Année 2013

Année 2013

Liste de 47 films par Taciturne
| 836 vues 

L'année 2013 et ses sorties cinéma classées chronologiquement.

Top 3 :
- Only God Forgives
- Cloud Atlas
- Spring Breakers

/block/list/vk_list_items?id=1029916&from_url=/listes-de-films/annee-2013/1029916&gtm_page_category=listes+de+films&items_offset=0&items_limit=50&items_order=priority&items_filter=&items_search=
42 commentaires
  • Veso
    commentaire modéré *point de vu
    7 août 2013 Voir la discussion...
  • JZed
    commentaire modéré @Taciturne Je vois, c'est intéressant ce que tu dis. Mais quand même il ne faut pas faire des préjugés simplistes sur les gens qui vont aux musées, ni sur leur potentielle classe sociale, même si je suis d'accord, malheureusement l'accès à certains musées est encore loin d'être universel.
    7 août 2013 Voir la discussion...
  • Taciturne
    commentaire modéré @Veso Comment expliquer le beau ? Comment t'expliquer pour j'y suis sensible et pas toi ? Bien sûr il est plus facile de dire "c'est que de la violence gratuite" plutôt que de dire "c'est une quête métaphysique sensorielle". Car il est plus facile d'expliquer le premier car c'est un point explicite du film : on le voit et c'est clairement ça. Néanmoins le second point est plus personnel, plus inexplicable car implicite. Je sais que tu comprends cela, donc ne sois pas déçu si je peine à t'expliquer. C'est juste un rapport entre la personne et le film qui se créée, j'ai été happé par Valhalla Rising du début à la fin alors qu'il n'y s'y passe quasiment rien on est bien d'accord. C'est inexplicable mais le film a réussi cela. C'est tout.
    Non je ne suis pas d'accord pour Gaspar Noé, certes il a une volonté de choquer qui est indéniable, ce qu'on peut aisément lui reprocher. Mais il est l'un des rares à avoir les "couilles" de montrer l'horreur dans sa version la plus humaine, il ose ce que beaucoup ne prendrait pas le risque de faire, il fait des choses uniques, pas un film de ressemble à un de ses trois long métrages. Seul contre tous et son personnage anti-social qui pratique l'inceste ? Le rejet de l'autre et la morbide solitude ? On voit pas ça tout le temps. Dans Irréversible : meurtres, viols, perversions, prostitutions ? Tout ça n'est pas gratuit, il veut faire réagir son spectateur, le retourner, briser le quatrième mur en touchant et en marquant très profondément celui qui regarde son film. De plus il possède d'autres qualités géniales : un cadrage assez experimental par moment, des étrangetés sonores, un montage original, des plans séquences assez impressionnants de perfection : en bref le film a plus de qualité qu'il n'a de défaut, surtout qu'on entend parler la plus part du temps parmi les reproches "choquer pour choquer", surtout quand c'est le petit bobo qui se sent outré par ce qu'il vient de voir.
    D'ailleurs le film ressemble à Salo ou les 120 journées de Sodome ou Antichrist, trois films très différents sur la forme mais tellement proches sur le fond, sorte de triptyque de la bassesse de l'âme humaine.
    Concernant la démarche de Del Toro comparée à celle de Refn, tu parles de néons rouges, de regards et de sang, et tu as raison, et tu me renforce encore plus dans ma position : pas la peine d'en faire des tonnes pour marquer le spectateur à tout jamais. La lumière et le jeu de regard suffit et est pour ma part plus efficace que des buildings qui s'écrasent sous le poids de monstres géants.

    @JZed Oui je conçois que ça fait très "stéréotype" et "généralisation", surtout qu'habituellement je n'apprécie pas que l'on mette tout le temps les gens dans le même panier. Je suis sûr qu'il y a plein de gens humbles et sympathiques dans les musées, qui ne se prennent pas la tête et ne pètent pas plus haut que leur cul, mais faut dire que ça se fait rare. Faudrait que j'y retourne un de ses jours pour voir si les mentalités ont changé quand même, ce serait con de juger sans constater. Le dernier musée visité c'est la Fondaton Miro à Barcelone l'année dernière, j'ai pas pu converser avec les visiteurs du coût.
    7 août 2013 Voir la discussion...
  • kimmylenem
    commentaire modéré @Veso il te manque la trilogie Pusher, à voir !
    7 août 2013 Voir la discussion...
  • Bully
    commentaire modéré mdr en gros t'as pas aimé grand chose
    7 août 2013 Voir la discussion...
  • Veso
    commentaire modéré @kimmylenem mais je vais les regarder, je ne dis pas que j'aime pas le cinéma de Refn, je dis juste qu'il ne vaut pas tout le tintouin qu'on en fait, c'est divertissant et joli donc ça passe bien quoi!
    7 août 2013 Voir la discussion...
  • WolfpAck
    commentaire modéré J'ai lu, par ci par là "je recherche la claque visuelle". Ok, on va dire que ça, c'est admis, mais je peux décemment pas laisser dire que Spring Breaker est une claque visuel. A ce compte là, les American Pie et autres Teens Movie un tant soit peu tiré sur le gangsta style (hum..) sont des claques visuelles !
    Objectivement, j'ai aimé Spring Breaker, pour plusieurs raisons qui me sont propres, mais il est tout sauf beau. C'est pas une question de sensibilité ni rien, j'aime beaucoup le passage où James Franco joue du Britney Spears avec les images en ralentis toussa toussa, j'ai beaucoup rit, mais vraiment, il n'y a pas un plan, pas une images qui mérite d'être vu sans son ensemble. Pas un plan est beau, vraiment. Le film à plusieurs qualités, mais la claque visuelle n'en fait absolument pas partie.

    Après si tu rentres dans le détail, ce film est le reflet de ces cadres et de ses images : inachevé. On part d'une bonne intention, on veut faire quelques choses de différent, et à vouloir faire différent on ne va pas au but des choses. Pour un film pop corn, c'est un film pop corn.
    13 août 2013 Voir la discussion...
  • Taciturne
    commentaire modéré Spring Breakers possède une imagerie psychédélique, et ça me parle. Il y a un travail sur la lumière, sur la couleur. Et le montage donne une certaine poésie mélancolique très attrayante, et ça fait que visuellement j'ai adoré le film. C'est pas forcément une histoire de cadrage, etc.

    De toute façon j'estime que le cinéma ce n'est pas une mise en valeur d'un plan en pause en particulier. On est pas en photo ni en peinture. Il y a un travail sur le mouvement très important, ce qui change tout. Moi je le trouve très bien fais dans Spring Breakers.

    Mais d'ailleurs pour trouver bon ce film il m'a fallu le voir plusieurs fois au passage, je le trouvais vraiment insipide au départ.
    13 août 2013 Voir la discussion...
  • WolfpAck
    commentaire modéré Bah justement, le travail sur la lumière est particulièrement dégueu. Je l'ai revu il y a pas si longtemps, et ça casse pas trois pattes à un canard. Il vaut pas un autre film sur ce point là ( d'ailleurs, je me souviens avoir fait la remarque durant le film à son premier visionnage tellement certain plan me donnait la gerbe ) je parle pas de la couleur qui se veut "psychédélique" uniquement à l'ambiance un peu fofolle des ambiances Spring Break, mais qui sont fouillis dans le film.

    Et ce travail dans le mouvement dont tu fais part, c'est bien la même chose. Je m'y attarderais vraiment si j'ai du temps à perdre ( je dit bien à perdre, car je considère pas avoir à gagner quoi que ce soit à me le regarder une troisième fois pour arriver a ce constat là ) mais j'ai absolument aucun plan en mémoire que je garderais ( A la limite, si, James Franco au ralentis pendant qu'il joue Britney Spears, le plan est pas beau, mais j'ai beaucoup rit )

    L'esthétisme est foiré dans ce film. Je peux lui reconnaitre beaucoup de qualité ( pas gratuitement, c'est à beaucoup d'occasion circonstancielle ) mais surement pas la qualité de son cadrage, des choix du plans, des images en générale etc. La claque visuelle, je vais clairement la rechercher ailleurs pour le coup.
    14 août 2013 Voir la discussion...
  • adieuauxfilms
    commentaire modéré je viens de lire tous les commentaires : Ce fut horrible et masochiste. IL y a quelque chose d'abscons dans ce débat mais je ne serais pas dire quoi.
    28 avril 2014 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -