L'évangile selon St Matthieu
(1964)
un film de
89% Taux de satisfaction
L'évangile selon St Matthieu

L'évangile selon St Matthieu

(1964)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 89%
  • 252 notes
  • 4,12 moyenne

Micro-critique star (zephsk) :
zephsk
Sa note :
L'évangile selon St Matthieu “ Dieu est mort, paisiblement, dans le Frioul. Les hirondelles trissaient sous le soleil. ” — zephsk 23 mars 2013
34 commentaires
  • zephsk
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Dieu est mort, paisiblement, dans le Frioul. Les hirondelles trissaient sous le soleil. ” — zephsk 23 mars 2013
    34 commentaires
  • Portinou
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ L'homme digne d'être écouté ne se sert de la parole que pour la pensée, et de la pensée que pour dire la vérité et la vertu. - Fénelon ” — Portinou 8 mai 2014
    4 commentaires
    • zephsk
      commentaire modéré Gros défauts ?
      9 mai 2014 Voir la discussion...
    • Portinou
      commentaire modéré Il y a certaines choses avec lesquelles j'ai eu un peu de mal à me positionner. D'abord, mais ça je l'avais déjà noté dans Oedipe Roi, Pasolini ne sait pas tenir son fil narratif. Les ellipses arrivent souvent soit trop tôt, soit trop tard, et les scènes ne sont jamais introduites, si bien qu'on a l'impression d'assister à une série de scènes presque sans lien entre elles, et je défie celui qui ne connaît pas le Nouveau Testament ou le mythe d'Oedipe d'y comprendre quoi que ce soit. Je ne demande pas une intrigue continue, Scorsese par exemple réussit dans plusieurs de ses films à maintenir le fil narratif en faisant se succéder des scènes presque documentaires, chez Pasolini je trouve que c'est simplement raté de ce point de vue, parce que les scènes sont souvent données brutes, et se suffisent à elles-mêmes. Deuxio, même si je ne peux qu'être admiratif de l'inventivité stylistique du film, j'en sors avec le sentiment que le "magma" accouche d'un brouillon, et que les choix de Pasolini se contrarient souvent entre eux. Pourquoi par exemple mêler des séquences caméra à l'épaule, des travelling tremblotants, des plans avec le point de vue de la foule, et autres idées supposées trancher avec le mysticisme du thème, avec des pistes de musique baroque, Bach en tête, et des thèmes africains ou russes? Pourquoi avoir à d'autres moments opté justement pour une mise en scène standard, presque hollywoodienne, la scène du massacre des enfants en tête? Pourquoi ne pas avoir assumé le parti pris documentaire jusqu'au bout, avec pour seule représentation du divin les gros plans sur les visages des protagonistes et leurs oppositions aux plans larges du paysage? Ca me gêne beaucoup parce qu'en prenant un parti stylistique radical, j'ai le sentiment que Pasolini aurait accouché d'un chef-d'oeuvre absolu (à mes yeux), tant certaines idées et certains moments de mise en scène relèvent du génie. Et puis, même si je suis un adepte acharné de la politique des auteurs, je ne peux pas complètement fermer les yeux sur le jeu des amateurs choisis par Pasolini. La scène de la tentation par Satan est, sur ce point, complètement gâchée. Bon là je n'évoque que les défauts, évidemment, ce n'est pas représentatif de mon ressenti dans sa globalité.
      9 mai 2014 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré Arf, je suis désolé, je suis vraiment débordé en ce moment et il m'est difficile de t'apporter une réponse autre que lapidaire. Après Cannes, promis.
      11 mai 2014 Voir la discussion...
  • Apocalypse12
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Tandis que le Christ ferme ses yeux sous une lumière éblouissante, Pasolini saisit une émotion, tout à la fois puissante, légère et divine. ” — Apocalypse12 14 septembre 2013
    Commenter
  • MaxiPatate
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Christ, humain au possible, embrase les visages, les figures. Les astres flamboyant, l’hostie vide son calice sous une touffeur accablante. ” — MaxiPatate 28 novembre 2015
    12 commentaires
  • georges.b1
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ L'histoire du christ n'y est racontée ni d'une façon marxiste ni d'une façon saint-sulpicienne mais du point de vue de la foi paysanne! ” — georges.b1 2 août 2011
    Commenter
  • Cladthom
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ vous allez finir par vous aimer les uns les autres, bordel de merde ? ” — Cladthom 2 avril 2013
    12 commentaires
    • zephsk
      commentaire modéré The which one ?
      3 avril 2013 Voir la discussion...
    • theOldpc
      commentaire modéré Celui dont il est question, L'évangile selon St Matthieu. Je vois un peu ça comme un nouveau cap dans la cinéphilie pour moi mais je me cherche souvent des excuses ;) Je testerai ça dès que j'ai l'occasion.
      3 avril 2013 Voir la discussion...
    • Ecclesiaste
      commentaire modéré Les uns sur les autres c'est mieux.
      17 octobre 2014 Voir la discussion...
  • DaleCoop
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ De ce qui peut sembler démesurément ambitieux résulte parfois un miracle de simplicité. Ce film est absolument exceptionnel. ” — DaleCoop 14 février 2015
    Commenter
  • typhonpurple
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Ceint de l'aube d'épine, Il meurt dans l’œil de l'homme emprunt de joie, de tristesse et d'espoir. Les visages tremblent d'amour. ” — typhonpurple 13 avril 2014
    2 commentaires
  • Airone
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Sous le soleil magmatique de Judée, ni sacré, ni profane, juste l'extase de la parole, l'éloquence des regards. Immanent est l'Absolu. ” — Airone 8 octobre 2015
    6 commentaires
  • Torrebenn
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Si j'ai bien reconnu Cesc Fabregas en Jésus, en revanche les autres membres de l'équipe sont moins ressemblants. ” — Torrebenn 13 avril 2013
    6 commentaires
    • roimp
      commentaire modéré Mouahahaha
      21 juillet 2013 Voir la discussion...
    • JVBM
      commentaire modéré Cyril Hanouna en apôtre.
      7 janvier 2014 Voir la discussion...
    • acesite
      commentaire modéré Et pourtant "Pasolini demande des conseils techniques à des théologiens pour mieux caractériser physiquement les apôtres." . Il s'est donné du mal Paolo ;-)
      20 février 2016 Voir la discussion...
  • ianov
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Mystères du profane, tout entier abandonné aux plaies de l’histoire sainte, et le véritable miracle de la Passion Pasolinienne est révélé. ” — ianov 8 octobre 2016
    Commenter
  • huitetdemi
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Pasolini met en scène la parole ; oscillant du sacré au profane, du réalisme à l’expressionnisme. Vacillant. ” — huitetdemi 2 août 2011
    Commenter
  • maxence_m
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Le plus divin dans ce film est cet art propre à Pasolini que de réussir à retranscrire l'ineffable dans la simple capture d'un visage. ” — maxence_m 7 juin 2015
    Commenter
  • petitCalimero
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Le cinéma comme seul refuge mystique pour les hommes sans foi. Avec sa caméra Pasolini questionne la Parole Sacrée autant qu'il la contemple ” — petitCalimero 4 août 2013
    1 commentaire
    • Apocalypse12
      commentaire modéré Très heureux de voir que ce film magnifique donne lieu à de si belles MCs.
      14 septembre 2013 Voir la discussion...
  • Springbank
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Je ne peux pas en toute conscience dire que c'est mauvais. Mais tant de beauté froide me laisse de marbre. ” — Springbank 5 mars 2016
    11 commentaires
    • Springbank
      commentaire modéré @Scronchh En ce qui concerne la brigade "anti-tolérance", ça ne m'a pas surpris de voir dévouler @Joe_Shelby car respectons-le-goût-de-chacun-dans-le-respect-d'autrui est son credo et qu'il y accorde une grande importance. Même si oui, on sent une pointe de ressentiment envers certains (euphémisme). Je ne vais pas me prononcer là-dessus sinon ce fil de commentaire terminera comme beaucoup d'autres en règlements de compte. Je dois quand même dire que sur le fond, il a raison, à mon avis. Après juste quelques jours sur le site, j'avais posté une MC des Temps Modernes qui sous-entendait que quiconque n'aimait pas devrait se faire bannir du site. En chevalier servant de la bienséance, il a accouru pour me remettre dans le droit chemin. Et je ne peux que le remercier car après réflexion, il est vrai que a MC n'était pas très saine et qu'il faut à mon sens fait un minimum attention à ce qu'on écrit.
      10 mars 2016 Voir la discussion...
    • Springbank
      commentaire modéré Désolé pour les coquilles.
      10 mars 2016 Voir la discussion...
    • Airone
      commentaire modéré @Springbank Tu lui reconnais donc des qualités formelles, bien qu'il ne parvienne à t'emporter, je peux le comprendre.
      Il se trouve que, sans faire partie de quelque police que ce soit, j'estime que ces films que tu diras intouchables, pour autant qu'on doive prendre de la distance à leur égard s'ils ne nous touchent pas (sans quoi ce site auraient bien peu d'intérêt), ne sont pas à concevoir qu'à l'aune de l'émotion qu'ils peuvent susciter en nous. On ne livre pas un jugement de valeur, mais un jugement esthétique. Dès lors, il semble pour le moins nécessaire de mettre lesdits films en perspective en prenant en considération leur pertinence en termes d'utilisation du médium (l'écriture, la mise en scène,...) ou, par exemple, leur propos et la manière dont on l'interprète, afin ensuite de les déconstruire.
      L'Évangile est un chef d'œuvre (entre autres pour les raisons évoquées plus haut). Tu t'ennuies durant le visionnage et le critiques. Tu reconnais a fortiori dans ta note et a posteriori dans tes commentaires l'importance de l'ensemble. Là est la mise en perspective. Tout va bien, la vie est belle (tiens, ça aussi c'est un intouchable). La bise.
      10 mars 2016 Voir la discussion...
  • TaoChess
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Pasolini nous prouve que le cinéma peut tout transcender, y compris un obscur diktat en un poème d'amour vacillant. D'une ineffable beauté. ” — TaoChess 14 septembre 2013
    Commenter
  • acesite
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ L'Homme et ses visages au centre de l'image. Une mise en musique mariant toutes celles du monde rend le pictural populaire ” — acesite 20 février 2016
    Commenter
  • Pussycat
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Sépia biblique en noir/blanc du poète rebelle PPP où l'approche personnelle, dénuée de tout artifice, à la dimension évangélique et humaine. ” — Pussycat 19 mai 2015
    Commenter
  • NathanF
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ L’Évangile selon Saint Mathieu, c'est Jésus humaniste, la foi en le cinéma et la consolidation du réalisme à la Pasolini. Impressionnant.  ” — NathanF 16 août 2011
    1 commentaire
  • elge
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Le sacré vu du peuple est un opéra de sensations, une transe de litanies inaccessibles, un sens à quêter sur les visages. Noblesse de l’art. ” — elge 23 janvier 2016
    Commenter
  • CyberSpace
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Tout athée qu'il soit, Pasolini expose sa fascination pour le sacré avec cette lecture fidèle de l'Evangile. Un film sage. Trop sage, hélas. ” — CyberSpace 22 septembre 2016
    Commenter
  • Kiwinsky
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Une œuvre divine, qui annonce la mort de Dieu en face d’une montagne sacrée où pleurent les éloges et où les âmes contemplent le temps. ” — Kiwinsky 6 juillet 2015
    Commenter
  • moviesgeek
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ passé le cap du jeux plus qu’approximatif des "acteurs", je n'arrive pas à expliquer pourquoi mais cela reste fascinant ” — moviesgeek 26 avril 2016
    Commenter
  • ChrisBeney
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ "L'Evangile selon Saint Matthieu est le film que j'aurais voulu réaliser" a dit Martin Scorsese. Martin Scorsese a très bon goût. ” — ChrisBeney 13 octobre 2015
    Commenter
  • MariaVargas
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Un chef d'oeuvre d'une beauté à couper le souffle, imprégné de poésie, inspiré, dans lequel se retrouvent les racines de Pasolini... ” — MariaVargas 26 janvier 2016
    Commenter
  • Marin
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Si les hommes passent gris sur une terre morne, ils contemplent hors du champ le mystère. Pasolini esquisse une transcendance des visages. ” — Marin 18 décembre 2014
    2 commentaires
  • alexandremathis
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Chemin de croire. ” — alexandremathis 9 janvier 2015
    Commenter
  • mos3n
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Contemplatif et fascinant 'Il Vangelo secondo Matteo' l'est respectivement par sa mise en scène et sa parole. P-P.Pasolini pérennise la foi. ” — mos3n 5 janvier 2012
    Commenter
  • Fandedurendal
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Un chef d'oeuvre atemporel, sans nul doute l'un des 5 plus beaux film de l'histoire du cinéma. ” — Fandedurendal 18 février 2016
    3 commentaires
  • Nathanlemec
    Sa note :
    L'évangile selon St Matthieu “ Pasolini révéla au monde que Jésus-Christ avait un mono-sourcil. Depuis je ne lis plus la bible.  ” — Nathanlemec 28 octobre 2013
    Commenter
Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -