paris, elle croyait que son mari avait été tué en tentant de s'échapper d'un camp de concentration nazi. Elle n'a appris qu'il était toujours vivant que peu de temps après que la capitale française eut été déclarée ville ouverte face aux Allemands. C'est pourquoi, alors qu'elle devait fuir Paris avec Rick, elle avait alors choisi de rejoindre son mari sans le prévenir.À la lumière de ces révélations, Rick devient plus conciliant et accepte d'apporter son aide à Victor Laszlo. Ilsa lui déclare qu'elle restera avec lui à Casablanca. Laszlo arrive au club après avoir échappé de justesse à une descente de police lors d'une réunion de résistants. Rick fait raccompagner secrètement Ilsa à son hôtel par un de ses hommes puis engage la conversation avec Laszlo. Ce dernier lui révèle qu'il est parfaitement conscient de l'amour de Rick pour Ilsa et tente de convaincre Rick d'utiliser les lettres pour la mettre en sécurité. La police fait irruption et arrête Laszlo sur de fausses accusations. Rick s'entretient alors avec le capitaine Renault afin d'obtenir la libération de Victor Lazslo. En échange, il lui propose de venir le soir-même chez lui alors que Laszlo viendra lui acheter les lettres de transit afin de l'arrêter. Pour dissiper les soupçons que Renault peut avoir sur lui, Rick explique qu'il va partir pour l'Amérique avec Ilsa.Lorsque Renault tente d'arrêter Laszlo, Rick double le policier en l'obligeant, sous la menace d'une arme, à laisser partir le couple. Il convainc également Ilsa de prendre l'avion pour Lisbonne avec son mari, malgré sa promesse. À l'aéroport, le major Strasser tente d'intervenir en empêchant l'avion de décoller, mais Rick lui tire dessus. Lorsque les renforts arrivent, Renault couvre Rick en prétendant ignorer qui est l'assassin et en leur demandant d'« arrêter les suspects habituels ». Renault propose à Rick de quitter Casablanca pour rejoindre les Forces françaises libres à Brazzaville.
  • Stalingrad 1,99€

    Stalingrad

     (2001)
    42 micro-critiques | Note moyenne : (3.35)
    Synopsis : Le scénario décrit l'affrontement entre deux tireurs d'élite instrumentalisés par la propagande de leur camp respectif, soviétique ou nazi, tout au long de la bataille de Stalingrad. Cette propagande tient d'ailleurs un rôle assez important dans le film.Vassili Zaïtsev est un jeune tireur d'élite. Pendant le siège de Stalingrad, il rencontre Danilov, un officier politique, auquel il démontre ses talents en abattant des Allemands, notamment des officiers. Danilov propose au commandement de faire de Vassili un héros, une icône pour redonner espoir aux hommes, en publiant ses exploits. En riposte, l'état-major allemand, dépêche son meilleur tireur d'élite, le major König. L'entente entre Danilov et Vassili commence par s'effriter car Danilov tombe amoureux de Tanya, éprise de Vassili ...
  • Amen 1,99€

    Amen

     (2001)
    20 micro-critiques | Note moyenne : (3.42)
    Synopsis : Durant la Seconde Guerre mondiale, un officier allemand de la SS, chimiste fournissant les camps en Zyklon B, Kurt Gerstein, cherche à alerter le Vatican du génocide dont les juifs sont alors victimes. Ricardo Fontana, jeune jésuite conseiller auprès du nonce apostolique en poste à Berlin et dont la carrière s'annonce prometteuse, lui prête l'oreille. Ils se rendent à Rome, Fontana pensant que le fait que son père soit très haut placé dans la hiérarchie laïque du Vatican les aidera à convaincre Pie XII de la nécessité d'une condamnation sans ambiguïté des crimes nazis à l'égard des juifs. Mais leurs initiatives pour interrompre la Shoah ne trouveront pas d'écho auprès des hautes autorités étrangères ou religieuses.De désespoir, et en signe de révolte devant la passivité de la hiérarchie catholique, Ricardo Fontana part pour Auschwitz, y trouver la mort avec les juifs romains lorsque ceux-ci sont raflés malgré l'arrangement trouvé par le pape (qui pensait avoir acheté leur protection en échange de 50 kg d'or collecté par les juifs). Quant à Kurt Gerstein, il tente en vain de faire sortir son ami jésuite du camp d'extermination. Il finira inculpé de crimes de guerre par les Alliés à la fin de la guerre, car ceux-ci ne peuvent croire en sa bonne foi. Ce qui n'est pas le cas du médecin commandant du camp d'extermination, « bon catholique », qui fera jouer ses relations au Vatican et obtiendra par leur intermédiaire un visa pour l'Argentine...
  • Les Insurgés 1,99€

    Les Insurgés

     (2009)
    30 micro-critiques | Note moyenne : (2.85)
    Synopsis : Durant la Seconde Guerre mondiale, quatre frères juifs ([Daniel Craig|a:Daniel-Craig], [Liev Schreiber|a:Liev-Schreiber], [Jamie Bell|a:Jamie-Bell] et George MacKay) quittent l'ouest de la Biélorussie, alors polonaise et occupée par l'armée nazie, pour rejoindre les partisans soviétiques. D'abord réfugiés dans la forêt de leur enfance, les frères prennent part alors au sauvetage de centaines de juifs pris au piège dans les ghettos de Pologne. Peu à peu, leurs exploits traversent le pays, et amènent de nombreux hommes et femmes à s'unir aux Bielski.Le film suit à la trace leur lutte face à l'envahisseur allemand, et le sauvetage de nombreuses vies juives.
  • Mémoires de nos pères 1,99€
    39 micro-critiques | Note moyenne : (3.32)
    Synopsis : L'hommage rendu par [Clint Eastwood|a:Clint-Eastwood] à l'héroïsme des six soldats qui participèrent en 1945 à la bataille d'Iwo Jima, pendant la Seconde Guerre mondiale, et plantèrent le drapeau américain sur le mont Suribachi en signe de victoire.Tout autant qu'un hommage aux jeunes soldats ayant combattu, ce film est aussi une réflexion sur la propagande et l'héroïsme. M. Eastwood reconstitue la bataille (sous forme de longs flashbacks) mais aussi la campagne de collecte de fonds de trois des soldats de la photographie, campagne destinée à renflouer les caisses vides de l'État fédéral pour continuer l'effort de guerre. Trois « héros » coincés entre leurs douloureux souvenirs de cette bataille, leur rôle médiatique (tournée dans les stades - discours) et la réalité de cette photo (en fait une seconde prise destinée à garder le premier drapeau planté par le corps des Marines - aucun des trois hommes n'a planté le premier drapeau pendant les combats).Enfin, le film s'attarde sur le sort des trois « héros » après la guerre : oubliés, ils redeviennent de simples citoyens détenteurs de la mémoire d'une bataille et de sa réalité. Ira Hayes, marine d'origine indienne mourra de froid, seul près d'une grange : tout au long du film, ses origines lui sont constamment rappelées (blagues de ses compagnons d'armes - humour malencontreux de certains politiques - esclandre suite au refus d'un barman de le servir...).Décrivant la bataille d'Iwo Jima du côté américain, Mémoires de nos pères est le pendant d'un autre film réalisé par Clint Eastwood, Lettres d'Iwo Jima qui met parallèlement en scène les protagonistes japonais de cette bataille.
  • Lettres d'Iwo-Jima 1,99€
    33 micro-critiques | Note moyenne : (3.59)
    Synopsis : "Les corps de 12 000 soldats japonais non identifiés reposent encore à Iwo Jima. je pense qu'ils méritent un certain respect, au même titre que les soldats américains" Clint EastwoodLe film suit l'histoire de deux bons amis servant du côté japonais lors de la bataille d'Iwo Jima, durant la Seconde Guerre mondiale. La bataille est ainsi dépeinte du côté japonais, quand Mémoires de nos pères présentait le côté américain. L'ouverture du film passée, montrant des archéologues japonais effectuant des fouilles dans les cavernes, la transition s'effectue sur l'arrivée du nouveau général en charge de la défense de l'île en prévision de son invasion prochaine, l'US Navy concentrant ses forces à Saipan (îles Mariannes). Lorsqu'il atterrit, les soldats sont en train de creuser des tranchées dans le sable volcanique le long des plages de l'île, improbables refuges face à la puissance de feu adverse sur le point de se déchaîner. Le lieutenant général Kuribayashi n'apprend que tardivement, de la bouche du baron Nishi, la ruine de la flotte impériale japonaise à la bataille du golfe de Leyte, ce que le Mikado a soigneusement évité d'ébruiter en cherchant à minimiser le défaitisme parmi les rangs : les deux hommes perçoivent alors, tout moyen de contre-attaque étant anéanti, que la défense de l'île appelle au sacrifice de tous.Évaluant les possibilités de défense, Kuribayashi se trouve confronté à des officiers obtus qui parfois refusent ses ordres ou ne les comprennent pas : alors qu'il prône une défense des reliefs de l'île, ils préparaient des tranchées sur les plages dans l'espoir de contenir le débarquement dès les premières heures. Ce n'est que lorsque la métropole demande le rapatriement des avions pour la défense ultérieure de la métropole que les officiers prennent conscience de la lutte à mort qui s'annonce, et de la vanité des préparatifs qu'ils avaient engagés.Ces impressions se confirment lors de l'arrivée des navires, les Japonais estimant l'effectif des troupes débarquées à 20 000 alors que les États-Unis ont concentré sur cette opération les plus importantes forces des campagnes du Pacifique (100 000 Marines embarqués sur 880 navires).
  • Voyage au bout de l'Enfer 3,99€
    155 micro-critiques | Note moyenne : (4.31)
    Synopsis : Trois sidérurgistes d'une petite ville de Pennsylvanie, engagés dans la Guerre du Vietnam, vont être marqués par l'atrocité de la guerre, que ce soit physiquement ou mentalement.Nous sommes en 1968 à Clairton, petite ville de Pennsylvanie. Steven, Michael et Nick sont trois ouvriers sidérurgistes américains d'origine russe, qui travaillent à l'aciérie locale, en compagnie de deux autres amis, Stan et Axel, tout en effectuant un travail dangereux et pénible, exposés à la fournaise de l'acier en fusion à longueur de journée, qu'ils finissent dans un bar tenu par John, un ami des ouvriers. Durant leur temps libre, ils vont chasser le cerf dans les montagnes. Steve se marie avec Angela, qu'il aime et dont il dit qu'elle l'aime, bien que la grossesse de celle-ci ne soit pas de son fait. Un banquet fête le mariage et le départ des trois amis, qui vont partir faire la Guerre du Vietnam, après lequel Steve confie à Nick son secret, et ses angoisses concernant l'enfant d'Angela, et l'avenir qui l'attend.Pendant la nuit de noces des jeunes mariés, les quatre autres amis, accompagnés de John, vont chasser le cerf en montagne. C'est dès cette occasion de détente, que se dessine le caractère de Mike, dur, têtu, et rationnel (notamment en refusant de passer ses bottes à Stan), dispositions qui sauveront ultérieurement sa vie et celles de ses amis.Deux ans plus tard, Steve, Nick et Mike se retrouvent dans la jungle en plein bourbier qu'est la guerre, et sont capturés par les Vietcongs, qui les emprisonnent entre les pilotis cerclés de barbelés d'une baraque en bambous, sur une rivière bourbeuse. Dans la cabane, les geôliers forcent leurs prisonniers à des joutes de « roulette russe » : deux joueurs, un revolver avec une balle dans le barillet, des paris. L'un vit, l'autre meurt. Steve craque le premier. Il échappe de justesse à la balle fatale en détournant le canon de sa tempe, et on l'envoie dans un trou à rats recouvert de barreaux, d'où seuls émergent son visage et ses mains. Mike et Nick jouent l'un contre l'autre dans un faux duel fratricide, et parviennent à abattre leurs geôliers et à s'enfuir, après avoir libéré Steve. Tous les trois se laissent dériver, blessés, accrochés à une souche flottant sur la rivière. Cramponnés à un pont de lianes, un hélicoptère tente de les secourir, mais Steve et Mike tombent à l'eau de douze mètres de hauteur, et Steve se brise gravement les deux jambes en tombant sur des rochers, et ressort de la rivière, porté par Mike, qui le remet à des policiers vietnamiens rencontrés sur une route envahie par une population en exode.Nick a été hospitalisé dans un service psychiatrique et tombe sous la coupe d'un trafiquant, Julien, après une promenade dans Saïgon où il découvre un tripot où des parieurs misent très gros sur des jeux macabres de roulette russe. Mike est là aussi, mais ne parvient pas à rejoindre Nick, qui déserte l'armée après avoir fait sensation en remportant une importante somme d'argent dans le tripot.De retour à Clairton, Michael, hanté par ses souvenirs, ne parvient pas à se réintégrer à sa bande d'amis, malgré la présence affectueuse de Linda, la petite amie de Nick avant leur départ, qu'il aime. Il apprend que Steve est revenu du Vietnam, et obtient d'une Angela mutique un numéro de téléphone griffonné sur un papier, qu'il est amputé des deux jambes, et joue au Bingo sur son fauteuil roulant. Il montre à Mike des liasses de billets qui lui arrivent de Saïgon, sans qu'il comprenne d'où et de qui cet argent provient.Michael - qui soupçonne depuis le mariage que Nick est le père du fils d'Angela - comprend que celui-ci a trouvé dans les paris de la roulette russe un moyen fou de payer sa dette à Steve, devenu incapable de subvenir aux besoins de la mère et de l'enfant.Mike retourne à Saïgon où, avec l'aide récalcitrante de Julien, il retrouve Nick, drogué, qu'il tente de soustraire à la roulette russe mais l'issue de cette confrontation est fatale.Comme il le lui avait promis, Mike ramène le corps de Nick, qui s'est tué d'une balle dans la tête en jouant à la roulette russe, au pays, qui est enterré au cimetière de Clairton. Steve, sorti de son hôpital, tente de reprendre une vie commune avec Angela et son fils. Après l'enterrement de Nick, les deux survivants et leurs amis portent un toast à sa mémoire en chantant God Bless America.
  • La Grande guerre 6,99€
    6 micro-critiques | Note moyenne : (3.44)
    Synopsis : Oreste et Giovanni se retrouvent embarqués comme soldats durant la Grande Guerre sur le front italo-autrichien. Ils ré-interprètent les ordres à leur convenance (Giovanni tentera même d'expliquer Bakounine aux autres mobilisés qu'il trouve trop respectueux de la hiérarchie), ce qui les tire souvent d'affaire. Mais, petit à petit, le tourbillon de la guerre les rattrape et leurs joyeuses aventures individuelles s'effacent sous la pluie d'obus...
  • J'accuse

    J'accuse

     (1919)
    6 micro-critiques | Note moyenne : (3.71)
    Synopsis : Le film met en relief deux hommes que tout sépare issus d'un même village. L'un, Jean Diaz, est poète et porte la joie de vivre, l'autre, François Laurin, est une brute qui rend sa femme, Edith, contrainte au mariage par son père, malheureuse. Jean et Edith tombent amoureux. La guerre éclate. Jean et François apprennent à se connaître pendant la guerre. Edith est déportée en Allemagne comme toutes les femmes de son village. Elle est violée par des soldats et parvient à s'échapper et rentre chez elle. Mais François meurt à la guerre, quant à Jean, il devient fou, il a des visions macabres qui dénoncent et accusent les horreurs de la guerre et il finit par mourir également.
  • Les Sentiers de la gloire 1,99€
    122 micro-critiques | Note moyenne : (4.17)
    Synopsis : ATTENTION: Ceci révèle des moments clés du film.En 1916, la guerre s'est enlisée depuis longtemps dans les tranchées. Le général Broulard, chef de l'état-major, incite le général Mireau, lui faisant miroiter de l'avancement, à donner l'assaut à une très solide position allemande, la Cote 110 (nommée « la Fourmilière » dans la VO) et ce, sans renforts ni préparatifs. Mais le régiment, mené par le colonel Dax, est repoussé par le feu ennemi et doit se replier avec de lourdes pertes. Observant la scène, le général Mireau s'aperçoit qu'une partie des hommes n'a pas quitté les tranchées et, de rage, décide de faire tirer sur ses propres troupes pour les forcer à attaquer. Mais son ordre, transmis oralement uniquement, est refusé par l'officier responsable de l'artillerie.Devant cet échec personnel, le général Mireau décide alors de traduire en conseil de guerre le régiment pour « lâcheté ». Il souhaite qu'une centaine de ses hommes soient exécutés. Le colonel Dax s'insurge contre cette idée qu'il juge révoltante. Finalement le général Broulard décide d'un compromis : seuls trois hommes, un par compagnie, seront jugés.Ecoeuré, le colonel Dax, brillant avocat pénaliste, demande alors l'autorisation au général Broulard de défendre les trois hommes qui seront désignés. Mais tout son talent ne pourra l'aider à infléchir les juges pour qui la sentence ne fait aucun doute : les soldats seront fusillés le lendemain.En dernier recours, le colonel Dax décide de retrouver le général Broulard, pour lui apporter les preuves que le général Mireau avait ordonné à son artillerie de tirer sur ses propres troupes pendant l'attaque. Ceci n'empêchera pas l'exécution des trois soldats mais le général Broulard utilisera cette carte pour ordonner une enquête sur les agissements du général Mireau et offrir ainsi son poste au colonel Dax, croyant que celui-ci a agi par pure ambition. Dax refuse de façon véhémente cet avancement, écoeuré par le cynisme du général, et s'empresse de retourner auprès de ses hommes.
  • La Vie est belle 1,99€
    162 micro-critiques | Note moyenne : (3.92)
    Synopsis : En 1938, Guido, jeune homme plein de gaieté, rêve d'ouvrir une librairie, malgré les tracasseries de l'administration fasciste. Il tombe amoureux de Dora, institutrice étouffée par le conformisme familial et l'enlève le jour de ses fiançailles avec un bureaucrate du régime. Cinq ans plus tard, Guido et Dora ont un fils: Giosue. Mais les lois raciales sont entrées en vigueur et Guido est juif. Il est alors déporté avec son fils. Par amour pour eux, Dora monte de son plein gré dans le train qui les emmène aux camps de la mort où Guido veut tout faire pour éviter l'horreur à son fils...
  • Beaufort

    Beaufort

     (2007)
    6 micro-critiques | Note moyenne : (3.23)
    Synopsis : Dans l'ancienne forteresse croisée de Beaufort, située au Liban, l'armée israélienne maintient un avant-poste, symbole de l'une de ses guerres les plus contestées. Sur cette montagne perdue loin de tout, un jeune homme âgé de 22 ans, Liraz Liberti, commande la petite garnison. Entre sens du devoir et jeunesse, entre ennemi invisible et contexte militaire lié au retrait de Tsahal après 18 ans d'occupation, Liraz et ses hommes essaient tant bien que mal de remplir leur mission impossible. Chaque jour est imprévisible et la vie s'écoule, jusqu'à la nuit du 24 mai 2000, lorsqu'une gigantesque explosion illumine le ciel et détruit complètement l'avant-poste...
  • Redacted 1,99€

    Redacted

     (2007)
    37 micro-critiques | Note moyenne : (3.22)
    Synopsis : Le film raconte une histoire fictive inspirée de faits réels. Un petit groupe de soldats américains en poste à un point de contrôle de Samarra en Irak. La succession de leurs points de vue différents permet de confronter l'expérience de ces jeunes soldats sous pression, avec ceux de journalistes ou collaborateurs des médias, des relations avec la communauté irakienne locale... Tout cela dans le but de faire la lumière sur les conséquences désastreuses du conflit actuel...
  • Le Vent se lève 4,99€
    58 micro-critiques | Note moyenne : (3.73)
    Synopsis : Le film a pour thème la guerre d'indépendance irlandaise (1919-1921) et la guerre civile qui la suivit (1922-1923). Le titre original, The Wind That Shakes the Barley (Le vent qui agite l'orge), fait référence à un poème de Robert Dwyer Joyce, un auteur irlandais du xixe siècle, qui évoque le soulèvement irlandais de 1798. Le film raconte l'histoire d'un petit groupe d'activistes de l'Armée républicaine irlandaise et, en particulier de deux frères, Damien et Teddy O'Donovan qui sont d'abord unis contre l'occupant britannique et qui se déchirent ensuite. Le récit se déroule de 1920 aux années de la guerre civile irlandaise.
  • La France 7,99€

    La France

     (2007)
    3 micro-critiques | Note moyenne : (3.21)
    Synopsis : Durant la Première Guerre mondiale, Camille, une jeune femme dont le mari combat au front, reçoit de celui-ci une brève lettre de rupture. Ébranlée, elle décide d'aller le rejoindre, mais, refoulée par le règlement de l'époque qui interdit aux femmes de se déplacer seules, elle n'a pas d'autre alternative que de se travestir en homme pour pouvoir prendre la route à pied.
  • La Rafle 1,99€

    La Rafle

     (2009)
    90 micro-critiques | Note moyenne : (2.49)
    Synopsis : Ce film évoque l'arrestation par des policiers français, le 16 juillet 1942 et la détention au Vélodrome d'Hiver, dans des conditions épouvantables, des treize mille cent cinquante-deux victimes de la rafle du Vél d'Hiv, avant leur déportation, au bout de quelques jours, vers le camp de transit de Beaune-la-Rolande (Loiret) puis le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau.A Paris, pendant l'été 1942, la France est sous l'occupation allemande, les Juifs sont obligés de porter l'étoile jaune. Dans le quartier de la Butte Montmartre, deux familles juives vivent comme les autres habitants de ce quartier, à l'exception près qu'étant juifs, ils appréhendent l'arrivée de la Gestapo. À Paris, les avis sont partagés, certains veulent protéger les juifs en les cachant alors que d'autres comme la boulangère préfèrent les insulter et les rabaisser.Dans la nuit du 15 au 16 juillet, leur destin bascule à la suite d'un accord entre les nazis et les autorités françaises sur l'arrestation et la déportation des nombreux juifs, accord qui débouche sur la rafle du Vélodrome d'Hiver. Le quartier de la Butte Montmartre n'y échappera pas, en effet la famille de Joseph Weissmann, un enfant juif d'une dizaine d'années, et leurs voisins sont arrêtés après avoir tenté par plusieurs moyens d'y échapper. Le père de Joseph aurait pu échapper à cette arrestation si Joseph ne l'avait pas malencontreusement dénoncé alors que sa mère s'était prétendue veuve auprès de soldats.A la suite de cette rafle, ils sont amenés dans le vélodrome d'Hiver, où Joseph et Noé, le petit frère de son meilleur ami, rencontrent une infirmière, Annette Monod, qui fera tout son possible pour les aider eux et les autres enfants juifs. Dans ce vélodrome, les conditions sont précaires et insalubres : ils n'ont pas d'eau, ils sont entassés et ils sont obligés de faire leurs besoins où il y a de la place. Les maigres vivres qu'ils ont emportés doivent être partagés pour que chacun d'entre eux puissent manger. Un petit matin alors que les prisonniers sont assoiffés, les pompiers font irruption et ouvrent les vannes pour donner à boire les miséreux. Ils acceptent aussi de "faire passer" les lettres qui leur sont confiées.Au bout de deux jours, ils sont déportés dans un camp de concentration, Beaune-la-Rolande, en France. Affamés et affaiblis, les juifs affrontent la faim et la soif. Quelques jours plus tard, les parents et les plus âgés de leurs enfants sont déportés dans un camp d'extermination, seuls les plus jeunes doivent rester en espérant leur retour qui n'aura pas lieu. Annette doit alors redoubler d'effort malgré la fatigue pour s'occuper d'eux.Suite aux dernières paroles de sa mère, Joseph et un de ses camarades s'enfuient avec la complicité des autres. Joseph ne peut pas emmener avec lui son meilleur ami parce qu'il est malade, il a une vilaine hernie qui l'empêche de marcher. Finalement Joseph survivra au périple, ainsi que Noé qui était échappé du train et a été recueilli par un couple de personnes âgées. En 1945, à la fin de la guerre, ils retrouvent tous deux Annette au Lutetia, un hôtel parisien où sont accueillis les rescapés des camps.
  • Outrages 4,99€

    Outrages

     (1989)
    39 micro-critiques | Note moyenne : (3.49)
    Synopsis : Lors d'une mission, Eriksson, jeune recrue, est sauvé d'une mort certaine par son commandant Meserve. Quelques jours plus tard, le radio de l'escouade est abattu dans un village allié. Meserve décide alors d'enlever une jeune villageoise. Eriksson, ne doutant pas du sort réservé à la jeune fille, va se battre, malgré son admiration pour son commandant, contre tous les hommes de sa patrouille.
  • Good morning Vietnam 1,99€
    33 micro-critiques | Note moyenne : (3.41)
    Synopsis : L'histoire nous plonge dans la guerre du Vietnam vue du côté de troupes de soldats dont la seule source de distraction est l'émission de radio comique animée par l'animateur et DJ Adrian Cronauer (interprété par Robin Williams). Ce film est l'un des rares à traiter de la censure. Good Morning Vietnam situe l'action au tout début de la guerre (au milieu des années 60) alors que la plupart des films qui traitent du sujet se déroulent à la fin du conflit. De plus, il adopte un point de vue nouveau en montrant la vie des soldats dans la capitale, et non dans la "traditionnelle" jungle vietnamienne.
  • Le Retour

    Le Retour

     (1978)
    4 micro-critiques | Note moyenne : (3.47)
    Synopsis : Le mari de Sally part à la guerre du Viêt Nam. Pour se rendre utile, elle décide de s'engager comme bénévole à l'hôpital des vétérans. Elle y retrouve son amour de lycée, Luke, devenu paraplégique. Ils tombent amoureux l'un de l'autre pendant que le mari est à la guerre. Sally s'éloigne peu à peu de l'amour qu'elle portait à son mari, mais que va-t-il se passer quand ce dernier reviendra du Viêt Nam ?Une très belle histoire d'amour menée avec une BO magnifique.
  • Johnny s'en va-t-en guerre 1,99€
    33 micro-critiques | Note moyenne : (3.98)
    Synopsis : Johnny s'en va-t-en guerre (Johnny Got His Gun) est un roman publié en 1939. Son auteur, [Dalton Trumbo|a:Dalton-Trumbo], en a réalisé un film sorti sur les écrans le 4 août 1971.
  • Tora! Tora! Tora! 1,99€
    4 micro-critiques | Note moyenne : (3.22)
    Synopsis : Matin du 7 décembre 1941. La base navale américaine de Pearl Habor, dans le Pacifique, s'éveille à peine. Les chasseurs de l'armée japonaise sont, eux, déjà en route pour ce qui restera dans l'Histoire comme l'une des attaques les plus meurtrières jamais commises contre les Etats-Unis.
  • Sabotage à Berlin
    3 micro-critiques | Note moyenne : (3.78)
    Synopsis : Lors de la deuxième guerre mondiale, l'équipage d'un bombardier de la RAF est abattu au-dessus de l'Allemagne, les 5 rescapés s'organisent et se mettent à la recherche d'un avion pour rentrer en Angleterre, mais sur leur route ils multiplient les sabotages des installations ennemies qu'ils rencontrent...

Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...

Vodkaster © 2007-2015 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Lire mes DVD à distance - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Offres de stage - Mentions légales -