La grâce en 140 caractères

La grâce en 140 caractères

Liste de 111 films par DaleCoop
| 1178 vues  | 26 personnes ont aimé

Bonjour, bonsoir à tous chers Vodkamis !

À l'occasion de mes 3000 abonnements dépassés ce matin, je voulais re-déclarer ma flamme à notre site favori. Et quoi de mieux pour cela que d'énumérer les MC les plus fabuleuses que j'ai lu ici-bas ?

Il y a tant de gens à acclamer…
Je me suis efforcé de ne garder qu’une MC par film ET une MC par auteur. J’avoue que si la première condition est finalement assez simple, la deuxième l’est beaucoup moins. Certains d’entre vous ici ont écrit tellement de MCs magnifiques (Apocalypse12 en tête, Airone, Robb, Polo, ianov, CyberSpace…) qu’il est parfois difficile de n’en choisir qu’une. Pour Apocalypse12 ça a été facile, pour Robb ce fut tout simplement impossible.

Comment ai-je procéder alors ? Pourquoi ces choix là ?

D’abord je suis sensible aux MCs qui mettent en valeur mes films favoris. C’est pourquoi on en retrouve beaucoup ici. Ensuite, je n’ai pas sélectionné des MCs tournées vers l’humour. Les chef d’oeuvres que sont « Spoiler : Daniel Brühl » ; « Les Dents de la Terre » ou « La drogue, ça coûte un bras » n’avaient pas leur place, malgré leur immense efficacité.
Ensuite ce qui m’a intéressé ce sont surtout des expressions, des tournures pour déclarer sont amour au cinéma ou à un film en particulier (même quand je n’ai pas mis 5 à celui-ci). Les formulations sont parfois si justes, simples ET complètes que je m’incline.

Alors oui, je le dis : la grâce, on peut l'atteindre en 140 caractères.

Je ne les ai pas classées (les numéros sont là pour se repérer). Celle d’Apocalypse12 sur 2001 reste au dessus de toutes les autres pour moi, mais voici donc le reste de vos merveilles :

2) "Belmondo s'écroule, amoureux... Godard s'élève, adulé..."
(@Hiroshi sur Breathless)

3) "Dieu est mort, paisiblement, dans le Frioul. Les hirondelles trissaient sous le soleil."
(@zephsk sur L'Évangile selon St Matthieu)

4) "Le temps est ce vertige existentiel scellant l'essor de son abîme mémoriel. Et si la vérité n'était pas une question d'images par seconde ?"
(@Airone sur La Jetée)

5) "Boulevard Of Broken Dreams"
(@Blaster549 sur Mulholland Drive)

6) "Malick se demande ce qu'on fout sur terre, nous ce qu'on fout dans la salle. Et pourtant à la fin quelque chose s'est passé. Étrange..."
(@bambam sur The Tree Of Life)

7) "Once upon a time in america m'a fait comprendre que le cinéma allait m'accompagner jusqu'à ma mort."
(@BarryLyndon sur Il Était une fois en Amérique)

8 ) “Malick sait trouver les mots.Pas moi...”
(@Robb sur La Ligne Rouge)

9) "John Merrick n'est pas un éléphant, ni un animal, c'est un être Humain et certainement le plus beau d'entre eux."
(@Robb sur Elephant Man)

10) "L'âme est une illusion, un montage d'idée, un aménagement de l'ego... La vie avant la mort, voilà tout ce que nous avons."
(@Metaju sur Enter The Void)

11) "Je pensais connaitre le cinéma....et puis j'ai vu Le Nouveau Monde...."
(@itachi sur Le Nouveau Monde)

12) "Je est un autre qui forme, brise, aime et meurt. Libre, toujours vide de vent, il erre jusqu'à épouser son origine perdue. Magistral."
(@typhonpurple sur The Master)

13) "Au firmament de notre questionnement existentiel le constat désespéré d'un hiver sans fin."
(@palewin sur Solaris)

14) "L'autopsie sidérante de deux bulles névrotiques (le couple et la société) qui se renvoient leur culte absolu de la représentation. Pervers."
(@CyberSpace sur Gone Girl)

15) "C'est l'essence même du cinéma que résume ici De Palma : le son et l'image qui, une fois raccordés, remettent en question nos perceptions."
(@CyberSpace sur Blow Out)

16) "Si le Cinéma muet a su combler notre vue. Le parlant a empli nos âmes de mélopées de tous horizons. Chaplin prouve que seul le Coeur importe"
(@Torrebenn sur Les Lumières de la Ville)

17) "Si tout le cinéma venait à disparaitre et qu'il ne restait plus que ce film, l'aurore suffirait pour le recréer dans son ensemble."
(@misterpinkboo sur L'Aurore)

18) "Persona est tellement parfait que j'ai à la fois l'impression de ne plus vouloir de Cinéma, et l'envie de tout découvrir pour mieux l'adorer"
(@xxxxxxx , Polo sur Persona)

19) "De simples noms sur une feuille, des destins changés à jamais. On a tous le pouvoir d'améliorer la vie des gens, et de ce fait, la nôtre."
(@Mainpleine sur La Liste de Schindler)

20) "Intensément, effrontément, Capra célèbre la présence réelle au monde, l'étreinte vitaliste des contingences. Nous sommes là. Alors vivons !"
(@lebateausobre sur La Vie est Belle)

21) "Je rajoute Manhattan à la liste des raisons de vivre"
(@marivaudage sur Manhattan)

22) "Vivre et assister à ces scènes de vie, rêver de les filmer à son tour, les découvrir magnifiées sur cet écran géant et ne plus s'en lasser."
(@Lolograhame sur Vivre sa vie en 12 tableaux)

23) "Ordinateur maman, œuf vagin agressif, grossesse masculine meurtrière, phallus prédateur ! Être 1 femme libérée tu sais c'est pas si facile"
(@DickAutoMe sur Alien)

24) "Les voies de l'espèce sont impénétrables ; dès lors qu'une larve devient papillon s'étiole le quinquagénaire face au scandale de la Beauté."
(@ianov sur Lolita)

25) "La bulle de l'éphémère, source d'allégresse et de mélancolie, s'envole dans les airs, mais jamais n'éclate ce souvenir d'osmose sensuelle. 愛"
(@Cine7Inne sur Lost In Translation)

26) "Trois simples mots prononcés par une image de synthèse, et des larmes qui coulent sur vos joues... Pas besoin d'en dire plus : pari réussi !"
(@RegisX sur Avatar)

27) "Dans une langueur hypnotique, les fragments de cet amour mélancolique virevoltent avec Grâce et Spleen. N'oublions pas..."
(@Scronchh sur In The Mood For Love)

28) "La technologie triomphant de l'Humanité, dans une ville tentaculaire d'ici ou d'ailleurs un individu contemple la superficialité du monde."
(@TrueCine sur Blade Runner)

29) "Salo, film lucide, ne recherche ni l'amour ni la haine. Il agit comme une grande claque poétique dans la face la plus salope de l'humanité."
(@TaoChess sur Salo)

30) "Gravity défie toutes les lois, il est le précurseur du cinéma d'un nouveau genre, celui qui se vit. Prodigieuse expérience!"
(@dr-jaws sur Gravity)

31) "Construit pour être LA cathédrale du cinéma français, sa grâce inaltérable, les craquements de son âme, en font un film éternellement vivant"
(@elge sur Les Enfants du Paradis)

32) "Ombres errantes et animées par la Loi du Talion, les pièces de l’échiquier tombent, avant le dévoilement de la Mante. Dieu n’oubliera pas."
(@MaxiPatate sur Only God Forgives)

33) "Procession prophétique, la mort en habit noir, les hommes à sa merci: dualité de l'existence où les pestiférés finissent sur le bûcher."
(@Nathanlemec sur Le Septième Sceau)

34) "Leçon de montage et de mise en scène, Whiplash impressionne surtout dans sa séquence de fin monstrueuse en forme d'orgasme incandescent."
(@Cladthom sur Whiplash)

35) "L'émotion passe simplement à travers les images et les non dits, quasiment de la littérature"
(@Theus sur Drive)

36) "Hitchcock est de ceux qui ont fait du cinéma la fenêtre la plus passionnante du monde."
(@ElmerHunter sur Fenêtre Sur Cour)

37) "Une mise en abyme époustouflante où nous découvrons le bonheur et surtout les mésaventures durant un tournage de film.Le cinéma à l'état pur"
(@spider19 sur La Nuit Américaine)

38) "Dans un chaos de feu et de sable, l'écarlate ravage des mastodontes d’acier. De la désolation à l’espérance, rédemption pour une amazone."
(@cath44 sur Mad Max Fury Road)

39) "Des relents méphitiques de la guerre, de l'odeur sulfureuse du napalm, d'un chemin labyrinthique parsemé de morts. En un mot : l'Horreur."
(@ReznikAlabama sur Apocalypse Now)

40) "Épopée quantique de l'amour, livrant la toute-puissance des émotions sur chaque dimension, dans l'illimité de la poussière et des étoiles."
(@MaxLaMenace_89 sur Interstellar)

41) "L'enfant de 10 ans qui sommeille en moi n'est en quelque sorte jamais sorti de ce commissariat. »
(@raph31 sur Terminator)

42) "Dans la forêt, les arbres accueillent, sous les oripeaux de l'immoralité, la mise à mort cynique et violente de cette sombre comédie humaine »
(@Joe_Shelby sur Miller’s Crossing)

43) "Chef d'œuvre indiscutable, certainement le film le plus ambitieux d'un cinéaste visionnaire. Une photographie belle à pleurer. »
(@vincelluelles sur Barry Lyndon)

44) "Ce qu'il y a de plus réel pour moi, ce sont les illusions que je crée avec ma peinture. Le reste est un sable mouvant. - Delacroix »
(@Portinou sur Vertigo)

45) "Amadeus, c'est entendre émerveillés chaque note prendre vie, dans cet instant de grâce où le rêve devient réalité. Requiem pour un génie ! »
(@louetdad sur Amadeus)

46) "Un maelström de travellings surnaturels dans une odyssée de l’angoisse où la raison tremble face à la puissance démesurée des images ! »
(@georges.b1 sur Shining)

47) "Une chronique décadente, cynique, jouissive de la Finance, impérialement soutenue par un Dicaprio magistral. Scorsese is back, motherfucker ! »
(@Suzanneastic sur Le Loup de Wall Street)

48) "Récit implacable et dense où la déchéance d'un homme trop ambitieux côtoie une remise en question de la condition humaine. Envoûtant.”
(@ginlange sur Cartel)

49) "Cérémonie de vie et de mort d'un huis clos intimement universel qui s'évanouit aux lueurs crépusculaires de la Mélancolie. »
(@Bully sur Melancholia)

50) "Las de ces errances, en quête de soi, c'est en allant hors des sentiers perdus que l'on se trouve. La Perle est en nous, tout peut commencer"
(@Pussycat sur Knight Of Cups)

51) "Le soleil finit par chasser les nuages et révèle l'âme bleuie d'un croyant résigné, amoindrissant ainsi tristement son pouvoir rassérénant. »
(@jenanaipa sur Se7en)

52) "La caméra plane, Michael Keaton ressuscite, Birdman s'envole pour une expérience de cinéma unique. Bouleversant de maitrise et d’émotion. »
(@Ju_ sur Birdman)

53) "Un imbécile heureux naïf et honnête fait l'Histoire, réussit là où bien d'autres ont échoué en suivant son chemin en courant. Sublime plume »
(@Lusz sur Forrest Gump)

54) "La vie fait taire la mort quelques instants. L'une face à l'autre, elles flottent vers un avenir nouveau. L'Humain plus fort que la haine. »
(@bluelagooon sur Les Fils de l’Homme)

55) "La révolte absolue qui fera plier des empires n'est que la folie d'un homme qui fera périr ses frères, abandonnés des dieux. »
(@Hadewijch sur Aguirre)

56) "L'oeuvre du maître se conclut par un énième chef d'oeuvre qui dépeint les tourments de l'âme humaine et la fragilité de nos convictions. »
(@Fujee sur Eyes Wide Shut)

57) "Une vue proprement abjecte de la race humaine... Le sacrifice de l'ensemble, pour le profit de l’unité. Un chef d'oeuvre de violence. »
(@DrFrankNFurter sur Night Call)

58) "Peinture exaltée et cinglante d'une société élitiste électrisée par l'arrogance, à l'orchestration et à l'écriture virtuoses. Fascinant. »
(@FrancoMickey sur The Social Network)

59) "Froid et méticuleux, comme une chape de plomb ce film abat ses cartes et ses protagonistes en silence un à un. »
(@Captnnarsice sur No Country For Old Men)

60) "Citizen Kane est un pilier inamovible du cinéma moderne ; un phare dans la nuit guidant les milliers de films qui ont suivi. »
(@IMTheRookie sur Citizen Kane)

61) "Les faux-semblants arborent une vérité momentanée. Une fois démystifiés, la plénitude s'érode telle une rose qui se fane. Nauséeux."
(@Sanium sur American Beauty)

62) "Lynch envoie paître l'apparat télévisuel et filme sa pétrifiante excroissance ciné comme une resucée romantique revenue d'entre les morts."
(@REDACTED sur Twin Peaks)

63) "L'atmosphère est délectable, les acteurs nous hypnotisent en se synchronisant avec l'exquise mise en scène. Ô rage, Ô désespoir, O négatif !"
(@sebmagic sur Only Lovers Left Alive)

64) "Ces deux diamants ne sont pas sur un canapé, mais sous les paupières d'Audrey... et ils sont éternels."
(@FeydRautha sur Diamants sur Canapé)

65) "Sidney Lumet prouve que convaincre peut sauver une vie et également donner une leçon de cinéma. Un huis clos magistral. Du génie."
(@TheJackRanger sur 12 Hommes en Colère)

66) "La violence au cinéma passe, soit par sa dénonciation, soit par son attraction. Dans les 2 cas elle n'exclut pas la fascination."
(@bredele sur Tesis)

67) "On passe par tout les états avec Mommy immense de justesse et de sincérité. Dolan filme comme il respire et nous coupe le souffle. Intense."
(@FreshBUZZ17 sur Mommy)

68) "Histoire obsédante d'un film en devenir. Amphithéâtre des désirs et de la démesure. La mise en scène s’émerveille, s'abîme et trompe l'œil."
(@huitetdemi sur 8 1/2 même pas fait exprès, c'est juste évident...)

69) "Fresque sensationnelle sur la souffrance d'une génération sacrifiée puis délaissée, impossible reconquête du quotidien. God bless America."
(@WeOwnTheNight sur Voyage au Bout de l'Enfer)

70) "Île merveilleuse catalysant le plus vieux désir de l'humanité, vouloir être dieu et finir inévitablement dévorée par sa création. Culte."
(@QuarterPounder sur Jurassic Park)

71) "Fresque ultime sur le juste équilibre de la nature, parsemé de visions cauchemardesques, autant que la forêt semble embrumée par un rêve."
(@Martini08 sur Princesse Mononoké)

72) "Les 20 dernières minutes = Dieu qui tient la caméra."
(@Fujee sur Le Bon, La Brute et le Truand)

73) "Dans le futur aux pantalons taille haute, la mégalopole a des couleurs pastel mais la solitude ne se guérit toujours pas. Splendide."
(@3615_CH sur Her)

74) "La Balade, allégorie d'une fuite en avant, offre à la jeunesse en crise les dernières parcelles de Nature où l'innocence se consume."
(@Woodyalleniste13 sur Badlands)

75) "Sidérante suite d'atrocités où l'impuissance, la peur et l'impassibilité entretiennent l'insoutenable. Mais qui est vraiment l'être humain ?"
(@fabs8 sur 12 Years A Slave)

76) "La Mariée était en jaune"
(@AntoineF sur Kill Bill Vol.1)

77) "Tous les hommes sont malades et les plus malades sont ceux qui décèlent chez les autres les signes de la folie qu'ils ne voient pas en eux"
(@lofis sur Le Silence des Agneaux)

78) "Fincher prend un malin plaisir à désamorcer minutieusement tout les artifices du suspense. En résulte un anti-thriller sobre et obsédant."
(@danslecran sur Zodiac)

79) "Je ne pensais pas qu'un jour j'aurais des frissons pour un match de baseball imaginaire..."
(@CaroB sur Vol Au Dessus d'un Nid de Coucou)

80) "Film inclassable à l'humour imparable, Pulp Fiction est un monument de fun ni potache ni intello, juste culte. Un genre à lui tout seul."
(@juliendg sur Pulp Fiction)

81) "Quelle étrange et douce sensation de se retrouver dans une salle de cinéma ou chaque rire et frémissement s'entend! Singing in the rain 2.0"
(@sudroxaz sur The Artist)

82) "Au bout du voyage, à la porte de l'infini, de la vérité, il n'y a que l'humain, son imagination, son espoir, sa foi..."
(@Szmax sur Stalker)

83) "En traitant sa propre cruauté, Hollywood accouche de son chef d’oeuvre. Jamais la mort et l’abandon ne retrouveront cette amère splendeur."
(@korogu sur Sunset Blvd)

84) "Synthèse des batailles de l'Iliade et du voyage héroïque de l'Odyssée, le SdA est la fresque épique du troisième millénaire."
(@Cheshire sur Lord Of The Rings)

85) "Diagnostic d'un monde balafré, fiévreux et défiant par un cinéaste qui porte le stéthoscope et qui, heureusement, n'inculpe ni ne prescrit.."
(@Kubrynch sur La Haine)

86) "Surplombant flanc, le manoir-mère tisse sa lame ombilicale vers le siphon de ton motel exsangue, empaillé de tes amantes endeuillées."
(@CYHSY sur Psycho)

87) "Dans le crépusculaire opéra de la vie, New-york, écrin des rêves, s'érige en idéal d'un homme fatalement traqué par son destin. Magistral."
(@Vince490 sur La Nuit Nous Appartient)

88) "Perdre un amour, c'est tragique. Le retrouver par hasard, c'est troublant et magique. Le reperdre en le sachant intact, c'est Casablanca."
(@Springbank sur Casablanca)

89) "La deuxième partie d'une œuvre transcendante, où le génie asperge l'écran telle une gerbe de sang."
(@Sarode22 sur Kill Bill Vol.2)

90) "Entre le clair et l'obscur de Savides, les nuances de Gray nous attachent précairement à un tragédien dont le cycle du Phoenix s'enraye."
(@Kikuchiyo sur The Yards)

91) "Profondément empreint d'onirisme et de noirceur, ce conte d'une poésie infinie magnifie l'innocence à travers la lumière et les ténèbres."
(@Timurton sur Le Labyrinthe de Pan)

92) "Délires psychotiques, sadisme sexuel et miroirs fatalistes, DP nous emporte dans une véritable escalade freudienne du sexe et de l'horreur."
(@JZed sur Pulsions)

93) "Un petit recoin d’humanité, sans artifice. Dans la vie des autres, il y a cette idée fragile que la sinuosité possède aussi ses cicatrices."
(@TheFabest sur La Vie des Autres)

94) "Ambition, ascension, confrontation, chute et nostalgie d'un paradis perdu, Las Vegas recrache anéantis ceux qu'elle a avalée. Grand Scorsese"
(@Ariane92 sur Casino)

95) "C'est beau qu'en cette année de présumée fin du monde, Samsara soit notre testament. Tout ce qui y est vivant est en fait déjà mort."
(@alexandremathis sur Samsara)

96) "En mariant, avec grâce et lyrisme, le grand mélodrame avec la catastrophe, le monumental Titanic fait ressurgir un classicisme insubmersible"
(@Thomaschry sur Titanic)

97) "Le génie se cache toujours quelque part, discret, invisible dans la foule. Quel espoir !"
(@hugues.derolez sur Sugar Man)

98) "Les Coen ou l'art du récit au 1,5ème degré."
(@hugo sur Fargo)

99) "Pour toute une génération aliénée par les préceptes de la société de consommation, c'est un appel à lutter contre sa propre complaisance."
(@Piola sur Fight Club)

100) "Pauvres pêcheurs, nous ne sommes que des poissons violents, qui avant la mort, attendons une multitude de petites morts. Ressentir, toujours"
(@chloeeee sur Nymphomaniac Vol.1)

101) "Un bruit de respiration, un simple son et c'est l'excroissance des pores due à des frissonnements. Le spectateur aussi ressent la Force."
(@Gigz38 sur Star Wars III)

102) "Glazer convoque quelques unes des images les plus tétanisantes de fascination vues au cinéma depuis "2001, L'Odyssée de l'espace"."
(@ANOZER sur Under The Skin)

103) "Immense suite, d'une noirceur infinie. La Famille n'est plus. Michael se débat, seul, tandis que plane l'ombre du père. La Tragédie ultime."
(@thibaultd sur Le Parrain 2)

104) "Dans "Le Cercle Rouge", le silence parle et les hommes se taisent."
(@Store sur Le Cercle Rouge)

105) "Old Boy est un opéra, dont chaque mouvement a son propre rythme, sa propre temporalité, et dont la dramaturgie est implacable. Fortissimo."
(@SadbutSad sur Old Boy)

106) "Peinture composée de ténèbres et de lumière, où se tissent, dans un cadre et une photo somptueuses, l'épouvante et le merveilleux."
(@India_ sur La Nuit du Chasseur)

107) "Du film noir au thriller schizophrénique, du drame au rêve érotique, Lynch trace une route sinueuse pour une expérience sensorielle inouïe."
(@Sushi_Overdose sur Lost Highway)

108) "Un film nocturne, tentaculaire et furieusement urbain, qui matérialise et magnifie l'idée de fuite. Michael Mann est un génie."
(@JoChapeau sur Collateral)

109) "Dans ce théâtre fantasmagorique, Argento imprime ses plus belles chimères, l'horreur pourpre compose alors de funestes partitions."
(@Yohanes sur Suspiria)

110) "Enfant, j'avais souvent un caillou dans ma poche, c'était mon diamant. Adolescent, Carax a placé un caillou dans ma tête, c'est mon cinéma."
(@DickAutoMe sur Mauvais Sang)

111) "La ballade de l'homme triste" (@Gotrek sur Taxi Driver)

Merci à vous tous. Profondément.

Cinéphilement votre,

@DaleCoop

/block/list/vk_list_items?id=1314025&from_url=/listes-de-films/la-grace-en-140-caracteres/1314025&gtm_page_category=listes+de+films&items_offset=0&items_limit=50&items_order=priority&items_filter=&items_search=
156 commentaires
  • Gotrek
    commentaire modéré Choix surprenant en ce qui concerne la mienne, mais un grand merci je suis très flatté :-)
    4 août 2016 Voir la discussion...
  • DaleCoop
    commentaire modéré @bredele Je pense que c'est ce que je vais finir par faire... Je commence à vous connaître un peu à force ^^
    @Gotrek : Le jeu de mot est juste parfait. C'est efficace, simple, poétique, juste, drôle, touchant... Enfin moi ça m'évoque beaucoup de choses. Surtout que le cinéma de De La Iglesia a un point commun fondamental avec celui de Scorsese : il ne s'analyse pas. Il se ressent, par l'image, durant le visionnage.
    4 août 2016 Voir la discussion...
  • DaleCoop
    commentaire modéré @ReznikAlabama Il était évident que tu y serais. Et celle que tu as fais sur AN est selon moi ta meilleure.
    4 août 2016 Voir la discussion...
  • Bully
    commentaire modéré t'as pas toujours réussi à en prendre qu'une par auteur ^^ pas simple lol
    4 août 2016 Voir la discussion...
  • DaleCoop
    commentaire modéré @Bully En relisant je me suis aperçu que c'est arrivé à 4/5 reprise oui... C'est impossible parfois de choisir. Je vais faire une liste avec mes 10 préférées (j'ai presque fini) et ensuite je vais essayer tant bien que mal de faire un 2ème florilège...
    4 août 2016 Voir la discussion...
  • Le_Bienheureux
    commentaire modéré @DaleCoop Non pas que je quémande une place sur cette liste, mais au milieu de mes MCs à l'humour parfois douteux, quelques unes sont un peu plus réfléchies, dont ma MC sur "La Rose pourpre du Caire" qui pourrait peut être avoir une place sur cette liste. A toi de voir :)
    4 août 2016 Voir la discussion...
  • RemyEnImages
    commentaire modéré Bel hommage aux plumes de vodkaster @DaleCoop ! Alors, juste histoire d'halluciner un peu, combien de temps as-tu mis pour réaliser cette liste ?!? Dommage que tu ais oublié d'insérer ta propre MC préférée ? Celle que tu as rédigée pour Mulholland Drive aurait su parfaitement trouver sa place ici ;)
    4 août 2016 Voir la discussion...
  • Bully
    commentaire modéré je plussoie Remy, ce serait bien que tu mettes ta Mc préférée de toi-même ^^
    4 août 2016 Voir la discussion...
  • DaleCoop
    commentaire modéré @Interzone_Inc J'ai juste pas eu le temps de revenir sur tous les profils intéressants (dont tu fais évidemment parti). Mais dans une deuxième liste (qui sera forcément mieux que la première puisque d'une part j'ai l'expérience de l'essai et d'autre part, de nombreuses merveilles sont tombées sur ces derniers mois) tu auras ta place c'est clair !
    @RemyEnImages : D'abord merci à toi :) J'ai mis peut-être...7/8 h à tout rassembler... C'est assez fatiguant mais comme je vous aime très beaucoup et que j'aime aussi le 7ème art (non sérieux vous aviez pas remarqué ?) et les belles lettres, ça reste supportable haha :D
    Et sinon ma propre MC préférée (même si j'estime que c'est pas le but de m'afficher ici et puis que c'est plutôt à vous de la désigner) c'est sur American Beauty ou Stalker. AB pour la tournure, Stalker pour le sens profond.
    4 août 2016 Voir la discussion...
  • Swan99
    commentaire modéré http://www.vodkaster...es-meconnues/1365789
    16 juin 2017 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Autres listes de DaleCoop
Listes appréciées par DaleCoop
Listes populaires
Listes recommandées
Listes commentées récemment
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -