Espion(ne), mon amour !

Espion(ne), mon amour !

Liste de 29 films par elge
| 165 vues  | 5 personnes ont aimé

Quand le film d'espionnage est également une romance.

Je parle des films où l'histoire d'amour prend réellement sa part de l'histoire d'espionnage
(autrement dit : ne sont pas comptés les films où cette part est trop collatérale ou en est juste la caution "glamour"...)

/block/list/vk_list_items?id=1370907&from_url=/listes-de-films/espion-ne-mon-amour/1370907&gtm_page_category=listes+de+films&items_offset=0&items_limit=50&items_order=priority&items_filter=&items_search=
42 commentaires
  • bredele
    commentaire modéré @elge pas faux, mais il existe bien
    24 avril 2017 Voir la discussion...
  • elge
    commentaire modéré @bredele oui, comme dans "Une femme disparait", mais c'est un apport faible au film...
    24 avril 2017 Voir la discussion...
  • elge
    commentaire modéré J'ai enlevé "La chatte" de Decoin, qui, finalement ne correspondait pas à mes critères...
    26 avril 2017 Voir la discussion...
  • ianov
    commentaire modéré @elge Je reviens sur Hitchcock, je ne partage pas ton avis, car nous y voyons un amour naissant, par le prisme duquel nous allons vivre toute cette affaire d'espionnage. Une vieille dame en sera le centre mais elle est disparue, j'ai toujour seu l'impression que le couple cherchait un aval "parental", une sorte d'adoubement de leur union. LA trouver, résoudre cette affaire devient synonime de la pérénnité de leur union, c'est pour cela, grâce à cela qu'ils se rencontrent, et pour "consommer" leur amour " pleinement il va falloir résoudre positivement l'affaire. Pas d'échec imaginable. Sans compter que la fantaisie qui s'agrémente de cette rencontre assaisonne magnifiquement le film, l'érotisme est encore refoulé chez Hitchcock, même pas allusif, comme il s'en délectera dans "la mort aux trousse" par exemple, tout reste bienséant, mais cette étape "juvénile" de la façon de vivre une rencontre reste des plus enthousiastes. Avec "les 39 marches" avant cela il y a des similitudes. Bref, ce chemin d'Hitchcock sur lequel il entremêlera toujours ses intrigues avec de la romance, plus ou moins marquée, caractérisée de bien des manières en avançant en âge, mériterait de consigner, à mon sens, l'opus "d'une femme disparait". Etape plus mineure certes, mais étape tout de même...
    26 avril 2017 Voir la discussion...
  • elge
    commentaire modéré @ianov donc, ton raisonnement c'est : même si cette romance ne fait fait vraiment avancer l'histoire de "Une femme disparait", le fait que ce couple soit une ébauche, une première version de de celui des "39 marches" le "qualifierait" ? (pardon pour ce terme pédant, je n'en ai pas trouvé d'autre)
    26 avril 2017 Voir la discussion...
  • ianov
    commentaire modéré @elge Il n'en est pas une ébauche puisqu'il vient après, je pense plutôt qu'il en est la suite. La suite de l'émancipation d'un auteur. La filmo de Hitch se teintera de ses aventures pour la plupart refoulées avec le beau sexe. Il est ici dans une période très cadenassée encore, d'une sexualité qu'il libèrera par la suite. Je dis simplement que "Une femme disparait" est une des étapes, c'est très net, de cet imbroglio très caractéristique de son esthétique. "romance et espionnage" le thème de ta liste lui rend d'ailleurs honneur à juste titre, c'est sans doute le réal qui s'abreuve le plus de ces deux mamelles. L'histoire d'amour dans "une femme disparait" ne fait pas avancer l'action, elle est peut être plus que ça, elle est sinequanone (ça s'écrit comment ce truc nom d'une..!!), elle en est dépendante, son succès, son avenir est lié à l'issue de l'intrigue, et je pense que c'est très renseignant sur le rapport qu'entretient le Maître du supense avec la romance...ou l'idée qu'il s'en fait.
    26 avril 2017 Voir la discussion...
  • elge
    commentaire modéré @ianov Ah oui, bien sûr il vient après... du coup ça m'embête vraiment ... la romance des "39 marches" est pour moi plus aboutie que celle de "Une femme disparait".... tu dis qu'inverser le sine qua non (leur amour dépend de l'issue de l'intrigue et non l'issue de l'intrigue dépend de leur amour) est une étape importante dans l’œuvre d'Hitch ? Intéressant... Pourquoi ça ? développe steupl'
    26 avril 2017 Voir la discussion...
  • ianov
    commentaire modéré @elge Bon ça m'embête j'ai pas revu le film depuis longtemps, mais je suis assez client de Hitch pour y retourner régulièrement, je viens notamment de voir "le procès paradine"..eh bien mon sentiment c'est qu'Hitchcock ne fait à peu près que ça, il ne fait que lier, tisser, la romance avec ses intrigues, et l'on pourrait réellement étudier son oeuvre à travers cet angle. Nous avons là l'expression même d'un homme tourmenté par sa libido, ses désirs non assouvis, sa vision de la femme (parfois bien problematique...). Il associe si étroitement le désir de ses protagonistes avec l'intrigue (c'est plus juste pour moi d'employer ce terme que celui d'"action"), que c'en est troublant et souvent très révélateur de la pensée érotique d'Hitchcock. Certains feront des thèses de trois kilomètres sur l'éros et le thanatos ; là je dis que nous tenons en la personne deHitchcock un lascar qui ne fera que se dépêtrer de son rapport tourmenté à l'amour, nous pourrons suivre dans la plupart de ses films et au gré des âges, l'évolution de son rapport à la femme, et à la romance en général. Dans "une femme disparait", nous avons nettement les deux pilliers de ta thématique réunis, romance et espionnage. Même s'il n'y a pas l'envergure de la mort aux trousses ou des enchainés bien sûr, je trouve que nous trouvons là une graine identique. Et je dis tout ça parce que j'ai beaucoup aimé ce couple d'acteurs , c'est tout à fait rafraichissant, et de les voir aux prises avec l'armée de l'espionnage mondial me régale toujours. Je maintiens ce que je dis, en cherchant à sauver cette femme disparue, il cherche une caution à leur amour, la caution d'une "mère". L'actrice est très maternelle, c'ets une grand mère rêvée, idéale, qui regardera, si et seulement i on lasauve, d'un oeil bienveillant cett amour naissant. Mais c'est comme si Hitchcock ne pouvait pas plus le faire vivre, le déchainer, parcequ'il n'y est pas autorisé. EN sage garçon (encore à cette époque, ce ne sera plus le cas évidemment par la suite), il attend encore l'aval de ses parents, ou grands parents....bon je vais sans doute un peu loin, mais c'est réellement là où ça m'envoie je le jure !!!
    26 avril 2017 Voir la discussion...
  • elge
    commentaire modéré @ianov ok ok ... avec cette idée que dés qu'il y a romance chez Hitch (c'est à dire tout le temps) elle est signifiante au niveau de son propre parcours, de son œuvre...
    26 avril 2017 Voir la discussion...
  • ianov
    commentaire modéré @elge oui cest un peu ça même si l'on enfonce une porte ouverte en disant ça mais une femme disparaît ne me semble pas déroger à la règle et me semblait justifier sa présence dans ta liste, le fait même que nous ayons pu avoir cette discussion à partir de cette oeuvre d'ailleurs. .j'aurai essayé de te convaincre comme tu dis
    26 avril 2017 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Autres listes de elge
Listes appréciées par elge
Listes populaires
Listes recommandées
Listes commentées récemment
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -