Les auteurs
Annabelle Gasquez
Naginie Yohann Ruelle
LuckyYoplay Benoit De Malartic
marivaudage Julie Michard
juliemichard
à lire aussi
Du même auteur
Tous les articles de Annabelle Gasquez
Tout samplement.

25 dialogues de films samplés en musique

Si le septième art utilise volontiers la musique à ses propres fins, apportant de ce fait une valeur ajoutée à de nombreuses scènes, on en oublie parfois que la réciproque est vraie. La relation passionnelle qu'entretiennent ces deux arts n'est pas à sens unique : et pour preuve, nous vous avons soigneusement sélectionné 25 dialogues de films qui ont été réutilisés en musique.

« Musique et cinéma: deux arts complémentaires aux relations évidentes, permanentes, mais parfois conflictuelles et contradictoires » écrivait récemment N.T. Binh, commissaire de l'exposition "Musique et Cinéma" qui se termine bientôt à la Cité de la Musique. Les nombreuses BO de films sont là pour confirmer ces propos. Néanmoins, si la musique permet d'apporter une valeur ajoutée aux scènes de cinéma, les dialogues, peuvent eux aussi, apporter leur touche en plus à la musique. C'est le cas du sample cinématographique, qui utilise un extrait sonore d'un film pour l'utiliser dans une chanson. Le morceau peut être modifié, répété ou servant uniquement de valeur ajoutée à la musique.

Wax Tailor n'est certes pas l'inventeur du sample d'extrait de films, mais a au moins le mérite d'avoir fortement participé à sa popularisation aux yeux du grand public, notamment avec le célèbre « Que Sera » qui reprend des films de Hitchcock, Ernts Lubitsch et Spielberg. Mais il n'est pas le seul : Tricky, Moby, Fatboyslim, Justice, DJ Shadow ou même IAM se sont également prêtés au jeu. Cependant, même si l'utilisation du sample cinématographique est plus courante en musique électronique ou en rap, des artistes comme Marilyn Manson s'y sont également collés. En voici la démonstration avec 25 morceaux musicaux utilisant des samples de films, dont cinq choisis spécialement choisis par Vodkaster et qui nous ont le plus marqués.

1. La Naissance de l'amour / Troublemakers


« Get Misunderstood » vous dira forcément quelque chose, que ce soit pour son utilisation dans la publicité pour Eau Jeune ou même dans le film Décalage Horaire. Sorti sur l'album Doubts & Convictions du groupe marseillais Troublemakers, la chanson réussit l'exploit de laisser une marque impérissable dans l'inconscient sonore. Reprenant non seulement le célèbre refrain de la chanson St Louis Blues ( « My man's got a heart like a rock cast in the sea » ) chanté par Etta James, le morceau débute avec un extrait de La Naissance de l'amour de Philippe Garrel, dans lequel Jean-Pierre Léaud déclame ce texte désabusé :

"

- Personne ne sait ce qu'il se passe aujourd'hui parce que personne ne veut qu'il se passe quelque chose, en réalité on ne sait jamais ce qu'il se passe on sait seulement ce que l'on veut qu'il se passe, et c'est comme ça que les choses arrivent. En 17 Lénine et ses camarades ne disaient pas: "Nous allons faire la révolution parce que nous voulons la révolution". Ils disaient: "Si toutes les conditions de la révolutions sont réunies, la révolution est inéluctable ! " Ils ont fait la révolution qui n'aurait jamais eu lieu, s'il ne l'avait pas faite et qu'il n'aurait pas faite s'ils n'avaient pas pensé qu'elle était inéluctable uniquement parce qu'ils le voulaient. A chaque fois que quelque chose a bougé dans ce monde ça a toujours été pour le pire ! Voilà pourquoi personne ne bouge, personne n'ose provoquer l'avenir ! Il faudrait être fou pour provoquer l'avenir ! Il faudrait être fou pour risquer de provoquer un nouveau 19, un nouveau 14, ou un nouveau 37.

- Alors , il ne se passera jamais plus rien ?

- Si, parce qu'il y aura toujours des fous et des cons pour les suivre. Et des sages pour ne rien faire?

"

A noter que la partie instrumentale de la chanson est samplée sur la musique du film The Knack and how to get it, réalisé par Richard Lester et composé par John Barry. Quoi qu'il en soit, le résultat est splendide, mélancolique et entêtant.

2. Les Anges sauvages / Primal Scream


Trois ans avant la sortie de Easy Rider, Peter Fonda chevauchait déjà de belles bécanes pour le cinéma, avec le film Les Anges Sauvages de Roger Corman. Le discours du personnage de Blues devant le juge en aura marqué plus d'un puisque le groupe de musique Primal Scream samplera le dialogue dans sa chanson « Loaded ».

"

Just what is it that you want to do?

Well, we want to be free! We want to be free, to do what we want to do, and we want to get loaded, and we want to have a good time, and that's what we're gonna do. (Don't wait baby, let's go!) We're gonna have a good time! Were gonna have a party!"

"

déclame ainsi Peter Fonda au début de la chanson. Le résultat : l'envie furieuse de sortir les blousons de cuir et les perfecto pour prendre la 66.

Si cette chanson vous semble légèrement familière, c'est parce qu'en plus de sampler Les Anges Savages, « Loaded » sample beaucoup d'autres choses: une autre chanson de Primal Scream « I'm Losing More Than I'll Ever Have », un remix d'Eddie Brickell avec le titre « What I Am », mais aussi une phrase de « Terraplane Blues » chanté originalement par Robert Johnson et enfin Andie MacDowell, dans le film Sex, Lies, and Videotape That's beautiful... That's really beautiful »).

3. Le Jour des morts vivants / Gorillaz


En 2001, le groupe Gorillaz enfante une pépite musicale dès son coup d'essai, avec un album éponyme dont les hits - "Clint Eastwood" en tête - ont résonné aux quatre coins de la planète. Ne faites pas les innocents, vous aussi vous imitiez le rire sordide de « Feel Good Inc ». Plus discrète, la track « M1 A1 » n'en demeure pas moins d'excellente qualité et se paie le luxe de sampler l'horrifique Le jour des morts-vivants. Le 3ème volet de la saga culte de Georges A. Romero s'ouvre donc avec la chanson et ce glaçant « Hellooooo ! Is anyone there ? » hurlé avec désespoir par Anthony Dileo Jr. dans un mégaphone, alors au milieu des ruines fumantes d'une ville ravagée. L'orchestration instrumentale du compositeur John Harrison devient la ligne directrice du morceau qui se mue alors, les seconds s'écoulant, en rifts de guitare et déchainements de batterie. Let's rock the zombies !

4. Luke la main froide / Guns N' Roses


Dans Luke la main froide, Paul Newman incarne un prisonnier refusant de se soumettre à l'autorité du camp dans lequel il est enfermé et dont le quotidien n'est que brimades et humiliations. « Civil War » des Guns N'Roses vient alors exprimer à merveille ce cri de révolte. Un parallèle s'établit alors entre l'absence de choix et la volonté d'affranchissement du héros du film de Stuart Rosenberg et les propos du groupe d'Axl Rose. Le premier dénonce les gardiens, ces exécuteurs froids d'un système judiciaire injuste, le deuxième la soif de pouvoir des politiciens qui s'imposent par des guerres civiles et défaussent les électeurs de leur voix. Les paroles de Strother Martin en guise d'ouverture du morceau deviennent, dès lors, le trait d'union entre ces deux actes contestataires :

"

What we've got here is... failure to communicate. Some men you just can't reach. So you get what we had here last week, which is the way he wants it... well, he gets it. I don't like it any more than you men.

"

Fun fact : « Civil War » figure également sur la face B du single « You Could Be Mine », sorti en juin 1991 pour la promotion de... Terminator 2 : le Jugement dernier.

5. Polyester / The Avalanches


The Avalanches, collectif électronique originaire de Melbourne, est particulièrement reconnu pour leur utilisation foisonnante et créative du sampling. Pour des conflits de droit d'auteur, le groupe ne possède qu'un seul album à son actif (Since I Left You, 2000) qu'ils affirment avoir assemblé avec pas moins de 3500 vinyles. L'album a connu un grand succès critique et public grâce notamment aux vidéos clips inspirées comme celui de « Frontier psychatrist ». L'introduction de cette track reprend ainsi une scène du long-métrage de John Waters, Polyester, lorsque Francine Fishpaw (Divine) et le proviseur Kirk échangent par téléphone sur les raisons de l'absence du jeune Dexter, qui finit par être expulsé de son établissement.

"

- Is Dexter ill today ? [...]

- Why Mr. Kirk ? I'm as upset as you to learn of Dexter's truancy but surely expulsion is not the answer ?

- I'm afraid expulsion is the only answer. It is the opinion of the entire staff that Dexter is criminally insane...

"

C'est précisément cette démence criminelle qui est exploitée dans le clip de « Frontier psychatrist », où la caméra devient les yeux d'un Dexter en proie à des hallucinations farfelues. Les images, grotesques, évoquent un décor scolaire ; on y aperçoit dans un joyeux bordel visuel des cours d'Histoire (les cowboys et les indiens, les perruques de la monarchie), de Géographie (les mexicains), de Biologie (le squelette), de Musique (les violons), de Sport (la contorsionniste) et même un professeur, des séquences furtives auxquelles s'entremêlent des apparitions fantasmées et surnaturelles (les fantômes). Une journée d'école normale, pour un élève complètement anormal ?

Fun Fact : « Frontier Psychiatrist » sample également la musique du film Lawrence d'Arabie, composée par Maurice Jarre

Fun Fact bis : le passage de musique mariachi qu'on entend à 3'45 est samplé de la chanson El Negro Zumbon, tirée de l'obscur film italien Anna (1951)


La suite de la playlist ...

6. Strange Days samplé par Fatboy Slim dans Right Here, Right Now

La phrase répétée ad nauseam dans la chanson est prononcée par Angela Bassett dans le film de Kathryn Bigelow (la scène, remontée, est là).

"

Right Here! Right Now!

"

7. Drôle de frimousse samplé par The Divine Comedy dans The Booklovers

C'est Audrey Hepburn, l'adorable bibliothécaire du film de Stanley Donen, qui déclame cette étrange tirade (la scène entière ici) qui introduit si bien la déclaration d'amour de Neil Hannon aux livres et à leurs auteurs.

"

This book deals with epiphenomenalism, which has to do with consciousness as a mere accessory of physiological processes whose presence or absence... makes no difference... whatever are you doing ?

"

8. 20 000 lieues sous les mers samplé par IAM dans L'empire Du Côté Obscur

Juste avant que l'on entende le bruit de respiration de Dark Vador, les marseillais d'IAM nous font entendre la douce voix de Daniel Gélin, qui assure la narration en VF du film de Disney de 1954.

"

Un escalier de fer, Un couloir étroit et obscur, au fond de ce couloir une porte entrouverte, D'où nous parviennent les accords d'une musique qui en ce lieu nous paraît irréel ..

"

9. L'échelle de Jacob samplé par U.N.K.L.E. dans Rabbit In Your Headlights

C'est à 2'15, entre deux murmures plaintifs de Thom Yorke, que l'on entend cette citation du film ;

"

If you're frightened of dying, and, and you're holding on, you'll see devils tearing your life away. But, if you've made your peace, the devils are really angels, freeing you from the Earth.

"

10. 2001 : L'Odyssée de l'espace samplé par New Order dans Murder

A 3'10 de cette chanson méconnue des papes de l'électro des 80s, on entend les famous last words de H.A.L, le robot de 2001.

"

I'm afraid. My mind is going... There is no question about this.

"

Les plus perspicaces d'entre vous auront également reconnu, à 1'30, les cris de Malcolm McDowell dans Caligula, le film maudit de Tinto Brass (et parfois considéré comme le film X le plus cher de l'histoire).

11. Withnail & I samplé par Ride dans Cool Your Boots

Notre groupe de shoegaze préféré introduit sa chanson avec cette citation (profonde) tirée de Withail et moi, film anglais de 1987 produit par, tiens donc, l'ex-Beatle Georges Harrison.

"

Even a stopped clock gives the right time twice a day.

"

12. Abyss samplé par Journeyman dans Latneiro - Woobs Sunrise Dub

Il faut un peu de patience pour trouver, à la toute fin (à 13'40) de cet interminable morceau d'abstract dub, ces quelques lignes de dialogue du film de James Cameron

"

Look, it's three AM. These guys are running on bad coffee and four hours sleep. Maybe you could think about cutting them some slack. I can't afford slack.

"

13. La Chatte sur un toit brûlant samplé par Microfilm dans Margaret On the Rocks

Microfilm, le groupe poitevin de post-rock le plus connu, sample abondamment les dialogues (en VF !) entre Elizabeth Taylor et Paul Newman dans la fameuse adaptation de la pièce de Tennessee Williams.

"

- Pourquoi est-ce que tu me regardes de cette façon ?

- De quelle façon Maggie ?

- Comme tu viens de le faire a l'instant.

- Je ne me suis même pas rendu compte que je te regardais

- Moi, je m'en suis rendu compte

"

14. Little Big Man samplé par High Tone dans Echo-Logik

Le groupe français de dub incorpore dans sa chanson Echo-Logik, et en VF encore, une des nombreuses tirades du chef indien Old Lodge Skins.

"

Avance et viens te battre ! C'est un bon jour pour mourir ! Merci de m'avoir fait un Être humain ! Merci de m'avoir aidé à devenir un guerrier ! Merci pour mes victoires et pour mes défaites ! (etc etc)

"

Let me tell you about my mother

15. Blade Runner samplé par Tricky dans Aftermath

A 3'30 dans la chanson (attention c'est très court) on entend distinctement cette phrase prononcée par le replicant Leon de la fameuse scène de l'interrogatoire, juste avant qu'il n'exécute Holden.

"

Let me tell you about my mother.

"

16. Coffy, la panthère noire de Harlem samplé par White Zombie dans Blur The Technicolor

Il faut le savoir mais c'est Pam Grier, l'héroïne du film de blaxploitation Coffy, qui prononce, à 3'40 de cette chanson du groupe de Rob Zombie, la phrase suivante :

"

"This is the end of your rotten life you motherfuckin' dope.

"

17. Le dernier tango à Paris samplé par Marilyn Manson dans Cake And Sodomy

Compte tenu du film duquel est tirée cette phrase prononcée par Marlon Brando, le titre de la chanson de Marilyn Manson est tout à fait adéquat.

"

Go on, smile you cunt!

"

18. Taxi Driver samplé par Xzibit dans At The Speed Of Life

Le rappeur touche-à-tout Xsibit place au début de sa chanson un des monologues prononcés par Robert de Niro dans Taxi Driver. Un titre qui colle bien avec la vie effrénée que vit Travis Bickle dans le film de Scorsese ; cet insomniaque qui ne dort jamais, se plaît à errer dans les rues de New-York la nuit en faisant le chauffeur de taxi.

"

Listen, you fuckers, you screwheads. Here is a man who would not take it anymore. A man who stood up against the scum, the cunts, the dogs, the filth, the shit. Here is someone who stood up. Here is.

"

19. Prince des Ténèbres samplé par DJ Shadow dans Changeling/Transmission

Le morceau Changeling/Transmission se termine (à 7'30 environ) par ce dialogue extrait du film de John Carpenter (on aurait d'ailleurs pu citer mille autres emprunts faits par le serial-sampler DJ Shadow).

"

This is not a dream. We are using your brain's electrical system as a receiver. We are unable to transmit through conscious neural interference. You are receiving this broadcast as a dream. We are transmitting from the year one nine.

"

20. Les Affranchis samplé par Compton's Most Wanted dans Def Wish II

L'album « Music to Driveby » n'aura pas seulement marqué pour être le dernier album du groupe de rap américain, mais aussi pour avoir samplé le film Les Affranchis, présent au début et à la fin de la track Def Wish II.

"

For most of the guys, killing's got to be accepted. Murder was the only way everybody stayed in line. You got out of line, you got whacked. Everybody knew the rules.

But sometimes, even if people didn't get out of line, they got whacked. Hits just became a habit for some of the guys. Shooting people was a normal thing. No big deal.

"

21. Gladiator samplé par Jay-Z dans What More Can I Say

Le célèbre rappeur américain Jay-Z a commencé l'intro de sa chanson avec un monologue de Maximus (joué par Russell Crowe) dans Gladiator. Un choix judicieux, quand on sait que Jay-Z s'adresse dans cette track à ses rivaux. La musique peut, elle aussi, être une arène !

"

Are you not entertained? Is this not why you are here?

"

Get up! Get on your feet!

22. Full Metal Jacket samplé par Ministry dans Thieves

Dans son morceau Thieves, le groupe de metal indus Ministry inclus un certain nombre de phrases joyeuses tirées (entre autres) de Full Metal Jacket de Stanley Kubrick

"

[00:50] Get up ! Get on your feet !

[03:24] Kill ! Kill ! Kill !

[04:48] I can't hear you ! I still can't hear you !

"

23. Shogun Assassin samplé par Genius/GZA dans Liquid Swords

C'est RZA, membre et compositeur de l'univers musical du groupe collectif Wu-Tang, qui eu l'idée de sampler Shogun Assassin dans cette chanson de GZA. Ce dernier avouera qu'il ne sait pas si l'album aurait connu le succès escompté sans cette touche.

"

When I was little my father was famous. He was the greatest Samurai in the Empire and he was the Shogun's decapitator. He cut of the heads of 131 Lords.

People said his brain was infected by devils.

That was the night everything changed.

"

24. Wild Style sanmplé par Nas dans The Genesis

Ce film de 1983, pilier de la culture hip-hop, a été samplé par des artistes aussi prestigieux que Cypress Hill, les Beastie Boys et A Tribe Called Quest. On a choisi ici le sample fait par Nas qui reprend la phrase suivante

"

And you're sitting at home doing this shit?

You should be out earning a medal for this. Stop fucking around and be a man.

There ain't nothing out here for you

"

25. Les Choristes samplé par Christina Aguilera dans Oh Mother

Bon il ne s'agit pas exactement d'un sample de dialogue mais on ne résiste pas à partager le fait que la chanteuse Christina Aguilera a repris au piano le fameux air de la chanson Vois sur ton chemin du film Les Choristes.

Ecouter la playlist "Tout samplement"

Jean-Baptiste Meunier vs. Christina Aguilera : le choc des extrêmes

Pour pouvoir écouter cette playlist, créez un compte Spotify et téléchargez l'application. Spotify vous permet d'accéder à plus de 8 millions de titres instantanément et légalement. Plus d'infos sur spotify.com

27 commentaires
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Les derniers articles
On en parle...
Listes populaires
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -