Top Michael Mann

Top Michael Mann

Liste de 12 films par JoChapeau
| 1753 vues  | 9 personnes ont aimé

.

/block/list/vk_list_items?id=702115&from_url=/listes-de-films/top-michael-mann/702115&gtm_page_category=listes+de+films&items_offset=0&items_limit=50&items_order=priority&items_filter=&items_search=
25 commentaires
  • Cladthom
    commentaire modéré Ta tambouille provocatrice en m'imitant @zephsk par contre ça ne prend pas "hipsto-branchouille" (surtout qu'il ne la jamais été, même si en effet certains journaux façon cahiers du cinéma comme à leur habitude font de la récupération tardive depuis Collateral, mais ça on ne peut rien y faire). Moi Mann je l'aime depuis que je suis gosse. Depuis que j'ai vu à 10 ans en cassette Thief qui déjà sans le savoir était déjà un choc (que j'ai ensuite redécouvert plus tard avec le même grand plaisir et la même fascination mais avec un regard évidemment de cinéphile).

    Mann m'a toujours fasciné, sa science de la mise en scène, sa technicité, sa précision et sa sensibilité a toujours été en accord avec l'idée que je me fais d'un idéal de cinéma. Sa façon de brosser ses personnages qui fuient eux aussi constamment vers un idéal, sa narration toujours emprunt du plus beau de la tragédie contemporaine, ce rythme à la fois dynamique, lancinant et purement mélancolique. C'est sans équivalent.
    Comment ne pas limite chialer avec le dernier plan de Heat par exemple ? Il y a toute la beauté du geste dans ce plan, tout le savoir-faire, toute une sensibilité, une ampleur et une classe qui te chope à la gorge pour peu qu'on ait un coeur (nazi) qui bat.

    Après toi tu préfères le kitch puéril, un peu cheap, un peu mièvre, un peu beauf-bobo d'un Dolan, chacun son truc. Parce que là par contre en terme d'hipsto-branchouille c'est sans équivalent aussi :)
    30 novembre 2012 Voir la discussion...
  • zephsk
    commentaire modéré Je savais que tu mordrais à l'hameçon :P
    30 novembre 2012 Voir la discussion...
  • zephsk
    commentaire modéré T'as pas du tout aimé Laurence Anyways alors ? Rien à sauver ? C'est diablement bien joué quand même, non ?
    30 novembre 2012 Voir la discussion...
  • Cladthom
    commentaire modéré Bof. Mais j'en suis qu'à une heure de film, j'aime pas trop mater par petits bouts parce que là j'ai pas trop le temps. Mais demain je le finis d'une traite.

    Poupaud est pas mal, mais sa copine rousse et les seconds rôles je les trouve pas très bien dirigés.
    Mais sinon je trouve le traitement ampoulé et à la ramasse pour le moment. Que ce soit dans l'écriture avec les grandes envolées pseudo philosophiques, les travellings léchés à la Kubrick sans aucune force ou les moments caméra à l'épaule pour être près des corps. C'est sans talent, il a quelques idées de plan, mais c'est de l'esbroufe de jeune qui veut faire le grand.
    Pour le moment ça vaut entre 0 et 1 sur 5 je dirais.
    30 novembre 2012 Voir la discussion...
  • zephsk
    commentaire modéré C'est étrange, tout ce que tu évoques m'était presque insupportable dans les Amours Imaginaires, mais là, ça me paraît complètement anecdotique (ou peut-être consciemment ironique.)
    30 novembre 2012 Voir la discussion...
  • Cladthom
    commentaire modéré Puis j'ai un problème, c'est que je ne crois jamais au couple pour le moment, à leur passion amoureuse "qui défie les normes". Dolan est trop occupé à filmer les fringues, l’apparat, du coup le film a l'air d'être à cette image. Il oublie le physique au profit du show. En même temps Dolan ce n'est que ça, du show. Il veut impressionner son monde constamment au lieu de s'attaquer au fond de son sujet.

    Mais j'extrapole peut-être un peu, il reste encore beaucoup de temps au film de se déployer. Même si j'y crois pas.
    30 novembre 2012 Voir la discussion...
  • Cladthom
    commentaire modéré D'ailleurs cette propension à filmer sans cesse le regard des autres, c'est usant. Pourquoi mettre 500 plans comme lors du 1er jour quand il se déguise en femme ? C'est gonflant. On sent que ça le hante le regard des autres (du moins dans son cas le regard de la critique). Il fait le film avant tout pour eux. Il veut faire parti des grands. L'arrogance de la jeunesse, mais sans le talent nécessaire et l'humilité pour y arriver.
    Comme tout jeune, c'est le looking qui l'intéresse. Poupaud c'est sa barbie qu'il veut relooker pour choquer la norme. Alors qu'il choque personne. De la surface, rien que de la surface. C'est pas en s'attardant sur les coupes de cheveux, le maquillage de poupaud que tu vas être un peu subversif mon cher. Bien au contraire.
    Mais il te reste encore 1h47 pour changer ça.
    30 novembre 2012 Voir la discussion...
  • Esenji
    commentaire modéré J'aime beaucoup le cinéma de Mann depuis bien longtemps, un peu dans l'esprit de @Cladthom. Il fait parti des quelques cinéastes dont j'ai vu certains films ado et que j'ai revu avec un regard un peu différent plus tard mais toujours avec un plaisir immense. Par contre je ne ferais pas le même classement.
    30 novembre 2012 Voir la discussion...
  • Captain_Zissou
    commentaire modéré @Cladthom À aucun moment je ne tape sur Lynch ou sur Coppola. Je reprenais juste le point de vue d'un cinéphile hipster de base pour réagir aux propos précédent. Parce que quelque part, je m'en fous royalement des hipsters, de la branchitude et de savoir si tel ou telle réal' est dans le move.
    30 novembre 2012 Voir la discussion...
  • JoChapeau
    commentaire modéré je pourrais aussi faire un autre classement. moi je m'en fous des classements. je veux juste lire cladthom.
    30 novembre 2012 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -